Archives de Catégorie: Tradition

Vidéo : L’ESPRIT SAINT AU CŒUR DE LA SCIENCE, par Laurent Glauzy

Cette vidéo de Laurent Glauzy tournée à Ille sur Têt (66) en mai 2018 démontre qu’il n’y a de science que catholique.

L’Esprit Saint tout comme l’attestent les inventions émanant d’intelligences catholiques, éclaire seulement les âmes vouant un culte au vrai Dieu, c’est-à-dire la religion catholique Traditionnelle, religion des miracles.

Regardez en termes d’inventions scientifiques la production d’un cerveau talmudiste, mahométan, bouddhiste, etc. Si nous n’étions pas animés d’humilité chrétienne, nous en rigolerions.

Le catholicisme a tout apporté à l’humanité, aussi bien en science qu’en avancée de civilisation.

Ce ne sont que des prêtres qui partirent évangéliser les contrées les plus sauvages, les populations cannibales, et sans arme, avec la présence de l’Esprit Saint. Quelle autre croyance a eu ce courage ? Encore, une foi la religion des miracles, la religion catholique et nulle autre croyance (et malgré les mensonges qu’elles répandent) n’a autant de prestige et de panache et d’intelligence et de courage que les prêtres de l’Eglise Traditionnelle.

Ces vérités doivent être dîtes, car il s’agit de rétablir l’Eglise. Car, quand l’Eglise est en ordre de marche, c’est elle que l’on écoute, c’est elle qui dirige.

 

 

LE MIRACLE MÉTÉOROLOGIQUE DE LA KERMESSE DE ST JOSEPH DES CARMES, par Laurent Glauzy

Dimanche 10 juin 2018, l’école catholique Traditionnelle hors contrat de Saint Joseph des Carmes (Aude) organisait sa kermesse.

Cette fête réunissant plus de mille personnes fut une réussite à tous les niveaux, tant par son organisation, sa convivialité et la météo.

En effet, alors que la pluie tombait en abondance à 2 km, dans le petit village socialiste de Bram, quelques petites gouttes arrosèrent le lieu de la kermesse se déroulant sur le terrain de rugby, à côté de l’église bâtie en 2015 avec l’argent des fidèles.

Les participants à la kermesse s’abritèrent alors quelques minutes sous les tentes pour se protéger des gouttes.

Dieu était parmi nous, toute la durée de cette kermesse. La messe était magnifique, comme toujours, et l’église était pleine. Les élèves de l’école apportèrent des bancs supplémentaires, mais cela ne suffit pas. Bien des personnes devaient assister à l’office debout. Les derniers communiants ne reçurent qu’un quart d’hostie.

La nature est un des éléments montrant la gloire de Dieu. Dans les pays dont la population adore de faux Dieux, la nature est hostile à l’homme et sans aucune exception. Cette réalité se voit aussi sur les visages qui portent la grâce de Notre Seigneur.

Aujourd’hui, lundi 11 juin, lendemain de la kermesse, il fait froid, le ciel est couvert et il pleut par intermittence.

Le surnaturel est lié au naturel. A sa modeste dimension, St Joseph des Carmes était ce dimanche sous la protection de notre Seigneur.

Comme quoi, quand on est entre catholiques, tout se passe bien et à tous les niveaux.

 

 

PHOTOS DE SAINT JOSEPH DES CARMES : UNE ÉCOLE CATHOLIQUE TRADITIONNELLE HORS CONTRAT POUR TOUTES LES BOURSES HORS CONTRAT AVEC DES RÉSULTATS EXCEPTIONNELS.

Photo du haut : l’équipe de rugby

 

 

Pergame: la ville du trône de Satan, par Laurent Glauzy

Pergame était une des villes les plus florissantes de l’empire romain. Elle est située dans l’actuelle Turquie, à quelques centaines de km d’Izmir.

Signe de cette opulence, la bibliothèque, la 2e plus importante du monde ancien, fut offerte par l’Empereur Marc Antoine en cadeau de mariage à Cléopatre.

Le satanisme était si ancré que l’Asclépion était un centre thermal et de soins fondé sur la sorcellerie et le pouvoir attribué à des serpents non venimeux. D’ailleurs, « Asclépion » vient d’« Asclépios », le Dieu serpent (cf. vidéo)

La plus célèbre victime de Pergame, Antipas de Pergame est un personnage du Ier siècle (décédé en 83 ou en 92) vénéré comme saint par les églises catholique et orthodoxe. Évêque de Pergame, il fut ordonné par Saint Jean. Les prêtres des temples demandèrent son exécution car les démons qui leur apparaissaient en rêve disaient que ses prières les chassaient de la ville. Aujourd’hui, des prêtres missionnaires retranscrivent des propos semblables avec les temples bouddhistes : le prêtre d’un temple demanda à un sans-abri portant la croix du Christ de trouver un refuge éloigné du temple car les esprits ne supportaient pas sa présence.

Antipas a été brûlé vif dans un taureau d’airain, communément utilisé par la population païenne de Pergame. Il alla au supplice en prière et mourut sans souffrance, une particularité des saints de l’Eglise catholique qui ne souffrent pas.

Des fouilles, effectuées par des archéologues allemands, dans les années 1860, permirent de retrouver ce monument imposant. Il mesurait 38 mètres de long sur 36 mètres de large et 12 mètres de haut. Il fut exposé dans le Musée de l’île, à Berlin. Après la conquête de Berlin par l’armée rouge, en 1945, ce trône fut transporté à Moscou, où il ne fut jamais exposé au public. Il servait – ou sert encore, nul ne le sait- aux hommes appartenant aux échelons supérieurs de la hiérarchie soviétique pour leur culte à Satan. Et il est fort significatif que l’architecte Stjusev ait pris, en 1924, cet autel de Pergame comme modèle pour la construction du mausolée de Lénine ! Ainsi, des milliers de citoyens russes font chaque jour la queue sur la Place rouge à Moscou pour visiter ce sanctuaire de Satan, où repose le corps momifié de Lénine, son fidèle serviteur.

 

EXTRAIT DU DERNIER LIVRE PUBLIE PAR LAURENT GLAUZY : LE DECALOGUE DE SATAN (512 p., grand format)

30 € fco de port. A commander sur Paypal : laurent-blancy@neuf.fr

Glauzy_DecalogueDeSatan_Couv_CMJN_24x16_RV_1_3

 

« Entrées précédentes