Archives de Catégorie: Agriculture

Des Gilets Jaunes vandalisent la permanence d’un député LREM à Perpignan.

Le député Romain Gros se trouvait à l’intérieur lorsque les manifestants s’en sont pris à sa permanence.

Les Gilets jaunes tentent d’incendier la permanence de Romain Grau

 

France Info : https://t.co/x9hc8A6jXL?amp=1

Screenshot_2019-07-27 Perpignan des gilets jaunes vandalisent la permanence d'un député LREM

Quelques 300 « gilets jaunes » ont répondu à l’appel national de rassemblement à Perpignan, samedi 27 juillet, rapporte France Bleu Roussillon. La permanence du député LREM Romain Grau a été vandalisée, alors que l’élu se trouvait à l’intérieur. Il a trouvé refuge dans une autre pièce pour ne pas être vu.

Le cortège s’est élancé vers 11 heures en direction du centre-ville. Arrêtés par un barrage de policiers quai Sadi-Carnot, ils ont scandé « Où est Steve ? », en référence à Steve Maia Carriço, disparu après une charge des forces de l’ordre sur les bords de la Loire à Nantes le 21 juin.

Des manifestants ont ensuite pris pour cible la permanence du député La République en marche Romain Grau. Toutes les vitres de la permanence ont été détruites. Un début d’incendie a été déclenché à l’intérieur du local. Le feu a été mis à une chaise de bureau. Un voisin a lancé un extincteur de son balcon et un secouriste bénévole accompagnant les « gilets jaunes » a immédiatement éteint les quelques flammes.

 

France Bleue : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/300-gilets-jaunes-a-perpignan-la-permanence-du-depute-romain-grau-prise-pour-cible-1564224481

Toutes les vitres de la permanence ont été détruites, un début d’incendie a été déclenché à l’intérieur du local, le feu a été mis à une chaise de bureau. Un voisin a lancé un extincteur de son balcon, et un des secouristes bénévoles qui accompagnent les « gilets jaunes » a immédiatement éteint les quelques flammes. Le député était présent dans la permanence au moment des faits, il s’est caché dans une autre pièce pour ne pas être vu.

Après être passés par la place de Catalogne, les manifestants ont pris la direction de la rue Foch.

Une vingtaine de black-blocs selon la police

Selon la police, les échauffourées ont débuté vers midi. Une vingtaine de black-blocs se seraient mêlés aux « gilets jaunes ». La boutique des parkings Indigo, place de Catalogne, a été dégradée. Un homme qui tentait de protéger des locaux a été légèrement blessé à la main, tout comme deux membres des forces de l’ordre. Une personne a été interpellée.

La circulation a dû être coupée boulevard Clémenceau et sur une partie des quais de la Basse, notamment autour de la préfecture. Environ 80 policiers et gendarmes ont été déployés dans le centre-ville.

*****

Des « Gilets Jaunes » font-ils payer à Romain Grau  son vote pour le CETA ?

Le Seul a avoir Voté CONTRE est Louis Aliot et a SA PERMANENCE EST INTACTE avec ou sans « Black-Blocs.

Journal La Clau =(La Clé) : https://www.la-clau.net/info/12729/le-depute-louis-aliot-vote-contre-le-ceta

Le député Louis Aliot vote contre le Ceta.

Louis Aliot, député des Pyrénées-Orientales, membre du Rassemblement national © Rassemblement national

Alors que 100% des députés En Marche élus dans les Pyrénées-Orientales approuvaient le traité commercial entre l’Union européenne et le Canada, mardi 23 juillet, l’extrême droite incarnée par le député Louis Aliot a voté contre.

L’hémicycle de l’Assemblée nationale, à Paris, a vécu mardi le 23 juillet le vote concernant le controversé traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (Ceta). Les trois députés En Marche des Pyrénées-Orientales, à savoir Laurence Gayte,  Romain Grau  et Sébastien Cazsenove, ont approuvé ce texte, à l’égal de 229 macronistes. Cependant, tout comme l’ensemble de la gauche s’est prononcée contre en raison de supposés risques environnementaux et sanitaires, l’extrême droite a suivi le mouvement. Le député Louis Aliot, élu du Pays Catalan et prétendant à à la mairie de Perpignan, a désapprouvé cette passerelle commerciale inscrite dans la mondialisation.

 

Le Ceta, un traité à contenu agricole

Le Ceta, « Comprehensive Economic and Trade Agreement », est un accord commercial entre l’Union européenne et le Canada. Dans une France redoutant la globalisation des échanges, ce partenariat prévoit une réduction des droits de douane entre les continents, afin de favoriser les échanges. Ce texte prévoit l’harmonisation des normes, permettant à une entreprise souhaitant exporter au Canada de mettre à profit les tests de certification identiques à ceux qu’elle sollicite en Europe. Ce dispositif visant notamment l’agriculture, dans le cadre de droits de douanes et de marchés publics plus souples, rencontre l’opposition du Rassemblement national, allié stratégique de la ruralité française.

*****

 

ROMAIN GRAU NE SAIT-IL PAS QUE LE ROUSSILLON EST UNE TERRE AGRICOLE QUI FAIT VIVRE UNE MAJORITE DE FRANCAIS CATALANS grâce à l’ Agriculture et surtout la Viticulture ?

Il ne sera aucunement étonnant de voir de plus en plus d’évènements contre Romain Grau et Ceux qui ont voté POUR LA MISE A MORT DES AGRICULTEURS ET VITICULTEURS GAULOIS CATALANS DESCENDANTS DES WISIGOTHS.