Archives de Catégorie: Israel

Le Premier ministre belge à la synagogue pour les 70 ans d’Israël : un discours façon Manuel Valls

Le Premier ministre belge Charles Michel (MR, libéral), accompagné de son ministre de l’Intérieur Jan Jambon (NVA), se sont rendus mercredi à la grande synagogue de Bruxelles pour célébrer… les 70 ans d’Israël.

A cette occasion, le Premier ministre belge a tenté de rivaliser avec notre Manuel Valls dans les marques de soumission au sionisme.

Morceaux choisis de son discours :

. « C’est un honneur de célébrer avec vous les 70 ans de l’Etat d’Israël.  J’adresse mes plus sincères félicitations et vœux de succès à la population et aux autorités d’Israël. »

.

 

 

« (…) en 1897, au Congrès de Bâle, Théodor Herzl lançait le mouvement sioniste. Le 02 novembre 1917 intervenait la « Déclaration Balfour ». »

.

 

 

« Depuis 70 ans, des liens extrêmement forts sont tissés entre nos deux pays. »

.

 

« Le Royaume de Belgique a soutenu la nécessité d’un « foyer national juif » en Palestine mandataire et l’idée d’un Etat nation. Dès le 29 janvier 1949, la Belgique a reconnu le nouvel Etat israélien. »

.

 

 

« Notre attachement à la sécurité de l’Etat d’Israël est sans ambiguïté. Nos deux pays sont également des partenaires commerciaux importants.  Je veux, ici, saluer le dynamisme économique et la formidable capacité innovatrice du peuple israélien. »

.

 

 

« Surtout, nous sommes rassemblés dans la douleur et dans le traumatisme de la Shoa. Nous sommes marqués par cette émotion indélébile. Cette émotion que j’ai ressentie une fois encore lors de ma dernière visite, avec le sénateur Jacques Brotchi et d’autres parlementaires belges au mémorial de Yad Vashem. »

.

 

 

« Devant vous, je me suis engagé personnellement. Et le Gouvernement a mobilisé les moyens nécessaires pour assurer une protection renforcée, notamment pour les écoles juives, l’ambassade, ainsi que d’autres lieux stratégiques. »

.

 

 

« Notre fermeté doit être totale. Aucun accommodement avec l’antisémitisme ne peut être toléré. Quel que soit sa forme. Cela vaut aussi pour ma propre alma mater. »

.

 

 

« Les arts, les sciences, la recherche et l’innovation technologique, le développement économique et social,… dans chacun de ces domaines et dans bien d’autres, la communauté juive a apporté une contribution inestimable. Apportant ainsi sa marque inaltérable dans le progrès de l’humanité. Au service du développement de notre pays et de l’Europe. »

« Une fois encore et avec solennité, je l’affirme : la Belgique sans les juifs n’est pas la Belgique. » 

.

 

 

« Je souhaite un bel anniversaire à l’Etat d’Israël. »

Source : http://www.medias-presse.info/le-premier-ministre-belge-a-la-synagogue-pour-les-70-ans-disrael-un-discours-facon-manuel-valls/90952/

Johan Livernette – Pourquoi la question juive est-elle incontournable ?

La réponse à cette question s’effectuera sous la forme de 3 mises au point, toutes au service de la vérité sur ce sujet si important.

Mise au point sur l’accusation de judéo-centrisme

À l’heure où le lobby juif n’a jamais eu autant de pouvoir en France, en politique comme dans les médias, nous entendons ici et là qu’il ne faut pas être judéo-centré, que l’on ne doit pas tomber dans le judéo-centrisme. Face à cette remarque illégitime et dénuée de courage, il est nécessaire d’effectuer un bref rappel : sans l’oligarchie juive sioniste, il n’y aurait pas eu les deux guerres mondiales, la déclaration Balfour, la révolution bolchevique [1], le totalitarisme bancaire (Fed et BRI), le concile Vatican II, le rétablissement du divorce, mai 1968, la loi Pompidou-Rothschild, la dette souveraine, la légalisation de la contraception puis de l’avortement [2], le 11 septembre 2001, la loi Fabius-Gayssot, l’immigration-invasionla crise des migrants… [3] En gros, sans l’action nocive de cette communauté organisée et dévouée au grand Israël, l’Europe et la France ne seraient pas dans un état aussi désastreux, c’est une évidence. Faire abstraction du rôle décisif de cette puissance occulte, c’est passer à côté de l’histoire. [4]

En ce XXIe siècle, dans le cadre du processus mondialiste, cette question juive est plus que jamais centrale, incontournable [5], car tout (ou presque) découle du judaïsme politique. Que ce soit à l’échelle internationale, au regard de l’influence de l’État hébreu dans la géopolitique mondiale, comme à l’échelle nationale : nul ne peut ignorer qui (CRIF et B’naï B’rith) donne les ordres à notre gouvernement républicain en France.

Mise au point sur la république

Pour rappel, la république n’est pas la France. Elle est un régime politique qui est né sur l’échafaud durant la révolution dite « française » de 1789. Elle est une création maçonnique. Elle le parti de l’étranger. Elle est l’anti-France. Sous contrôle de la synagogue, ce régime est précisément de nature talmudo-maçonnique. En effet, l’histoire de la république démontre que ce sont à chaque fois les mêmes puissances occultes dirigeant le monde qui furent à la manœuvre pour son établissement et contre l’intérêt national français.

Cette république est le régime de domination durable de la judéo-maçonnerie. Elle est parfaitement illégitime, comme le démontre cette vidéo, tant ses crimes, son caractère démoniaque, antichrétien et antifrançais sont indéniables (voir également cette autre vidéo). Par conséquent, un authentique patriote français ne peut certainement pas être républicain.

Mise au point sur le sionisme

À l’heure où l’Israël sioniste de Netanyahou est étonnamment pris en exemple par une partie de la sphère dite « dissidente », il est nécessaire de rappeler ce qu’il est réellement et objectivement : un État voyou et criminel. Corrompre les autres nations, leur faire du chantage, bombarder des civils pour faire du nettoyage ethnique, massacrer en toute impunité, maintenir sa propre population dans la peur, mentir sans cesse sur l’histoire, faire constamment dans l’inversion accusatoire… tout ceci est-il à prendre en exemple ? Est-ce cela le projet de société que nous souhaitons pour la France ? Certainement pas, bien évidemment.

Contrairement à ce qui est répandu, de nos jours, par une certaine droite sioniste ou tout du moins judéo-compatible, le sionisme n’est pas simplement le droit pour les juifs d’avoir une terre à eux en Israël. Déjà, pour être exact sur le plan historique, cette terre, les juifs sionistes l’ont volée au peuple de Palestine qu’ils ne cessent de maltraiter et de massacrer. Sur le plan de la sémantique, il serait d’ailleurs préférable de parler de « génocide palestinien » plutôt que de « conflit israélo-palestinien ». [6]

De plus, le sionisme politique va bien au-delà de cette simple considération. [7] S’inscrivant dans un projet global, celui du mondialisme, il vise la domination, la destruction des autres nations (particulièrement en Europe (Édom) qui est le cœur de la chrétienté), leur mise en esclavage, et ce au profit du Grand Israël. C’est cet objectif que poursuivent inlassablement Jacques Attali et ses coreligionnaires. Le conseiller à l’Élysée et apôtre du mondialisme va jusqu’à espérer une gouvernance mondiale pilotée depuis Israël et ayant pour capitale Jérusalem. Ainsi, un authentique patriote français ne peut être sioniste. Il ne peut certainement pas approuver la colonisation de la France par une nation étrangère, en l’occurrence Israël (ce qui est le cas aujourd’hui), et dans le même temps se revendiquer « nationaliste blanc », l’oligarchie cosmopolite étant l’initiatrice du métissage généralisé. Etre un patriote français et approuver le projet sioniste est donc aussi absurde que contradictoire car l’un poursuit l’asservissement de l’autre. Vouloir une France blanche et européenne dans cette république judéo-maçonnique est absolument illusoire. Car c’est précisément la Gueuse qui a instauré la France black-blanc-beur dégénérée.

En conclusion, on ne peut se prétendre dissident, nationaliste ou simple patriote français et prendre parti pour la république qui est l’anti-France, pour le sionisme qui poursuit l’anéantissement de l’Europe chrétienne et de la véritable France.

Johan Livernette

[1] Le plus grand génocide antichrétien du XXe siècle.
[2] Le plus grand génocide de ces dernières décennies.
[3] Plus de précisions et de détails historiques dans Le complot contre DieuLa franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture et dans cette vidéo.
[4] Lire Le complot contre Dieu pour en avoir la certitude.
[5] Cette question est incontournable depuis la crucifixion de Jésus-Christ et le rejet de sa divinité par le peuple déicide.
[6] Ceci vaut également pour le génocide vendéen.
[7] Droit pour les juifs d’avoir une terre à eux en Israël.

Source

Le Plan Sioniste pour le Moyen Orient – Partie 1/3 – Oded Yinon

Vous comprendrez pourquoi il y a ces guerres dans le proche et moyen orient, c’est un plan suivi à la lettre pour le grand Israël et pour après établir le nouvel ordre mondial. Ceci explique pourquoi la recherche d’énergie ou que les droits de l »homme ne sont qu’une excuse pour établir le plan. Le véritable plan est de faire venir le faux messie en provoquant sa venue…

A bon entendeur.

Que la paix du Christ soit avec vous.

[Vidéo] Israël cible des civils à l’aide d’un drone chargé d’armes chimiques (Zero Hedge)

par Tyler Durden 25 Mars 2018, 17:50 Israël Drone Gaz lacrymogène Répression Manifestations Gaza Hamas Articles de Sam La Touch

Israël cible des civils à l’aide d’un drone chargé d’armes chimiques.
Article originel : Caught On Camera: Israel Targets Civilians With A Chemical Weapon Drone
Par Tyler Durden
Zero Hedge

Traduction SLT

Pour la première fois, la chaîne libanaise Al-Mayadeen TV a diffusé denouvelles images dramatiques montrant les forces israéliennes utilisant un drone sans pilote contre un rassemblement du Hamas dans la bande de Gaza, selon le Times of Israel.

La courte vidéo publiée par Al-Mayadeen montre un véhicule aérien armé sans pilote (UAV) ciblant des manifestations dans le sud de la bande de Gaza, contrôlé par le groupe militant palestinien Hamas.

On voit le drone voler dans le ciel au-dessus de centaines de manifestants, tandis que les opérateurs de l’avion lâchent des armes chimiques dans la foule. Le Times of Israel déclare que le drone a libéré du gaz lacrymogène, officiellement connu sous le nom d’agent lacrymogène, qui provoque de graves douleurs oculaires et respiratoires, une inflammation de la peau, des saignements et même la cécité.

Ces images dramatiques pourraient nous permettre de savoir en avance que les gouvernements sont prêts à utiliser de la technologie militaire de pointe contre les civils dans un environnement non combattant…..

Le commissaire adjoint de la police des frontières israélienne, Yaakov Shabtai, le représentant du gouvernement à l’origine du déploiement du véhicule aérien sans pilote (UAV), a déclaré à Hadashot TV news que le drone chargé de gaz lacrymogène offre aux forces de sécurité une portée étendue pour lancer des armes chimiques sur les manifestants.

« Au-delà du fait que cet équipement neutralise tout danger pour les troupes, il permet d’atteindre des endroits que nous ne pouvions pas atteindre jusqu’à présent », a déclaré Shabtai à Hadashot TV news.

Le véhicule aérien armé sans pilote (UAV) «  peut transporter jusqu’à six bidons à la fois, et les déposer individuellement, en grappes, ou tous en même temps « , a déclaré le Times of Israel.

Le journal en ligne basé en Israël n’a pas fourni le nom de fabrication de l’UAV, mais on raconte qu’ISPRA Ltd à Herzelya, Israël, est le développeur du drone, baptisé Cyclone Riot Control Drone System.

Le drone anti-émeute de l’ISPRA offre aux forces de l’ordre un mode de travail extrêmement large, leur permettant de réagir contre les émeutiers et les manifestants à un stade précoce de l’événement, à distance, tout en évitant la confrontation directe avec les émeutiers. Cette solution unique et innovante, développée par Ispra, permet aux services répressifs de réagir lorsqu’une barrière ou un obstacle sépare les parties. Avec plusieurs drones, une présence continue au-dessus des émeutiers peut être maintenue, dispersant des munitions non létales et fournissant aux commandants une image vidéo en temps réel de la situation sur le terrain.

Les développeurs d’ISPRA présentent une courte vidéo d’information sur le fonctionnement du drone chargé d’arme chimique.

Le Times of Israel ajoute que les autorités israéliennes se préparent à des mois de manifestations à la frontière, ce qui mènera à une grande manifestation le 15 mai. Selon un reportage de la télévision israélienne, le Hamas, une organisation fondamentaliste sunnite et islamique palestinienne, a prévu un budget de 10 millions de dollars pour financer les prochaines manifestations.

« Nous voulons effrayer les Israéliens avec les images d’une foule massive de personnes qui se rassemblent pacifiquement et s’assoient près de la frontière », a récemment déclaré Ahmed Abu Retaima, porte-parole du Hamas, à Bloomberg.

Retaima a ajouté : « Nous travaillons à amener plus de 100 000 personnes pour la marche ».

Entre-temps, l’agence de presse Sputnik déclare qu’Israël n’a pas signé la Convention sur les armes chimiques de 1993, qui permet aux Forces de défense israéliennes (FDI) de déployer légalement des armes chimiques telles que le gaz lacrymogène contre des civils.

« L’utilisation de gaz lacrymogène pour réprimer les troubles civils est légale ; cependant, l’utilisation de gaz lacrymogène en temps de guerre a été interdite par la Convention sur les armes chimiques de 1993, dont Israël n’est pas signataire, mais auquel il a adhéré ».

La décision d’Israël de combiner la technologie de pointe des drones et les armes chimiques contre les civils laissent entrevoir des perspectives de répression violente pour les soulèvements à venir du printemps dans la région. Néanmoins, veuillez ne pas mentionner cette technologie aux innombrables forces de police militarisées à travers les États-Unis ; autrement, cette technologie dystopique arrivera dans une ville près de chez vous.

 

Source http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2018/03/video-israel-cible-des-civils-a-l-aide-d-un-drone-charge-d-armes-chimiques-zero-hedge.html

« Entrées précédentes