Archives de Catégorie: Pédosatanisme

100 % des tueurs en série n’ont pas eu de père. 100 % !!!

Homosexuels et tueurs en série. La face sombre du lobby LGBT. version écrite, augmentée (24 juin 2019).

 

HERVE RYSSEN

 

Bon nombre de tueurs en série sont des homosexuels. C’est ce que l’on peut constater à la lecture du livre de Stéphane Bourgoin “Le Livre noir des serial killers” (2004). Pourtant, il n’y a aucune information disponible sur internet à ce sujet. Si vous tapez “homosexualité et criminalité” sur un moteur de recherche, de toutes les manières possibles, vous tombez sur des articles de presse relatant des affaires dans lesquelles des homosexuels ont été victimes d’agression, ou bien sur des listes de pays criminalisant l’homosexualité. Ce n’est qu’en lisant les biographies de certains grands criminels que l’on voit que beaucoup (pas tous !), étaient homosexuels et pédophiles.

Le 20 juin 2019, j’ai publié une vidéo de 18 minutes intitulée “Homosexuels, pédophiles et tueurs en série. La face sombre du lobby LGBTQPed” (lesbian, gay, bisexuel, transsexuel, queer, pédophile). Après quelques dizaines d’heures de recherche sur internet, la liste des tueurs en série homosexuels s’est maintenant considérablement allongée.

Bien évidemment, l’homosexualité d’un individu n’implique pas nécessairement une dérive criminelle de ce genre, mais l’on est bien obligé de constater qu’il y a proportionnellement beaucoup plus de criminels chez les homosexuels que chez les gens “normaux”. Nous ne disposons toutefois d’aucune statistiques sur le sujet.

L’absence du père durant l’enfance du futur tueur semble être le facteur déterminant, puisque l’on retrouve cette information dans toutes les biographies des criminels. Il s’agit tantôt d’un père qui a quitté le foyer familial, tantôt d’un père alcoolique et violent qui purge régulièrement des peines de prison. Dans les deux cas, le père est absent.

À l’heure où le gouvernement entend faire voter une loi légalisant la “Procréation médicalement assistée” (PMA) pour les couples de femmes homosexuelles, il nous semble important de prévenir les dégâts psychologique d’une éducation sans figure paternelle.

Je dédie ce recensement à Frédéric Potier, président de la Dilcrah (Délégation interministérielle à la “lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT”), militant homosexuel infatigable.

Screenshot_2019-06-25 Frédéric Potier ( FPotier_Dilcrah) Twitter

Screenshot_2019-06-25 Frédéric Potier ( FPotier_Dilcrah) Twitter(1).png

Screenshot_2019-06-25 Frédéric Potier ( FPotier_Dilcrah) Twitter(2).png

Screenshot_2019-06-25 Frédéric Potier ( FPotier_Dilcrah) Twitter(3).png

Ce Lobby IMPOSE la DETERIORATION des Moeurs qui aménera LA DESTRUCTION TOTALE de notre Société. Nous Catholiques, avons LE DEVOIR de LE COMBATTRE SANS CESSE.

Screenshot_2019-06-25 Laly Lilou ( ChrystelRoseant) Twitter.png

La Seule Grande Dame Politique qui COGNE sur le Lobby sans relâche est Agnès Cerighelli

Screenshot_2019-06-25 AgnesCerighelli ( AgnesCerighelli) Twitter.png

Screenshot_2019-06-25 AgnesCerighelli ( AgnesCerighelli) Twitter(1).png

+++

Dans la vidéo, nous avons en premier lieu présenté Luka Magnotta (né Eric Clinton Newman), parce qu’en publiant la biographie de ce dangereux taré sur Twitter, il y a quelques mois, nous avions immédiatement été assaillis de messages insultants de la part d’activistes homosexuels, qui ne supportent manifestement aucune critique – exactement comme le font les activistes du lobby juif, qui portent plainte à tout-va (en psychiatrie, on appelle cela la “quérulence”. Ce sont des “plaignants quérulents”).

Luka-Magnotta-va-epouser-son-prince-charmant-en-prison

Le 25 mai 2012, Luka Magnotta a mis en ligne une vidéo de près de 11 minutes, dans laquelle, paraît-il, on le voit s’affairer sur le cadavre d’un jeune homosexuel chinois qu’il a ramené chez lui, ligoté et tué. Le cadavre de la victime est mutilé : Magnotta coupe une fesse avec un couteau et une fourchette. Puis, le corps est démembré et violé.

Quelques années auparavant, Magnotta avait déjà publié, paraît-il, une vidéo dans laquelle on le voit en train de torturer des chatons, ce qui lui valut d’être poursuivi en justice. À partir de 2003, Luka Rocco Magnotta avait travaillé occasionnellement en tant que stripteaseur et mannequin, mais gagnait surtout sa vie comme escort boy. C’est donc un vrai homosexuel. Père absent alcoolique et schizophrène et mère dominatrice.

 

Albert deSalvo, l’étrangleur de Boston.

350 viols de femmes, 13 meurtres.

Albert desalvo

Lui aussi a un père alcoolique et violent, avec sa femme et ses enfants. Il est souvent en prison.

« Je n’avais que seize ans, et je ne pensais qu’à tirer un coup avec la première femme venue ou des pédés. » (page 84 du livre de Stéphane Bourgoin).

« Frank ramène des prostituées à la maison et veut que ses enfants les regardent faire ; le sexe est omniprésent dans leur petit appartement. Albert a ses premières relations sexuelles à l’âge de 8 ans, avec des filles et des femmes, mais aussi des homosexuels qui le paient. » (Wikipedia). A 24 ans, Le 3 janvier 1955, Albert DeSalvo est accusé « d’abus charnel sur enfant ». Homosexuel à tendance “pédolagne”, donc (du grec “lagneia”, le désir). Ce terme nous paraît plus approprié que “pédophile” (qui aime les enfants).

 

Arthur John Shawcross, le monstre de Rochester

14 meurtres. Intelligence en dessous de la moyenne.

Arthur Shawcross

Sa mère pense que son mari « n’est pas assez autoritaire avec Arthur. » (page 214 du livre de Stéphane Bourgoin).

Aventure homosexuelle à 14 ans.

Relations sexuelles avec des animaux (moutons, poules, cheval, chiens).

Éprouve un plaisir sexuel en allumant des incendies.

En mai 1972, à 27 ans, Shawcross viole et assassine un jeune garçon de dix ans. Quatre mois plus tard, il viole et tue Karen Ann Hill, une jeune fille de 8 ans.

En 1988 et 1989, il tue douze femmes, de 20 à 59 ans.

 

Jeffrey Dahmer, le cannibale de Milwaukee

17 meurtres d’hommes.

Jeffrey-Dahmer

Père chimiste, procédurier qui se dispute violemment avec son épouse.

Expérience homosexuelle adolescent (page 295 du livre de Stéphane Bourgoin).

Homosexuel affirmé (page 287). Fréquente les saunas gays de Milwaukee (page 303).

Ces meurtres comportent des viols, des démembrements, de la nécrophilie et du cannibalisme.

Jeffrey Dahmer commet son premier meurtre en 1978, à l’âge de 18 ans.

En 1988, a drogué et sexuellement abusé un mineur de 13 ans.

Il coupe les têtes de ses victimes, les fait bouillir, les nettoie et les peint en gris, puis les range dans une armoire. La police découvrira  des têtes et des morceaux humains dans son réfrigérateur, un cœur dans son congélateur, des squelettes dans son placard ainsi que trois torses masculins dans un tonneau rongés par l’acide chlorhydrique et des crânes dans la cuisine.

 

John Wayne Gacy, le clown tueur

33 meurtres de jeunes hommes.

Bisexuel et pédolagne.

Johnwaynegacymugshot

Il quitte le lycée à 17 ans et part pour Las Vegas où il devient concierge dans un salon funéraire, y découvrant sa fascination pour les cadavres. Il en est congédié pour acte de nécrophilie.

Son épouse ayant découvert des magazines d’hommes nus, Gacy lui révèle sa bisexualité. Elle est de plus en plus perplexe lorsqu’elle met au jour des vêtements d’adolescents dans leur maison, si bien qu’elle demande et obtient le divorce en mars 1976.

 

Dennis Nilsen, l’étrangleur à la cravate

16 meurtres d’hommes.

Dennis nilsen

Il a trois ans quand ses parents divorcent, en 1948. Dennis étant dès lors élevé chez ses grands-parents maternels.

Il est homosexuel, nécrophile.

Tue 16 homosexuels.

Il les étrangle, conserve le corps dans son lit, symbole pour lui d’un amant qui lui resterait fidèle. Passé un certain temps, Nilsen se débarrasse du corps.

En 2001, Nilsen poursuit sa prison en justice pour discrimination sexuelle : les vidéos et revues gays lui sont interdites alors que les prisonniers hétérosexuels ont accès à des films et magazines spécialisés.

 

Larry Eyler

Larrry Eyler

Une vingtaine de meurtres de jeunes hommes ou adolescents entre 1982 et 1984.

Il fréquente la communauté gay d’Indianapolis, aux USA.

 

Randy Kraft, l’étrangleur du sud de la Californie

16 meurtres durant les années 1970 et au début des années 1980.

randy-kraft.pg

A 20 ans, il commença à travailler comme barman dans un bar gay local

En 1969, Kraft avoua à sa famille qu’il était homosexuel.

Les victimes sont des jeunes hommes et des adolescents dont la plupart ont été sauvagement torturés et abusés sexuellement. Quelques-uns ont été brûlés avec un briquet, et plusieurs ont de forts taux d’alcool et de tranquillisant dans le sang, indiquant qu’ils ont été drogués avant d’être sadiquement abusés et tués.

Les méthodes de meurtres varient, certains sont étranglés, d’autres tués d’une balle dans la tête et d’autres encore torturés à mort après avoir été drogués. Ses victimes sont de jeunes soldats se rendant à leur base ou en revenant. D’autres sont des adolescents qui se sont enfui, des auto-stoppeurs, ou des clients des bars gays que fréquente Kraft.

66 victimes. Condamné pour 16 meurtres, suspecté pour 51.

 

Henry Lee Lucas et Ottis Toole

 

Entre 160-200 meurtres.

henry-lee-lucas-864x467

Père cheminot, alcoolique, amputé des deux jambes suite à un accident de train.

Mère moitié indienne, prostituée, sale et violente, qui humilie son mari devant ses enfants, et qui a parfois des rapports sexuels avec ses clients devant eux.

Henry Lucas déteste les femmes. Rapport homosexuels avec un jeune noir (page 396-397 du livre de Stéphane Bourgoin).

Il viole une fillette de neuf ans (page 410).

 

En 1979, il rencontre Ottis Toole en Floride.

Ottis-and-Henry-752x440

Son père a quitté le domicile après sa naissance.

Sa grand-mère est sataniste.

Il ressent de l’excitation sexuelle en provoquant des incendies.

C’est un homosexuel affirmé. Vols, cambriolages.

Il se travestit régulièrement en femme, ce qui lui vaut un certain succès dans les bars gays de Jacksonville, en Floride.

Henry Lucas et Ottis Toole kidnappent des enfants, les revendent au Mexique ou les tuent. Ils sont aussi cannibales. Des dizaines d’auto-stoppeurs sont tués, violés, mutilés et cuits au barbecue. Henry Lucas viole systématiquement les cadavres de femmes, alors qu’Ottis Toole plutôt les hommes. Les victimes sont ensuite mangées, surtout les fesses et les côtes.

 

William Bonin

Entre 21 et 36 meurtres : des ados qui font de l’auto-stop sur l’autoroute

william-bonin-white-shirt

Ses parents sont alcooliques, et son père est un joueur compulsif. En 1953, William Bonin  est placé dans un orphelinat.

En 1969, il est condamné pour abus sexuels sur un mineur. En 1974, il tente de violer un adolescent de quatorze ans, il est condamné à quinze ans de prison et avant d’être libéré en 1978. Commence alors sa période meurtrière.

 

Dean Corll, dit Candy Man

Au moins 27 meurtres de garçons dans la région de Houston, au Texas, au début des années 1970.

Dean-Corll-7

Père électricien. Sa mère est très protectrice mais son père, homme alcoolique, le bat fréquemment. Il découvre son homosexualité à l’armée.

Ses victimes sont âgés de treize à vingt ans. Il les viole, les torture et les tue par strangulation ou avec un pistolet.

 

Stephen John Port

Stephen port

Homosexuel. Il rencontre ses victimes via les réseaux sociaux homosexuels en ligne.

Quatre victimes en 2014-2015, à Londres.

 

Donald Harvey, l’infirmier tueur en série

Entre 57 et 80 victimes.

Donald harvey.jpg

Dès l’âge de trois ans et demi, Donald Harvey subit régulièrement des abus sexuels, notamment de la part de son oncle de 9 ans son aîné (le demi-frère de sa mère), mais aussi d’un voisin plus âgé qui lui donnait de l’argent en échange de relations sexuelles. En prison, il a admis avoir des sentiments ambigus à l’égard de son oncle qui l’a violé jusqu’à ses vingt ans. À l’âge de douze ans, Donald Harvey n’a plus voulu que son oncle soit le seul à “s’amuser” durant les viols et décida de prendre du plaisir lui aussi.

Donald Harvey a commis ses meurtres en empoisonnant ou en étouffant ses victimes, toutes des patients des hôpitaux dans lesquels il officiait entre 1970 et 1987.

 

Albert Fish

Homosexuel. Quatre meurtres de jeunes garçons.

Albert-Fish-serial-killer.jpg

Son père meurt d’une attaque cardiaque en 1875. Albert a alors 5 ans.

Sa mère le place en orphelinat où il est fréquemment puni, fouetté, battu et où, selon ses dires, il découvre le plaisir de la souffrance physique.

« J’ai toujours eu envie d’infliger de la douleur aux autres, et que les autres me fassent aussi souffrir. Toute ma vie, j’ai adoré tout ce qui faisait mal ».

En 1882, Fish fait la connaissance d’un jeune télégraphiste qui attise sa curiosité en lui racontant ses aventures sexuelles dans les maisons closes. Ils entretiennent une relation sexuelle et son amant l’initie à des pratiques sexuelles telles que l’ondinisme ou la coprophagie.

A 20 ans, en 1890, Albert Fish part s’installer à New York, où il dit être devenu prostitué. Il passe ses week-ends à la piscine ou aux bains publics pour regarder les jeunes garçons. C’est à cette époque qu’il a commencé à violer de jeunes garçons, alors qu’il est marié, avec six enfants.

 

Slim Fezzani

Il est fortement soupçonné d’être le responsable de la disparition d’une vingtaine d’homosexuels dans l’Est de la France, entre 1980 et 2002.

slim fezzani

C’est un homosexuel d’origine tunisienne. Il est condamné en 1999 à vingt ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’un agent d’assurances en 1995 à Riedisheim, dans la périphérie de Mulhouse.

 

Jean-Thierry Mathurin

Homosexuel. Neuf meurtres de vielles dames.

mathurin.jpg

Il est né dans une famille très modeste de la Guyane française. Analphabète.

Jean-Thierry Mathurin devient toxicomane. A 19 ans, il travaille comme serveur à Paris au Paradis latin. C’est là qu’il rencontre Thierry Paulin, un martiniquais. le Paradis latin est un cabaret parisien renommé pour ses spectacles de travestis. Paulin commence ensuite une carrière d’artiste au Rocambole, boîte de nuit de Villecresnes, dans le Val-de-Marne, s’habillant en drag queen.

 

Thierry Paulin,

Surnommé le « tueur de vieilles dames » et le « monstre de Montmartre », il avoue en 1987 les meurtres de vingt-et-une personnes commis par étranglement ou étouffement tandis que la justice lui en a attribué dix-huit.

Paulin

Il devient l’amant de Jean-Thierry Mathurin et emménagent ensemble. Ils sont tous les deux toxicomanes. Pour faire face à leur besoin d’argent, très supérieur à leurs revenus, ils ont l’idée de voler des proies faciles : les femmes seules et âgées. En octobre-novembre 1984, Jean-Thierry Mathurin et Thierry Paulin commettent ainsi une série de meurtres.

Fin novembre 1984, ils décident de quitter Paris et partent chez le père de Thierry Paulin à Toulouse. Celui-ci ne supporte pas l’homosexualité de son fils et encore moins que son amant vive chez lui. Jean-Thierry Mathurin quitte donc Thierry Paulin et retourne à Paris.

Son père a quitté le foyer familial deux jours après sa naissance, laissant la mère se débrouiller avec le bébé. Paulin est par sa grand-mère paternelle.

Thierry Paulin meurt du SIDA à l’infirmerie de la prison le 16 avril 1989.

 

Yoni Palmier, le tueur de l’Essonne.

yoni palmier

Il a été condamné le 16 avril 2015 à la peine la plus lourde du code pénal français pour une série de quatre assassinats (deux femmes et deux hommes) commis de novembre 2011 à avril 2012. Ses amis décrivent un personnage sombre et violent. Sa seule ex-maîtresse, Valérie, parle d’actes sexuels violents qui la faisaient saigner. Elle l’a quitté notamment car elle soupçonnait son homosexualité. Il n’aura ensuite plus qu’une relation homosexuelle avec un voisin.

 

Sid Ahmed Rezala, le tueur des trains.

Meurtre de trois jeunes femmes blanches entre octobre et décembre 1999. Réfugié au Portugal, il se suicide avant son extradition et son procès.

Rezala

Arrivé au Portugal le 27 décembre 1999, en clandestin, à la gare Santa Apolonia de Lisbonne, il se fait passer pour un certain “Aki”, un algérien sans papiers de 22 ans. Il a une liaison avec un certain Armando, un homosexuel de 42 ans.

D’origine algérienne. Enfance difficile : fugues, consommation de drogue et d’alcools forts, vols de voiture et vols à la roulotte, dégradations, actes de violence et de délinquance divers et son premier viol en février 1995, alors qu’il n’a pas encore seize ans.

Dans l’un des sous-sols de la gare Saint-Charles de Marseille où il a l’habitude de traîner, il viole un adolescent de treize ans et demi, le menaçant d’un couteau : le 7 décembre 1995, il est condamné par le tribunal pour enfants de Marseille à quatre années de prison dont dix-huit mois ferme et trente mois de mise à l’épreuve.

En détention provisoire pour cette agression depuis mai 1998, toujours à la prison de Luynes, des codétenus se seraient plaints d’abus sexuels commis par Rezala mais ces affaires seront classées sans suite, faute de preuves. Les surveillants l’ont classé « sujet à risque » : « Il était très agressif envers le personnel, n’acceptait aucune remontrance, il était dangereux, imprévisible, toujours à fleur de peau.

Commencent alors ses errances dans les trains de toute la France (il est d’ailleurs verbalisé quarante-deux fois pour ne pas avoir acheté de billet de transport), vivant d’expédients, de vols à l’arraché, de deal et de la prostitution.

Il raconte également son viol subi à l’âge de 9 ans en Algérie : « Je me suis fait violer à l’âge de 9 ans par des jeunes du quartier, ils sont tous passé sur moi, ils étaient sept ou huit, ils avaient entre 20 et 30 ans. En Algérie, quand ça t’arrive, tu ne peux en parler à personne. Si tu portes plainte, c’est la honte. Mais ça se passe plus souvent qu’on croit dans les quartiers. »

 

Rémy Roy, le tueur du minitel

Homosexuel refoulé. Trois meurtres

Rémy Roy

Il entre en contact et prend rendez-vous avec ses victimes par l’intermédiaire du minitel rose homosexuel pour les tuer après une mise en scène sadomasochiste sans qu’il y ait eu de rapport sexuel.

 

Joseph Vacher, le tueur de bergers.

Une trentaine de meurtres.

joseph vacher

Homosexuel et pédolagne. Guillotiné à Bourg-en-Bresse le 31 décembre 1898.

Sergent réformé devenu vagabond.

Il a égorgé au moins vingt femmes et adolescents, puis les a mutilés et violés.

À seize ans, il entre comme postulant chez les Frères maristes de Saint-Genis-Laval. Il en est exclu à dix-huit ans pour immoralité, se voyant notamment reprocher de se livrer à des attouchements sur ses condisciples.

Enfant sournois et cruel, il aime torturer les animaux.

« Vacher [le tueur] recherche et guette des jeunes filles ou des jeunes garçons isolés ; tels les bergers et les bergères […] : l’objet de ses désirs étant trouvé dans les conditions voulues, la victime est marquée du sceau du meurtrier, il se jette à sa gorge, qu’il serre d’abord par strangulation, et qu’il sectionne ensuite rapidement avec le couteau ou plutôt le rasoir qu’il porte toujours sur lui ; une fois et instantanément abattue, il lui fait subir des mutilations diverses : éventration, section des seins (si c’est une femme), section des testicules (si c’est un homme), puis, au comble de l’excitation et du paroxysme, il frappe de nouveau et au hasard le cadavre déjà mutilé… et consomme le forfait par le viol, d’habitude inversif… »

On l’a suspecté, au total, d’au moins 31 viols – souvent post mortem – et meurtres, des homicides pour la plupart marqués par une extrême violence. Il semblait avoir une prédilection pour les jeunes gens de treize, quatorze ans.

 

Carl Panzram

carl-panzram-late-in-life

Après une série d’emprisonnements et d’évasions, il est exécuté en 1930 pour le meurtre d’un employé de la prison du pénitencier fédéral de Leavenworth.

Avant son exécution, il a déclaré : “Au cours de ma vie, j’ai assassiné 21 êtres humains, j’ai commis des milliers de cambriolages, de vols, de larcin, d’incendies criminels et, enfin, j’ai commis la sodomie sur plus de 1 000 hommes. Pour toutes ces choses, je ne suis pas du tout désolé.”

Panzram est pendu le 5 septembre 1930. Il crache au visage du bourreau quand celui-ci tente de lui mettre une cagoule noire sur la tête.

 

Igor Alexandrovich Mirenkov

Ce biélorusse a tué six garçons âgés de 9 à 14 ans entre 1990 et 1993.

igor mirenkov2

Homosexuel, son premier meurtre est commis sur un garçon de 13 ans, qu’il a attaché dans les bois et violé, avant de le tuer.

 

Armin Meiwes

Homosexuel. Un seul meurtre, en 2001, mais très réussi.

Armin-Meiwes-and-Bernd-Brandes-493660

Son père abandonne le foyer familial quand Armin a huit ans.

Il reste seul avec une mère autoritaire dans l’immense manoir familial de 50 pièces.

Il découvre petit à petit son homosexualité et ses fantasmes sadomasochistes. Il passe de longues heures sur son ordinateur, et l’arrivée d’Internet lui permet de découvrir de nombreux sites de rencontres homosexuelles ainsi que des sites sur le sadomasochisme, le cannibalisme et la torture.

À la mort de sa mère en 1999, il hérite du manoir et le réaménage selon ses fantasmes. Il y crée notamment au deuxième étage une véritable salle de torture, recouverte de carrelage et équipée d’un système de poulies et crochets ainsi que d’une table de dissection d’animaux.

Depuis 1999, Armin Meiwes publie plusieurs annonces sur Internet, faisant part de son désir de trouver un homme voulant être mangé. En 2001, il entre en contact, sur le site The Cannibal Café un ingénieur berlinois de 42 ans qui répond présent. La rencontre entre les deux hommes a lieu au domicile d’Armin Meiwes à Rotenburg dans la nuit du 9 au 10 mars 2001. Après avoir eu des rapports sexuels, ils décident d’un commun accord de sectionner le pénis de Bernd Jürgen Armando Brandes. Ils le cuisinent et le mangent ensemble. Une fois le repas terminé, toujours avec l’accord de son hôte, Armin Meiwes le tue de plusieurs coups de couteau à la gorge. Dans sa cave, il l’étripe et découpe plusieurs morceaux de chair, dont il gardera certains au congélateur pour les manger plus tard. Sur ce point, il déclare : « Je l’ai pendu par les pieds, éviscéré. J’ai découpé quelque 30 kilos de viande, les meilleurs morceaux ont été conservés dans mon congélateur ».

 

Marc Dutroux

marc dutroux

Dans sa jeunesse, le célèbre pédolagne belge Marc Dutroux avait entretenu des relations avec un homme plus âgé.

Dans les procès-verbaux d’audition des gens qui ont connu Marc Dutroux jeune, les déclarations sont formelles. Marc Dutroux aurait fait, à l’âge de 15 ans, la rencontre d’un certain Michel. Celui-ci lui aurait «offert son aide» mais Dutroux l’a, à l’époque, ignoré.

A l’âge de seize ans et demi, lorsqu’il décide de quitter le domicile familial, c’est vers cet homme que Dutroux va se tourner. Et après avoir été hébergé dans un café tenu par un de ses amis, c’est naturellement chez ce Michel qu’il va aller vivre d’avril à août 1974. Après ces 5 mois, Dutroux va s’installer seul mais Michel le poursuivra de ses assiduités. Il indiquera même aux enquêteurs que les relations homosexuelles se sont poursuivies «moyennant rétribution de Marc Dutroux». Mais ce n’est pas tout puisque ce même Michel a indiqué que deux autres hommes poursuivaient Dutroux de leurs ardeurs. Et Michel de préciser que Dutroux aurait consenti à accorder ses faveurs uniquement pour l’argent qui lui était versé. Voilà des informations qui éclairent d’un jour nouveau la personnalité de Dutroux. D’autant que juste après cet épisode homosexuel, Marc Dutroux s’est marié une première fois à l’âge de 18 ans. Depuis, la fidélité conjugale n’étant pas la première de ses valeurs, il a toujours manifesté une sexualité débridée qui s’est notamment manifestée comme on le sait. (Wikipedia).

 

Ronald Dominique

Homosexuel. 23 meurtres avoués, de 1997 à 2006.

ronald dominique 2

 

Il fréquente les bars gays de la Nouvelle-Orléans. Il a également tué des hommes hétérosexuels.

 

Patrick Kearney,  »le tueur au sac poubelle »

kearney

Il incarcéré pour 21 homicides avérés (28 avoués), actes de nécrophilie et de cannibalisme dans les années 70. Il dispose d’un QI de 180 et parle sept langues couramment. C’est un ancien ingénieur en informatique. Il semait les restes de ses victimes contenus dans des sacs poubelles le long des autoroutes Californienne. Ses victimes de prédilection étaient des auto-stoppeurs de sexe mâle, de préférence jeunes et bien bâtis : fugueurs, hippies, marginaux, etc… Après avoir copulé avec les cadavres de ses victimes, Kearney mutilait et déchiquetait les restes avec une scie à métaux avant de les jeter dans divers endroits tels que des canyons , des décharges et le long des autoroutes, généralement dans des sacs à ordures industriels. Il tua de 1968 à 1977, année où il fut finalement arrêté après s’être dénoncé lui-même.

Patrick Kearney est un homme discret et son histoire fut peu médiatisée à l’époque. En ce temps-là, son affaire fut éclipsée par les médias qui ne parlaient que de Ted Bundy et de John Wayne Gacy.

 

 

+++

 

Notez que chez les tueurs en série qui ne sont pas homosexuels, on retrouve toujours cette constance d’une absence de père, ou d’un père alcoolique et violent.

 

Peter Kürten, le vampire de Düsseldorf.

peter-kürten

Père alcoolique et violent. Neuf assassinats.

 

Alexandre Iourievitch Pitchouchkine

Il a tué entre 61 et 63 personnes (condamné pour le meurtre de 48 personnes et trois tentatives d’assassinat).

alexandre-pitchouchkine-le-13-aout-lors-de-son-proces-a-moscou_5387915

Son père Youri quitte le domicile conjugal alors que l’enfant n’a que neuf mois. Il est élevé par sa mère seule qui déménage à Moscou.

 

Ted Bundy

Il est sans doute le plus connu des serial killers.

ted-bundy

Il a décapité au moins douze de ses victimes et gardé quelques-unes des têtes tranchées dans son appartement. L’identité de son père n’a jamais été déterminée avec certitude. Enfant illégitime, élevé par les grands-parents. La famille, les amis, et même le jeune Ted se sont fait dire que ses grands-parents étaient ses parents et que sa mère était sa sœur aînée.

 

Edmund Kemper, l’Ogre de Santa Cruz.

Edmund_Kemper_(mug_shot_-_1973)

Très connu lui aussi. C’est un géant mesurant deux mètres dix. Sa mère rabaissait son père, qui a finalement quitté le domicile. Il est frappé, battu par sa mère. Il tue des auto-stoppeuse, les découpe, les mange. Il commence sa carrière en tuant ses grands-parents, et la termine en tuant sa mère.

 

Gary Ridgway, le tueur de la Green River

gary ridgway

C’est sa mère qui commande à la maison. Elle hurle contre son époux

Il tue 71 prostituées. C’est un nécrophile.

Il opère à Seattle, sur la côte Ouest des Etats-Unis.

 

Gerard Schaefer

gerard schaefer73

Son père est un homme autoritaire et alcoolique.

La fouille à son domicile permet également de retrouver chez lui des papiers d’identité ayant appartenu à une trentaine de filles qui ont disparu en faisant de l’auto-stop, en 1973. Il les emmenait dans un bois, les ligotait avec des cordes et les pendait à des branches d’arbre de façon que leurs orteils touchent à peine le sol pour qu’elles puissent après quelques heures se pendre elles-mêmes, mais Schaefer les détachait juste à temps avant qu’elles aient péri. Il les obligeait à boire de l’alcool pour par la suite les photographier pendant qu’elles urinaient et déféquaient. Ensuite, il les pendait à nouveau et terminait par la strangulation. Pour finir, il violait les corps, les démembrait et se masturbait au-dessus des restes.

 

Denis Waxin

denis_waxin-577x330

Entre 1985 et 1999, à Lille et dans sa banlieue, il a violé et tué trois fillettes et violé deux garçons et une autre fillette. En novembre 2003, il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 29 ans.

Durant son enfance, il ne voit jamais ses parents se parler. Sa mère Marie-Jeanne  est travailleuse et distante. Son père est sévère, intéressé uniquement par le tiercé et les jeux de hasard, il ne lui parle jamais. Ses parents le laissent dans le silence et l’isolement, sans tendresse, ni affection.

 

Michel Fourniret, « l’ogre des Ardennes »

FDU060315A

Aux psychiatres qui l’interrogent sur sa mère, fille de paysan décrite comme caractérielle, Michel Fourniret recommande les lectures de Jules Renard et Hervé Bazin : dans Poil de carotte, le petit François, victime de la haine et des humiliations maternelles, prend plaisir à massacrer de petits animaux ; dans Vipère au poing, Jean, maltraité par sa mère tyrannique, trouve les femmes dégoûtantes.

Son père travaille comme ouvrier métallurgiste à Sedan. Il est décrit comme alcoolique et absent. Il divorcera de sa femme à la santé mentale défaillante et obtiendra la garde de ses trois enfants.

 

David Edward Maust

Quatre meurtres.

david ed maust

Son père a divorcé et a quitté sa mère quand Maust avait 7 ans. Sa mère était atteinte de maladie mentale.

Son frère se souvint que Maust avait battu un écureuil avec une batte de baseball « pour le plaisir ».

 

Émile Louis

Meurtres de 8 femmes. Les disparues de l’Yonne

emilelouis

Il est abandonné par sa mère dans les premiers jours de sa vie. Il est pris en charge par l’assistance publique, puis adopté par une famille d’accueil. Son père adoptif est artisan maçon et fossoyeur et sa mère adoptive est autoritaire et froide. Mais ce n’est qu’à 14 ans qu’il apprend que ses parents nourriciers ne sont pas ses vrais parents. Adolescent, il séjourne dans un centre de délinquance en Saône-et-Loire où il est violé.

Le 12 octobre 2005, la fille aînée d’Émile Louis, Marilyne Vinet, entendue comme témoin au procès de Draguignan, déclare avoir été violée par son père alors qu’elle avait 5 ans puis 19 ans. Elle affirme également avoir assisté à l’âge de 10 ans environ au meurtre d’une jeune fille éventrée par son père dans un bois à Saint-Florentin (à 30 km au nord-est d’Auxerre).

 

Claude Lastennet

Tueur de 5 vieilles dames

claude-lastennet

Né de père inconnu dans la presqu’île de Crozon.

Sa mère se remarie avec un homme de dix ans son cadet. Il entretient alors de très mauvais rapports avec son beau-père « alcoolique violent » qui l’humilie, l’insulte et le frappe, et quitte à 13 ans le domicile familial.

 

Patrice Alègre

patrice alègre

Son père est souvent absent et très violent.

Sa mère, coiffeuse, multiplie les aventures dont Patrice est parfois le témoin.

Ses parents sont en conflit perpétuel, Patrice déteste son père mais adore et idéalise sa mère, qui est parfois battue.

Ce faisceau d’informations, nous semble-t-il, plaide en faveur de la présence d’un père dans le foyer familial.

Hervé Ryssen.

Site d’Hervé Ryssen : https://t.co/M0EbELn67g

 

Hervé Ryssen : Homosexuels, pédophiles et tueurs en série. La face sombre du lobby LGBTQPed.

 Chose surprenante, il n’y a aucune information disponible sur internet à ce sujet.

Si vous tapez « homosexualité et criminalité » sur internet, vous tomberez sur des articles de presse relatant des affaires dans lesquelles des homosexuels ont été victimes d’agression, ou bien sur des listes de pays criminalisant l’homosexualité. Ce n’est qu’en lisant les biographies de certains grands criminels que l’on voit que beaucoup (pas tous !), étaient homosexuels et pédophiles.

 

Tous les livres d’Hervé Ryssen sont ici :

http://herveryssen-leslivres.hautetfo…

Soutenez-le ! https://twitter.com/HRyssen

La F. M. et l’Usage de l’Horrible !

Découverte macabre dans la loge maçonnique de Béziers en 1941.

En prenant possession de la loge de Béziers, sous le gouvernement du Maréchal, en 1941, la police découvrit le cadavre d’une fillette âgée d’environ sept ans. Commis par M. le procureur de l’Etat français, M. le docteur Roulaud, médecin légiste, se rendit le 19 décembre 1941, à 16 heures, à la Loge et dressa un rapport.

« Le cadavre examiné, y lit-on, est celui d’une fillette mesurant cent trois centimètres, et par conséquent, âgée d’environ sept ans. »

Le médecin légiste décrit ensuite minutieusement ce cadavre qui pesait deux kilos, dont les parties molles étaient « absolument desséchées, ligneuses et légères ». Les viscères avaient été enlevés. Il ne restait que le « squelette, les muscles des membres, avec des morceaux de peau parcheminée ». Les vaisseaux artériels avaient été « colorés en rouge vif« , et les veines « injectées en bleu« . On avait conservé « la vessie et le rectum béants et parcheminés« .

Deux trous pratiqués dans le vertax permettaient de suspendre ce cadavre au mur, ajoutant à l’horreur du spectacle. On avait, détail horrible, « respecté les paupières qui portaient encore leurs cils longs et blonds » et les lèvres qui bordaient « d’un mince liseré desséché une rangée presque intacte de petites dents jaunies« .

On pourra trouver deux reproductions photographiques du cadavre de la loge de Béziers dans les Documents maçonniques d’août 1942, p. 23.

fm-usage-de-l-horribleToutes les loges n’avaient sans doute pas les moyens de pousser l’usage de l’horrible aussi loin que la loge de Béziers, mais dans tous les cabinets de réflexion, on trouve des crânes, des tibias, des tentures de deuil, des transparents lumineux faisant apparaître un corps d’homme, des silhouettes en matières luminescentes, des squelettes en fer forgé peint, etc…

De toute manière, il s’agit d’inspirer l’horreur.

La découverte du cadavre de la loge de Béziers indigna, à l’époque, un public qui ignorait tout des cérémonies initiatiques dans la Franc-maçonnerie.

« Sans aucune nécessité scientifique, écrivaient les Documents maçonniques, sans aucun droit, contrairement aux lois, la Maçonnerie s’est appropriée le malheureux cadavre d’une petite fille pour le faire figurer dans ses cérémonies macabres afin d’impressionner les Frères. »

Le but était, évidemment, de placer ses adeptes dans un « état spécial d’hypnose intellectuelle et d’énervement physique », nécessaires à la préparation à l’initiation.

https://francmaconnerieexposee.files.wordpress.com/2015/07/interieur-temple-maconnique.jpg

 

Jacques Ploncard d’Assac – Le secret des Francs-maçons (1979) – p. 131 (Source)

La F.M. et l'usage de l'Horrible

*****

1 Député F.M. se masturbe devant des enfants.png

Jean-Charles Luperto, est soupçonné de « faits de moeurs » et d' »exhibitionnisme » commis sur une aire d’autoroute : masturbation en publique visant des mineurs (enfants)

Quelques mois auparavant, 

 Le député-bourgmestre de Sambreville Jean-Charles Luperto a menacé, « pour rire », de brûler la maison du bourgmestre de Jemeppe-sur-Sambre, Joseph Daussogne,

Le 21 juin dernier, ce dernier recevait un appel téléphonique anonyme, le menaçant de « faire cramer » sa ferme. La plainte de M. Daussogne a conduit à l’ouverture d’une instruction et à la découverte de l’auteur.

Par ailleurs, Jean-Charles Luperto étant en effet pressenti pour succéder à Christiane Vienne aux Affaires sociales à la Région wallonne, c’est à dire à même donc de s’occuper du sort d’enfants et également d’avoir l’opportunité d’influer sur le retrait de la garde des enfants à leurs parents !

Peut-être que le temps est venu pour que les Belges cessent d’accepter que leurs propres enfants soient à la merci de détraqués et de la franc-maçonnerie ?

*****

« Au nom de lucifer » la franc-maçonnerie oeuvre pour les avortements de masse.

La franc-maçonnerie se goinfre avec nos Impôts.

Charles Roche, Magistrat franc-maçon tué, ses enfants témoigneront :

Franc-maçonnerie et Pédosatanisme :

Dimanche 4 octobre 2015

Pourquoi la franc-maçonnerie organise 1 prochain génocide en Europe ?

Que la maçonnerie organise une invasion n’est pas un hasard mais pour le comprendre, il faut lire (et diffuser) cet article qui synthétise les mobiles du prochain génocide européen !

28 obédiences maçonniques ont lancé un appel commun pour que l’on fasse tout pour faire entrer des millions de clandestins sur le territoire (dont une partie – au moins 4000 égorgeurs jihadosionistes – revendiqué par l’EI, lui-même /via Sunday Express ).

Signataires du « Communiqués des obédiences européennes » du 7 septembre 2015 insistant pour qu’on fasse venir massivement ces clandestins : obediences signataires GODF – GLFF – GLDF – FFDH GLMF – GLMU – OITAR – GLRISRU

Des containers d’aide aux réfugiés remplis d’armes et de munitions !

« Des containers d’aide aux « pauvres » réfugiés bourrés d’armes et de munitions ont été découverts dans un cargo, en Grèce, par une unité spéciale des gardes cotes au large de la Crète. » (Reuters via Dreuz.info)

 

Les containers d’aides destinées aux « réfugiés » sont remplis d’armes légères type fusils d’assaut 7.62mm

https://t.co/laiT6FfUFL

Le voeux final d’Albert Pike haut dignitaire de la franc-maçonnerie, sur le point de se concrétiser

Albert Pike, haut dignitaire de la franc-maçonnerie qui écrit dans sa lettre (exposée à Londres et écrite en 1871) «La troisième guerre mondiale doit être fomentée en profitant des différences causées par l’agentur » des « Illuminatis » entre les Sionistes politiques et les dirigeants du monde islamique. La guerre doit être menée de telle manière que l’islam (le monde arabe musulman) et le sionisme politique (l’Etat d’Israël) se détruisent mutuellement. Pendant ce temps les autres nations, une fois de plus divisées sur cette question, seront contraintes de se battre jusqu’au point de complet, physique, moral, spirituel et l’épuisement économique » (1871, Albert Pike criminel de guerre – le plus haut dignitaire de la franc-maçonnerie du XIXe, et créateur du REAA – Rite Ecossais Ancien et Accepté)

Le scénario du dernier génocide conduisant au nouvel ordre mondial exposé  dans l’aéroport de Denver

Les peintures ci-après, sont des scènes exposées dans le sulfureux aéroport de Denver dans le Colorado. Elles traduisent en image, la pierre d’achoppement des plans d’Albert Pike…

 

Quel avenir l’élite maçonniste réserve-t-elle à l’Europe ?Après les migrants, la suite pour l’Europe en peinture

Les jihadosionistes (ou dajjalistes) (ISIS, DAESH, AL QAEDA, Front Al Nosra, « Les rebelles », l’Etat Islamiste EI, etc…) sont des mouvances créées et appuyées par l’OTAN. Ils sont le bras armés de la stratégie militaire de l’OTAN : au proche-orient (Syrie, Irak), en Afrique (Libye, Mali,..) et au Moyen-Orient (Yémen)… Mais, les voilà désormais destinés à l’Europe !

 

Ce récent redéploiement des troupes jihadosionistes en Europe: en se noyant dans la masse des « migrants » était appelé de ses voeux par 28 obédiences franc-maçonnes. Cela traduit-il un nouveau danger en premier pour les peuples en Europe et à terme pour la Russie avec le risque de voir plusieurs fronts s’ouvrir sur sa frontière européenne ?

Mais pour que ces poches militaires se révèlent et pullulent,  puis soient capable d’ouvrir d’autres fronts à l’Est contre la Russie, faudra-t-il qu’elles se développent sur les ruines d’une Europe disloquée économiquement et plongée dans la guerre civile ?

Ainsi un attentat sous faux drapeau (false flag) prochainement pourrait donner sans doute le coup d’envoi à ces tribulations. Pour ceux qui se lassaient d’entendre la sensiblerie de la propagande de BHL et sa clique, permettant l’invasion massive des « réfugiés/migrants », ils pourront se satisfaire de ne plus l’entendre dès lors que ce coup d’envoi aura été sifflé…

Après le génocide des centaines de millions d’indiens d’Amérique et l’esclavage des noirs d’Afrique, bientôt au tour des européens

 

La franc-maçonnerie est satanique et n’hésite pas à singer l’appartenance et le noyautage des religions (les « frères musulmans » sont une obédience maçonnique, la franc-maçonnerie sioniste du Bnai Brith, sont des faux juifs « se disent juifs mais ne le sont pas », les croix inversés de Vatican II, autant de témoignage de son noyautage). L’objectif de la franc-maçonnerie de haut degré échappe même aux maçons des loges bleues : plus qu’un objectif mondialiste, il s’agit bien du nouvel ordre mondial à Jérusalem, sur les ruines de l’ancien temple de Salomon, pour y porter au pinacle : l’Antechrist….

« (…)nous déchaînerons les révolutionnaires nihilistes et athées, et nous provoquerons un formidable cataclysme social, qui montrera bien aux nations, et dans toute son horreur, l’effet de l’incroyance absolue, mère de la sauvagerie et du plus sanglant désordre. Alors, partout, les citoyens, obligés de se défendre contre la minorité folle des révoltés, extermineront ces destructeurs de la civilisation; et les innombrables désabusés de l’adonaïsme, dont l’âme déiste sera jusqu’à ce moment restée sans boussole, ayant soif d’idéal, mais ne sachant à quel dieu décerner leurs hommages, recevront la Vraie Lumière, par la manifestation universelle de la pure doctrine luciférienne, rendue enfin publique, manifestation qui surgira du mouvement général de réaction, à la suite de l’écrasement de l’athéisme et de l’adonaïsme [Christianisme], tous deux vers le même temps vaincus et exterminés. »

(Albert Pike, dernière partie de la lettre)

 

« Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.
Et tous les habitants de la terre l’adoreront (…) » (Saint Jean à propos de la bête dans Révélation v.13 )

Baphomet – une symbolique de Lucifer et de l’antéchrist (dajal)

La Franc-maçonnerie explique comment elle poussera à la destruction des Nations et à l’établissement du Nouvel Ordre Mondial

Franc-maçonnerie, Aurore Rouge, Loge « 666 » –  1967

Article 1 :

Décupler la « Société des loisirs » qui nous a été si profitable à date.
En nous servant de l’invention du « Vidéo » que nous avons financé, et des jeux qui lui sont rattachés, finissons de pervertir la morale de la jeunesse.
Offrons-lui la possibilité de satisfaire maintenant tous ses instincts.
Un être possédé par ses sens, et esclave de ceux-ci, nous le savons, n’a ni idéal, ni force intérieure pour défendre quoi que ce soit.
Il est un « Individualiste » par nature, et représente un candidat parfait que nous pouvons modeler aisément selon nos désirs et nos priorités.
D’ailleurs, rappelez-vous avec quelle facilité nos prédécesseurs ont pu orienter toute la jeunesse allemande au début du siècle en ce servant du désabusement de cette dernière.

Article 2 :

Encourager la contestation étudiante pour toutes les causes rattachées à l’écologie.
La protection obligatoire de cette dernière sera un atout majeur le jour où nous aurons poussé les États-nations à échanger leur « Dette intérieure » contre la perte de 33% de tous leurs territoires demeurés à l’état sauvage.

Article 3 :

Comblons le vide intérieure de cette jeunesse en l’initiant, dès son tout jeune âge, à l’univers des ordinateurs. Utilisons, pour cela, son système d’éducation.
Un esclave au service d’un autre esclave que nous contrôlons.

Article 4 :

Sur un autre plan, établissons le « Libre échange international » comme étant une priorité absolue pour la survie économique des États-nations. Cette nouvelle conception économique nous aidera à accélérer le déclin des « Nationalistes » de toutes les nations ; à les isoler en faction diverses, et au moment voulu, à les opposer farouchement les uns aux autres dans des guerres intestines qui achèveront de ruiner ces nations.

Article 5 :

Pour nous assurer à tout prix de la réussite d’une telle entreprise, faisons en sorte que nos agents déjà infiltrés dans les ministères des affaires intergouvernementales et de l’immigration des États-nations fassent modifier en profondeur les lois de ces ministères. Ces modifications viseront essentiellement à ouvrir les portes des pays occidentaux à une immigration de plus en plus massive à l’intérieur de leurs frontières (immigrations que nous aurons d’ailleurs provoquées en ayant pris soin de faire éclater, ici et là, de nouveaux conflits locaux). Par des campagnes de presse bien orchestrées dans l’opinion publique des États-nations ciblées, nous provoquerons chez celles-ci un afflux important de réfugiés qui aura pour effet, de déstabiliser leur économie intérieure, et de faire augmenter les tensions raciales à l’intérieur de leur territoire. Nous verrons à faire en sorte que des groupes d’extrémistes étrangers fassent partie de ces afflux d’immigrants ; ce qui facilitera la déstabilisation politique, économique et sociale des nations visées.

Article 6 :

Ce « Libre-échange » qui, en réalité, n’en est pas un car il est déjà contrôlé par nous tous au sommet de la hiérarchie économique, noyautons-le en « Trois commissions latérales » : Celle de l’Asie, celle de l’Amérique, celle de l’Europe.
Il nous apportera la discorde à l’intérieur des États-nations par la hausse du chômage relié aux restructurations de nos multinationales.

Article 7 :

Transférons lentement, mais sûrement, nos multinationales dans de nouveaux pays acquis à l’idée de « L’économie de marché », tels les pays de l’est de l’Europe, en Russie et en Chine par exemple. Nous nous fichons bien, pour l’instant, si leur populations représente ou non un vaste bassin de nouveaux consommateurs. Ce qui nous intéresse, c’est d’avoir accès, en premier lieu, à une « Main-d’œuvre-esclave » (à bon marché et non syndiquée) que nous offrent ces pays et ceux du tiers-monde. D’ailleurs, leurs gouvernements ne sont-ils pas mis en place par nous ? Ne font-ils pas appel à l’aide étrangère, et au prêts de notre « Fond monétaire international » et de notre « Banque mondiale » ? Ces transferts offrent plusieurs avantages pour nous. Ils contribuent à entretenir ces nouvelles populations dans l’illusion d’une « Libération économique », d’une « Liberté politique » alors qu’en réalité, nous les domineront par l’appétit du gain et un endettement dont ils ne pourront jamais s’acquitter. Quant aux populations occidentales, elles seront entretenues dans le rêve du bien être économique car les produits importés de ces pays ne subiront aucune hausse de prix. Par contre, sans qu’elles s’en aperçoivent au début, de plus en plus d’industries seront obligées de fermer leurs portes à cause des transferts que nous aurons effectués hors des pays occidentaux. Ces fermetures augmenteront le chômage, et apporteront des pertes importantes de revenus pour les États-nations.

Article 8 :

Ainsi nous mettrons sur pied une « Économie globale » à l’échelle mondiale qui échappera totalement au contrôle des États-nations. Cette nouvelle économie sera au dessus de tout ; aucune pression politique ou syndicale ne pourra avoir de pouvoir sur elle. Elle dictera ses propres « Politiques mondiales », et obligera à une réorganisation politique, mais selon nos priorités à l’échelle mondiale.

Article 9 :

Par cette « Économie indépendante » n’ayant de lois que nos lois, nous établirons une « Culture de masse mondiale ».
Par le contrôle international de la télévision, des médias, nous instituerons une « Nouvelle culture », mais nivelée, uniforme pour tous, sans qu’aucune « Création » future ne nous échappe. Les artistes futurs seront à notre image ou bien ne pourront survivre. Fini donc ce temps où des « Créations culturelles indépendantes » mettaient à tout moment en péril nos projets mondialistes comme cela fut si souvent le cas dans le passé.

Article 10 :
Par cette même économie, il nous sera alors possible de nous servir des forces militaires des États-nations (telles celles des États-Unis) dans des buts humanitaires. En réalité, ces « Forces » nous serviront à soumettre des pays récalcitrants à notre volonté. Ainsi les pays du tiers-monde et d’autres semblables à eux ne pourront être en mesure d’échapper à notre volonté de nous servir de leur population comme main-d’œuvre-esclave.

Article 11 :
Pour contrôler le marché mondial, nous devrons détourner la productivité de son but premier (libérer l’homme de la dureté du travail). Nous l’orienterons en fonction de la retourner contre l’homme en asservissant ce dernier à notre système économique où il n’aura pas le choix de devenir notre esclave, et même un futur criminel.

Article 12 :
Tous ces transferts à l’étranger de nos multinationales, et la réorganisation mondiale de l’économie auront pour but, entre autres, de faire grimper le chômage dans les pays occidentaux. Cette situation sera d’autant plus réalisable parce qu’au départ, nous aurons privilégié l’importation massive des produits de base à l’intérieur des États-nations et, du même coup, nous aurons surchargé ces états par l’emploi exagéré de leur population à la production de services qu’ils ne pourront plus payer. Ces conditions extrêmes multiplieront par millions les masses d’assistés sociaux de tous genres, d’illettrés, de sans abris.

Article 13 :
Par des pertes de million d’emplois dans le secteur primaire ; à même les évasion déguisées de capitaux étrangers hors des États-nations, il nous sera ainsi possible de mettre en danger de mort l’harmonie sociale par le spectre de la guerre civile.

Article 14 :
Ces manipulations internationales des gouvernements et des populations des États-nations nous fourniront le prétexte d’utiliser notre F.M.I pour pousser les gouvernements occidentaux à mettre en place des « Budgets d’austérité » sous le couvercle de la réduction illusoire de leur « Dette nationale » ; de la conservation hypothétique de leur « Cote de crédit internationale » ; de la préservation impossible de la « Paix Sociale ».

Article 15 :
Par ces « Mesures budgétaires d’urgence », nous briserons ainsi le financement des États-nations pour tous leurs « Méga-projets » qui représentent une menace directe à notre contrôle mondial de l’économie.

Article 16 :
D’ailleurs toutes ces mesures d’austérité nous permettrons de briser les volontés nationales de structures modernes dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, du transport et des technologies nouvelles.

Article 17 :
Ces mêmes mesures nous offriront l’occasion rêvée d’instaurer notre « Idéologie de la compétition économique ». Celle-ci se traduira, à l’intérieur des États-nations, par la réduction volontaire des salaires, les départs volontaires avec remises de médailles pour service rendus ; ce qui nous ouvrira les portes à l’instauration partout de notre « Technologie de contrôle ». Dans cette perspective, tous ces départs seront remplacés par des « Ordinateurs » à notre service.

Article 18 :
Ces transformations sociales nous aideront à changer en profondeur ma main d’œuvre « Policière et militaire » des États-nations. Sous le prétexte des nécessités du moment, et sans éveiller de soupçons, nous nous débarrasserons une fois pour toutes de tous les individus ayant une « Conscience Judéo-chrétienne ». Cette « Restructuration des corps policiers et militaires » nous permettra de limoger sans contestation, le personnel âgé, de même que tous les éléments véhiculant par nos principes mondialistes. Ceux-ci seront remplacés par des jeunes recrues dépourvues de « Conscience et de moral », et déjà tous entraînées, et favorables à l’usage inconsidéré de notre « Technologie de réseaux électroniques ».

Article 19 :
Dans un même temps, et toujours sous le prétexte de « Coupures budgétaires », nous veillerons au transferts des bases militaires des États-nations vers l’organisation des nations-unies.

Article 20 :
De cette perspective, nous travaillerons à la réorganisation du « Mandat international des nations-unies ». De « Force de paix » sans pouvoir décisionnel, nous l’amèneront à devenir une « Force d’intervention » où seront fondues, en un tout homogène, les forces militaires des États-nations. Ceci nous permettra d’effectuer, sans combat, la démilitarisation de tous ces états de manière à ce qu’aucun d’entre eux, dans l’avenir, ne soient suffisamment puissant (indépendants) pour remettre en question le « Pouvoir mondial ».

Article 21 :
Pour accélérer ce processus de transferts, nous impliquerons la force actuelle des nations-unies dans des conflits impossible à régler. De cette manière, et avec l’aide des médias que nous contrôlerons, nous montrerons aux populations l’impuissance et l’inutilité de cette « Force » dans sa forme actuelle. La frustration aidant, et poussé à son paroxysme au moment voulu, poussera les populations des États-nations à supplier les instances internationales de former une telle « Force multinationale » au plus tôt afin de protéger à tout prix la « Paix ».

Article 22 :
L’apparition prochaine de cette volonté mondiale d’une « Force militaire multinationale » ira de pair avec l’instauration, à l’intérieur des États-nations, d’une « Force d’intervention multi-juridictionnelle ». Cette combinaison des « Effectifs policiers et militaires », créée à même le prétexte de l’augmentation de l’instabilité politique et sociale grandissante à l’intérieur de ces États croulant sous le fardeau des problèmes économiques, nous permettra de mieux contrôler les populations occidentales. Ici, l’utilisation à outrance de l’identification et du fichage électronique des individus nous fournira une surveillance complète de toutes les populations visées.

Article 23 :
Cette réorganisation policière et militaire intérieure et extérieure des États-nations permettra de faire converger le tout vers l’obligation de la mise en place d’un… « Centre mondial judiciaire ». Ce « Centre » permettra aux différents « Corps policiers et États-nations » d’avoir rapidement accès à des « Banques de données » sur tous les individus potentiellement dangereux pour nous sur la planète. L’image d’une meilleure efficacité judiciaire, et les liens de plus en plus étroits créés et entretenus avec le « Militaire », nous aideront à mettre en valeur la nécessité d’un « Tribunal international » doublé d’un « Système judiciaire mondial » ; l’un pour les affaires civiles et criminelles individuelles, et l’autre pour les nations.

Article 24 :
Au cours de la croissance acceptée par tous ces nouvelles nécessités, il sera impérieux pour nous de compléter au plus tôt le contrôle mondial des armes à feu à l’intérieur des territoires des États-nations. Pour ce faire, nous accélérons le « Plan Alpha » mis en œuvre au cours des années 60 par certains de nos prédécesseurs. Ce « Plan » à l’origine visait deux objectifs qui sont demeurés les mêmes encore aujourd’hui :

Par l’intervention de « Tireurs fous », créer un climat d’insécurité dans les populations pour amener à un contrôle plus serré des armes à feu.

Orienter les actes de violences de manière à en faire porter la responsabilité par des extrémistes religieux, ou des personnes affiliés à des allégeances religieuses de tendance « Traditionnelle », ou encore, des personnes prétendant avoir des communications privilégiées avec Dieu.

Aujourd’hui afin d’accélérer ce « Contrôle des armes à feu », nous pourrons utiliser la « Chute des conditions économiques » des États-nations qui entraînera avec elle, une déstabilisation complète du social ; donc augmentation de la violence.
Je n’ai pas besoin de vous rappeler, ni de vous démontrer, frères, les fondements de ce « Contrôle » des armes à feu. Sans celui-ci, il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des états visés. Rappelez-vous avec quel succès nos prédécesseurs ont pu contrôler l’Allemagne de 1930 avec les nouvelles « Lois » mises en application à l’époque ; Lois d’ailleurs sur lesquelles sont fondées les lois actuelles des États-nations pour ce même contrôle.

Article 25 :
Les dernières « Étapes » se rapportent à la « Phase Oméga » expérimentée à partir des expérimentations effectuée au début des années 70. Elle renferment la mise en application, à l’échelle mondiale, des « Armes électromagnétique ».

Les « Changements de Climat » entraînant la destruction des récoltes ; la faillite dans ces conditions ; des terres agricoles ; la dénaturation, par moyen artificiels, des produits alimentaires de consommation courante ; l’empoisonnement de la nature par une exploitation exagérée et inconsidérée, et l’utilisation massive de produits chimiques dans l’agriculture ; tout cela, frères, mènera à la ruine assurée des industries alimentaires des États-nations.

L’avenir du « Contrôle des populations » de ces états passe obligatoirement par le contrôle absolu, par nous, de la production alimentaire à l’échelle mondiale, et par la prise de contrôle des principales « Routes alimentaires » de la planète.

Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser l’électromagnétisme, entre autre, pour déstabiliser les climats des états les plus productifs sur le plan agricole. Quant à l’empoisonnement de la nature, elle sera d’autant plus accélérée que l’augmentation des populations l’y poussera sans restriction.

Article 26 :
L’utilisation de l’électromagnétisme pour provoquer des « Tremblements de terre » dans les régions industrielles les plus importantes des États-nations contribuera à accélérer la « Chute économique » des états les plus menaçant pour nous ; de même qu’à amplifier l’obligation de la mise en place de notre Nouvel Ordre Mondial.

Article 27 :
Qui pourra nous soupçonner ?
Qui pourra se douter des moyens utilisés ?
Ceux qui oseront ce dresser contre nous en diffusant de l’information
quant à l’existence et au contenu de notre « Conspiration »,
deviendront suspects aux yeux des autorités de leur nation et de leur population.

Grâce à la désinformation, au mensonge, à l’hypocrisie et à l’individualisme que nous avons crée au seins des peuples des États-nations, l’homme est devenu un ennemi pour l’homme.

Ainsi ces « Individus indépendants » qui sont des plus dangereux pour nous justement à cause de leur « Liberté », seront considérés par leurs semblables comme étant des ennemis et non des libérateurs.

L’esclavage des enfants, le pillage des richesses du tiers-monde, le chômage, la propagande pour la libération de la drogue, l’abrutissement de la jeunesse des nations, l’idéologie du respect de la liberté individuelle diffusée au sein des églises Judéo-chrétiennes et à l’intérieur des États-nations, l’obscurantisme considéré comme une base de la fierté, les conflits inter-ethniques, et notre dernière réalisation : « Les restrictions budgétaires » ; tout cela nous permet enfin de voir l’accomplissement ancestral de notre « Rêve »

Celui de l’instauration de notre « NOUVEL ORDRE MONDIAL »

Déclaration de la Franc-Maçonnerie – L’Aurore Rouge, Loge « 666 » – 1973

( …) En transférant ainsi à l’État le « Rôle parental », il nous sera aisé, par la suite, de nous accaparer, une par une, de toutes les responsabilités qui avaient été.. Jusqu’alors, du ressort exclusif des parents.

C’est ainsi que nous pourrons faire considérer par tous comme étant un abus contre l’enfant, l’enseignement religieux traditionnel d’origine Judéo-chrétienne… Dans un même temps, mais à un autre niveau, nous ferons inscrire dans les plus hautes lois des nations, que toutes les religions, les cultes et les pratiques religieuses de tous genres, y compris la « Sorcellerie et la magie » doivent toutes être respectées au même titre les unes que les autres. Ce sera par la suite d’une facilité déconcertante que de transférer ce rôle de l’État par rapport à l’enfant aux plus hautes instances internationales, telles les Nations-Unis.

Comprenons bien ceci :

« Notre but n’est pas de protéger les enfants ou qui que ce soit d’autre, mais bien de provoquer l’éclatement, puis la chute des Nations qui sont un obstacle majeur à la mise en place..

De notre Nouvel Ordre Mondial ».

C’est la raison pour laquelle les « Bureaux de protection de l’enfance » doivent être investis d’une autorité légale absolue. Ils doivent être en mesure, comme bon leur semblera, mais toujours sous le prétexte de la protection de l’enfant, de pouvoir retirer ces derniers de leurs milieux familiaux originels, et les placer dans des milieux familiaux étrangers ou des centres gouvernementaux déjà acquis à nos principes mondialistes et areligieux.

Par conséquent, sera ainsi achevée la brisure définitive de la « Cellule familiale occidentale ».

***

Dans ce nouvel univers morcelé par la peur des parents, et leur abandon de toute responsabilité face à leurs enfants, nous aurons la voie libre pour former, à notre manière et selon les objectifs premiers, une jeunesse où l’arrogance, le mépris, l’humiliation d’autrui seront considérés comme étant les nouvelles bases de « l’Affirmation de soi » et de la « Liberté ».

Mais nous savons, à même de l’expérience du passé, qu’une jeunesse semblable est d’ores et déjà condamnée à son autodestruction car celle-ci est foncièrement « Individualiste », donc « Anarchiste » par définition. Voila le but que nous nous sommes fixés.

Pour achever l’éclatement de la famille, du système d’éducation, donc de la société en général, il est primordial d’encourager la « Liberté sexuelle » à tous les échelons de la société occidentale.

Il faut réduire l’individu, donc les masses, à l’obsession de satisfaire leurs instincts primaires par tout les moyens possibles. Nous savons que cette étape représente le point culminant par lequel toute société finira par s’effondrer sur elle-même.N’en a-t-il pas été ainsi de l’empire romain à son apogée, et de toutes civilisations semblables à travers l’histoire. Par des hommes de science et des laboratoires financés par nos loges, nous avons réussi à faire mettre au point un procédé chimique qui révolutionnera toutes les sociétés occidentales, et reléguera aux oubliettes pour toujours, les principes moraux et religieux Judéo-chrétiens. Ce procédé, sous forme de pilule, ouvrira la voie toute grande à la « Liberté sexuelle » sans conséquences, et poussera les femmes des nations à vouloir briser avec ce qui sera alors perçu comme étant le joug du passé (L’esclavage des femmes soumises à l’homme et à la famille traditionnelle Judéo-chrétienne).

***

Jadis « Centre et pivot de la cellule familiale », la femme moderne, maintenant en tant qu’individu indépendant, voudra briser avec son rôle traditionnel, se détacher de la famille, et mener sa vie selon ses propres aspirations personnelles. Rien de plus naturel, nous le savons,mais la où nous interviendrons fortement, ce sera d’infiltrer tous les nouveaux « Mouvements de contestation féminins » en poussant leur logique jusqu’à ses extrêmes limites de conséquence.

Et ces limites se trouvent déjà inscrites dans l’éclatement définitif de la famille traditionnelle et de la société Judéo-chrétienne.

***

Cette « Libération sexuelle » sera le moyen ultime par lequel il nous sera possible de faire disparaître de la « conscience populaire » toute référence au «Bien et au mal ».

L’effondrement de cette barrière religieuse et morale nous permettra d’achever le processus de ma fausse « Libération de l’homme de son passé », mais qui, en réalité, est une forme d’esclavage qui sera profitable à nos « Plans mondialistes ».

Cette porte ouverte pour l’encouragement à la « Liberté sexuelle », au « Divorce », à «L’avortement » sur demande, à la reconnaissance légale des diverses formes d’homosexualité nous aidera à modifier en profondeur les bases historiques du « Droit légal » des sociétés.

Elle sera un atout majeur pour pousser l’ensemble des individus à un relâchement général des mœurs ; pour diviser les individus les uns par rapport aux autres, selon leur instinct et leurs intérêts propres ; pour détruire l’avenir de la jeunesse en la poussant aux expériences néfastes de la sexualité hâtive et de l’avortement ; et pour briser moralement les générations futures en les poussant à l’alcoolisme, aux drogues diverses (dont nos officiers supérieur des loges internationales se chargeront d’en prendre le contrôle au niveau mondial), et au suicide (celui-ci considéré par une jeunesse désabusée et abandonnée à elle-même, comme étant une fin chevaleresque).

***

Décevons la jeunesse des nations en lui montant ses parents comme des irresponsables, irréligieux, immoraux ; ne cherchant en définitive, que le plaisir, l’évasion et la satisfaction effrénée de leurs instincts au prix du mensonge, de l’hypocrisie et de la trahison.

Faisons du divorce et de l’avortement une nouvelle coutume sociale acceptée par tous.Poussons-la ainsi à la criminalité sous toutes ses formes, et à se réfugier en groupes distincts, hors d’atteinte du milieu familial qu’elle percevra, inévitablement, comme étant une menace pour sa propre survie.Le tissu social étant ainsi bouleversé à jamais, il nous sera dès lors possible d’agir sur la politique et l’économie des nations afin de les soumettre à notre merci ;

Pour en venir à accepter de force, nos plans d’un Nouvel Ordre Mondial.

Disons-le haut et fort : « Tous les frères des loges passées, morts dans l’anonymat pour la réalisation de cet idéal qu’il nous est maintenant possible de toucher du bout des doigts ». Il est bien reconnu par tous que l’homme, une fois après avoir assuré ses besoins primaires (nourriture, habillement et gîte) est beaucoup plus enclin à être moins vigilant.

Permettons-lui d’endormir sa conscience tout en orientant à notre guise son esprit en lui créant, de pure pièce, des conditions économiques favorables. Donc, pendant cette période des années 70 où nos Agents s’infiltreront partout dans les différentes sphères de la sociétépour faire accepter nos nouvelles normes dans l’éducation, le droit légal, le social et la politique, nous veillerons à répandre autour de lui l’illusion d’un climat de confiance. Du travail pour tous ; l’ouverture du crédit pour tous ; des loisirs pour tous seront nos tandems pour la création illusoire d’une nouvelle classe sociale « La classe moyenne ».

Car une fois nos objectifs atteints, cette « Classe » du milieu, située entre les pauvres séculaires, et nous les riches, nous la ferons disparaître en lui coupant définitivement tout moyen de survie.

***

Nous veillerons aussi à avoir une mainmise absolue sur toutes les structures supranationales des nations. Ces organismes internationaux doivent être placés sous notre juridiction absolue. Dans le même sens, et pour garantir la rentabilité de notre influence auprès des populations, nous devrons contrôler tous les médias d’information.

Nos banques verront donc à ne financer que ceux qui nous sont favorables tandis qu’elles superviseront la fermeture des plus récalcitrants. Cela devrait en principe passer presque inaperçu dans les populations, absorbées qu’elles seront par leur besoin de faire plus d’argent, et de se divertir.
A travers l’État, attachons-nous à bien mettre en évidence le « Respect » obligatoire de la diversité des « Cultures », des « Peuples », des « Religions », des « Ethnies » qui sont autant de moyens pour nous, pour faire passer la « Liberté individuelle » avant la notion « D’unité nationale » ; ce qui nous permettra demieux diviser les populations des États-nations, et ainsi les affaiblir dans leur autorité, et dans leur capacité à manœuvrer.

Poussé à ces extrêmes limites, mais sur le plan international, ce concept, dans le futur, poussera les ethnies des différentes nations à ce regrouper pour revendiquer, individuellement, chacun leur propre part du « Pouvoir » ; ce qui achèvera de ruiner les nations, et les fera éclater dans des guerres interminables. Lorsque les États-nations seront ainsi affaiblis par autant de luttes intestines, toutes fondées sur la reconnaissance des « Droit des minorités » à leur indépendance ; que les nationalistes divisés en différentes faction culturelles et religieuses s’opposeront aveuglément dans des luttes sans issue ; que la jeunesse aura totalement perdu contact avec ses racines ; alors nous pourrons nous servir des Nations-Unies pour commencer à imposer notre Nouvel Ordre Mondial.

https://francmaconnerieexposee.wordpress.com/2015/07/31/decouverte-macabre-dans-la-loge-maconnique-de-beziers/

NOUS SAVONS OU NOUS DEVONS FRAPPER.

Un homme met le feu à une loge maçonnique. Ce n’est que le début, par Laurent Glauzy

Lors de mes conférences, je mets l’accent sur le fait qu’il ne faut pas aller voter : il faut seulement remplir les églises. Notre Seigneur nous demande dans les Évangiles de veiller et de prier.

Et, la Sainte Vierge affirme que son fils mettra fin au pouvoir de la franc-maçonnerie.

Nous constatons à présent que les loges maçonniques prennent feu.

ET CA NE FAIT QUE COMMENCER. LES FRANCS MAÇONS PEUVENT COMMENCER A TREMBLER. CAR TOUT VA A PRÉSENT SE DÉCHAÎNER CONTRE EUX.

 

 

 

Tarbes : la loge maçonnique saccagée par les Gilets Jaunes, par Laurent Glauzy

Nous assistons avec le rassemblement des Gilets Jaunes à une prise de conscience sur les sources réelles des questions politiiques. On y parle des Rockefeller, de pédosatanisme et de la secte satanique maçonnique, etc.

Ainsi, à Tarbes,  l’acte 17 qui s’est déroulé le 9 mars, illustre cette réalité : dans la nuit du 9 au 10 mars, la loge de la secte satanique maçonnique a été saccagée par les Gilets Jaunes. La France ouvre donc les yeux.

1941 : LE CADAVRE D’UNE FILLETTE DANS UNE LOGE

Cet évènement ramène à une autre réalité liée aux loges. Dans la loge maçonnique de Béziers, le 19 décembre 1941, où, sous le gouvernement du maréchal Pétain, la police a découvert le cadavre d’une fillette d’environ sept ans. Le médecin légiste, le Dr Roulaud a décrit un cadavre dont les parties génitales étaient « absolument desséchées », et dont les viscères avaient été enlevés. Il ne restait que le « squelette, les muscles des membres, avec des morceaux de peau parcheminée ». Les vaisseaux artériels avaient été « colorés en rouge vif », et les veines « injectées en bleu ». On avait conservé « la vessie et le rectum béants ». Deux trous pratiqués permettaient de suspendre ce cadavre au mur, ajoutant à l’horreur du spectacle.

L’écrivain Jacques Ploncard d’Assac (1910-2005), conseiller du premier-ministre portugais Salazar, fait le récit de cette découverte. Il ajoute que « les loges n’avaient sans doute pas toutes les moyens de pousser l’usage de l’horrible aussi loin que la loge de Béziers mais, dans tous les cabinets de réflexion, on trouve des crânes, des tibias, des tentures de deuil, des transparents lumineux faisant apparaître un corps d’homme, des silhouettes en matières luminescentes, des squelettes en fer forgé peint, etc. » (Cf. Laurent Glauzy, « Pédosatanisme et Franc-maçonnerie, l’autel des élites »)

Dans mon dernier livre LE POUVOIR DE SATAN, j’expose même que le diable apparaît dans les loges.

 

AU SUJET DE TARBES, LIRE L’ARTICLE DE SPOUTNIK :

https://fr.sputniknews.com/france/201903101040312754-temple-maconnique-loge-tarbes-gilets-jaunes/?fbclid=IwAR2x9YACOeG_r877SQwIKYhjRbAg8VbI9Se0LqpqKmp2qUUPyi_vxXdeMV4

 

LIBRAIRIE ANTIMAÇONNIQUE DE LAURENT GLAUZY

 

 

 

« Entrées précédentes