Archives d’Auteur : aymericcatho

Quel était le culte de Bacchus, de Dionysos, antique religion à mystères ?

Nous pouvons découvrir avec un intérêt sans égal la dernière vidéo Youtube provenant de la chaîne d’Alexandre Lebreton.

Ce court document audiovisuel d’une dizaine de minutes ne trahis pas l’ensemble du travail mis en avant par l’intéressé. Dans la droite lignée de son sérieux travail il nous invite à découvrir le culte de Dionysos, qui, parmi tant d’autres similaires, semble avoir pris en otage les élites du monde moderne.

En effet, ce que nous connaissons aujourd’hui comme la résurgence de pratiques anciennes visant la déchéance humaine, au dépassement de soi dans l’immoralité, n’ai rien d’autre que l’expression du satanisme dont les nombreux rituels guident notre société moderne.

Bien que ces rites aient tous des noms différents, ils ne sont que les multiples parures d’une même volonté, celles du prince de ce monde qui s’est engagé à faire périr l’humanité dans mille et une folies.

Il me paraît évident que les puissantes familles qui pratiquent, probablement depuis des siècles, ces rites monstrueux veulent transposer cette folie sur l’ensemble de la société dans le cadre de l’inévitable apocalypse. Homosexualité, libertinage, anthropophagie, le tout avec une puissante volonté spirituelle visant à regrouper en une seule société humaine l’ensemble des perversions possibles et imaginables.

L’on comprend encore mieux, les raisons pourquoi la sainte Église catholique est attaquée sans relâche depuis sa création. Les conséquences du péché originel n’ont jamais été aussi présentes, avec l’apothéose humaniste moribonde que nous connaissons, voilà l’homme et ses péchés divinisé. Il existe encore à l’heure actuelle des gens qui se disent athées ou agnostiques. C’est là l’expression d’une faiblesse intellectuelle patente, un manque de curiosité saine en cette période d’obscurantisme.

Nous sommes ici de ceux qui défendons Alexandre Lebreton reconnaissant l’intégrité de l’ensemble de son travail que ce soit son livre phare sur les abus rituels et le mind control mais aussi sur l’ensemble de sa chaîne Youtube dont j’invite le lecteur à découvrir le dernier épisode en date. Par AyM.B.

La Ligue de Défense Juive s’en prend à l’Abbé Olivier Rioult.

J’ai souvent eu à le dire par le passé, il y a un prêtre auquel je tiens tout particulièrement, il s’agit de l’Abbé Olivier Rioult. Un prêtre sans concession qui pointe du doigt le mal, sa provenance, ses causes et conséquences mais aussi comment le contrer ainsi que tous les soins et recours possibles.

L’on découvre toute l’âme de ce prêtre dans son dernier livre: » De la question juive » que vous pouvez retrouver sur ce site profidecatholica avec les vidéos en référence.

Mais voilà, c’est bien au service de la dictature qui gangrène la France, que la Ligue de Défense Juive s’est emparée du cas de ce rare et précieux prêtre afin qu’il puisse rejoindre les autres persona non grata égratignant un tant soit peu le judaïsme apocalyptique qui oppresse le peuple français et les peuples du monde. L’abbé Olivier Rioult rejoint donc la liste: « Balance Ton Antisémite ».

À l’instar des très médiatiques Alain Soral et Dieudonné M’Bala M’Bala.

Vous découvrirez en lien le document en question, je vous invite à vous enticher des commentaires qui succèdent à l’article. Ceux-ci ne sont pas piqués des vers exprimant l’ignorance philosophique, historique, théologique inhérente aux personnages de la Ligue de Défense Juive. Certains d’entre eux se disent chrétiens et soutien d’Israël ! N’y a-t-il pas là le plus grave des blasphèmes surtout quand on se dit juif.

Par AyM. B.

BALANCE TON ANTISEMITE : L’abbé Olivier Rioult

Ps: pour vous donner une idée, voici un petit extrait de l’ouvrage en question et qui a fait réagir la Ligue de Défense Juive, c’est un livre à posséder absolument car celui-ci apporte la solution au problème en question.

Procurez-vous ce livre 100% catholique récemment ajouté à l’incontournable librairie de Laurent Glauzy. Dieu soit loué.

Incarcération abusive.

Êtes-vous au courant de la dernière injustice de l’état profond ? Avec la soumission morale intellectuelle et physique de Castaner, le CRIF a pu faire enfermer un jeune chanteur engagé politiquement et à qui j’apporte mon soutien aujourd’hui.

En effet, le rappeur Yom est incarcéré pour avoir affirmé publiquement son aversion envers le transhumanisme.
L’immoral Castaner, celui qui trompe sa femme avec une militante sioniste, ment effrontément pour assurer sa soumission au lobby du CRIF.
Pire encore, Yom a-t-il seulement été jugé ou placé en détention provisoire ?

La décision arbitraire d’un juge traite dont il nous faut le nom, faisant lui aussi très probablement partie des juges rouges du réseau communiste luciférien se réunissant en loge et qui agit illégalement au service de la Raie-publique franc-maçonnique et pédophile.

Vous pouvez découvrir ci-dessous la réaction d’un autre rappeur que l’on soutient ici à savoir Amalek rappeur catholique traditionnel qui ne mâche pas ses mots sur la France républicaine et ses dérives judéophiles diaboliques. antichrétiennes.

https://youtu.be/tkmXw9u7qCI

Voici un second lien en cas de probable censure:

https://www.bitchute.com/video/hysjhF2BWdGi/

Par. AyM.B. Deo gratias.

De la Passion du Christ à la passion de l’église.

Je partage avec vous ce jour, l’exposé du Père Jacques de Saint-Joseph de chez les carmélites venu du Brésil pour présenter sa conférence intitulée:

« La Passion du Christ la Passion de l’église »

C’est avec un cœur passionné que les Français accueillent le Père Jacques de Saint Joseph et ses frères, pieux brésiliens, afin de s’installer dans l’Hexagone.

Exprimant une foi profonde, le Père Jacques nous montre combien la passion de l’église prend forme dans une relecture profonde des évangiles.

Ainsi, l’Église catholique d’aujourd’hui se comporte comme se comportèrent les apôtres lors de la Passion du Christ, avec un manque de foi et cherchant des solutions humaines plus que divines.

Qui touche ma robe, de derrière moi ?

Avant que le coq ne chante deux fois, par trois fois tu auras renier mon nom !

Il s’agit là d’une triple destruction, d’une attaque directe à Jésus-Christ maintenant hors-la-loi aux yeux de tous.

Aux yeux des Princes et ses dirigeants, puis aux yeux des hommes de Dieu et enfin aux yeux du profane même !

D’abord avec la Révolution française on s’attaque au dogme à savoir la vérité révélée.

Deuxièmement dans l’église avec la réforme liturgique, on s’attaque à la vie.

Et puis troisièmement, d’une façon beaucoup plus visible pour le commun des mortels, pour l’homme moderne, c’est la destruction de la morale, à savoir le chemin tracé par Dieu pour sanctifier et sauver les âmes.

Dogme. Liturgie. Morale.

Vérité. Vie. Chemin.

Les fruits de Vatican II sont une attaque direct à Jésus-Christ, il s’agit bien de la Révolution française dans l’église.

Voici un exposé qui rend grâce au travail de Monseigneur Lefebvre qui de son vivant a vu juste.

Le carmélite s’interroge:

L’Église catholique de Vatican II est-elle une nouvelle religion ?

Réponse oui.

L’église entière est-elle entièrement renouvelée dans le concile ?

Réponse non.

Je vous invite à découvrir l’exposé complet en vidéo sur YouTube:

Par AyM.B.

Monseigneur Williamson est-il aujourd’hui le porte-drapeau de la tradition ?

En ce moment je passe beaucoup de temps à écouter les enseignements des hommes d’église qui tentent à conserver la tradition religieuse de nos pères. Je souhaiterais vous en faire découvrir quelques-unes avec le temps.

J’aimerais spécialement attiré l’attention d’éventuels lecteurs sur le cas de Monseigneur Williamson.

En effet, ces dernières années, depuis les différentes dissensions au sein de la Fraternité sacerdotale saint Pie X, il semblerait que deux sillons se soient creusés.

Un premier chemin visant un rapprochement de la fraternité sacerdotale saint Pie X avec Rome en poursuivant des efforts d’unification suite au dialogue entre le pape Benoît XVI et Monseigneur Bernard Fellay.

Puis, une seconde route, elle chère à mon cœur, visant la conservation stricte des enseignements de Monseigneur Lefebvre face aux erreurs modernes de Vatican 2.

Le chef de file préservant la voie de la tradition millénaire serait donc Monseigneur Williamson, prenant ses distances avec une fraternité qui, selon ses dires, aurait à son tour succombé à la maladie d’aujourd’hui attrapant le virus du catholicisme libéral, expression forte et destructrice de l’esprit du monde frappant au sein l’église.

Ainsi, la Fraternité sacerdotale saint Pie X serait en passe de répéter les mêmes erreurs de soumission à la modernité, pour un souci d’unité, en faisant des compromis avec le réel, la pensée juste, saine et le règne naturel.

Deux directions différentes s’imposent donc l’une à l’autre.

Bien qu’aucune décision ferme et finale n’ait encore été prise bien, les esprits sont en proie au doute et craignent l’éclatement du travail de conservation de la doctrine et du sacerdoce par le très heureux Monseigneur Lefebvre.

Oui c’est mon cœur qui s’exprime ici, je crois en conscience et sincèrement, que Monseigneur Lefebvre est bienheureux, que d’ailleurs son œuvre est récompensée du ciel par de nombreux fruits, puis finalement un personnage lui-même réhabilité par l’Église conciliaire après suspense a divinis et excommunication.

Ainsi donc, j’aimerais que vous puissiez vous intéresser aux différentes vidéos YouTube accessibles en ligne où l’on peut écouter les enseignements Monseigneur Williamson.

Je vois en cet homme de Dieu un digne successeur de Monseigneur Lefebvre pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, il s’exprime avec beaucoup de simplicité. Il parle avec le cœur et au-delà des mots, l’on ressens dans le ton employé, dans la gestuelle, l’amour des choses véritables. Son accent britannique offre au public de fidèles français une forme d’enseignement et de compréhension unique. Je fais partie de ces gens qui pensent que l’homme de Dieu doit rendre son discours simple et non simpliste mais surtout accessible comme le faisait en son temps Monseigneur Lefebvre dont les discours de formation à l’attention des jeunes prêtres en devenir étaient compréhensibles par un enfant de 10 ans !

Mais encore, Monseigneur Williamson ne se cache pas derrière le cancer du politiquement correct qui mine les propos publics de ceux qui doivent transmettre l’enseignement aux plus jeunes. Car ce sont bien les méthodes modernes de l’éducation nationale républicaine, gavée de lectures maçonniques abstraites, prépondérantes, qui ont rendu des générations de français à l’esprit vide de sens, sans compréhension de la vie réelle, perdues dans le conceptuel, dans l’imaginaire et dans l’idéologisme.

N’est-ce pas là d’ailleurs un esprit judaïsant contre lequel nous avons tous à combattre, un esprit lui-même exacerbé qui doit devenir la norme, rassurant les pécheurs en chef dans leur ignominie, et motivant de ce fait la venue d’un messie antéchrist, telle la tradition sabbatéenne ou frankiste.

Pour cela, je veux mettre en avant les explications de Mgr Williamson visant la déconstruction de Dignitatis humanae, document maudit s’il en est, réalisé lors du Concile Vatican II sous la direction du pape Paul VI.

Ce texte fut vivement critiqué à l’époque par Mgr Lefebvre et avec raison. Document malheureux, qui je le crois, est à la base d’une motivation réelle et la raison pour laquelle s’est engagé Mgr Lefebvre dans la création d’une nouvelle fraternité religieuse afin se s’opposer à la mainmise maçonnique, qui tentant de l’intérieur de l’église, à détruire la tradition de toujours. But fixé duquel ils ne se sont jamais cachés.

Mgr Lefebvre avait donc personnellement assisté, en tant que responsable, à la débandade des évêques face à la déferlante maçonnico-libérale qui a lourdement pesé sur les décisions prise par le concile des 1962 puis choqué par un événement en particulier.

Alors que durant les débats et les votes, concernant notamment la liberté religieuse, un combat farouche et insoluble les heures durant, opposait les évêques défendant la tradition et les évêques libéraux.

Il eût fallu, scène incroyable, que le pape Paul VI lui-même, en fin de séance, finisse par rajouter personnellement une unique annotation exprimant que la position nouvelle du concile, concernant la liberté religieuse, ne remettait pas en cause la tradition d’antan.

Par cette simple phrase, la fatigue aidant, les derniers évêques réfractaires au changement finirent par donner leur consentement et votèrent en faveur de la réforme.

Folie s’il en est, malheur, car le texte au complet n’avait quant à lui, en dehors de cette phrase rajoutée, pas varié d’un iota ! Enfer et damnation.

Un article rédigé par AyM.B.

Voici la vidéo de Monseigneur Williamson sur Dignitatis humanae intitulée:  » c’est la mouise  »

Durée, 1h30. Bon visionnage.

Quels sont les rappels que doivent affirmer les catholiques aujourd’hui avec à la visite du pape François au Maroc ? Par AyM.B.

L’homme d’intelligence, de bon sens, ou de saine clairvoyance, doit s’exprimer et dire les choses.
Autrefois, c’était le rôle de l’Église catholique de motiver l’observance, la juste obéissance que l’homme éduqué devait lui rendre.
C’était donc pour le bien de sa famille, de sa patrie, pour le bien des âmes et pour son propre salut, que le français attendait en confiance, que la sainte Église catholique donne son avis sur la pastorale comme sur l’observance de la doctrine. Le français savait donc ce qu’il fallait faire pour préserver le bien commun la justice.
Oui ! L’église était un guide pour le troupeau terrestre, selon la parole de Jésus: « Allez répandre la bonne nouvelle de l’Évangile sur toute la terre » .
Une guidance pour les prêtres, les fidèles, les princes et les royaumes.
L’Église catholique était jadis écoutée de tous avec grande confiance, aujourd’hui, celle-ci est dévoyée, éclipsée.
C’est pour cette raison, sans réel phare pour illuminer les coeurs et les intelligences, que l’homme qui sent son cœur vibrer, doit prendre la parole pour évoquer qui est juste, ce qui est sain.
Oui celui qui voit clairement, qui comprend sûrement, doit s’exprimer, doit le dire aux autres.
Ainsi donc, c’est par amour pour sa famille, pour amour de la terre de ses pères, pour le Dieu vivant, mettant la vérité au-dessus de tout que le français, par et pour le témoignage de son peuple, doit dire ces choses.

Les magiciens juifs ou marranes qui dirigent la France technocratique du 21ème siècle, veulent une France métissée, café au lait et islamique. Mais pourquoi ?
Et bien simplement car l’islam est aimé des magiciens révoltés pour l’erreur qu’il représente, comme toutes les autres erreurs l’islam doit être glorifié, sanctifié.
En vérité je vous le dis, les satanistes détestent les musulmans mais adorent l’islam. La charia n’est pas un obstacle au projet de Satan car la doctrine coranique sert le noachisme, à savoir la doctrine de la religion universelle, qui est aussi celle de Vatican 2 et celle du nouvel ordre mondial pour la dictature à venir.

Ces fous furieux juifs et kabbalistes, savent très bien ce qu’ils font et disent, les hommes métissés, doublés de nomades sans attache, sont plus facilement contrôlables, tous les hommes embrigadés par le mensonge diabolique de la conquête terrestre, le sont tout autant. C’est contre cela qu’ont lutté de tout temps les hommes bien guidés et les rois de France.
N’est-ce pas là, d’ailleurs, la volonté profonde inhérente au judaïsme talmudique, le culte qui a kidnappé la France, à savoir la conquête du monde à partir de Jérusalem où chaque juif aura, pour lui seul, 2800 esclaves selon la tradition rabbinique !!

Pauvre France, gens de peu de foi.
Que ferez-vous quand les égorgements se multiplieront à vos portes ?

L’histoire juive apocalyptique des trois coqs raisonne amèrement.
Le rabbin ne dit-il pas que l’islam est le balai d’Israël ?
Pour détruire la Croix, nous les Juifs, utiliserons ceux qui la combattent, pour une gloire terrestre.
Comme si Dieu pouvait accepter au paradis le meurtrier ?

Dieu a interdit aux hommes de chercher un bonheur terrestre car ce que nous avons à combattre, ce sont les autorités, ce sont les princes du royaume des ténèbres. Il n’y a aucune gloire ici-bas, si ce n’est celle de Satan.

Le combat qui plaît à Dieu n’est pas dans la conquête terrestre mais un combat personnel contre ses propres iniquités.
Ô chrétiens modernes, la foi n’est-elle pas strictement définie, n’est-elle pas un combat de tous les jours ?
Ô musulmans fièrs et vindicatifs, où est le renoncement de votre vie propre, comment ferez-vous pour échapper au feu de la géhenne ?

L’Église catholique d’aujourd’hui est venue faire reconnaître sa nouvelle théologie de compromis à Marrakech.
Le pape a rencontré le roi du Maroc. Depuis que l’Église est dans l’erreur elle n’a jamais été aussi proche de l’islam.
Mais que disaient aux musulmans les saints ?

Le voyage du pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019, nous rappelle la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, intervient huit siècles après la passion des premiers martyrs de l’ordre franciscain, survenue en 1220, à Marrakech. Des saints peu familiers de la conception moderne du dialogue interreligieux.

Cinq proto-martyrs illustrèrent les commencements de l’ordre séraphique fondé en 1209 par saint François : Bérard de Carbio, originaire d’Ombrie et fin connaisseur de la langue arabe, Othon, Pierre, Adjute et Accurse, ces deux derniers étant frères lais.

Arrivés clandestinement en Andalousie, ils se mirent à prêcher l’Evangile devant la mosquée de Séville avant d’aller trouver le calife. Ils l’exhortèrent à embrasser la foi chrétienne, ce qui leur valut dans un premier temps d’être seulement emprisonnés. Bientôt libérés, les cinq religieux furent emmenés au Maroc, selon leur souhait.

Arrivés dans ce pays, ils se présentèrent devant le sultan à Marrakech, non pour lui expliquer que le pluralisme des religions était voulu par Dieu, mais afin de le convaincre d’embrasser la vraie foi, et donc de rejeter l’islam et de se faire baptiser.

Devant leur détermination à prêcher la foi chrétienne dans la ville, les cinq moines furent aussitôt arrêtés et décapités à coups de cimeterre par le sultan lui-même.

Lorsque les corps des martyrs furent rapatriés, un jeune homme nommé Fernando, chanoine du monastère Sainte-Croix de Coïmbra, au Portugal, fut tellement bouleversé au passage des reliques de ces saints martyrs, qu’il rejoignit l’ordre franciscain, prenant le nom d’Antoine. L’histoire du grand saint Antoine de Padoue venait de commencer.

Le catholique doit reconnaître que l’obéissance est une part importante de sa religion et qui fortifie son âme.

Mais avant l’obéissance saine, je crois sincèrement, le catholique doit conserver la vérité, notre Seigneur Jésus-Christ. La foi prédomine l’obéissance.

Voici donc les rappels que doivent garder les catholiques avec la visite du pape François au Maroc, pour faire briller leur intelligence et vibrer leur cœur. Et pour la conversion des musulmans à la vérité révélée selon le souhait de Dieu. Par AyM.B.

Sources: Google pour les iconographies chrétiennes. Fraternité sacerdotale saint Pie X pour l’histoire des saints de l’Église catholique.

« Entrées précédentes