Archives de Catégorie: Vaccination

Rappel : Enquête sur la vaccination

Ndlr : Tous les épisodes sont disponibles sur le site en source en bas de cette page, ou bien sur notre site.

 

Au départ, c’est un père qui se questionne…

Jusqu’à, présent je me suis toujours intéressé à, la santé, aux moyens d’y parvenir.
Je n’ai pas fait cas des maladies, des médicaments et de la médecine, ce n’est pas mon métier, je ne suis ni compétent pour cela ni intéressé. La santé d’abord…

Il y a un an je suis devenu papa. C’est la plus belle expérience de toute ma vie.
j’ai été comme tous les pères confronté à, la question de la vaccination, et j’entends tout et son contraire.
Cela va du discours classique sur l’évidence et le caractère absolument incontournable et anodin des vaccins jusqu’au témoignages les plus inquiétants.
je me rend compte que je n’ai pas les éléments pour faire un choix en terme de vaccination.
Pour mon fils je veux le meilleur, la pleine santé et je ne veux pas faire de choix au hasard, jouer à la roulette russe…

Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux c’est que on est soi pro vaccin soit anti vaccin ! Et si on n’est pas pro vaccination on devient anti- vaccination automatiquement. Y a t il une place pour la discussion, la réflexion, sans tomber dans la caricature ?
On parle de consentement libre et éclairé, alors puisque personne ne semblait pouvoir m’éclairer sans prendre parti je me suis lancé dans une enquête, avec toute l’énergie que me donne l’amour pour mon fils. Je voulais savoir enfin ce qu’il en était et connaître la  » vérité sur la vaccination  »
Mon opinion n’a aucune importance, mes choix non plus, ce que je veux c’est donner à, chacun des informations claires, rationnelles et basées sur des faits scientifiques afin qu’il puisse faire un  » choix éclairé « Je ne suis pas  » anti vaccin « , je suis pro science, pro santé publique, pro enfant heureux et en bonne santé, et donc je vais poser des questions et essayer d’y répondre !
Nous voulons tous que nos enfants soient en bonne santé, n’est ce pas ?
J’ai appelé mon grand ami Alex, afin qu’il vienne filmer mon enquête et qu’il puisse rendre compte du chemin que j’avais emprunté pour dénouer le vrai du faux. Ces films que je vous propose sont le témoignage de cette enquête, c’est mon chemin vers la vérité !
Vus trouverez en dessous des vidéos l’intégralité de mes documents de recherche avec les références de toutes les études citées à, télécharger. Je vous propsoe les versions intégrales ainsi que des versions « allégées » plus accssibles.

Source : http://www.enquete-vaccination.com/

regenere.org

Moyen Légal pour Eviter les 11 Vaccins -2ème partie-

Nous vous mettons les documents officiels de la Loi 11 VACCINS pour éviter aux Trolls and Co d’écrire des Imbécilités et de nous envoyer des liens d’articles de Loi supprimés.

Que ces gens se mettent dans la tête une bonne fois pour toute que nous n’avons AUCUN INTERET à publier et écrire « n’importe quoi ». Nous ne faisons qu’informer les Français, inquiets de cette Loi qui affecte les jeunes enfants car OUI, les vaccins sont bien plus NEFASTES qu’utiles pour la Santé.

A cet effet, Madame Buzyn et son Rapporteur de Loi auront des Compte à rendre.

https://profidecatholica.com/2019/01/27/vaccination-buzyn-la-cour-europeenne-reconnait-le-lien-entre-la-sclerose-en-plaque-et-le-vaccin-hepatite-b/

NON, les articles 3 et 4 de la Loi Vaccinale du 28 Février 1952 n’ont pas été supprimés de l’actuelle Loi, et pour Cause :

ils entrent en Vigueur à la Première ligne de l’Article L3111-2 que je cite :

« I.-Les vaccinations suivantes sont obligatoires SAUF contre-indication médicale reconnue, dans des conditions d’âge déterminées par décret en Conseil d’état, pris après avis de la Haute Autorité de santé : »

VOICI CET ARTICLE DE  LOI qui précise que les personnes titulaires de l’autorité parentales sont tenus RESPONSABLES de l’Exécution de l’Obligation du I, c’est à dire qu’avant toute vaccination, il est Obligatoire de vérifier si la santé de l’enfant ou de l’Adulte a vacciner ne présente pas une Contre-Indication qui INTERDIRAIT la Vaccination.

Il suffit de SAVOIR LIRE, ce que les Trolls and Co ne savent pas Faire.

Vaccins1006.jpg

vaccins10010

La « Contre-indication » se réfère Aux Examens Préalables à Réaliser AVANT TOUTE VACCINATION,

C’est LA LOI QUI LE DIT en son Article D3111-7 en sa Ligne 2 :

Voici cet ARTICLE DE LOI :

Vaccins2007.jpg

LIGNE 2 : « Examens Médicaux et, le cas échéant, tests biologiques effectués préalablement à la Vaccination »

Examens et Tests Biologiques à Réaliser AVANT TOUTE VACCINATION :

– Un Ionogramme complet, dosage de l’urée

– Lipodogramme

– Bilan endocrinien

– Titrage de tous les anticorps spécifiques aux vaccinations éventuelles déjà subies

– Test de dépistage des différentes hépatite et du SIDA

– Electrophorèse et immunophorèse des protéines sériques, de manière à avoir une image globale des capacités ou incapacités éventuelles de l’organisme à fabriquer les anticorps

– radiographie panoramique dentaire, ceci dès qu’il y a au moins une dent dévitalisée

– radiographie pulmonaire, pour éliminer tout image de tuberculose pulmonaire évolutive.

– tests d’allergie aux composants des vaccins.

Ces examens doivent être pris en charge à 100% par la Sécu ou la MSA du fait que la vaccination est Imposée et non souhaitée.

Votre Médecin est RESPONSABLE de la vaccination et de ses Suites. Ceci est précisé dans l’Article de Loi D3111-7 ligne 3, 4, 5 et 6. (Voi la Loi plus haut)

C’est pourquoi votre Médecin vous fera une prescription avec les Examens Médicaux OBLIGATOIRES indiqués ci-dessus, vous enverrez cette prescription à la Sécu ou à la MSA et dans l’attente, votre Médecin vous fera un CERTIFICAT d’Attente qui vous permettra de placer votre enfant dans une crèche, en maternelle, etc.

Il est Important de RESPONSABLILISER les Médecins pour lesquels la Vaccination est UN DOGME.

Car lorsque les parents se retrouvent avec un enfant handicapé du fait de la vaccination, les Religieux de la Vaccination ne veulent RIEN SAVOIR.

Faites SIGNER les Médecins qui vaccinent, de plus la LOI LES OBLIGE. Et dites leur bien que si votre enfant devait se retrouver handicapé à cause de la vaccination, ils en seront tenus pour RESPONSABLES et AURONT DES COMPTES A RENDRE.

Vous verrez que le nombre d’Aficionados de la Vaccination Chutera.

Nous avons vu plus haut que la Sclérose en Plaque a un Lien Direct avec le Vaccin Hépatite B que Madame Buzyn fait subir aux enfants.

Cette même Agnès Buzyn a été Rémunérée par les Laboratoires Pharmaceutiques pendant au moins 14 ans -Cherchez l’Erreur- :

http://www.libreactu.fr/agnes-buzyn-a-ete-remuneree-par-les-labos-pendant-au-moins-14-ans/

La Vaccination a été mise en place POUR QUE LES LABORATOIRES S’ENGRAISSENT TOUJOURS PLUS.

Et c’est un Médecin qui n’est pas contre la Vaccination qui le dit :

https://profidecatholica.com/2019/01/27/enieme-vaccin-criminel-contre-nos-enfants-le-gardasil/

Pour les Crédules, voici l’ASPECT FINANCIERS DES VACCINS devenu un Marché Lucratif :

Screem sur le Site : Info Vaccins France

Coût Vaccin.png

Coût Vaccin1

Coût vaccin2

Site Info Vaccin France : LA LETTRE QUI TUE.. A remettre à son médecin avant d’accepter toute vaccination


La loi Kouchner vous permet de refuser tout acte médical.

Dans tous les cas, AVANT TOUTE DECISION vous avez le droit à un consentement libre et éclairé: c’est-à-dire qu’on n’a pas le droit de vous obliger et avant toute chose, on doit valablement vous informer sur l’acte médical proposé, avec TOUTES les informations connues.

C’est l’obligation du médecin de donner toute l’information avant tout acte médical et par écrit sous peine d’être poursuivi et condamné comme dans cette affaire qui fait jurisprudence:

 

https://www.facebook.com/notes/info-vaccin-prevenar/precedent-concernant-la-condamnation-dun-medecin-pour-non-respect-de-linformatio/773250016046009

 

Voici un modèle de lettre, que vous pouvez modifier selon la situation, qui vous permet de poser AU MOINS les questions de base avant d’accepter une éventuelle vaccination obligatoire ( ou prétenduement obligatoire) et donc de mettre aussi le médecin face à ses responsabilités.Ce document est rédigé sous format courrier traditionnel, les questions sont toutes les mêmes concernant les vaccinations qu’on vous proposerait pour les vaccins obligatoires DTP.

 

Patient/Parent

 

[Nom Prénom]

 

[Adresse]

 

[Titre (Docteur, Professeur, …)Nom]

 

[Fonction]

 

[Établissement] [Service]

 

[Commune]

 

[Date]

 

Courrier [remis en main propre /adressé par recommandé AR] à [Titre Nom, Fonction]

 

OBJET: DEMANDE D’INFORMATION PAR ECRIT

 

[Titre Nom],

 

Suite à notre entretien ce jour(date) je me permets de vous demander de bien vouloir apporter par écrit la réponse à mes questions suite aux soins que vous me recommandez conformément à:

 

-la loi Kouchner du 4 mars 2002 sur l’obligation pour le patient et/ou son représentant légal de recevoir une information claire, loyale et exhaustive. Vu l’arrêt de la Cour de cassation du 25/2/97 qui indique : « Celui qui est légalement ou contractuellement tenu d’une obligation particulière d’information doit rapporter la preuve de l’exécution de cette obligation. Ainsi, il incombe au médecin, tenu d’une obligation particulière d’information vis-à-vis de son patient, de prouver qu’il a exécuté cette obligation».

 

– l’arrêt du 14/10/97 de la Cour de cassation dans le cadre de la responsabilité contractuelle qui mentionne :

 

« Le médecin a la charge de prouver qu’il a bien donné à son patient une information loyale, claire et appropriée sur les risques des investigations ou soins qu’il lui propose. Tout cela afin d’éviter tout quiproquo en cas d’accident post-vaccinal. »

 

– l’importance et l’urgence de me protéger / de protéger mes enfants afin d’éviter d’être victimes de maladies infectieuses,

 

Souhaitant prendre la bonne décision, je fais confiance à votre professionnalisme et donc vos réponses qui je l’espère m’apporteront toutes les informations nécessaires à ma prise de décision.

 

Cordialement,

 

[NomPrénom]

 

[Signature]

 

QUESTIONS:

 

-Quels vaccins me recommandez vous ?

 

-Parmi les vaccins cités lesquels sont légalement obligatoires ? Combien d’injections sont obligatoires ? Y-a-t-il un ou plusieurs rappels obligatoires , lesquels? A quelle fréquence les injections doivent-elles être faites ?

 

-Pouvez-vous me confirmer que les vaccins que vous préconisez ne contiennent aucune valence non obligatoire ?

 

-{cas d’une primo-vaccination :

Les vaccins obligatoires que vous préconisez ont-ils une AMM pour la primo-vaccination ?

 

-Concernant les injections et délai que vous me recommandez, vous fiez vous au schéma du calendrier vaccinal ou de la loi ? Le calendrier vaccinal est il la loi? Prévaut il sur le texte de loi en vigueur?

 

-Quels sont les effets secondaires de l’acte médical que vous préconisez ?

 

-Quelle est la composition du vaccin que vous me recommandez?

 

-Pouvez-vous me certifier que les vaccins que vous préconisez sont sans danger pour moi/mon enfant?

 

-Pouvez-vous me fournir la preuve scientifique démontrant l’efficacité des vaccins que vous préconisez ?Eventuellement une étude non financée par le fabriquant et sans aucun lien d’intérêt possible?

 

-Pouvez-vous me certifier que la vaccination contre {adaptez selon votre cas :} [me] protégera [mon enfant] ?

 

-Quel est le risque de faire la maladie si je ne suis pas vos recommandations vaccinales ? Et le risque réél et connu de complications de cette maladie/ ces maladies dans notre pays?

 

-Pouvez-vous certifier et prouver que la recrudescence d’une maladie qui aurait (selon vous) disparue grâce à la vaccination est due à la non-vaccination ?Avez vous les fréquences de cas de cette maladie sur les 50 années avant l’introduction du vaccin?

 

-Quels sont les chiffres officiels en France à propos des conséquences des maladies infectieuses sur ces dernières années ?

 

-Quels sont les chiffres officiels en France des accidents post-vaccinaux ?S ur quelle base (étude/chiffres/rapports) est effectué le rapport bénéfice/risque ?

 

-Quelle part de votre chiffre annuel représente la vaccination? Avez-vous une prime à la vaccination ? conformément à la convention médicale qui régit les obligations des médecins libéraux et leurs relations avec la Sécurité sociale, signée le 26 juillet 2011 entre les syndicats de médecins et la Caisse nationale d’assurance maladie, ayant introduit un nouveau mode de rémunération supplémentaire des médecins libéraux. source :

 

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024803740&dateTexte=vig

 

-Avez-vous des liens d’intérêts avec un ou plusieurs laboratoires pharmaceutiques ? Participez vous à des conférences ou tout rassemblement financés par les laboratoires ?

 

Afin de pouvoir réfléchir au mieux à vos réponses, je vous remercie de bien vouloir mentionner vos sources d’informations (médicales et autres).

 

[Nom,Titre]

 

[Reçu le ……………………. si en main propre]

 

[Signature]

 

 

 

Cet Article fait suite à Notre Premier Article du 14 Décembre 2018.

https://profidecatholica.com/2018/12/14/moyen-legal-pour-eviter-les-11-vaccins/

722e1bbc-57cd-4a4c-9b02-8eaa884bd7fd

 

VACCINS.png

Vaccination Buzyn: La Cour Européenne reconnaît le lien entre la Sclérose en plaque et le Vaccin Hépatite B.

Vaccin hépatite B: La Cour européenne reconnaît le lien avec la sclérose en plaques

Vaccin hépatite B: La Cour européenne reconnaît le lien avec la sclérose en plaques

Le vaccin contre l’hépatite B peut-il causer la sclérose en plaques et ouvrir droit à une réparation du préjudice? La Cour de Cassation hésitait à le dire… la Cour de Justice de l’Union Européenne vient de lui confirmer qu’elle avait le droit de le reconnaître. Une décision qui va compliquer l’entrée en vigueur de la vaccination obligatoire annoncée par la ministre Buzyn…

Agnès Buzyn se serait probablement bien passée de cette décision qui va compliquer la mise en oeuvre de sa politique de vaccination obligatoire. La Cour de Justice de l’Union Européenne vient de considérer, dans le cadre d’une question préjudicielle, qu’il était conforme au droit de l’Union Européenne de reconnaître un lien de causalité entre un vaccin de Sanofi Pasteur contre l’hépatite B et la sclérose en plaques.

L’affaire visait un cas français. Un homme en parfaite santé avait déclaré une sclérose après une vaccination. Il est décédé en 2011.

Jusqu’ici, la directive de l’Union sur le sujet imposait aux plaignants d’établir la preuve de la causalité entre la vaccination et la maladie. La CJUE vient de reconnaître que cette preuve ne supposait pas forcément un consensus scientifique, mais pouvait simplement s’appuyer sur des présomptions fortes et sérieuses. Il appartiendra à chaque juridiction nationale de vérifier ce sérieux.

Cette réponse ouvre la voie à une indemnisation des victimes par les fabricants de vaccins incriminés.

Une très mauvaise nouvelle pour Sanofi… et pour Agnès Buzyn.

Extrait du communiqué de presse de la Cour de justice de l’Union Européenne du 21 juin 2017:

« Dans son arrêt de ce jour, la Cour estime comme compatible avec la directive un régime probatoire qui autorise le juge, en l’absence de preuves certaines et irréfutables, à conclure au défaut d’un vaccin et à l’existence d’un lien causal entre celui-ci et une maladie sur la base d’un faisceau d’indices graves, précis et concordants, dès lors que ce faisceau d’indices lui permet de considérer, avec un degré suffisamment élevé de probabilité, qu’une telle conclusion correspond à la réalité. En effet, un tel régime n’est pas de nature à entraîner un renversement de la charge de la preuve incombant à la victime, puisqu’il revient à cette dernière d’établir les différents indices dont la conjonction permettra au juge saisi de se convaincre de l’existence du défaut du vaccin et du lien de causalité entre celui-ci et le dommage subi.

 En outre, exclure tout mode de preuve autre que la preuve certaine issue de la recherche médicale aurait pour effet de rendre excessivement difficile voire, lorsque la recherche médicale ne permet pas d’établir ni d’infirmer l’existence d’un lien causal, impossible la mise en cause de la responsabilité du producteur, ce qui compromettrait l’effet utile de la directive ainsi que les objectifs de celle-ci (à savoir protéger la sécurité et la santé des consommateurs et assurer une juste répartition des risques inhérents à la production technique moderne entre la victime et le producteur).

La Cour précise néanmoins que les juridictions nationales doivent veiller à ce que les indices produits soient effectivement suffisamment graves, précis et concordants pour permettre de conclure que l’existence d’un défaut du produit apparaît, compte tenu également des éléments et des arguments présentés en défense par le producteur, comme étant l’explication la plus plausible de la survenance du dommage. Le juge national doit en outre préserver sa propre liberté d’appréciation quant au point de savoir si une telle preuve a ou non été apportée à suffisance de droit, jusqu’au moment où il se considère en mesure de former sa conviction définitive. »

Source: www.entreprise.news

via: http://www.sante-nutrition.org/vaccin-hepatite-b-cour-europeenne-reconnait-lien-sclerose-plaques/

**************************************************************************

C’est pour cela qu’ Agnès Buzyn a expréssement demandé à ce que le Vaccin contre le Virus de l’Hépatite B fasse parti de sa Loi Vaccinale 11 VACCINS 2018 en son Article :

L3111-2.

Si cela n’est pas vouloir Nuire à la Santé d’autrui (surtout de jeunes enfants) cela s’appelle comment ?

11 vaccins : Désintoxiquer son corps

Pour se débarasser des métaux lourds contenus dans les vaccins :

1) La Zéolithe ou Zéolite qui est un minéral Cristallin détoxifiant de métaux lourds qui agit de plus contre la radioactivité.

La Zéolithe est également appelée : L’ Eponge à maladies.

4fa0fa7d-f7e4-450f-a466-7c1671c5d9e6

https://www.principes-de-sante.com/traitements/la-zeolithe-activee-une-eponge-a-maladies

2) La Chlorella : Algue Verte
algue-chlorella

https://mr-ginseng.com/chlorella/

3) La Vitamine des Bienfaits : LA VITAMINE C ou la L-ASCORBIQUE

Le nom chimique de la vitamine C est l’acide L-ascorbique, forme lévogyre de l’acide ascorbique qui est seule active.
C’est une vitamine hydrosoluble, chimiquement très proche d’un sucre, le glucose.
Comme toutes les vitamines, elle n’est pas synthétisée par l’organisme, et doit donc être apportée par l’alimentation.

Historique

Haworth fut le premier à déterminer la structure précise de la vitamine C et le suisse Reichstein réussit à la synthétiser, en 1934. Le rôle de la vitamine C a été limité à la prévention du scorbut jusqu’à la fin des années 60. C’est Linus Pauling, un scientifique hongrois qui a découvert les bienfaits de la vitamine C sur les rhumes et fait paraitre « Vitamine C and the Common Cold » en 1970, ouvrage contesté par la communauté médicale.

Rôles physiologiques de la vitamine C

Puissant agent réducteur, elle protège les cellules contre les radicaux libres, responsables de l’oxydation des tissus.
Elle participe à la synthèse du collagène, protéines constitutives des fibres du tissu conjonctif qui se trouve dans les os, cartilages, ligaments, vaisseaux sanguins.
Elle est nécessaire aux défenses immunitaires. La vitamine C est abondante dans les cellules immunitaires et accélère leur mobilité.
Elle facilite l’absorption du fer alimentaire en le réduisant à l’état ferreux (Fe++) mieux assimilé par l’organisme.

Sources de la vitamine C

La vitamine C se trouve essentiellement dans les végétaux frais, particulièrement dans les agrumes, les fruits frais, les légumes verts.
Un bon apport alimentaire (fruits frais) doit suffire à couvrir les besoins quotidiens.
On peut les compléter soit par complémentation sous forme d’extraits de fruits (cynorhodon, acérola, kiwi) soit par de la vitamine pure de synthèse de façon à atteindre un apport journalier moyen de 100 mg.

Aliments riches en vitamine C
(en mg pour 100 g) réf. (1) et (2)
Goyave
Persil
Cassis
Kiwi
Jus de citron (concentré)
Jus d’orange (concentré)
Jus de pamplemousse (concentré)
Choux
275-300
170
140-160
100
230
230
14050-75

Cette vitamine est très instable et détruite par la chaleur, l’exposition à l’air. Elle est soluble dans l’eau. La cuisson ainsi qu’un stockage trop prolongé détruisent une bonne partie de la vitamine C des aliments : on conseille de réduire la durée de stockage des fruits et légumes, de les peler le moins possible, de faire cuire les aliments à la vapeur et surtout de consommer des produits frais.

Les besoins en vitamines C

Apports quotidiens conseillés

– Les besoins en vitamine C sont difficiles à quantifier, les experts ne sont eux-mêmes pas d’accord. On estime que 10 mg par jour protègent contre le scorbut, 60 mg contre l’hypovitaminose.

L’Académie des Sciences américaine a augmenté les apports quotidiens recommandés de 60 mg/j à 75 mg chez les femmes, 90 chez les hommes et 35 de plus chez les fumeurs.
Quotidien du Médecin N° 6691 du 19-Avr-2000

Certains auteurs affirment que la vitamine C à forte dose est sans danger et ne provoque pas d’effets secondaires, car l’excès est éliminé par les urines (1) et (2).
Cependant l’Académie des Sciences américaine a fixé une dose limite : 2 g/j.
Dans une étude récente présentée au congrès de l’American Heart Association (San Diego), les chercheurs ont montré qu’un surdosage de vitamine C (500 mg/j) provoquerait un épaississement accéléré des parois carotidiennes et q’au delà de 2g/j, des problèmes digestifs pourraient survenir. (Quotidien du médecin, N° 6659 du 06-Mar-2000)

Apports quotidiens conseillés en vitamine C
en France (en mg pour 100 g) réf. (1) et (2)
Nourrisson
Enfants de 1 à 3 ans
Enfants de 4 à 12 ans
Adolescents et adultes
Grossesse, allaitement
Fumeurs
35 mg
35-40 mg
40 à 60 mg
60 à 100 mg
80 à 100 mg
120 mg

Les besoins en vitamine C sont augmentés chez les fumeurs, les alcooliques, en cas d’infections, de stress, chez les sportifs, et la plupart des maladies chroniques épuisent les réserves de l’organisme.

Les carences en vitamine C

– Le scorbut

Maladie provoquée par des carences prolongées en vitamine C, elle est connue depuis l’antiquité et a fait des ravages chez les marins au long cours, les prisonniers et les habitants des villes. Elle provoque d’abord une grande faiblesse, des douleurs musculaires, puis des saignements des gencives et du nez, une grande sensibilité aux infections et des hémorragies généralisées.
Ce n’est qu’au XVIIIème siècle que James Lind montre l’efficacité d’un traitement à base de jus d’orange et de citrons sur la prévention et le traitement du scorbut.
Le scorbut n’existe plus dans les pays développés.

– conséquences actuelles des déficits en vitamine C

Le déficit en vitamine C provoque une fatigue, des douleurs articulaires et osseuses, une anémie, des retards de cicatrisation, une susceptibilité accrue aux infections.
Un article du Quotidien du médecin montre qu’il existe une relation directe entre le faible taux de vitamine C et le risque de lithiase biliaire chez les femmes.

Les suppléments

La vitamine C d’origine naturelle et la vitamine C d’origine synthétique ont la même efficacité, la molécule étant la même.

La supplémentation en vitamine C est rarement déconseillée, elle l’est seulement pour les nouveaux-nés de moins d’un mois, les femmes enceintes, les diabétiques et les insuffisants rénaux, les porteurs d’hémochromatose, et les personnes souffrant de dysfonctionnement des reins.

Les indications thérapeutiques de la vitamine C

Elles sont nombreuses.

Son action est préventive et curative. Elle a un effet de stimulation cérébrale, de stimulation du système immunitaire, anti-toxique, antalgique, anti-inflammatoire. En règle générale, les maladies, les situations de stress augmentent les besoins ascorbiques, qu’il faut compenser.
Ses indications thérapeutiques sont décrites de façon très complète et détaillée dans l’article Vitamine C: Les indications thérapeutiques et dans l’ouvrage Le nouveau guide des vitamines.

La vitamine C est conseillée dans :

– la lutte contre la fatigue, contre le rhume
– la lutte contre toutes les maladies infectieuses : la vitamine C est un stimulant du système immunitaire, un activateur des leucocytes et un élément indispensable à la synthèse des cytokines.
– les allergies en traitement de fond, en complément des médicaments traditionnels ou dans les états graves en forte dose ( 3 à 6 g/j).
– le cancer : son usage est recommandé chez les malades atteints de tumeurs malignes, il atténue les conséquences de la chimiothérapie et de la radiothérapie et permet de compenser les carences sévères qu’entrainent la maladie. La vitamine C freinerait le développement des cellules tumorales et inactiverait certains carcinogènes, doù son intérêt thérapeutique et préventif.
– les maladies cardiovasculaires : administration au long cours de doses importantes (3 à 5g/j). Les meilleurs résultats sont produits par l’association : vitamine C + oxygène + diététique.

Elle peut aider les toxicomanes grâce à son pouvoir anti-toxique et stimulant cérébral.
En cas de stress important, les besoins en vitamine C augmentent, et une supplémentation compensatrice de 2 à 3 grammes par jour diminue les insomnies, lanxiété, la dépression et peut aider les personnes à se libérer des psychotropes.
La vitamine C est un antalgique puissant à forte dose et peut être associée à l’aspirine (et compenser ses effets anti-vitamine C )
On pense qu’il y a un lien entre vitamine C et cataracte : une supplémentation diminuerait les risques et l’évolution de la cataracte.

La Vitamine C est un Trésor de Bienfaits.

« Entrées précédentes