Archives de Catégorie: Catholique

Jésus je n’en peux plus! Viens! Viens, Seigneur, viens sauver la France ! Par Véronique Lévy

Jésus je n’en peux plus! Viens! Viens, Seigneur, viens sauver la France!
Les politiques ne sont que des marionettes de la bête, ses jouets et s’ils sont renversés , j’ai bien peur que ce ne soit pas encore le roi de par le ROI du Ciel mais un chaos infernal permettant à une dictature invisible de garder la France et l’Europe toute entière sous tutelle… d’un système monstrueux pire que tout ce qu’on peut imaginer… ses armes il les a préparées dès la fondation du monde : l’eugénisme, l’armement, la numérisation de la vie pour remplacer l’homme….effacer l’image de Dieu de son visage et y encoder le code barre de l’antéchrist… l’antéchrist est un système invisible qui hiberne depuis la nuit des temps … en nous . Pour s’en déconnecter, il n’y a qu’un mot de passe: J E S U S .

SOUTENEZ LA TRADITION CATHOLIQUE DE RUSSIE, par Laurent Glauzy

Beaucoup voient en Poutine un modèle. Cette vision très naïve de la politique et la vision en des hommes soutenus par un armada de spécialistes en communication confèrent que nous oublions bien vite la demande de la Très Sainte Vierge à Fatima : la consécration de la Russie au cœur immaculée de Marie.

Cette demande n’a toujours pas été satisfaite et l’histoire de l’Union soviétique atteste de cette erreur. Or, il convient de ne pas continuer cette erreur en croyant en des hommes et des systèmes qui sortent des plans divins de notre Seigneur et de sa Sainte Mère.

Dans le livre « Ur-Loge » (Supra-maçonnerie), le théologien catholique traditionaliste allemand Johannes Rothkranz atteste que Poutine appartient à la super-maçonnerie. Cette affirmation est aussi étayée par Pierre Hillard.

Et, nous voyons en quelques signes très concrets que la Russie de Poutine ne sort pas des exigences ou des plans d’une supra-gouvernance mondiale passant par une détérioration du niveau éducatif et par le maintien de l’avortement. Nous pourrions ainsi résumer par cette phrase la situation actuelle russe : « En fait, avec Poutine, pour le reste c’est pas mal, mais pour l’essentiel c’est comme ailleurs. »

Un catholique traditionnel n’a donc aucun espoir à entretenir dans aucun système politique qui n’est pas celui d’une royauté et d’un roi au pouvoir absolu. Par conséquent, pour contribuer un siècle plus tard à la demande de la Très Sainte Vierge, nous pouvons aider la tradition catholique russe, dont la communauté compte 400.000 âmes à Moscou. Voilà de quoi bien espérer et travailler.

 

PHOTO : CELEBRATION DE LA MESSE TRADITIONNELLE A MOSCOU.

Ci-dessous lien du site de la Tradition catholique en Russie

http://www.summorum-pontificum.ru/fr/

 

FAITES L’ESSAI DE LA VRAIE MESSE TRADITIONNELLE, par Laurent Glauzy

En une génération de la nouvelle messe, notre pays, pourtant fille aînée de l’Eglise depuis le baptême de Clovis, a perdu la foi.

Pourquoi ? Parce que la nouvelle messe est une fausse messe et les prêtres modernistes ne sont pas de vrais prêtres car les sacrements sont faux et invalides.

Faites donc l’essai de la nouvelle messe. Combien ai-je entendu de personnes dire, « ah, si j’avais su, si j’avais connu plus tôt ce trésor qu’est la messe traditionnelle ! »

Par temps pluvieux, une personne a cherché refuge, sans le savoir, à l’entrée d’une église où la messe traditionnelle était en cours. Entendant du bruit, il ouvre la porte, et il est tout à coup saisi par la beauté de la messe. Il se convertira.

N’attendez donc pas, et fréquentez la messe traditionnelle, ayez une vie spirituelle soignée et régulière. Nous ne sommes pas des animaux, mais des hommes. Notre vraie dimension est surnaturelle.

Ainsi, voyons-nous des jeunes personnes de vingt ans, changer radicalement de vie, car ils tombent amoureux de la messe traditionnelle.

LA GRANDE MESSE TRADITIONNELLE DE SAINT NICOLAS DU CHARDONNET A PARIS :

Tapez le nom de votre ville et « messe traditionnelle ».

La messe traditionnelle est belle car elle est un trésor de Notre Seigneur.

Comment un homme de la Tradition catholique doit-il aimer ?, par Laurent Glauzy

Aimer est une relation triangulaire où Notre Seigneur et Notre Très sainte Mère règnent et dirigent. Cette notion traditionnelle s’écarte complètement de l’amour tel que les catholiques modernistes et la société actuelle l’émancipent. Ainsi, l’amour devient un vague sentiment se perdant, disons-le, dans le péché mortel, celui de la sensualité. Et, nous sommes tous contraints à cette attirance physique, car nous sommes hommes.

L’oubli de cette relation triangulaire coupe le dessein surnaturel. Et comme le mentionne G.K. Chesterton, l’homme qui manque le surnaturel, manque de fait le naturel. Car, notre dimension n’est pas naturelle, mais surnaturelle. Cette évidence transparaît aussi sur les visages. Nombre de personnes qui viennent dans la Tradition remarquent que nos religieux sont beaux. En effet, nos prêtres qui ont par ailleurs des tempéraments affermis, ont des visages radieux. Pour être direct, les cathos tradi n’ont pas de sales gueules. Et, il en va de même dans notre manière de nous exprimer et de nous comporter où rien n’est en excès. Pourquoi ? Parce que l’Esprit Saint dirige dans la juste mesure.

C’est aussi, donc, l’Esprit Saint qui dirige dans le vrai Amour, celui d’un homme et d’une femme. Ainsi, l’homme qui aime réellement sa femme, le manifeste dans les Commandements de Notre Seigneur. Car, de manière naturelle l’homme est, ce que l’on appelle, « chargé d’âme » dans une famille. Son but est de conduire son Amour au Ciel pour y vivre en sa compagnie dans la contemplation béatifique.

L’amour qui se soustrait à cette réalité est un sentiment égoïste : on s’aime car on ressent un vague sentiment, un vague plaisir qui dure le temps qu’il dure. Et, comme cette mollesse est le lit préféré du démon, l’on passe du pseudo « grand-amour » à la déception.

Aimer est donc bien prendre soin de l’âme de la personne choisie pour vivre avec elle dans l’Eternité. Il est bien évident que cet Amour s’exprime par la tempérance, la douceur et la sérénité, et la prière, et la fréquentation des saints Sacrements, car nous aimons et servons d’abord Dieu. Chez les modernistes et les athées, on sert d’abord ses passions (souvent secrètes), l’esprit du temps, les modes, l’éphémère, les excès, la médiocrité, etc.

L’Amour est donc de Dieu et de la Sainte Trinité uniquement, car il est éternel et bienveillant. Bien entendu, il n’est jamais trop tard, pour bien faire, car nous sommes tous appelés à aller à Dieu et sans exception.

 

 

 

« Entrées précédentes