Archives de Catégorie: Marrane

Conférence de Laurent Guyénot : Du Marranisme au Sionisme. VIDEO.

Daniel Lindenberg Essayiste (1940 – 2018)

-Figures d’Israël-

Dans son livre : « L’Identité juive entre marranisme et sionisme » 1997
Page 10.
« Comment ne pas être frappés par le style marrane qui fut celui de beaucoup d’intellectuels juifs dans la cité européenne.
Bernard Lazare écrivait dans son Fumier de Job (vers 1899) :
«Je suis Juif et j’ignore tout des Juifs. Je suis désormais un paria et ne sais de quels éléments me refaire une dignité et une personnalité ; il faut que je sache qui je suis, et pourquoi je suis haï, et ce que je puis être» (Paris,Circé,1990).
C’est une véritable «profession de foi» marrane. Le mot d’ordre même qui sera celui de la Haskala*, l’expression «Sois Juif à la maison et un homme au dehors», sonne comme la quintessence de l’expérience marrane.
Beaucoup de Juifs très intégrés, qui gardèrent jalousement secrète leur part de judéité que personne ne leur demandait pourtant de celer au sein d’une vie de citoyen «insoupçonnable», furent à leur manière de dignes successeurs des grands conversos
d’autrefois.
Quiconque a connu les juifs communistes, kominterniens de naguère, ou même certains
représentants éminents de la génération de 1968 saura ce qu’un marranisme, certes fruste, veut dire : voilà des hommes et des femmes, qui, en principe, suivant le dogme
«internationaliste» ont étouffé en eux toute trace de «particularisme», de «chauvinisme juif petit-bourgeois», qui vomissent publiquement le sionisme, exaltent le bon droit des peuples arabes, la grande Union soviétique- et qui, en secret se réjouissent des victoires militaires d’Israël, racontent des blagues anti-soviétiques, et pleurent en écoutant une chanson yiddish*. Jusqu’au jour où, comme un Leopold Trepper, ils peuvent exté-
rioriser ce refoulé juif, devenant parfois, comme les marranes du passé, les plus intransigeants des néophytes. »

 

 

 

 

Bernard Lazare dans « Juifs et Antisémites » édité par Philippe Oriol -Paris -Allia 1990

« C’est le Talmud qui est responsable de l’Insociabilité des juifs et partant, de LA HAINE DES NATIONS. »