Archives de Catégorie: Orgueil

L’ORGUEIL OU LA TRAHISON DE SOI, par Laurent Glauzy

L’orgueil est le seul péché capital  à être au masculin. Au-delà de ce constat, l’orgueil cache des troubles de l’individu, et surtout une relation très imparfaite avec Dieu.

L’orgueil ne permet pas d’apprendre, il empêche de s’avouer ignorant et de partir à la quête d’une autre connaissance. Nous le remarquons, c’est frappant, les personnes orgueilleuses sont incapables de questions. Or, convenons-en de bonnes questions valent bien mieux que des affirmations ou un savoir mal-maîtrisé. Dieu ainsi se moque-t-il de ses pitoyables sujets en les rendant ignorants.

Les personnes humbles sont bien plus instruites, de ce fait. L’humilité plait à Dieu et comme le dit la Bible : « Dieu cache les mystères aux savants et aux orgueilleux et les révèle aux simples. » Évangile selon Saint Matthieu (11, 25-26)

L’orgueil entraîne sa victime dans une spirale infernale. L’ignorance est masquée par l’orgueil qui nourrit l’ignorance. L’âme ne peut pas s’embellir. Tarie elle devient le siège des trois concupiscences par lesquelles le démon attaque et conduit ainsi le pêcheur vers le bas. Quelles sont ces trois concupiscences ? : le sexe, l’argent et le pouvoir. Nous le constatons les orgueilleux aiment le pouvoir, car sans cesse abaissés par Dieu, ils tentent de se rehausser avec leur piètres moyens, c’est-à-dire à un comportement sans grâce conférant à la grossièreté. Bien entendu, les deux autres vices ne sont jamais loin. Car, l’orgueilleux qui a son âme conduite vers le bas, n’aime pas l’effort, il est oisif, et ne peut que succomber à la chair et à l’argent.

Les orgueilleux, et vous le remarquerez toujours, sont assoiffés de sexe, aiment l’argent et le pouvoir, tous les « bienfaits » du diable, la facilité. Et, ces faiblesses faisant d’eux des rejetés de Dieu, les rendent faibles, craintifs du monde extérieur, voire paranoïaques et menteurs (tout est bon pour tenter de se faire valoir et cacher sa pauvre nature). Les adorateurs de Dieu au contraire sont discrets et aiment le silence. Car, Dieu s’exprime dans le silence.

Voilà, à quoi mène l’orgueil, un péché horrible aux yeux de Dieu, et une grande faiblesse de l’âme conduisant l’homme au plus bas, dans l’outrecuidance, la grossièreté, le déséquilibre.

Cette séparation de Dieu amène inéluctablement à une rupture avec le monde extérieur. Toutes les relations sont trinitaires, sous la bienveillance de Dieu permettant une entente, un échange équilibré  avec autrui. L’orgueilleux qui a été refoulé de Dieu, de facto, est refoulé des hommes.

Les seuls moyens de remédier à l’orgueil sont le chapelet et la confession. Le chapelet, car il est un acte d’adoration à la Sainte Vierge, Mère de Courage, de Bonté et d’Amour ; la confession car elle est un acte d’humiliation et d’humilité envers le créateur que l’on aime, que l’on craint et que l’on adore.