Les Français n’aiment pas la 5G et le prouvent !

Opera Instantané_2020-06-05_133051_france3-regions.francetvinfo.fr

*****

Mais qui donc en veut autant aux antennes-relais ? Depuis le début du confinement, le 17 mars, au moins vingt-deux antennes-relais ont été partiellement ou totalement détruites, la plupart par des incendies volontaires – soit près du double du total des destructions pour l’ensemble de 2019, selon un décompte du Monde.

En France, selon les derniers chiffres de l’Agence nationale des fréquences, il existe en tout un peu plus de 46 000 sites actifs, pylônes hors des grandes agglomérations ou antennes « simples » sur les toits d’immeubles. Un même pylône peut être utilisé par plusieurs opérateurs, certains servent aussi à diffuser la télévision numérique terrestre (TNT) ou la radio. L’écrasante majorité des antennes-relais sont 4G : seules 490 antennes ont reçu une autorisation pour expérimenter la 5G, qui n’est pas encore proposée commercialement par les opérateurs.

Et si des antennes brûlent, les incendiaires se font discrets. Seule une infime minorité d’incendies ont été revendiqués. Trois d’entre eux l’ont été sur des sites Internet de l’ultragauche, ceux des 7 et 14 mai près de Toulouse, et celui de l’antenne de Jarrie (Isère) le 18 mai. Mi-avril, un rapport du Service central du renseignement territorial imputait d’autres incendies d’antennes-relais à des groupes anarchistes ou d’ultragauche, dans un contexte plus large d’actions ayant visé des symboles de l’Etat. Plusieurs sites anarcho-libertaires se sont régulièrement fait l’écho de ces sinistres, sans les revendiquer.

Le Monde : https://t.co/5JznquMtUE?amp=1

 

Opera Instantané_2020-06-05_132943_duckduckgo.com

 

*****

Soucieux du bien être commun des Français le site IAATA (Information Anti Autoritaire Toulouse et Alentours) nous donne la Marche à suivre.

Il explique comment Détruire des antennes relais !!!

https://iaata.info/Comment-detruire-des-antennes-relais-4006.html

Opera Instantané_2020-06-05_132842_duckduckgo.com

 

Comment détruire des antennes-relais

Recette pour une antenne de téléphonie mobile de taille standard, utilisée par deux ou trois opérateurs de téléphonie.

 

D’habitude, sur le devant de l’installation il y a un panneau indiquant les entreprises qui l’exploitent.

Ingrédients :

  • 2 ou 3 compas
  • Des outils pour entrer (coupe-boulons, coupe-fils, etc.)
  • Des gants, quelque chose pour couvrir son visage, des vêtements propres, un chapeau, une casquette ou un capuche (pour limiter les traces ADN)
  • Du carburant (500 ml, du White spirit ou du kérosène, plutôt que de l’essence)
  • Du carburant (100 ml d’essence)
  • Des allume-feux, plusieurs briquets, une longue perche ou un bâton (allant jusqu’à 4,5 mètres)
  • Des chiffons épais ou des torchons (pour absorber le carburant)
  • Un petit pneu facile à transporter dans un sac à dos (pneu de brouette, de quad, de moto, etc.)

Étape 1.Repérage de la cible. Trouvez le point faible de l’installation, c’est-à-dire l’endroit où les câbles du réseau partent du mât vertical et entrent à l’horizontale, ou presque, dans l’armoire électrique, qui est généralement un petit bâtiment en béton ou un coffret. Les câbles exposés peuvent être situés au niveau du sol ou jusqu’à 4,5 mètres de hauteur sur mât, par exemple. Notez les timing estimé, les points d’entrée et de sortie, où sont les caméras de surveillance, les détecteurs de mouvement, l’éclairage, etc. Essayez d’exécuter l’action en 15 minutes.
Coincez bien le pneu entre les câbles et remplissez-le avec les chiffons, enroulez quelques chiffons autour des câbles qui montent au mât à partir de ce point. Trempez avec le carburant les chiffons à l’intérieur du pneu et ceux qui remontent le mât. Veillez à ne pas vous tacher de carburant, à éviter des preuves non nécessaires et qui pourraient être trouvées par la police scientifique et à ne pas vous brûler. Si vous utilisez un dispositif de retardement de la mise à feu, fabriqué en avance, placez-le à l’intérieur du pneu et enclenchez-le. Descendez.

Étape 2.Si vous utilisez un dispositif de retardement, quittez immédiatement les lieux. Sinon, vérifiez rapidement le site et vos points de sortie. Cette deuxième vérification a pour but d’éviter toute détection, toute blessure inutile ou la mort à cause de la nature importante de l’action.

Étape 3.Allumez le feu à l’aide d’un poteau ou d’un bâton enveloppé de chiffons imbibés de carburant. Ici, l’essence est préférable, car le vent peut devenir très fort là où ces mâts sont situés d’habitude. Allumez à distance les chiffons à l’intérieur du pneu, en vous éloignant le plus possible. Si le pneu est petit, le feu sera plus petit et la possibilité de détection est moindre. Entraînez-vous à opérer dans des environnements venteux, pour vous habituer à utiliser le feu en altitude et dans des circonstances difficiles. Partez immédiatement.

SécuritéDébarrassez-vous de tout le matériel utilisé dans l’action de sabotage et ne revenez pas sur le lieu. Les équipes scientifiques de la police fouilleront minutieusement les environs de la cible, les points d’entrée et de sortie, ainsi que les itinéraires qui y mènent et qui en partent, à la recherche de toute trace qui pourrait être utilisé comme preuve.

Cette recette peut être adaptée et développée, afin d’être utilisée partout où elle est nécessaire ; des cibles et des systèmes plus grands et plus complexes nécessitent des plans d’attaque plus élaborés. On apprend des tentatives et des erreurs.

Contre la 5G et le monde qui en a besoin.

P.-S.

source :
https://attaque.noblogs.org/post/2020/02/17/tract-comment-detruire-des-antennes-relais/

 

*****

A Toulouse, France 3 Occitanie se félicite :

Un blog anarchiste revendique l’incendie d’une antenne relais de téléphonie mobile à Toulouse.

Dans la nuit du 13 au 14 mai 2020, une antenne relais de téléphonie mobile a brûlé à Toulouse en Haute-Garonne. Une semaine plus tôt, une autre avait déjà pris feu, un incendie revendiqué par un blog anarchiste.

Les premiers faits se sont déroulés dans la nuit du 5 au 6 mai 2020. Une antenne relais de téléphonie mobile a été incendiée dans le quartier des Sept Deniers à Toulouse.

Revendication

L’incendie a été revendiqué sur un blog d’apparence anarchiste. Sur le site web en question, d’autres incendies d’antennes relais sont revendiqués dans toute la France : Haute-Savoie, Ardèche, Vercors ou encore Bretagne. Dans un article on peut lire : Assumerons nous les conséquences d’une coupure d’électricité à grande échelle ?

Le message de revendication de l’incendie à Toulouse évoque « un nouveau niveau de contrôle » que « les citoyens » acceptent. Il aborde l’antenne relais comme le lien permettant aux citoyens de se divertir et de faire du télétravail. Une vie que l’auteur qualifie de « pathétique« , avant d’insulter les membres de la « civilisation« .

Théorie du complot liant la 5G au coronavirus

Selon nos confrères du Monde, les destructions d’antennes téléphoniques 5G augmenteraient en Europe. Et ce, à cause d’une « absurde théorie du complot » liant le déploiement de la 5G à l’épidémie de coronavirus.

Ces théories expliqueraient, sans base scientifique, que les ondes de la 5G transmettent le virus ou qu’elles affaiblissent les organismes et ont donc permis le déploiement de l’épidémie, rapporte Le Monde.

Certains affirmeraient même que les applaudissements des soignants à 20 heures « ont été inventés par le gouvernement pour masquer le bruit de tests d’antennes ».

Deuxième incendie

Une autre antenne relais, du groupe SFR, a été brûlée dans le même quartier toulousain, chemin de Garric.

Opera Instantané_2020-06-05_133051_france3-regions.francetvinfo.fr

Ces seconds faits se sont déroulés dans la nuit du 13 au 14 à minuit 42 selon les pompiers. Le feu a été allumé depuis ce local avant de monter jusqu’à l’antenne :

 

L’antenne relais est complètement hors service. Elle avait un rayon d’action d’environ deux kilomètres. Le changement d’une telle structure coûte 120 000 euros.

Dans l’immédiat les équipes techniques sont pleinement mobilisées par le rétablissement du réseau mobile, avec l’objectif de rétablir le service pour ses clients dans les meilleurs délais, affirme le reponsable de la communication du groupe SFR.

Pour l’heure, on ne sait pas si quelqu’un a revendiqué ce deuxième incendie. Une enquête est en cours sur ce sinistre, confirme le procureur de Toulouse.

FRANCE 3 OCCITANIE : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/blog-anarchiste-revendique-incendie-antenne-relais-telephonie-mobile-toulouse-1829206.html

*****

Les Français de tous bords ne veulent pas de 5G MORTELLE.

 

Opera Instantané_2020-06-05_134303_duckduckgo.com