Notre-Dame : la plus grande opération immobilière d’Europe a débuté à Paris.

L’opération immobilière de rénovation de l’île de la Cité et de sa transformation en une promenade touristique a débuté avec l’adjudication d’une partie de l’Hôtel-Dieu à Novaxia, le groupe d’« urbanisme transitoire » du « philanthrope » Joachim Azan (photo).

Cette méga-opération a été imaginée en 2016, à la demande du président François Hollande et de la maire de Paris, Anne Hidalgo, par le directeur des monuments historiques Philippe Bélaval et l’architecte Dominique Perrault.

Notre-Dame : la plus grande opération immobilière d’Europe a débuté à Paris

Elle prévoit de profiter de la rénovation du Tribunal de Paris, de la Préfecture de Police et de l’Hôtel-Dieu, de manière à tirer tout le potentiel touristique de la cathédrale Notre-Dame et de la Sainte-Chapelle.

L’incendie de la cathédrale a constitué une « divine surprise » pour les pouvoirs publics qui pourront ainsi mener à bien ce projet et exploiter commercialement l’ensemble de l’île. Ce que le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a résumé en déclarant que Notre-Dame de Paris n’est « pas une cathédrale, c’est notre bien commun ».

Louée 144 millions d’euros pour 80 ans, une partie de l’hôpital de l’Hôtel-Dieu sera transformée en logements, en commerces de luxe et en restaurant gastronomique. Les syndicats hospitaliers, qui font valoir la compression des services d’urgence parisiens, protestent contre ce choix.

L’appel d’offres avait débuté avant l’incendie de la cathédrale.

Adoptée en procédure accélérée, une loi ad hoc, a été votée en première lecture par l’Assemblée nationale pour gérer la collecte de dons en faveur de la restauration de la cathédrale. Elle prévoit incidemment que le gouvernement sera autorisé à prendre par ordonnance toute mesure dérogatoires
- 1° « Aux règles en matière d’urbanisme, d’environnement, de construction et de préservation du patrimoine, en particulier en ce qui concerne la mise en conformité des documents de planification, la délivrance des autorisations de travaux et de construction, les modalités de la participation du public à l’élaboration des décisions et de l’évaluation environnementale, ainsi que l’archéologie préventive ;
- 2° Aux règles en matière de commande publique, de domanialité publique, de voirie et de transport.
 »

Le projet immobilier prévoit quant à lui la construction d’un réseau de tunnels qui permettra aux touristes d’accéder à la crypte de Notre-Dame, mais surtout de désengorger la circulation sur l’île.

L’objectif final est de transformer l’île d’une cité administrative en la plus fréquentée des zones touristiques en Europe.

Source : https://www.voltairenet.org/article206522.html

Sur le même sujet : https://www.voltairenet.org/article206324.html

 

SOCIETE NOVAXIA

 

Histoire de NOVAXIA : http://www.novaxia.fr/entreprise/

Origine : https://harissa.com/Genealogie/originedesnoms.htm

NOVAXIA

NOVAXIA1

NOVAXIA2.png

Etats-Unis – L’Alabama dit non à l’avortement

C’est une victoire sans précédent pour la culture de vie : ce mardi 14 mai, le Sénat de cet État américain a adopté la loi la plus répressive du pays en matière d’avortement. Il prévoit notamment de lourdes peines de prison pour les médecins pratiquant l’IVG, allant de 10 à 99 ans de prison et aucune exception ne sera tolérée en cas de viol ou d’inceste. En revanche, elle sera tolérée en cas d’urgence vitale pour la mère ou d’anomalie létale du fœtus.

Un texte qui a été promulgué par le gouverneur de l’État, Kay Ivey, mercredi 15 mai, cette dernière justifiant son soutien à cette loi en ce que “toute vie est un cadeau de Dieu”. Cependant même s’il a été signé, ce document va immanquablement être contesté devant les tribunaux par les associations pro-avortement, l’Association de défense des droits civiques (ACLU) a déjà annoncé son intention d’aller en justice pour en empêcher l’application.

Si le projet de loi est invalidé par les tribunaux, l’Alabama devra faire appel dans l’espoir d’aller jusqu’à la Cour suprême. C’est en fait l’ambition affichée des militants pour la vie, opposants à l’avortement : convaincre la plus haute cour de justice du pays de revenir sur sa décision de 1973, «Roe v. Wade», qui permet aux femmes d’avorter en application du droit individualiste et libertaire énonçant “que chaque femme dispose de son corps”.

En Géorgie, le gouverneur a récemment signé une loi similaire interdisant l’avortement dès que les battements de cœur du fœtus étaient détectés.

Après le Mississippi et le Texas, l’Alabama signe la fin de l’avortement, ou presque.

Francesca de Villasmundo

Source

La F. M. et l’Usage de l’Horrible !

Découverte macabre dans la loge maçonnique de Béziers en 1941.

En prenant possession de la loge de Béziers, sous le gouvernement du Maréchal, en 1941, la police découvrit le cadavre d’une fillette âgée d’environ sept ans. Commis par M. le procureur de l’Etat français, M. le docteur Roulaud, médecin légiste, se rendit le 19 décembre 1941, à 16 heures, à la Loge et dressa un rapport.

« Le cadavre examiné, y lit-on, est celui d’une fillette mesurant cent trois centimètres, et par conséquent, âgée d’environ sept ans. »

Le médecin légiste décrit ensuite minutieusement ce cadavre qui pesait deux kilos, dont les parties molles étaient « absolument desséchées, ligneuses et légères ». Les viscères avaient été enlevés. Il ne restait que le « squelette, les muscles des membres, avec des morceaux de peau parcheminée ». Les vaisseaux artériels avaient été « colorés en rouge vif« , et les veines « injectées en bleu« . On avait conservé « la vessie et le rectum béants et parcheminés« .

Deux trous pratiqués dans le vertax permettaient de suspendre ce cadavre au mur, ajoutant à l’horreur du spectacle. On avait, détail horrible, « respecté les paupières qui portaient encore leurs cils longs et blonds » et les lèvres qui bordaient « d’un mince liseré desséché une rangée presque intacte de petites dents jaunies« .

On pourra trouver deux reproductions photographiques du cadavre de la loge de Béziers dans les Documents maçonniques d’août 1942, p. 23.

fm-usage-de-l-horribleToutes les loges n’avaient sans doute pas les moyens de pousser l’usage de l’horrible aussi loin que la loge de Béziers, mais dans tous les cabinets de réflexion, on trouve des crânes, des tibias, des tentures de deuil, des transparents lumineux faisant apparaître un corps d’homme, des silhouettes en matières luminescentes, des squelettes en fer forgé peint, etc…

De toute manière, il s’agit d’inspirer l’horreur.

La découverte du cadavre de la loge de Béziers indigna, à l’époque, un public qui ignorait tout des cérémonies initiatiques dans la Franc-maçonnerie.

« Sans aucune nécessité scientifique, écrivaient les Documents maçonniques, sans aucun droit, contrairement aux lois, la Maçonnerie s’est appropriée le malheureux cadavre d’une petite fille pour le faire figurer dans ses cérémonies macabres afin d’impressionner les Frères. »

Le but était, évidemment, de placer ses adeptes dans un « état spécial d’hypnose intellectuelle et d’énervement physique », nécessaires à la préparation à l’initiation.

https://francmaconnerieexposee.files.wordpress.com/2015/07/interieur-temple-maconnique.jpg

 

Jacques Ploncard d’Assac – Le secret des Francs-maçons (1979) – p. 131 (Source)

La F.M. et l'usage de l'Horrible

*****

1 Député F.M. se masturbe devant des enfants.png

Jean-Charles Luperto, est soupçonné de « faits de moeurs » et d' »exhibitionnisme » commis sur une aire d’autoroute : masturbation en publique visant des mineurs (enfants)

Quelques mois auparavant, 

 Le député-bourgmestre de Sambreville Jean-Charles Luperto a menacé, « pour rire », de brûler la maison du bourgmestre de Jemeppe-sur-Sambre, Joseph Daussogne,

Le 21 juin dernier, ce dernier recevait un appel téléphonique anonyme, le menaçant de « faire cramer » sa ferme. La plainte de M. Daussogne a conduit à l’ouverture d’une instruction et à la découverte de l’auteur.

Par ailleurs, Jean-Charles Luperto étant en effet pressenti pour succéder à Christiane Vienne aux Affaires sociales à la Région wallonne, c’est à dire à même donc de s’occuper du sort d’enfants et également d’avoir l’opportunité d’influer sur le retrait de la garde des enfants à leurs parents !

Peut-être que le temps est venu pour que les Belges cessent d’accepter que leurs propres enfants soient à la merci de détraqués et de la franc-maçonnerie ?

*****

« Au nom de lucifer » la franc-maçonnerie oeuvre pour les avortements de masse.

La franc-maçonnerie se goinfre avec nos Impôts.

Charles Roche, Magistrat franc-maçon tué, ses enfants témoigneront :

Franc-maçonnerie et Pédosatanisme :

Dimanche 4 octobre 2015

Pourquoi la franc-maçonnerie organise 1 prochain génocide en Europe ?

Que la maçonnerie organise une invasion n’est pas un hasard mais pour le comprendre, il faut lire (et diffuser) cet article qui synthétise les mobiles du prochain génocide européen !

28 obédiences maçonniques ont lancé un appel commun pour que l’on fasse tout pour faire entrer des millions de clandestins sur le territoire (dont une partie – au moins 4000 égorgeurs jihadosionistes – revendiqué par l’EI, lui-même /via Sunday Express ).

Signataires du « Communiqués des obédiences européennes » du 7 septembre 2015 insistant pour qu’on fasse venir massivement ces clandestins : obediences signataires GODF – GLFF – GLDF – FFDH GLMF – GLMU – OITAR – GLRISRU

Des containers d’aide aux réfugiés remplis d’armes et de munitions !

« Des containers d’aide aux « pauvres » réfugiés bourrés d’armes et de munitions ont été découverts dans un cargo, en Grèce, par une unité spéciale des gardes cotes au large de la Crète. » (Reuters via Dreuz.info)

 

Les containers d’aides destinées aux « réfugiés » sont remplis d’armes légères type fusils d’assaut 7.62mm

https://t.co/laiT6FfUFL

Le voeux final d’Albert Pike haut dignitaire de la franc-maçonnerie, sur le point de se concrétiser

Albert Pike, haut dignitaire de la franc-maçonnerie qui écrit dans sa lettre (exposée à Londres et écrite en 1871) «La troisième guerre mondiale doit être fomentée en profitant des différences causées par l’agentur » des « Illuminatis » entre les Sionistes politiques et les dirigeants du monde islamique. La guerre doit être menée de telle manière que l’islam (le monde arabe musulman) et le sionisme politique (l’Etat d’Israël) se détruisent mutuellement. Pendant ce temps les autres nations, une fois de plus divisées sur cette question, seront contraintes de se battre jusqu’au point de complet, physique, moral, spirituel et l’épuisement économique » (1871, Albert Pike criminel de guerre – le plus haut dignitaire de la franc-maçonnerie du XIXe, et créateur du REAA – Rite Ecossais Ancien et Accepté)

Le scénario du dernier génocide conduisant au nouvel ordre mondial exposé  dans l’aéroport de Denver

Les peintures ci-après, sont des scènes exposées dans le sulfureux aéroport de Denver dans le Colorado. Elles traduisent en image, la pierre d’achoppement des plans d’Albert Pike…

 

Quel avenir l’élite maçonniste réserve-t-elle à l’Europe ?Après les migrants, la suite pour l’Europe en peinture

Les jihadosionistes (ou dajjalistes) (ISIS, DAESH, AL QAEDA, Front Al Nosra, « Les rebelles », l’Etat Islamiste EI, etc…) sont des mouvances créées et appuyées par l’OTAN. Ils sont le bras armés de la stratégie militaire de l’OTAN : au proche-orient (Syrie, Irak), en Afrique (Libye, Mali,..) et au Moyen-Orient (Yémen)… Mais, les voilà désormais destinés à l’Europe !

 

Ce récent redéploiement des troupes jihadosionistes en Europe: en se noyant dans la masse des « migrants » était appelé de ses voeux par 28 obédiences franc-maçonnes. Cela traduit-il un nouveau danger en premier pour les peuples en Europe et à terme pour la Russie avec le risque de voir plusieurs fronts s’ouvrir sur sa frontière européenne ?

Mais pour que ces poches militaires se révèlent et pullulent,  puis soient capable d’ouvrir d’autres fronts à l’Est contre la Russie, faudra-t-il qu’elles se développent sur les ruines d’une Europe disloquée économiquement et plongée dans la guerre civile ?

Ainsi un attentat sous faux drapeau (false flag) prochainement pourrait donner sans doute le coup d’envoi à ces tribulations. Pour ceux qui se lassaient d’entendre la sensiblerie de la propagande de BHL et sa clique, permettant l’invasion massive des « réfugiés/migrants », ils pourront se satisfaire de ne plus l’entendre dès lors que ce coup d’envoi aura été sifflé…

Après le génocide des centaines de millions d’indiens d’Amérique et l’esclavage des noirs d’Afrique, bientôt au tour des européens

 

La franc-maçonnerie est satanique et n’hésite pas à singer l’appartenance et le noyautage des religions (les « frères musulmans » sont une obédience maçonnique, la franc-maçonnerie sioniste du Bnai Brith, sont des faux juifs « se disent juifs mais ne le sont pas », les croix inversés de Vatican II, autant de témoignage de son noyautage). L’objectif de la franc-maçonnerie de haut degré échappe même aux maçons des loges bleues : plus qu’un objectif mondialiste, il s’agit bien du nouvel ordre mondial à Jérusalem, sur les ruines de l’ancien temple de Salomon, pour y porter au pinacle : l’Antechrist….

« (…)nous déchaînerons les révolutionnaires nihilistes et athées, et nous provoquerons un formidable cataclysme social, qui montrera bien aux nations, et dans toute son horreur, l’effet de l’incroyance absolue, mère de la sauvagerie et du plus sanglant désordre. Alors, partout, les citoyens, obligés de se défendre contre la minorité folle des révoltés, extermineront ces destructeurs de la civilisation; et les innombrables désabusés de l’adonaïsme, dont l’âme déiste sera jusqu’à ce moment restée sans boussole, ayant soif d’idéal, mais ne sachant à quel dieu décerner leurs hommages, recevront la Vraie Lumière, par la manifestation universelle de la pure doctrine luciférienne, rendue enfin publique, manifestation qui surgira du mouvement général de réaction, à la suite de l’écrasement de l’athéisme et de l’adonaïsme [Christianisme], tous deux vers le même temps vaincus et exterminés. »

(Albert Pike, dernière partie de la lettre)

 

« Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.
Et tous les habitants de la terre l’adoreront (…) » (Saint Jean à propos de la bête dans Révélation v.13 )

Baphomet – une symbolique de Lucifer et de l’antéchrist (dajal)

La Franc-maçonnerie explique comment elle poussera à la destruction des Nations et à l’établissement du Nouvel Ordre Mondial

Franc-maçonnerie, Aurore Rouge, Loge « 666 » –  1967

Article 1 :

Décupler la « Société des loisirs » qui nous a été si profitable à date.
En nous servant de l’invention du « Vidéo » que nous avons financé, et des jeux qui lui sont rattachés, finissons de pervertir la morale de la jeunesse.
Offrons-lui la possibilité de satisfaire maintenant tous ses instincts.
Un être possédé par ses sens, et esclave de ceux-ci, nous le savons, n’a ni idéal, ni force intérieure pour défendre quoi que ce soit.
Il est un « Individualiste » par nature, et représente un candidat parfait que nous pouvons modeler aisément selon nos désirs et nos priorités.
D’ailleurs, rappelez-vous avec quelle facilité nos prédécesseurs ont pu orienter toute la jeunesse allemande au début du siècle en ce servant du désabusement de cette dernière.

Article 2 :

Encourager la contestation étudiante pour toutes les causes rattachées à l’écologie.
La protection obligatoire de cette dernière sera un atout majeur le jour où nous aurons poussé les États-nations à échanger leur « Dette intérieure » contre la perte de 33% de tous leurs territoires demeurés à l’état sauvage.

Article 3 :

Comblons le vide intérieure de cette jeunesse en l’initiant, dès son tout jeune âge, à l’univers des ordinateurs. Utilisons, pour cela, son système d’éducation.
Un esclave au service d’un autre esclave que nous contrôlons.

Article 4 :

Sur un autre plan, établissons le « Libre échange international » comme étant une priorité absolue pour la survie économique des États-nations. Cette nouvelle conception économique nous aidera à accélérer le déclin des « Nationalistes » de toutes les nations ; à les isoler en faction diverses, et au moment voulu, à les opposer farouchement les uns aux autres dans des guerres intestines qui achèveront de ruiner ces nations.

Article 5 :

Pour nous assurer à tout prix de la réussite d’une telle entreprise, faisons en sorte que nos agents déjà infiltrés dans les ministères des affaires intergouvernementales et de l’immigration des États-nations fassent modifier en profondeur les lois de ces ministères. Ces modifications viseront essentiellement à ouvrir les portes des pays occidentaux à une immigration de plus en plus massive à l’intérieur de leurs frontières (immigrations que nous aurons d’ailleurs provoquées en ayant pris soin de faire éclater, ici et là, de nouveaux conflits locaux). Par des campagnes de presse bien orchestrées dans l’opinion publique des États-nations ciblées, nous provoquerons chez celles-ci un afflux important de réfugiés qui aura pour effet, de déstabiliser leur économie intérieure, et de faire augmenter les tensions raciales à l’intérieur de leur territoire. Nous verrons à faire en sorte que des groupes d’extrémistes étrangers fassent partie de ces afflux d’immigrants ; ce qui facilitera la déstabilisation politique, économique et sociale des nations visées.

Article 6 :

Ce « Libre-échange » qui, en réalité, n’en est pas un car il est déjà contrôlé par nous tous au sommet de la hiérarchie économique, noyautons-le en « Trois commissions latérales » : Celle de l’Asie, celle de l’Amérique, celle de l’Europe.
Il nous apportera la discorde à l’intérieur des États-nations par la hausse du chômage relié aux restructurations de nos multinationales.

Article 7 :

Transférons lentement, mais sûrement, nos multinationales dans de nouveaux pays acquis à l’idée de « L’économie de marché », tels les pays de l’est de l’Europe, en Russie et en Chine par exemple. Nous nous fichons bien, pour l’instant, si leur populations représente ou non un vaste bassin de nouveaux consommateurs. Ce qui nous intéresse, c’est d’avoir accès, en premier lieu, à une « Main-d’œuvre-esclave » (à bon marché et non syndiquée) que nous offrent ces pays et ceux du tiers-monde. D’ailleurs, leurs gouvernements ne sont-ils pas mis en place par nous ? Ne font-ils pas appel à l’aide étrangère, et au prêts de notre « Fond monétaire international » et de notre « Banque mondiale » ? Ces transferts offrent plusieurs avantages pour nous. Ils contribuent à entretenir ces nouvelles populations dans l’illusion d’une « Libération économique », d’une « Liberté politique » alors qu’en réalité, nous les domineront par l’appétit du gain et un endettement dont ils ne pourront jamais s’acquitter. Quant aux populations occidentales, elles seront entretenues dans le rêve du bien être économique car les produits importés de ces pays ne subiront aucune hausse de prix. Par contre, sans qu’elles s’en aperçoivent au début, de plus en plus d’industries seront obligées de fermer leurs portes à cause des transferts que nous aurons effectués hors des pays occidentaux. Ces fermetures augmenteront le chômage, et apporteront des pertes importantes de revenus pour les États-nations.

Article 8 :

Ainsi nous mettrons sur pied une « Économie globale » à l’échelle mondiale qui échappera totalement au contrôle des États-nations. Cette nouvelle économie sera au dessus de tout ; aucune pression politique ou syndicale ne pourra avoir de pouvoir sur elle. Elle dictera ses propres « Politiques mondiales », et obligera à une réorganisation politique, mais selon nos priorités à l’échelle mondiale.

Article 9 :

Par cette « Économie indépendante » n’ayant de lois que nos lois, nous établirons une « Culture de masse mondiale ».
Par le contrôle international de la télévision, des médias, nous instituerons une « Nouvelle culture », mais nivelée, uniforme pour tous, sans qu’aucune « Création » future ne nous échappe. Les artistes futurs seront à notre image ou bien ne pourront survivre. Fini donc ce temps où des « Créations culturelles indépendantes » mettaient à tout moment en péril nos projets mondialistes comme cela fut si souvent le cas dans le passé.

Article 10 :
Par cette même économie, il nous sera alors possible de nous servir des forces militaires des États-nations (telles celles des États-Unis) dans des buts humanitaires. En réalité, ces « Forces » nous serviront à soumettre des pays récalcitrants à notre volonté. Ainsi les pays du tiers-monde et d’autres semblables à eux ne pourront être en mesure d’échapper à notre volonté de nous servir de leur population comme main-d’œuvre-esclave.

Article 11 :
Pour contrôler le marché mondial, nous devrons détourner la productivité de son but premier (libérer l’homme de la dureté du travail). Nous l’orienterons en fonction de la retourner contre l’homme en asservissant ce dernier à notre système économique où il n’aura pas le choix de devenir notre esclave, et même un futur criminel.

Article 12 :
Tous ces transferts à l’étranger de nos multinationales, et la réorganisation mondiale de l’économie auront pour but, entre autres, de faire grimper le chômage dans les pays occidentaux. Cette situation sera d’autant plus réalisable parce qu’au départ, nous aurons privilégié l’importation massive des produits de base à l’intérieur des États-nations et, du même coup, nous aurons surchargé ces états par l’emploi exagéré de leur population à la production de services qu’ils ne pourront plus payer. Ces conditions extrêmes multiplieront par millions les masses d’assistés sociaux de tous genres, d’illettrés, de sans abris.

Article 13 :
Par des pertes de million d’emplois dans le secteur primaire ; à même les évasion déguisées de capitaux étrangers hors des États-nations, il nous sera ainsi possible de mettre en danger de mort l’harmonie sociale par le spectre de la guerre civile.

Article 14 :
Ces manipulations internationales des gouvernements et des populations des États-nations nous fourniront le prétexte d’utiliser notre F.M.I pour pousser les gouvernements occidentaux à mettre en place des « Budgets d’austérité » sous le couvercle de la réduction illusoire de leur « Dette nationale » ; de la conservation hypothétique de leur « Cote de crédit internationale » ; de la préservation impossible de la « Paix Sociale ».

Article 15 :
Par ces « Mesures budgétaires d’urgence », nous briserons ainsi le financement des États-nations pour tous leurs « Méga-projets » qui représentent une menace directe à notre contrôle mondial de l’économie.

Article 16 :
D’ailleurs toutes ces mesures d’austérité nous permettrons de briser les volontés nationales de structures modernes dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, du transport et des technologies nouvelles.

Article 17 :
Ces mêmes mesures nous offriront l’occasion rêvée d’instaurer notre « Idéologie de la compétition économique ». Celle-ci se traduira, à l’intérieur des États-nations, par la réduction volontaire des salaires, les départs volontaires avec remises de médailles pour service rendus ; ce qui nous ouvrira les portes à l’instauration partout de notre « Technologie de contrôle ». Dans cette perspective, tous ces départs seront remplacés par des « Ordinateurs » à notre service.

Article 18 :
Ces transformations sociales nous aideront à changer en profondeur ma main d’œuvre « Policière et militaire » des États-nations. Sous le prétexte des nécessités du moment, et sans éveiller de soupçons, nous nous débarrasserons une fois pour toutes de tous les individus ayant une « Conscience Judéo-chrétienne ». Cette « Restructuration des corps policiers et militaires » nous permettra de limoger sans contestation, le personnel âgé, de même que tous les éléments véhiculant par nos principes mondialistes. Ceux-ci seront remplacés par des jeunes recrues dépourvues de « Conscience et de moral », et déjà tous entraînées, et favorables à l’usage inconsidéré de notre « Technologie de réseaux électroniques ».

Article 19 :
Dans un même temps, et toujours sous le prétexte de « Coupures budgétaires », nous veillerons au transferts des bases militaires des États-nations vers l’organisation des nations-unies.

Article 20 :
De cette perspective, nous travaillerons à la réorganisation du « Mandat international des nations-unies ». De « Force de paix » sans pouvoir décisionnel, nous l’amèneront à devenir une « Force d’intervention » où seront fondues, en un tout homogène, les forces militaires des États-nations. Ceci nous permettra d’effectuer, sans combat, la démilitarisation de tous ces états de manière à ce qu’aucun d’entre eux, dans l’avenir, ne soient suffisamment puissant (indépendants) pour remettre en question le « Pouvoir mondial ».

Article 21 :
Pour accélérer ce processus de transferts, nous impliquerons la force actuelle des nations-unies dans des conflits impossible à régler. De cette manière, et avec l’aide des médias que nous contrôlerons, nous montrerons aux populations l’impuissance et l’inutilité de cette « Force » dans sa forme actuelle. La frustration aidant, et poussé à son paroxysme au moment voulu, poussera les populations des États-nations à supplier les instances internationales de former une telle « Force multinationale » au plus tôt afin de protéger à tout prix la « Paix ».

Article 22 :
L’apparition prochaine de cette volonté mondiale d’une « Force militaire multinationale » ira de pair avec l’instauration, à l’intérieur des États-nations, d’une « Force d’intervention multi-juridictionnelle ». Cette combinaison des « Effectifs policiers et militaires », créée à même le prétexte de l’augmentation de l’instabilité politique et sociale grandissante à l’intérieur de ces États croulant sous le fardeau des problèmes économiques, nous permettra de mieux contrôler les populations occidentales. Ici, l’utilisation à outrance de l’identification et du fichage électronique des individus nous fournira une surveillance complète de toutes les populations visées.

Article 23 :
Cette réorganisation policière et militaire intérieure et extérieure des États-nations permettra de faire converger le tout vers l’obligation de la mise en place d’un… « Centre mondial judiciaire ». Ce « Centre » permettra aux différents « Corps policiers et États-nations » d’avoir rapidement accès à des « Banques de données » sur tous les individus potentiellement dangereux pour nous sur la planète. L’image d’une meilleure efficacité judiciaire, et les liens de plus en plus étroits créés et entretenus avec le « Militaire », nous aideront à mettre en valeur la nécessité d’un « Tribunal international » doublé d’un « Système judiciaire mondial » ; l’un pour les affaires civiles et criminelles individuelles, et l’autre pour les nations.

Article 24 :
Au cours de la croissance acceptée par tous ces nouvelles nécessités, il sera impérieux pour nous de compléter au plus tôt le contrôle mondial des armes à feu à l’intérieur des territoires des États-nations. Pour ce faire, nous accélérons le « Plan Alpha » mis en œuvre au cours des années 60 par certains de nos prédécesseurs. Ce « Plan » à l’origine visait deux objectifs qui sont demeurés les mêmes encore aujourd’hui :

Par l’intervention de « Tireurs fous », créer un climat d’insécurité dans les populations pour amener à un contrôle plus serré des armes à feu.

Orienter les actes de violences de manière à en faire porter la responsabilité par des extrémistes religieux, ou des personnes affiliés à des allégeances religieuses de tendance « Traditionnelle », ou encore, des personnes prétendant avoir des communications privilégiées avec Dieu.

Aujourd’hui afin d’accélérer ce « Contrôle des armes à feu », nous pourrons utiliser la « Chute des conditions économiques » des États-nations qui entraînera avec elle, une déstabilisation complète du social ; donc augmentation de la violence.
Je n’ai pas besoin de vous rappeler, ni de vous démontrer, frères, les fondements de ce « Contrôle » des armes à feu. Sans celui-ci, il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des états visés. Rappelez-vous avec quel succès nos prédécesseurs ont pu contrôler l’Allemagne de 1930 avec les nouvelles « Lois » mises en application à l’époque ; Lois d’ailleurs sur lesquelles sont fondées les lois actuelles des États-nations pour ce même contrôle.

Article 25 :
Les dernières « Étapes » se rapportent à la « Phase Oméga » expérimentée à partir des expérimentations effectuée au début des années 70. Elle renferment la mise en application, à l’échelle mondiale, des « Armes électromagnétique ».

Les « Changements de Climat » entraînant la destruction des récoltes ; la faillite dans ces conditions ; des terres agricoles ; la dénaturation, par moyen artificiels, des produits alimentaires de consommation courante ; l’empoisonnement de la nature par une exploitation exagérée et inconsidérée, et l’utilisation massive de produits chimiques dans l’agriculture ; tout cela, frères, mènera à la ruine assurée des industries alimentaires des États-nations.

L’avenir du « Contrôle des populations » de ces états passe obligatoirement par le contrôle absolu, par nous, de la production alimentaire à l’échelle mondiale, et par la prise de contrôle des principales « Routes alimentaires » de la planète.

Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser l’électromagnétisme, entre autre, pour déstabiliser les climats des états les plus productifs sur le plan agricole. Quant à l’empoisonnement de la nature, elle sera d’autant plus accélérée que l’augmentation des populations l’y poussera sans restriction.

Article 26 :
L’utilisation de l’électromagnétisme pour provoquer des « Tremblements de terre » dans les régions industrielles les plus importantes des États-nations contribuera à accélérer la « Chute économique » des états les plus menaçant pour nous ; de même qu’à amplifier l’obligation de la mise en place de notre Nouvel Ordre Mondial.

Article 27 :
Qui pourra nous soupçonner ?
Qui pourra se douter des moyens utilisés ?
Ceux qui oseront ce dresser contre nous en diffusant de l’information
quant à l’existence et au contenu de notre « Conspiration »,
deviendront suspects aux yeux des autorités de leur nation et de leur population.

Grâce à la désinformation, au mensonge, à l’hypocrisie et à l’individualisme que nous avons crée au seins des peuples des États-nations, l’homme est devenu un ennemi pour l’homme.

Ainsi ces « Individus indépendants » qui sont des plus dangereux pour nous justement à cause de leur « Liberté », seront considérés par leurs semblables comme étant des ennemis et non des libérateurs.

L’esclavage des enfants, le pillage des richesses du tiers-monde, le chômage, la propagande pour la libération de la drogue, l’abrutissement de la jeunesse des nations, l’idéologie du respect de la liberté individuelle diffusée au sein des églises Judéo-chrétiennes et à l’intérieur des États-nations, l’obscurantisme considéré comme une base de la fierté, les conflits inter-ethniques, et notre dernière réalisation : « Les restrictions budgétaires » ; tout cela nous permet enfin de voir l’accomplissement ancestral de notre « Rêve »

Celui de l’instauration de notre « NOUVEL ORDRE MONDIAL »

Déclaration de la Franc-Maçonnerie – L’Aurore Rouge, Loge « 666 » – 1973

( …) En transférant ainsi à l’État le « Rôle parental », il nous sera aisé, par la suite, de nous accaparer, une par une, de toutes les responsabilités qui avaient été.. Jusqu’alors, du ressort exclusif des parents.

C’est ainsi que nous pourrons faire considérer par tous comme étant un abus contre l’enfant, l’enseignement religieux traditionnel d’origine Judéo-chrétienne… Dans un même temps, mais à un autre niveau, nous ferons inscrire dans les plus hautes lois des nations, que toutes les religions, les cultes et les pratiques religieuses de tous genres, y compris la « Sorcellerie et la magie » doivent toutes être respectées au même titre les unes que les autres. Ce sera par la suite d’une facilité déconcertante que de transférer ce rôle de l’État par rapport à l’enfant aux plus hautes instances internationales, telles les Nations-Unis.

Comprenons bien ceci :

« Notre but n’est pas de protéger les enfants ou qui que ce soit d’autre, mais bien de provoquer l’éclatement, puis la chute des Nations qui sont un obstacle majeur à la mise en place..

De notre Nouvel Ordre Mondial ».

C’est la raison pour laquelle les « Bureaux de protection de l’enfance » doivent être investis d’une autorité légale absolue. Ils doivent être en mesure, comme bon leur semblera, mais toujours sous le prétexte de la protection de l’enfant, de pouvoir retirer ces derniers de leurs milieux familiaux originels, et les placer dans des milieux familiaux étrangers ou des centres gouvernementaux déjà acquis à nos principes mondialistes et areligieux.

Par conséquent, sera ainsi achevée la brisure définitive de la « Cellule familiale occidentale ».

***

Dans ce nouvel univers morcelé par la peur des parents, et leur abandon de toute responsabilité face à leurs enfants, nous aurons la voie libre pour former, à notre manière et selon les objectifs premiers, une jeunesse où l’arrogance, le mépris, l’humiliation d’autrui seront considérés comme étant les nouvelles bases de « l’Affirmation de soi » et de la « Liberté ».

Mais nous savons, à même de l’expérience du passé, qu’une jeunesse semblable est d’ores et déjà condamnée à son autodestruction car celle-ci est foncièrement « Individualiste », donc « Anarchiste » par définition. Voila le but que nous nous sommes fixés.

Pour achever l’éclatement de la famille, du système d’éducation, donc de la société en général, il est primordial d’encourager la « Liberté sexuelle » à tous les échelons de la société occidentale.

Il faut réduire l’individu, donc les masses, à l’obsession de satisfaire leurs instincts primaires par tout les moyens possibles. Nous savons que cette étape représente le point culminant par lequel toute société finira par s’effondrer sur elle-même.N’en a-t-il pas été ainsi de l’empire romain à son apogée, et de toutes civilisations semblables à travers l’histoire. Par des hommes de science et des laboratoires financés par nos loges, nous avons réussi à faire mettre au point un procédé chimique qui révolutionnera toutes les sociétés occidentales, et reléguera aux oubliettes pour toujours, les principes moraux et religieux Judéo-chrétiens. Ce procédé, sous forme de pilule, ouvrira la voie toute grande à la « Liberté sexuelle » sans conséquences, et poussera les femmes des nations à vouloir briser avec ce qui sera alors perçu comme étant le joug du passé (L’esclavage des femmes soumises à l’homme et à la famille traditionnelle Judéo-chrétienne).

***

Jadis « Centre et pivot de la cellule familiale », la femme moderne, maintenant en tant qu’individu indépendant, voudra briser avec son rôle traditionnel, se détacher de la famille, et mener sa vie selon ses propres aspirations personnelles. Rien de plus naturel, nous le savons,mais la où nous interviendrons fortement, ce sera d’infiltrer tous les nouveaux « Mouvements de contestation féminins » en poussant leur logique jusqu’à ses extrêmes limites de conséquence.

Et ces limites se trouvent déjà inscrites dans l’éclatement définitif de la famille traditionnelle et de la société Judéo-chrétienne.

***

Cette « Libération sexuelle » sera le moyen ultime par lequel il nous sera possible de faire disparaître de la « conscience populaire » toute référence au «Bien et au mal ».

L’effondrement de cette barrière religieuse et morale nous permettra d’achever le processus de ma fausse « Libération de l’homme de son passé », mais qui, en réalité, est une forme d’esclavage qui sera profitable à nos « Plans mondialistes ».

Cette porte ouverte pour l’encouragement à la « Liberté sexuelle », au « Divorce », à «L’avortement » sur demande, à la reconnaissance légale des diverses formes d’homosexualité nous aidera à modifier en profondeur les bases historiques du « Droit légal » des sociétés.

Elle sera un atout majeur pour pousser l’ensemble des individus à un relâchement général des mœurs ; pour diviser les individus les uns par rapport aux autres, selon leur instinct et leurs intérêts propres ; pour détruire l’avenir de la jeunesse en la poussant aux expériences néfastes de la sexualité hâtive et de l’avortement ; et pour briser moralement les générations futures en les poussant à l’alcoolisme, aux drogues diverses (dont nos officiers supérieur des loges internationales se chargeront d’en prendre le contrôle au niveau mondial), et au suicide (celui-ci considéré par une jeunesse désabusée et abandonnée à elle-même, comme étant une fin chevaleresque).

***

Décevons la jeunesse des nations en lui montant ses parents comme des irresponsables, irréligieux, immoraux ; ne cherchant en définitive, que le plaisir, l’évasion et la satisfaction effrénée de leurs instincts au prix du mensonge, de l’hypocrisie et de la trahison.

Faisons du divorce et de l’avortement une nouvelle coutume sociale acceptée par tous.Poussons-la ainsi à la criminalité sous toutes ses formes, et à se réfugier en groupes distincts, hors d’atteinte du milieu familial qu’elle percevra, inévitablement, comme étant une menace pour sa propre survie.Le tissu social étant ainsi bouleversé à jamais, il nous sera dès lors possible d’agir sur la politique et l’économie des nations afin de les soumettre à notre merci ;

Pour en venir à accepter de force, nos plans d’un Nouvel Ordre Mondial.

Disons-le haut et fort : « Tous les frères des loges passées, morts dans l’anonymat pour la réalisation de cet idéal qu’il nous est maintenant possible de toucher du bout des doigts ». Il est bien reconnu par tous que l’homme, une fois après avoir assuré ses besoins primaires (nourriture, habillement et gîte) est beaucoup plus enclin à être moins vigilant.

Permettons-lui d’endormir sa conscience tout en orientant à notre guise son esprit en lui créant, de pure pièce, des conditions économiques favorables. Donc, pendant cette période des années 70 où nos Agents s’infiltreront partout dans les différentes sphères de la sociétépour faire accepter nos nouvelles normes dans l’éducation, le droit légal, le social et la politique, nous veillerons à répandre autour de lui l’illusion d’un climat de confiance. Du travail pour tous ; l’ouverture du crédit pour tous ; des loisirs pour tous seront nos tandems pour la création illusoire d’une nouvelle classe sociale « La classe moyenne ».

Car une fois nos objectifs atteints, cette « Classe » du milieu, située entre les pauvres séculaires, et nous les riches, nous la ferons disparaître en lui coupant définitivement tout moyen de survie.

***

Nous veillerons aussi à avoir une mainmise absolue sur toutes les structures supranationales des nations. Ces organismes internationaux doivent être placés sous notre juridiction absolue. Dans le même sens, et pour garantir la rentabilité de notre influence auprès des populations, nous devrons contrôler tous les médias d’information.

Nos banques verront donc à ne financer que ceux qui nous sont favorables tandis qu’elles superviseront la fermeture des plus récalcitrants. Cela devrait en principe passer presque inaperçu dans les populations, absorbées qu’elles seront par leur besoin de faire plus d’argent, et de se divertir.
A travers l’État, attachons-nous à bien mettre en évidence le « Respect » obligatoire de la diversité des « Cultures », des « Peuples », des « Religions », des « Ethnies » qui sont autant de moyens pour nous, pour faire passer la « Liberté individuelle » avant la notion « D’unité nationale » ; ce qui nous permettra demieux diviser les populations des États-nations, et ainsi les affaiblir dans leur autorité, et dans leur capacité à manœuvrer.

Poussé à ces extrêmes limites, mais sur le plan international, ce concept, dans le futur, poussera les ethnies des différentes nations à ce regrouper pour revendiquer, individuellement, chacun leur propre part du « Pouvoir » ; ce qui achèvera de ruiner les nations, et les fera éclater dans des guerres interminables. Lorsque les États-nations seront ainsi affaiblis par autant de luttes intestines, toutes fondées sur la reconnaissance des « Droit des minorités » à leur indépendance ; que les nationalistes divisés en différentes faction culturelles et religieuses s’opposeront aveuglément dans des luttes sans issue ; que la jeunesse aura totalement perdu contact avec ses racines ; alors nous pourrons nous servir des Nations-Unies pour commencer à imposer notre Nouvel Ordre Mondial.

https://francmaconnerieexposee.wordpress.com/2015/07/31/decouverte-macabre-dans-la-loge-maconnique-de-beziers/

NOUS SAVONS OU NOUS DEVONS FRAPPER.

Les Lobbys ont un Fief : l’U.E. de Bruxelles qui est Vendue aux Lobbys.

Martin Pigeon travaille pour l’ONG, Corporate Europe Observatory, qui s’est spécialisée dans la surveillance des lobbys européens. « On estime qu’il y a entre 25 000 et 30 000 lobbyistes à Bruxelles : 70% d’entre eux représentent des intérêts commerciaux, 20% des intérêts publics et 10% la société civile, que ce soit des ONG ou des syndicats », détaille-t-il.

 

Pour l’activiste, les lobbys à Bruxelles sont dans « une position particulière » : « Ils ont été créés à la demande, et parfois avec le financement de la Commission, qui avait besoin d’informations que les institutions nationales ne voulaient pas lui donner. »

Les institutions européennes souffrent d’un manque d’expertise interne. Cela explique pourquoi les lobbys ont une place formalisée, institutionnalisée et sont perçus comme nécessaires.

Le chercheur Martin Pigeon à franceinfo

Une analyse que ne partage pas Stéphane Desselas, fondateur d’Athenora Consulting, qui se présente comme « un cabinet de conseil en stratégies d’influence auprès des institutions européennes » et qui compte notamment comme clients EDF, La Poste ou la SNCF. Pour lui, même en « multipliant par six le nombre de fonctionnaires européens », le système des institutions européennes ne serait toujours pas efficace. « Il y a trop de variables et d’acteurs. Ils n’ont pas les réseaux directs que nous avons. Un fonctionnaire estonien ne connaît pas Paris, par exemple », assure-t-il.

Le poids et l’importance des lobbys sont aussi question de point de vue. « Ils sont omniprésents et leur place est malheureusement dominante », déplore Younous Omarjee. « Leur place est sûrement importante mais leur rôle est parfois exagéré dans les décisions finales », tempère Hervé Jouanjean, ex-directeur du budget à la commission européenne, passé en 2014 dans le privé comme consultant pour un grand cabinet d’avocats français. Un transfert vivement critiqué par Corporate Europe Observatory. « Je me suis fait insulter. On a l’impression qu’on est des bandits, qu’on va trahir tous les secrets… Mais ce n’est pas du tout le cas, se défend-il. Je m’enorgueillis d’avoir sauvé des centaines d’emplois en aidant les entreprises dans leurs démarches auprès des institutions européennes. »

« Le lobbying n’est pas un gros mot ici »

Hervé Jouanjean voit même « une forme de complémentarité entre les fonctionnaires européens qui conçoivent les politiques et la tâche des lobbyistes, qui prend de nombreuses colorations ». Depuis cinq ans, il a appris les rouages de son nouveau métier. « Nous intervenons de diverses manières : le lobbyiste bruxellois ne passe pas son temps dans les bureaux de la Commission, ça ennuie les gens », indique-t-il. Plus mystérieux, Daniel Guéguen, qui se présente comme « le plus ancien lobbyiste à Bruxelles » avec quarante-cinq années d’activité à son compteur, lâche qu’il prend son téléphone, appelle son interlocuteur « en disant : ‘mon client veut vous parler de tel ou tel dossier' ». Stéphane Desselas, plus prolixe, explique que son lobbying repose sur trois piliers : « s’informer », « se positionner » et « agir ».

Le but est de permettre au client d’anticiper les futures décisions des institutions européennes et, dans une certaine mesure, de les influencer. « Que vont proposer les institutions, mais aussi quels sont les rapports de force en interne, les futures nominations ou le positionnement politique des acteurs ? On regarde ça pour pouvoir intervenir au bon moment », poursuit le lobbyiste.

On traque l’information via nos contacts de la manière la plus discrète possible, puis on la transmet à nos clients.

 

Stéphane Desselas à franceinfo

Vient ensuite le temps du « positionnement » « on va préparer le client » à peaufiner son discours, avant de passer à « l’action ». « On va décider si on fait du lobbying indirect en passant par les médias, les fédérations ou les associations professionnelles, ou bien du lobbying direct en allant voir les décideurs », détaille Stéphane Desselas.

Selon lui, rien de plus simple. « Il n’y a pas de difficultés d’accès ici, vous êtes inscrit sur le registre de la transparence [depuis 2011, le Parlement et la Commission exploitent ce registre public qui recense plus de 11 000 groupes d’intérêts], vous envoyez un e-mail et vous êtes reçu ». Confirmation de Daniel Guéguen : « On n’est pas dans une logique française avec des bureaux feutrés et dorés, le rapport est beaucoup plus direct et le lobbying n’est pas un gros mot ici. »

« On a le droit de prendre le café avec qui on veut »

Pour tenter d’influer sur le processus législatif, les lobbyistes ont recours à plusieurs techniques. Ils sont d’abord très présents à la Commission. « Les industriels ciblent prioritairement la Commission, qui a le monopole en matière d’initiative législative », rapporte Martin Pigeon. Et le chercheur et activiste de citer la directive sur le secret des affaires« les multinationales, dont pas mal de françaises, ont abreuvé gratuitement de notes les deux fonctionnaires et demi qui se penchaient sur le sujet ». Autre méthode des lobbyistes : infiltrer les groupes d’experts de la Commission. « C’est un sport assez pratiqué de classer leur expert maison dans un groupe d’experts de la Commission », assure Martin Pigeon.

La Commission a pris le biais de s’appuyer sur des experts et souvent c’est le cheval de Troie des lobbys.

L’eurodéputé Younous Omarjee à franceinfo

D’autres sont carrément consultés par la Commission avant toute rédaction de nouveau texte législatif. C’est le cas de Business Europe, dirigé depuis un an par Pierre Gattaz, ancien patron du Medef. Regroupant quarante fédérations d’entreprises nationales issues de trente-cinq pays, Business Europe est décrit par certaines ONG comme « le plus puissant lobby de Bruxelles ». Un terme vivement récusé par Christian Feustel, conseiller politique de l’instance, qui se présente comme « une organisation représentative des intérêts des industries européennes ». Chaque année, l’association patronale dépense « quatre millions d’euros pour la représentation de nos intérêts », précise-t-il. Depuis 2014, elle a rencontré près de deux cents représentants de la Commission, selon le registre de la transparence.

La plupart du temps, c’est la Commission qui vient nous demander notre avis en amont d’un nouveau texte de loi.

Christian Feustel à franceinfo

« Ça se passe dans leur locaux ou chez nous. Mais tout est noté : soit les institutions européennes publient nos rendez-vous, soit nous le rapportons dans notre newsletter », ajoute Christian Feustel, qui insiste sur la transparence du processus.

« On a fait des progrès considérables sur la transparence, abonde Pierre Moscovici. Je ne peux pas rencontrer quelqu’un qui ne soit pas inscrit au registre de la transparence. » Depuis 2014, les commissaires européens et hauts fonctionnaires de la Commission sont en effet tenus de ne rencontrer que des représentants des groupes d’intérêt inscrits au registre et de notifier publiquement leur rendez-vous, rappelle le site Vie-Publique.fr. Problème : aucune sanction n’est prévue en cas de non-respect de ces règles. « C’est une règle interne de bon management, c’est au bon vouloir des commissaires ou des hauts-fonctionnaires », relève Sébastien Blanchard, juriste spécialisé dans le droit de l’Union européenne.

De nombreuses associations ont relevé qu’il y avait des manquements, des lacunes dans le listing avec des semaines où il n’y avait aucun rendez-vous.

Sébastien Blanchard à franceinfo

Autre limite : des rendez-vous à l’extérieur des locaux sont toujours possibles. « On a encore le droit de prendre un café avec qui on veut », souligne Pierre Moscovici qui prône « la vigilance » mais pas « la prohibition » sur ces questions. Il s’est d’ailleurs « fixé des règles implicites » : « Je ne vois pas les Big Four [les grands cabinets d’audit que sont PwC, EY, Deloitte et KPMG]. Ils peuvent avoir des contacts avec mes services mais pas moi. »

« J’étais envahi par les trolls de Monsanto »

Les tentatives d’influence des lobbys se poursuivent ensuite au Parlement européen où ceux inscrits au registre possèdent un badge d’accès. « Ils essayent d’influencer d’abord le rapporteur, les ‘shadow’ rapporteurs (qui font un contre-rapport) et puis tout le reste : les assistants parlementaires, les conseillers politiques des groupes… » détaille Martin Pigeon. Comment ? « Ils leur font passer des argumentaires ou leur envoient des amendements pré-rédigés. C’est même une demande des eurodéputés. » L’eurodéputée socialiste Sylvie Guillaume confirme :

Les amendements pré-rédigés, c’est très classique et c’est presque ce qui est le plus normé. Mais le pouvoir d’un parlementaire confronté à un lobby, c’est le pouvoir de dire non et il existe tout le temps.

L’eurodéputée Sylvie Guillaume à franceinfo

Il faut néanmoins noter que des ONG, dont l’élue socialiste soutient le combat, ont aussi recours à cette pratique. « On peut recevoir une proposition d’amendement de la part d’associations LGBT. Je les regarde et s’ils me semblent conformes, je peux même les déposer », détaille-t-elle. « Bien évidemment, on rédige des amendements, admet Stéphane Desselas, mais le problème c’est si c’est repris clé en main par le député, sans le discuter ou le confronter à d’autres points de vue. »

Certains parlementaires semblent d’ailleurs plus perméables que d’autres aux discours des lobbyistes. « Quand j’ai été rapporteur d’un texte, j’ai eu quelques parlementaires dont j’ai compris qu’ils étaient manipulés par des groupes d’intérêt. Disons qu’ils étaient les porte-parole bien fidèles de certains lobbys », affirme un eurodéputé sous couvert d’anonymat.

Lorsque les lobbys ne parviennent pas à convaincre les eurodéputés, certains adoptent des méthodes plus radicales. C’est ce qui s’est passé avec la directive sur le droit d’auteur, adoptée en mars 2019. « J’ai reçu 100 000 mails de groupes libertariens, c’est une pression inadmissible, dénonce un eurodéputé. On a même eu des menaces plus moins voilées. Il a fallu que l’on fasse bloquer la boîte mail du Parlement. »

Sylvie Guillaume en a également fait l’expérience : « Moi, j’ai reçu 80 000 mails de copier-coller dont beaucoup venaient des Etats-Unis, c’était infernal. Ce n’est pas une contribution à la réflexion mais du matraquage qui produit l’efferse inverse de celui recherché. » Younous Omarjee a lui bataillé pour l’interdiction du glyphosate et a notamment siégé dans la commission sur la procédure d’autorisation des pesticides : « C’était assez rude. Dès que je postais quelque chose sur Twitter, j’étais envahi par les trolls de Monsanto. » Des techniques condamnées par les lobbys inscrits au registre qu’ils qualifient de « contre-productives ».

« Les boîtes de conseil tournent à plein régime »

En ce moment, le travail des groupes d’intérêt se concentre plutôt sur les électionseuropéennes. « C’est un sujet majeur. Selon les gens qui sont élus, les lobbyistes ne vont pas avoir les mêmes interlocuteurs, relève Martin Pigeon. Toutes les boîtes de conseil tournent à plein régime pour analyser, faire des hypothèses et des projections. »

C’est ce que fait notamment Stéphane Desselas en ayant une veille très soutenue sur le sujet. « Ce qu’attendent nos clients, c’est de savoir à quoi ressemblera le nouveau Parlement ? Quels seront les rapports de force ? Est-ce que la stratégie d’Emmanuel Macron de constituer un groupe libéral fonctionnera ? », liste-t-il, indiquant qu’il transmet ses analyses à ses clients par e-mail. Pour autant, ce lobbyiste ne contacte pas directement les candidats : « On fait un travail d’information ; il n’est pas très efficace de les contacter à ce stade. »

De fait, toutes les équipes de campagne que nous avons contactées assurent ne pas être assaillies de demandes. Elles reçoivent bien cependant les traditionnelles sollicitations, comme à chaque campagne, d’associations, d’ONG ou de divers groupes. « C’est comme tout type de campagne, ces groupes nous soumettent des questionnaires ou des réflexions », assure Philippe Vardon, directeur de la communication du Rassemblement national pour les européennes. « Je n’ai rien noté de différent par rapport aux autres élections », complète Bastien Lachaud, directeur de la campagne des européennes de La France insoumise. « Ils n’ennuient pas les candidats qui, eux, ont envie de faire campagne », analyse-t-on du côté des Républicains. Mais, le parti de Laurent Wauquiez n’est pas naïf : « Ces groupes vont surtout revenir très rapidement une fois les députés élus. » 

Source FranceInfo : https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/enquete-franceinfo-amendements-pre-rediges-acces-au-parlement-comment-les-lobbys-operent-au-sein-de-l-union-europeenne_3423619.html

 

« Non, les institutions européennes ne sont pas vendues aux lobbys », insiste au bout du fil Pierre Moscovici, actuel commissaire européen chargé des affaires économiques et financières.

Pour l’ancien ministre de François Hollande, « le rôle des lobbys est de nous donner un écho du monde extérieur ». Ne pas les recevoir serait, selon ce dernier, « une erreur » : « Cela reviendrait à légiférer dans une bulle. »

Parions que Moscovici « encaisse » Gros Grâce aux Lobbys. Et pas que lui puisque l’U.E. se fait la Porte-Parole, la Semeuse et l’Inquisitrice de tout ce que veut et impose le très puissant lobby LGBT porté en France par Frédéric Potier, Homosexuel lui-même, qui Préside la DILCRAH laquelle décide de Vie et de Mort sur ceux qui ne veulent pas de cette idéologie Mortifère.

 

LE PUISSANT LOBBY LGBT

 

Imaginez 2 secondes si nous mettions sur la Statue de Vercingétorix le Drapeau de Sainte Jeanne d’Arc !

Vercingétorix avec drapeau LGBT.png

Celui qui porte les « valeurs » des LGBT en France est Frédéric Potier Président de la DILCRAH.

 

Frédéric Potier est ce genre de personne pour qui un étranger qui égorge un Français ne fait « Ni Chaud Ni Froid ».

Seuls sont pris en compte ceux qui sont réunis sous le sigle LGBT et ce personnage intervient Partout, désormais il sévit dans le sport !

Fred Potier

 

Frédéric Potier est très attaché à Israël et lutte également avec acharnement contre le Racisme, LA HAINE, et l’Antisémitisme qui vont Ensemble, bien entendu :

Dilcrah1.png

 

Frédéric veut placer des Homosexuels, des Lesbiennes, des Transexuels PARTOUT !

Frédéric Potier.png

Nous comprenons aisément pourquoi Frédéric combat Notre Religion Catholique « LGBTPHOBE » !

Fred Potier1.png

 

……………….BEIT HAVERIM……………….

Beit Haverim.png

 

Frédéric ne lutte pas que pour LA HAINE ANTI LGBT !

Frédéric Potier1.png

Frédéric Potier2.png

Frédéric s’attaque désormais, avec Bienvaillance, en compagnie de Laetitia Avia, à la CYBER-HAINE des Réseaux Sociaux afin de faire de l’Internet Européen un GOULAG !

Laetitia Avia4.png

 

Frédéric Retwette Toujours à Bon escient !

 

Et d’aucuns nous dirons que les Lobbys -dont le LGBT- n’ont AUCUN POUVOIR.

 

May fait ce qui lui plait…….ou Presque !

Normal, puisque La City de Londres est le cœur de l’Empire !

Donc, May fait où on lui dit de faire, Trump suit aveuglément son fidèle « Bibi« , Trudeau est le soldat de plomb de sa Majesté, Macron de Rothschild lui bouffe à tous les râteliers (pourvu qu’ils soient connectés !), Vlad lui discrètement s’est mis à la Trumpette de Jéricho !

Et la boucle est bouclée !

Enfin presque…

Theresa Fleur de May de Mai, fait ce qu’il plait à la City ;

Pourquoi ne pas faire du Parlement britannique un mémorial de l’Holocauste ?

Résultat de recherche d'images pour

Gilad Atzmon جيلاد أتزمون گيلاد آتزمون

Traduit par Faustio Giudice –  URL de l’article source: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=26001

Cinq premiers ministres britanniques, dont certains sont des criminels de guerre notoires, se sont unis hier pour demander la construction d’un mémorial de l’Holocauste à proximité du Parlement britannique.

« Une mission nationale sacrée » , c’est ainsi que Theresa May a décrit l’idée et, pour une fois, je suis tout à fait d’accord avec cette femme tristement tragique. J’irais plus loin : ne vous contentez pas de construire un sanctuaire de l’holocauste à Westminster, faites de notre parlement un monument à l’holocauste. Nous n’avons pas vraiment besoin d’une Chambre des communes : en l’état actuel des choses, nous ferions mieux de recevoir des ordres directs de nos vrais dirigeants à Tel Aviv.

Mais il y a une justification éthique plus profonde qui justifie l’érection d’un mémorial de l’holocauste en lieu et place de notre parlement dysfonctionnel. Tous les commentateurs politiques britanniques savent maintenant que plus les groupes de pression juifs terrorisent le royaume, ses défenseurs des droits humains, ses artistes, ses écrivains et ses poètes, plus les Britanniques prennent conscience des crimes du sionisme, d’Israël et de leur impitoyable lobby. Plus les politiciens britanniques rejoignent les clubs parlementaires d’amis d’Israël, moins les Britanniques font confiance à leur système politique. Plus l’endoctrinement de l’Holocauste nous est enfoncé dans la gorge, plus les Britanniques se méfient de la manière dont l’histoire est racontée.

Mme May a dit : « En plaçant notre Centre national de commémoration et d’éducation de l’Holocauste à côté de notre Parlement, nous faisons une promesse solennelle et éternelle que la Grande-Bretagne n’oubliera jamais ce qui s’est passé pendant l’Holocauste ». C’est vrai, Mme May ? Vous pensez vraiment ce que vous dites ? Notre mémorial de l’Holocauste mettra-t-il en lumière le fait embarrassant que la Grande-Bretagne a rendu très difficile pour les réfugiés juifs la recherche d’un refuge sûr dans le Royaume ou dans d’autres parties de l’empire ? En 1937, alors que le taux de réfugiés juifs cherchant à immigrer en Grande-Bretagne augmentait, le gouvernement britannique a créé des normes plus strictes pour ceux qu’il voulait admettre. La première était que les réfugiés devaient faire déposer 50 livres dans une banque étrangère, mais en Allemagne, il était illégal de posséder des devises étrangères. Si cela n’était pas suffisant pour arrêter l’immigration juive en provenance d’Allemagne, le gouvernement britannique a limité le nombre d’immigrants en 1938 et 1939. En pratique, le gouvernement britannique a tourné le dos aux Juifs allemands et autrichiens.

La Première ministre a juré que « face au méprisable déni de l’Holocauste, ce mémorial préservera à jamais la vérité ». Je suis là pour vous dire en toute confiance que le mémorial britannique de l’Holocauste agira de manière intensive pour dissimuler la complicité britannique dans la destruction des juifs européens.

Mme May a été rejointe par tous les anciens premiers ministres vivants : David Cameron, Gordon Brown, Tony Blair et Sir John Major. À l’exception de Sir John Major, tous nos premiers ministres vivants sont impliqués dans un grand nombre de morts et de carnages. Alors que Blair et Brown ont mené ce royaume à une guerre criminelle désastreuse en Irak qui a fait des millions de victimes, c’est Cameron qui a réussi à entraîner ce pays dans une série de catastrophes en Libye, en Syrie et au-delà.

Tony Blair, que le tiers du peuple britannique considère comme un criminel de guerre, a déclaré dans son message que « l’antisémitisme et la haine n’ont pas pris fin en 1945. Malheureusement, aujourd’hui, une partie de ce poison est passée de la marge politique à une partie du courant politique dominant ». Blair faisait probablement référence à son propre parti qui lutte pour renier le passé criminel qu’il lui a lui-même infligé. Mais la vérité est que l’antisémitisme n’est pas mort en 1945, certainement pas en Grande-Bretagne. Le gouvernement travailliste d’après-guerre a fait tout son possible pour rendre la vie des survivants juifs de l’holocauste impossible. Dans l’histoire sioniste, le ministre britannique des Affaires étrangères Ernest Bevin (travailliste) est considéré comme l’un des ennemis les plus acharnés du peuple juif. Ce haut responsable politique travailliste s’était opposé à la suppression de la limitation de l’immigration juive en Palestine. Cette chronique sioniste de la politique travailliste anti-juive va être explorée dans le mémorial de l’Holocauste ?

Il n’est pas nécessaire d’être un génie pour comprendre pourquoi Blair et Brown sont si enthousiastes à propos d’un musée qui chronique les crimes nazis plutôt que d’un institut approprié et opportun qui explorerait leurs propres crimes en Irak. Il est assez clair pourquoi David Cameron préfère détourner l’attention de ses propres erreurs en Syrie et en Libye. Mais cela va plus loin. La Grande-Bretagne et l’Empire ont une longue liste de crimes contre l’humanité à expliquer : l’esclavage, les camps de concentration de la guerre des Boers, la partition de l’Inde, la destruction de la Palestine, les famines en Irlande et au Bengale. Des millions d’innocents ont perdu la vie à cause des crimes de l’empire, mais nos premiers ministres, dont l’éthique est compromise, se sont engagés à commémorer les crimes qui ont été commis par un autre peuple. Est-ce là le message éthique que nous sommes censés transmettre aux générations futures ? L’autoréflexion zéro est-elle une nouvelle valeur britannique ?

J’ai appris que Jeremy Corbyn, la personne qui, selon les sondages, est destinée à devenir notre prochain premier ministre, n’est pas du tout différente de ses prédécesseurs. Corbyn, qui à un moment donné prétendait se soucier du plus grand nombre, souscrit maintenant à la primauté de la souffrance juive. M. Corbyn n’a pas tardé à annoncer qu’il « soutiendrait fermement la commémoration permanente, y compris la construction d’un mémorial national, ainsi que des investissements supplémentaires dans les programmes éducatifs ». Je suppose que soutenir un mémorial de l’Holocauste est un ticket d’entrée au 10 Downing Street.

Il y a de bonnes raisons de croire que toute notre classe politique a désormais émigré en Égypte, tous sans exception, ils vivent dans le déni.

Merci à Tlaxcala
Source : https://www.gilad.co.uk/writings/2019/5/8/why-not-make-parliament-into-a-holocaust-memorial

URL de cette page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=26001

*****

 

Gilad Atzmon a déjà annoncé la Fin de Sion !

  • Tout comme Norman Finkelstein a récemment démontré que le chien-guide, Bibi, de l’aveugle, Donnie Mains d’Enfant Trump, est lui-même  un raciste et un suprémaciste juif, à l’image d’Israël
  • Alors qu’Ilan Pappe a déconstruit au moins 10 mythos sur Israël :

“Le sionisme a sécularisé et nationalisé le judaïsme. Pour y parvenir, les penseurs sionistes affirmèrent la possession du territoire biblique et recréèrent, en fait le réinventèrent, comme le berceau de leur nouveau mouvement nationaliste. Comme ils le voyaient, la Palestine étaient occupée par des ‘étrangers’ et avaient été repossédée. ‘Étrangers’ ici voulait dire tout non-juif qui avait vécu en Palestine depuis la période romaine. En fait pour bien des sionistes, la Palestine n’était même pas une terre ‘occupée’ quand ils arrivèrent dessus en 1882, mais plutôt une terre ‘vide’ : les natifs palestiniens qui vivaient là leur étaient invisibles ou sinon, ils faisaient partie de la dureté et des obstacles de la nature et à ce titre devaient être conquis et retirés du paysage. Rien, ni pierres, ni Palestiniens, devaient se mettre sur le chemin de la ‘rédemption’ nationale de la terre convoitée par le mouvement sioniste. Jusqu’à l’occupation de la Palestine par la Grande-Bretagne en 1918, le sionisme était un mélange d’idéologie nationaliste et de pratique colonialiste…”

“Comme les théoriciens du nettoyage ethnique l’ont reconnu, là où est adoptée une idéologie d’exclusivité dans une réalité ethniquement lourdement chargée, il ne peut y avoir qu’un seul résultat possible: le nettoyage ethnique…”

“De fait, si vous étiez juif sioniste en 1948, ceci ne voulait dire qu’une seule chose : adhésion et implication totales à la dé-arabisation de la Palestine.”

~ Ilan Pappe, professeur et chaire d’histoire à l’université d’Exeter, “The Ethnic Cleansing of Palestine”, 2006, traduction Résistance 71 et dans : Colonisation et totalitarisme : Israël État d’apartheid… ou pire ?

Effondrer le colonialisme par apostasie collective ou renonciation au baptême – Jo Busta Lally, mars 2019

Sur mon blog, depuis plus de 3 ans, pour agir comme des petits détonateurs supplémentaires pour exploser tous les mythos, dogmes et doctrines, je réalise des versions PDF en français que vous pouvez retrouver dans cette page ► LES PDFs RÉALISÉS PAR JBL1960 et je vous recommande, de suite, ces lectures sur le sujet ;

La Bible ‘déterrée’ d’Israel Finfelstein et Neil Silberman ;

Traductions Bibliques & Falsifications Historiques du Dr. Ashraf Ezzat (version complète de 68 pages uniquement sur ce blog) ;

Païens en Terre promise, décoder la Doctrine Chrétienne de la découverte de Steven Newcomb ;

Nouvelle Version revue & corrigée du 17 avril 2019  INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE & LA PENSÉE AMÉRINDIENNES, Russell Means (1939 – 2012)

Effondrer les empires coloniaux par apostasie collective de Jo Busta Lally

Mon dossier : MEURTRE PAR DÉCRET (version PDF incluse) le génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada et de 1820 à 1980 aux USA.

JBL1960

source:https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/05/15/may-fait-ce-quil-lui-plait/

 

« Entrées précédentes