Archives de Catégorie: Elections Municipales 2020

Enfin Deux Excellents Candidats aux Municipales pour Saint Denis !

Deux Brillants Candidats se proposent pour que Jaillisse à Nouveau dans la Ville de Saint Denis la Flamme d’un Renouveau CATHOLIQUE inespéré.

 

1er Candidat : Alexandre AÏDARA

Screenshot_2019-10-02 (2) Alexandre AÏDARA sur Twitter Notre 1ère priorité pour VilleSaintDenis sera la sécurité, la tranqu[...]

Screenshot_2019-10-02 (2) Alexandre AÏDARA sur Twitter Notre 1ère priorité pour VilleSaintDenis sera la sécurité, la tranqu[...](1)

 

2ème Candidat : Alexandre BENALLA

Le Journal de Saint Denis : http://lejsd.com/content/sur-les-traces-de-benalla-%C3%A0-saint-denis

Screenshot_2019-10-02 Sur les traces de Benalla à Saint-Denis

« Je fais des courses avec ma femme, je vous rappelle… » C’est le dernier échange que nous avons eu avec Alexandre Benalla mardi 24 septembre. Décidément, l’ancien chargé de mission sécurité auprès du chef de cabinet d’Emmanuel Macron est prompt à citer sa femme quand on le tient au bout du fil. Le 18 septembre, alors qu’il recontactait la rédaction suite à la parution d’une brève dans les pages du JSD autour du mystère entourant sa présence répétée à Saint-Denis, Alexandre Benalla nous avait assuré que la mère de sa femme était originaire de Franc-Moisin et qu’il avait des amis à Saint-Denis. Nous promettant de nous en dire davantage à l’occasion d’un rendez-vous qui depuis ne s’est jamais tenu…Dommage car nous aurions aimé en savoir plus notamment au sujet de sa matinée du 10 septembre.

« Mais que vient-il faire ici ? »

Ce jour, à 8h30, l’ex-monsieur sécurité du président de la République déambule dans le centre-ville de Saint-Denis. Costume bleu, bien rasé, accompagné d’un photographe et d’un autre homme qu’il a présenté comme son conseiller à un commerçant, Alexandre Benalla se rend d’abord à la basilique, place Victor-Hugo. Il y reste quelques minutes le temps de faire un tour rapide de l’enceinte. Des passants reconnaissent l’homme âgé de 28 ans. Ils n’en croient pas leurs yeux, l’ex-homme de confiance de Macron, dont le visage a fait le tour des chaînes de télévision, se balade à Saint-Denis.

« Mais que vient-il faire ici ? Cela m’a choqué qu’il se montre à Saint-Denis, raconte un agent municipal, alerté de la présence de Benalla par un cafetier. « Après Jawad Bendaoud, Tariq Ramadan, voilà Alexandre Benalla. On a la dream team à Saint-Denis », se moque-t-il. Le fonctionnaire est allé à sa rencontre, l’a pris en photo et lui a demandé ce qu’il venait faire dans la ville des Rois de France. Ils ont parlé de l’architecture de l’hôtel de ville. « Elle est pas mal », lui répond Benalla, sur le ton de la boutade. « Il a été pris en photo par son photographe avec la mairie en arrière-plan », rajoute un autre témoin direct de la scène. Benalla était « ébloui » par le cadre de la place, poursuit-il.

L’hypothèse d’une « liste citoyenne »

Benalla, lui, serre des mains. Il continue sa route vers le marché. Il est pris en photo par des passants et des commerçants. Selon plusieurs marchands, il a abordé la question des élections municipales de mars 2020. Evoquant l’hypothèse d’une « liste citoyenne », d’après un cafetier. « Il m’a dit que Saint-Denis avait une mauvaise réputation et qu’il voulait redorer l’image de la ville grâce aux habitants des quartiers », continue cet homme. Selon un autre commerçant, il s’était déjà précédemment montré à plusieurs reprises sur le marché. Il y a plus d’un mois, en août, il s’est même rendu dans un bar chicha du centre-ville. « Il est resté une bonne heure. Il a fumé sa chicha. Il a parlé avec les jeunes », retrace un habitué des lieux. Selon lui, Alexandre Benalla avait l’air de connaître Saint-Denis.

Ce mardi 10 septembre, après avoir fait un tour du marché, celui qui est mis en examen pour violence volontaire en réunion et port et détention non autorisé d’armes, s’est rendu vers 10h30, en voiture, à Franc-Moisin. « Tout le monde était choqué d’entendre qu’il était venu au quartier ! », n’en revient pas une locataire, qui souhaite garder l’anonymat. Selon des témoignages, il semblait découvrir le quartier HLM. À proximité de la pharmacie de la cité, l’ex chargé de mission de l’Elysée a longuement parlé avec une grand-mère qui a reconnu un visage qu’elle avait déjà aperçu à la télé. L’homme a décliné son identité, lui a dit que la cité ne méritait pas sa mauvaise réputation, qu’il fallait changer les choses pour améliorer sa situation. Avant de partir, un des compagnons de Benalla le prend en photo avec la dame.

Contrairement à ce qu’il a affirmé au JSD, sa compagne, Myriam B., âgée de 34 ans, serait inconnue dans le quartier et aucun membre de sa belle-famille n’y habiterait aujourd’hui. A-t-elle un jour vécu à Franc-Moisin ? Selon plusieurs habitants, jusqu’à ce 10 septembre, ni Alexandre Benalla, ni sa compagne, qui sont installés à Paris, n’ont été vus dans ce quartier populaire.

Aziz Oguz et Yann Lalande

Screenshot_2019-10-02 Marouane Benalla prend possession de Saint-Denis, nécropole des Rois de France - Démocratie Participa[...].png

 

Et dire que j’ai eu la Sottise de demander aux Catholiques de s’investir pour les Municipales à venir !

C’est avec Brio que l’un de ces deux Monsieur défendra la Ville qui abrite LA NECROPOLE DE NOS ROIS DE FRANCE.

Avec ces Candidats, les Catholiques n’ont AUCUN SOUCIS à se faire.

AUCUN.

Que Personne n’en Doute.

Screenshot_2019-10-02 image de saint denis nécropole des rois de france at DuckDuckGo(1)

Screenshot_2019-10-02 image de saint denis nécropole des rois de france at DuckDuckGo(2)

Screenshot_2019-10-02 image de saint denis nécropole des rois de france at DuckDuckGo(3)

 

Quand les Municipales approchent ……..!

Un étonnant projet immobilier

Un tiers de l’hôpital Hôtel-Dieu va être cédé pour 80 ans au promoteur immobilier Novaxia, qui va notamment y installer un incubateur pour les entreprises de la biotech, des logements « solidaires » ainsi que des commerces.

La partie récupérée par Novaxia est celle qui donne sur le parvis de Notre-Dame de Paris. Cela commence à faire beaucoup de coincidences immobilières

Le Sénat a adopté dans mardi 28 mai 2019 un texte sur le projet de loi Notre-Dame remanié. 

 

Merci le Sénat favorable à la Cosmopolite Hidalgo qui soutient la politique mondialiste de Macron !

Les critiques ont été nombreuses de la part des Sénateurs. Le sénat joue un rôle constructif par rapport aux députés godillots en Marche à l’Assemblée nationale.

  «Il s’agit d’une loi pour reconstruire Notre-Dame de Paris, pas Notre-Dame de l’Élysée…J’ai été particulièrement choqué que l’Unesco n’a même pas été approché depuis le début», précise le sénateur socialiste de Paris David Assouline .
Le rapporteur LR Alain Schmitz a jugé «absurde de se laisser enfermer dans le délai de 5 ans si celui-ci doit conduire à rogner sur la qualité du chantier…Que vous vouliez aller vite, pourquoi pas? À condition que cela reste un objectif et non pas un impératif…Le chantier durera ce qu’il doit durer » , a affirmé la présidente centriste de la commission de la Culture Catherine Morin-Desailly.
Les sénateurs ont inscrit dans le texte une référence aux engagements internationaux de la France en matière de patrimoine, qui imposent de «préserver l’authenticité et l’intégrité» du monument lors de sa restauration. Elle devra être fidèle au «dernier état visuel connu» du monument avant le sinistre, y compris la flèche, ont acté les sénateurs, contre l’avis du gouvernement, précisant même que l’emploi de matériaux différents de ceux d’origine devra être justifié.

C’est une excellente nouvelle……………………………………..en attandant  l’inversion de ce qu’ils viennent de « VEAU-TER » !

«L’État ne peut pas se permettre de s’affranchir des règles en vigueur sans prendre le risque de les remettre en cause» précise  Alain Schmitz, rapporteur du projet de loi et sénateur LR des Yvelines.

La sénatrice PS Angèle Préville, elle, a un souhait: «je forme le vœu qu’aucun nom d’architecte, connu ou pas, ne vienne griffer Notre-Dame de Paris, parce que nous sommes dépositaire de ce monument et que nous devons le transmettre aux autres générations».
Malheureusement, le texte va à nouveau passer devant l’Assemblée Nationale En Marche, qui a le dernier mot.

Par ailleurs, à l’approche des municipales, le Maire de Paris a été pris d’un coup de folie.

« Notre-Dame est une œuvre qui appartient à tous les Parisiens, à tous les Français et au monde entier. Nous devons la respecter en tant que telle. Je suis donc favorable à ce qu’elle soit restaurée à l’identique et à ce que cette restauration se fonde sur les savoir-faire ancestraux des compagnons du devoir et des compagnons du tour de France. Restaurer à l’identique, c’est à la fois préserver cette œuvre qui nous dépasse, mais aussi préserver la formidable chaîne de transmission des savoirs des bâtisseurs de cathédrale. La question de la flèche est différente, car elle n’a été ajoutée qu’au XIXe siècle. »

Les promesses n’engagent que ceux qui veulent les croire. Surtout quand ces promesses se font à 1 an des Elections Municipales.

 

Gargouilles.jpg