Archives de Catégorie: Pédophilie

Israël premier refuge des juifs pédophiles ?

Un article effarant du Times of Israël évoque les difficultés des associations de lutte contre la pédophilie juive – notamment dans la diaspora – face à certains rabbins et à la « politique du retour » qui permet aux pédophiles de trouver en Israël un refuge contre les poursuites…

Il est clair que le premier souci de ces rabbins – notamment ceux des sectes orthodoxes et ultra-orthodoxes – est de minimiser les actes pédophiles et de cacher cette situation au motif que la révélation des cas multiples de pédophilie juive est susceptible de porter atteinte à l’image de la communauté…

Depuis 2006 un groupe de juifs essentiellement américains s’est constitué sous l’acronyme JCW :

http://www.jewishcommunitywatch.org/

Ses membres, officiellement reconnus comme association de défense des enfants à partir de 2011, dénoncent et surveillent les pédophiles de la communauté et enquêtent auprès des victimes…

Les révélations du JCW sont accablantes.

On remarquera (qualification intentionnelle ou mauvaise traduction ce dont les articles israéliens « francophones » sont coutumiers) que ces militants de la protection de l’enfance sont ici qualifiés d’activistes !

https://fr.timesofisrael.com/les-pedophiles-de-la-diaspora-utilisent-de-plus-en-plus-israel-comme-refuge-deplorent-les-activistes/

Les statistiques globales établissent qu’un enfant sur cinq est victime d’abus avant l’âge de 18 ans. C’est vrai pour les Etats-Unis, c’est vrai pour Israël et c’est vrai pour l’Australie”, explique Manny Waks. “Seulement 30 % des victimes font part un jour de ce qu’elles ont subi, et, en moyenne, il leur faut 20 ans pour parvenir à en parler ».

« Les activistes des droits de l’enfant affirment qu’il existe une sombre faille législative qui permet aux pédophiles juifs de fuir de manière effective les contrôles décidés par les tribunaux dans leurs propres pays et autorise ces derniers à venir s’installer en Israël avec une ardoise vierge. »

Dès que les militants de JWC ont connaissance de l’alya d’un pédophile avéré, ils multiplient les communiqués sur les réseaux sociaux israéliens pour avertir les familles de l’arrivé de l’individu ciblé dans leur ville…

Dans un effort basique visant à mieux appréhender cette question, les militants et les parents concernés commencent à organiser des campagnes de sensibilisation sur les réseaux sociaux, émettant des “avertissements” par texto, sur Twitter et sur Facebook en direction des parents dans les quartiers où s’installent des pédophiles condamnés ou présumés.

Ce qui n’est du goût desdits pédophiles : ces initiatives non-réglementées conduisent à des plaintes dûment suivies par la justice, déposées par des pédophiles, à l’encontre de ceux qui dévoilent ainsi publiquement leur nature, surtout si ce sont des rabbins :

« Le Rabbin Yakov Horowitz, est ainsi poursuivi par un délinquant sexuel coupable d’avoir abusé d’un enfant, Yona Weinberg. Horowitz est un fondateur de la Yeshiva Darchei Noam de Monsey et directeur du Center for Jewish Family Life. »

« Le 24 novembre, le Tribunal de District de Jérusalem a tenu sa toute première audience procédurale dans l’affaire opposant un pédophile, Yona Weinberg, qui avait été condamné, à l’activiste des droits de l’enfant Yakov Horowitz. Horowitz avait tweeté un avertissement aux parents du quartier Har Nof de Jérusalem après que Weinberg s’y soit installé.

Dans cette plainte, Weinberg, originaire de Brooklyn à New York, accuse Horowitz de diffamation et de calomnie en encourageant les parents à le traiter comme “un terroriste armé d’une machette ». (sic!)

Toutefois, les militants spécialistes des violences envers les enfants disent que ces mises en garde via les réseaux sociaux sont justifiées, plus particulièrement dans le cas d’Israël.

« L’observatoire Jewish Community Watch indique que 32 pédophiles figurant dans sa base de données ont quitté leurs pays dans le monde entier pour s’installer en Israël au cours de la dernière décennie. En comparaison, au cours de la même période, il n’a enregistré que 12 cas de pédophiles Juifs ayant fui de la même façon à l’étranger dans des pays autres qu’Israël. »

Et de poursuivre :

« Dans les communautés juives très denses, en particulier parmi les ultra-orthodoxes, une méfiance naturelle face aux autorités et des traditions de problèmes conservés « au sein des communautés » signifient que les allégations concernant des violences peuvent émerger bien avant que les victimes n’aient effectivement recours à la loi. Ce qui offre aux prétendus pédophiles une amplitude de temps importante pour fuir en Israël et demander l’alyah. »

C’est donc là que l’influence de certains rabbins est déterminante et des plus pernicieuses…

L’éducation à ce sujet dans le monde Haredim est manquante. Il y a de graves lacunes”, commente Manny Waks, qui a grandi dans la communauté ‘Habad de Melbourne et a été victime d’abus à la Yeshiva de la ville australienne.

Waks vient de publier son premier livre intitulé « Who Gave you Permission? Story of a Child Sexual-Abuse Survivor Who Fought Back » sur l’histoire de sa propre lutte en tant que rescapé de violences sexuelles.

Le titre provient d’une admonestation pleine de colère adressée, à la synagogue de la Yeshiva de Melbourne, au père de Manny Waks : « Qui vous a donné la permission d’en parler à qui que ce soit ? »

Une mentalité rabbinique qui se passe de commentaires !

« Ils font venir sans cesse des professeurs dans les yeshivas sans aucune vérification préalable. Le gouvernement israélien doit se pencher sur ce problème pour le gérer, parce que c’est une injustice faite aux victimes et cela représente un danger pour les enfants israéliens ».

Un combat pour les enfants contre la pédophilie et ses sympathies rabbiniques qui n’est donc pas gagné, surtout en Israël!…

Claude Timmerman

Source

Un couple poursuivi pour fausses accusations de pédophilie contre un prêtre

Coup de gueule d’un prêtre:

« On est en face d’une guerre à la vie à la mort contre les prêtres catholiques innocents, avec montage , faux témoignages, complicités maçonnico-hiérarchiques, droit de vie et de mort, délation et déformation médiatique criminogène, choix des victimes parmi ceux qui ne sont pas sous « obédience »

Vous savez, dire la vérité sur ces choses là, demande du courage !!

Evoquons le dominicain lyonnais « trouvé mort » lui aussi, en notant que les témoignages avaient été prouvés inventés de toutes pièces ! Comme pour le Père Francis Lefort !! Et bien d’autres !

On se doit de dire à la mémoire de nos deux martyres de la hiérarchie d’obédience, que ni l’un ni l’autre n’avaient RIEN fait qui soit susceptible d’être interprété comme même un soupçon d’agression sexuelle .. Ce sont les tordus délateurs qui VOIENT des gestes de proximité de charité comme des actes de perversion … Ils sont les collaborateurs d’Hérode…
J’espère qu’on va exclure comme on sort des loups féroces ces gens là de nos paroisses, et les surveiller de près, ces obsédés, sans compter leur complicité pour jouer leur rôle dans un protocole bien au point pour l’exécution capitale de nos jeunes prêtres… Chez Staline et chez Hitler, ils auraient fait merveille, ces cathos vomisseurs

Pardon pour ma colère

Non, ils ne se sont pas pendus: c’est évident pour qui connait le terrain et les méthodes de ceux qui ont estimé avoir droit de vie et de mort sur eux »

https://www.lesalonbeige.fr/un-couple-poursuivi-pour-fausses-accusations-de-pedophilie-contre-un-pretre/?fbclid=IwAR0kND2VWGEfJmoZ9x-fBqgc20qh-jA79f4uuVe7jjmaDICGtU3KE2TLxmk

L’ INA supprime la vidéo du criminel pédophile Cohn-Bendit

L’Institut National de l’Audiovisuel vient de supprimer la vidéo dans laquelle le criminel pédophile Cohn-Bendit s’abandonne verbalement à ses désirs pervers sur les très jeunes enfants.

Notre pays est devenu pire que l’URSS de Staline ! Un dictature Rouge Ecarlate où Rien de VRAI ne doit transpirer !

DmGt3v9XcAA-vIE

Fort Heureusement des copies ont été réalisées dont une des jeunes de l’Action Française où le 17 MARS 2017 ils se sont rendus à une conférence de ce Dégénéré dans la fac de Clermont Ferrand.

Ils l’ont souillé de crachats verbaux car dans une société SAINE, ce pervers serait guillotiné où pendu.

Emmanuel Macron fera-t’il de ce déchet un ministre ?

Si Oui, notre devoir sera d’aller dans les rues et dire Enfin : NON !

Merci aux Jeunes de l’Action Française pour leur Détermination face à cette pourriture.

Que Dieu les Bénisse !

Quand De Gaulle préférait un nonce pédophile et franc-maçon, par Laurent Glauzy

Le prochain livre de Laurent Glauzy, L’ASSASSINAT DE PADRE PIO – LE SECRET DE LA TOMBE VIDE (sortie prévue en août) mentionne que le « pape » Jean XXIII était pédophile et initié à la secte ésotérique maçonne des Rose-Croix.

Quand il était nonce à Paris, un jour, Roncalli fut appelé par le président français Vincent Auriol, qui tint ces propos : Ton vice, pour nous, n’est pas un problème. (…) Si tu entres au Grand Orient, tu deviendras cardinal et je te mettrai la barrette rouge. Et, si un jour tu devenais pape, tu devras convoquer un concile.

Or, en 1944, le « général » De Gaulle souhaite voir remplacer le nonce apostolique en France, Mgr Valerio Valeri, qui avait soutenu le clergé favorable au Maréchal Pétain. Pie XII choisit Roncalli (donc le futur Jean XXIII) pour cette mission, en signe d’agacement, montrant qu’il n’envoie pas à Paris un diplomate de premier rang (« Quand on ne peut utiliser un cheval, un âne peut être utile… »).

L’ambassadeur soviétique Alexander Bogomilov, affirme même des liens d’amitiés entre Staline et Roncalli. Ce qui ne saurait nous étonner, bien évidemment, quand on connaît la perversion et l’immoralité des loges.

Voilà de quels hommes aimer s’entourer le grand « Charles », celui qui se rendit plusieurs fois lors de la 1ère Guerre mondiale et que ces soldats virent sortir des tranchées avec un drapeau blanc. De Gaulle est une légende fondée sur rien. Dans Le Libre Journal de France Courtoise, Serge de Beketch affirmait qu’il signa en 1943 un accord secret de chef de la France libre avec les Américains contre une politique de décolonisation après la guerre. Cet accord me fut confirmé par un prêtre dont le père était colonel.

Voilà les hommes d’Église et politiques que la France avait après la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui n’est que la continuité de ce travail des loges agissant en tout milieu et en sous-marin dans le seul but de combattre Dieu et de servir Lucifer.

Évidemment, les loges infiltrés dans « Vatican II » béatifièrent « Jean XXIII » en 2000 sous « Jean-Paul II ». « François » canonisa ce « pape » ami de Staline, pédophile et franc-maçon le 27 avril 2014.

Enfin, il est à préciser que « Jean-Paul II » a été béatifié par « Benoît XVI », le 1er mai 2011, jour anniversaire de la fondation de la secte supra-maçonnique luciférienne des Illuminés de Bavière, en 1776.

 

PHOTOGRAPHIE PRINCIPALE : « Jean XXIII »

PHOTOGRAPHIE CI-DESSOUS : LE TRÈS SYMPATHIQUE VALERIO VALERI, NONCE DE PARIS PROCHE DU MARÉCHAL PETAIN

Valerio Valeri

 

L’ouvrage L’ASSASSINAT DE PADRE PIO peut être réservé dès maintenant pour 14 € frais de port offert, au lieu de 18 € (fco de port) en août.

  • chèque à l’ordre de Laurent Glauzy (L. Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex)
  • paypal : laurent-blancy@neuf.fr

Glauzy_PadrePio_Couverture_A5_R_CMJN

 

ACTUELLEMENT DISPONIBLE A LA LIBRAIRIE DE LAURENT GLAUZY POUR 33,50 € fco de port : LE RESEAU RAMPOLLA.

le-reseau-rampolla-l-eclipse-de-l-eglise-catholique

 

« Entrées précédentes