Archives de Catégorie: Catholique

LA CATHEDRALE D’AUCH, vues de L. Glauzy

La particularité de la Cathedrale Sainte Marie d’Auch, longue de 102 mètres, est son choeur en chêne, entièrement clôturé par le Retable Monumental de Pierre Souffron II à l’Est, et par les stalles sur les 3 autres côtés. Les stalles sont au nombre de 115. Elles sont en Coeur de Chêne, longtemps resté immergé dans l’eau. Si l’origine des travaux est estimée aux alentours de 1510, étalés sur plus de 40 ans, on ignore totalement le nom des auteurs, si ce n’est le dernier, chargé des derniers aménagements, en 1552-1554,

le sculpteur toulousain Dominique Bertin. Les stalles présentent une exceptionnelle richesse d’ornementation, pas moins de 1.500 motifs différents, représentations « Bibliques, vies des Saints, Mythologie, Faune et Flore, Bestiaire fantastique », mêlant donc la ferveur mystique du Moyen Age et l’Eclectisme Humaniste de la Renaissance.

Une des photographies montrent la statue de Sainte Germaine de Pibrac, souvent présente dans les cathédrale du sud-ouest. Le corps de cette sainte est complètement intact (miracle n’existant que dans la religion catholique) et est exposé à Pibrac, à côté de Toulouse.

Acharnement contre Vincent Lambert.

La nouvelle est tombée hier soir. Le gouvernement a déposé un recours devant le conseil d’Etat contre la décision de la Cour d’Appel de Paris qui a ordonné à l’Etat de reprendre l’alimentation et l’hydratation de Vincent LAMBERT (et non les soins comme le disent mensongèrement certains media).

On peut se demander pourquoi un tel acharnement. Même si ces gens-là ne tiennent pas compte de la morale, qui n’est pas autre chose que la règle de l’agir humain et donc une condition nécessaire à un comportement humain (et non criminel ou barbare), pourquoi donc refusent-ils de transférer Vincent LAMBERT vers un des 7 centres de soins pour personnes handicapées qui sont prêts à s’en occuper?

D’après certaines informations, l’accident de Vincent aurait eu lieu lors d’un déplacement professionnel, ce qui contraint la compagnie d’assurances à payer son hospitalisation. Mais, en général, les compagnies d’assurances se réassurent pour d’éventuels coûts importants comme dans le cas de Vincent. Et puis, vu les dizaines de milliards annuels gaspillés par nos institutions publiques pour des actions qui n’ont rien à voir ni avec les fonctions régaliennes de l’Etat, ni avec la santé à assurer aux malades (par exemple le remboursement des avortements) il est facile de trouver les fonds pour payer les frais d’hébergement dans un centre de soins pour personnes handicapées.

Continuons à prier, à jeûner et à manifester pour obtenir le transfert de Vincent LAMBERT dans un des 7 centres de soins qui sont prêts à s’occuper de lui, mais aussi pour l’abrogation des “lois” Léonetti (2005) et Léonetti-Claeys (2016) qui autorisent la mise à mort des personnes en état pauci-relationnel. Sans ces “lois”, la vie de Vincent n’aurait jamais été mis en danger.

Prions pour les proches de Vincent qui le défendent. Prions aussi pour la conversion de ceux qui veulent le tuer.

G. Paume de Medias-Presse-Info : https://t.co/pOkXkDlaWM

*****

Réaction des Milieux dits « Catholiques » dits « Chrétiens »!

Jeunesse de Dieu1

 

Réaction d’Henry De Lesquen :

 

Jeunesses Lesquenistes.png

Jeunesses Lesquenistes1.png

 

Qui est Agnès Buzyn, Ministre de la Santé ?

Agnès Buzyn, née le à Paris, est une hématologue, professeur des universités – praticienne hospitalière et femme politique française.

Spécialiste d’hématologie, d’immunologie des tumeurs et de transplantation, Agnès Buzyn a effectué l’essentiel de sa carrière de médecin et d’enseignante-chercheuse à l’université Paris-Descartes (Paris-V) et à l’Hôpital Necker.

À partir de 2008, elle prend des responsabilités au sein d’institutions publiques liées à la santé et au nucléaire : présidente du conseil d’administration de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (2008-2013), membre du Comité de l’énergie atomique du Commissariat à l’énergie atomique (2009-2015), membre du conseil d’administration (2009), vice-présidente (2010) puis présidente de l’Institut national du cancer (depuis 2011), présidente du collège de la Haute Autorité de santé (2016-2017).

Sous la présidence d’Emmanuel Macron, elle est ministre des Solidarités et de la Santé au sein du premier et du second gouvernement Édouard Philippe.

Vie privée

Agnès Buzyn naît le 2, à Paris3, au sein d’une famille juive.

Sa famille paternelle est originaire de Łódź, en Pologne, où son oncle a été fusillé par les nazis en octobre 1940.

Ses grands-parents et son père, alors âgé de quinze ans, ont été déportés à Auschwitz. Seul son père, Élie Buzyn, en revient. Au sortir de la guerre, il s’installe en Palestine mandataire, puis à Oran, en Algérie francaise, et finalement en 1956 en métropole, où il exerce comme chirurgien orthopédiste à la clinique Saint-Marcel de Paris4.

Sa mère, Etty Buzyn, enfant caché dans l’Ain durant la Seconde Guerre mondiale5, est psychologue, psychanalyste et écrivain3.

Agnès Buzyn est mariée en premières noces à Pierre-François Veil, l’un des fils de Simone Veil6, avec lequel elle a trois enfants7, dont l’un est le mari de Nelly Auteuil, fille de Daniel Auteuil et Emmanuelle Béart8.

Elle épouse en secondes noces Yves Lévy, directeur général de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)3.

 

Yann

David2.png

Le gouvernement se pourvoit en cassation pour faire mourir de soif Vincent Lambert !

Macron et sa clique se battent pour sauver la vie des monstres qui combattaient dans les rangs de l’Etat Islamique, et pour faire mourir de soif et de faim un jeune Français… Le Président avait pourtant expliqué il y a deux semaines qu’il ne pouvait rien faire pour épargner la vie de Vincent Lambert, car il ne voulait pas interférer avec la justice !
C’était donc bien un mensonge.
Le Système veut vraiment – on en a là la preuve – utiliser le cas Lambert pour créer un précédent et faire une jurisprudence euthanasique.
Il ne s’attendait pas à cette résistance.
Vincent Lambert ne symbolise-t-il finalement pas la France elle-même ?
Trouvé sur France Info : « La bataille juridique se poursuit. Le gouvernement français a déposé, vendredi 31 mai, un pourvoi en cassation dans l’affaire Vincent Lambert, contre la décision de la cour d’appel de Paris ordonnant la reprise des traitements de ce patient tétraplégique en état végétatif irréversible depuis dix ans. « Une déclaration de pourvoi a été déposée aujourd’hui en fin de matinée auprès de la Cour de cassation pour le compte des ministères parties », a indiqué le ministère de la Santé à l’AFP. La cour d’appel de Paris, saisie par les parents de Vincent Lambert, a ordonné le 20 mai la reprise de l’alimentation et de l’hydratation qui maintient en vie cet homme aujourd’hui âgé de 42 ans, alors que l’équipe de soignants du CHU de Reims venait de suspendre ces traitements le matin même. »

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht.

 

Notre Combat est aux côtés du Christ et de nos Saints pour que Vincent Vive.

 

Agnés Buzyn désabusée par la Cour d’Appel : L’ « Affaire Vincent Lambert ».

La famille LAMBERT est une Famille Catholique.

Ce qu’ils appellent l' »Affaire Vincent Lambert » c’est le sempiternel combat des républicains contre les Catholiques, CONTRE une famille Catholique.

Laurent alexandre5.png

Ce pauvre « Docteur » Laurent Alexandre se désole de VOIR UNE VIE SAUVEE !!!

Bien sur, « Nous sommes des intégristes », TOUT EST DIT.

La Haine contre Nous est parfaitement exprimée ici.

L’Etat a voulu, par Vincent, légaliser l’Euthanasie en France pour les « personnes en fin de vie » ou étant dans un « état de mort cérébrale ».

Au lieu d’aller chercher parmi ses enfants quelqu’un à Euthanasier, la république s’est focalisée sur Vincent, Catholique.

Cela me rapelle le pape Jacques Attali qui veut euthanasier les Français au dessus de 60- 65 ans mais surtout pas lui qui a désormais 75 ans !

 

Ceci étant dit, l’on comprendra mieux pourquoi l’ACHARNEMENT de la république sur Vincent a nécessité de la part des Parents de Vincent des MISES AU TRIBUNAL SUCCESSIVES POUR SAUVER LEUR FILS DES GRIFFES DES ASSASSINS REPUBLICAINS qui sont pour l’Euthanie des Catholiques, de la France mais AUCUNEMENT pour la république ni l’un des leurs.

 

Laurent Alexandre6.png

 

Agnés Buzyn a bien été désavouée par la Cour d’appel républicaine.

Le 5 mai, Agnés Buzyn passait Outre la recommandation du CIDPH en demandant que la mort par sédation soit pratiquée sur Vincent. Elle a été désavouée lundi soir par la Cour d’appel qui a compris que les Catholiques, les Chrétiens ne Céderaient RIEN.

Mardi, à l’Assemblée nationale, le député Olivier Falorni lui a demandé de modifier la loi Claeys-Léonetti.

Agnés Buzyn ne présente pas sa démission, -en tant que personne de confession juive elle a quand même osé demander la MISE A MORT D’UN CATHOLIQUE- elle signale juste que les personnes doivent écrire comment elles désirent « mourir ».

Voici le débat qui a eu lieu à l’Assemblée dite Nationale :

Directives anticipées et arrêt des traitements médicaux

M. le président. La parole est à M. Olivier Falorni.

M. Olivier Falorni. Madame la ministre de la santé, la tragédie humaine de Vincent Lambert, qui semble sans fin, bouleverse nos concitoyens ; mais cette tragédie qui dure est aussi le symptôme d’une faille juridique que ne peuvent ignorer des législateurs que nous sommes. Il ne s’agit pas, pour autant, de mettre notre hémicycle à l’unisson de cette arène, devenue folle, que nous observons au dehors. Je veux le dire avec la plus grande force : je trouve totalement obscène de voir la tragédie d’un homme transformée en une sorte de match de football, dont on célébrerait, avec une euphorie indécente, je ne sais quelle « remontada ». Vincent Lambert est un homme, pas un ballon. (Applaudissements sur de très nombreux bancs. – M. Damaisin se lève et applaudit.))

La tragique réalité est que Vincent Lambert souffre de lésions cérébrales irréversibles, qu’il se trouve dans un état végétatif chronique, dit de conscience minimale, et qu’il est artificiellement maintenu en vie avec une sonde qui le nourrit et l’hydrate. Ses médecins ont estimé, de façon collégiale, que cela relevait de l’obstination déraisonnable, et que l’arrêt des traitements devait être engagé, conformément à la loi. Leur décision a été confirmée par le Conseil d’État.

Mais ce drame met cruellement en lumière l’une des multiples failles des lois françaises : que faire en l’absence de directives anticipées et d’une personne de confiance désignée, la famille étant divisée par un désaccord profond ? La loi belge y répond, depuis plus de quinze ans, par la hiérarchisation de la parole portée par les proches, celle du conjoint primant sur celle des enfants majeurs, puis sur celle des parents.

Ma question, madame la ministre, est donc très concrète : êtes-vous prête, au moins, à modifier la loi Claeys-Léonetti, pour y introduire cette disposition de clarté qui permettrait d’éviter ces interminables et insupportables déchirements autour de la tragédie d’un être humain ? (Applaudissements sur de très nombreux bancs.)

M. le président. La parole est à Mme la ministre des solidarités et de la santé.

Mme Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé. Je pense que, comme beaucoup de Français, nous sommes tous bouleversés par le drame que vit cette famille. Il touche à la part intime de chacun.

Vous le savez, l’État français a toujours été soucieux de s’assurer que l’application de la procédure d’arrêt des traitements, en cas d’obstination déraisonnable, respectait la loi. Hier soir, la cour d’appel de Paris a accepté la requête des parents de Vincent Lambert, et ordonné la reprise des traitements, afin de faire exécuter les recommandations du comité des droits des personnes handicapées de l’ONU. L’équipe médicale chargée de Vincent Lambert appliquera donc ces mesures provisoires. Je n’en dirai pas davantage, car je ne connais pas le cas particulier de M. Vincent Lambert.

Aujourd’hui, encore plus qu’avant, je pense qu’il nous faut respecter l’intimité et la douleur de cette famille et des proches de Vincent Lambert. Je ne vois qu’une leçon a en tirer, et nous devons le faire collectivement, pour que cette situation ne se reproduise pas : nous devons tous remplir nos directives anticipées. (Applaudissements sur les bancs des groupes LaREM et MODEM.)

Chaque personne majeure, depuis la loi Claeys-Léonetti de 2007, peut rédiger par avance une déclaration pour préciser ses volontés de fin de vie, c’est-à-dire son refus ou sa volonté que les traitements ou les actes médicaux qui lui seront prodigués soient poursuivis, limités ou interrompus.

Les consignes données dans les directives anticipées permettent aux équipes médicales de prendre en charge les patients en respectant toutes leurs volontés. Je pense que c’est la seule leçon que nous pouvons tirer aujourd’hui de cette affaire. (Applaudissements sur les bancs des groupes LaREM et MODEM.)

 

La Précieuse Vidéo des parents de Vincent faite le dimanche 19 Mai 2019 a montré tout ce qu’il fallait concernant le Réel état de Vincent qui n’est en aucun cas en « FIN DE VIE ».

Pour bien montrer à la France entière qu’il s’agissait en fait d’un CRIME concernant un CATHOLIQUE, la maman de Vincent a également récité le « Je vous Salue Marie » dans la vidéo.

Vidéo courte dans laquelle l’Essentiel y était :

  • Vincent n’est absolument pas appareillé
  • Vincent a des émotions
  • Vincent n’est pas « en fin de vie » comme il a été dit maintes et maintes fois
  • Vincent est Catholique.

Et à partir de là, Toute la « Lumière » sur cette « Affaire Vincent Lambert » s’est faite.

La France entière a pu découvrir l’ACHARNEMENT DE LA REPUBLIQUE  contre un homme qui a juste besoin qu’on l’alimente et qu’on l’Hydrate.

Bien évidemment qu’il y a des personnes appareillées depuis des années dans les hôpitaux dans un état bien plus grave que celui de Vincent mais Vincent est Catholique, tout est là.

Cette haine contre nous ne peut pas se comprendre si l’on est athée ou païen.

Ce qu’ont voulu montrer les parents de Vincent à la France c’est que leur Fils n’est Absolument pas Appareillé, Malade au teint blâfard, Maigre, Souffrant,………

Vincent est juste un handicapé cérébro-lésé, il ne peut se mouvoir ni parler, c’est tout.

La Cour d’appel a bien compris que si elle concluait en Ordonnant la continuation de la Sédation sur Vincent, il était commis UN MEURTRE et, qui plus est, d’un CATHOLIQUE.

Comme l’ont parfaitement exprimé les Avocats de Madame et Monsieur Lambert, cela aurait été UN CRIME D’ETAT.

Maître Triomphe

Ce qu’il faut savoir c’est qu’il y a les familles de 1700 handicapés comme Vincent en France qui attendaientt avec angoisse la conclusion de la cour d’appel car les leurs, handicapés comme Vincent étaient pleinement concernés.

Maître Triomphe l’exprime clairement dans cette vidéo :

 

Les parents de Vincent, en plus de leur fils ont SAUVE DE LA MORT 1700 Français Cérébro-Lésés dont les familles étaient dans l’angoisse de devoir subir, également, la sédation Obligatoire de leur Père, Fils, Fille, Mère, etc.

Les médias menteurs ont crié « A l’acharnement » contre les Parents de Vincent !

L’Acharnement ne s’est fait que dans un sens : Vouloir Tuer à tout prix un Enfant de Dieu en espérant que les parents, âgés, laisseraient « tomber » à un moment précis.

Madame et Monsieur Lambert n’ont Jamais renoncé à se battre pour que Vive Vincent.

Contre Vents et marées, Madame et Monsieur Lambert ont tenu le Cap pour Vincent et ils viennent de SAUVER 1700 Français hospitalisés de la Mort.

Bien sur que l’Euthanasie est patiquée en France. Les docteurs ne laissent pas souffrir une personne réellement en fin de vie qui souffre ! Avec l’accord de la famille, le patient s’en va en douceur, sans souffrir.

Le Professeur Jean-Michel Graciés l’exprime Clairement !

Aucun Docteur en France ne laisse partir un patient dans d’atroces souffrances, cela n’existe pas.

 

L’euthanasie est pratiquée en France sans besoin de Loi pour l’autoriser. Aucun docteur n’accepte de voir un patient souffrir ainsi que sa famille.

C’est pour cela que l’Acharnement à vouloir, par Vincent, légiférer sur l’Euthanasie est quelque peu un Leurre.

Si Vincent souffrait, son visage le montrerait.

Les progrés de la technologie en médecine ne sont plus à démontrer.

N’existe t’il pas désormais des lunettes-implants qui permettent aux Aveugles de retrouver la vue  ?

 

Combien de personnes âgées (et de jeunes !) peuvent marcher grâce aux prothèses du genou et de la Hanche alors qu’il y a 20 ans ces personnes ne pouvaient se déplacer qu’en fauteuil roulant ?

 

Et bien cet implant qui ferait se mouvoir et parler à nouveau Vincent existe !

L’implant cérébral pour améliorer le cerveau est déjà trouvé, il n’est pas encore commercialisé mais il existe et a été testé. Le « tranhumanisme » ne doit répondre qu’aux patients qui nécessitent des réparations et non à l’humain qui veut se prendre pour Dieu.

Désormais, cette haute technologie existe et elle permet déjà aux personnes atteintes d’alzheimer de retrouver une vie normale, aux personnes qui ont fait un AVC et qui se retrouvent handicapées d’échapper à leur handicap !

 

La vraie médecine est d’être au service de patients qui en ont besoin et la haute technologie médicale ne doit venir en aide qu’à ceux qui doivent retrouver une vie normale.

Pour réparer sa Lourde Faute, Madame Buzyn devrait demander que Vincent puisse être le Premier Patient Français à pouvoir recevoir cet implant cérébral qui lui rendrait sa motricité. Ce ne serait que rendre justice à celui qu’elle avait décidé d’éliminer contre Vents et Marées.

Félicitations à Madame et Monsieur Lambert qui ont Montré la Vérité à la France entière. En sauvant leur Fils, ils viennent de sauver 1700 patients qui sont dans le même état cérébro-lésé que Vincent.

Sans la tenacité et LA FOI de Madame et Monsieur Lambert, les 1700 patients Français cérébro-lésés seraient aujourd’hui dans le COULOIR DE LA MORT.

Nous attendons que Vincent quitte le CHU de Reims et soit accueilli ailleurs, dans une Unité qui respectera LA VIE qui Respectera Vincent QUI N’EST PAS EN FIN DE VIE.

Merci.

See the source image

 

 

IL FAUT FRAPPER LES SOTS, par Laurent Glauzy

Depuis que l’on a coupé la tête du roi dans un crime rituel déguisé et sur une guillotine ressemblant à une Croix ; que les paysans ont déserté les campagnes, le bon sens politique, religieux et naturel a disparu. La démocratie a fait son lit, et avec elle le démon dont le coussin est la mollesse d’âme, l’erreur.

Aujourd’hui, tout le monde a le droit de « penser » et surtout les plus inaptes. Mais, comme ils ne savent pas penser, et que le droit de parole leur a été malheureusement donné, ils parlent fort pour ne rien dire, et couvrent ceux qui pensent réellement et de ce fait auraient des vraies réflexions à apporter.

Cette réalité s’observe en politique, en cuisine, en astronomie et surtout en religion. Les plus idiots ont une réflexion à apporter en matière de religion. Et c’est stupéfiant à entendre. C’est la démocratie, le libéralisme (qu’au XIXe s. Don Félix Sarda y Salvany définit comme un péché), le modernisme.

Oui, personne n’a lu saint Thomas d’Aquin mais tout le monde s’exprime, glose.

Alors, ces doux idiots doivent être remis à leur place, ils doivent se taire et tout de suite. Si saint Romuald avait frappé son père pour en chasser le démon, les gens du peuple dont nos politiciens pédo-satanistes et francs-maçons devraient aussi être corrigés. Saint Louis faisait corriger les blasphémateurs. Il n’excluait pas la peine de mort dans des cas extrêmes. Imaginez-vous : un député ou un ministre pédophile au bûcher sur ordre du roi…

L’Eglise est la plus ancienne religion, la seule à produire des miracles et donc des saints (inexistant dans la secte protestante, l’islam, le talmudisme, etc.). Pendant 2.000 ans, ces saints ont parlé et tous sans équivoque de la même manière. Ils se sont exprimés sur le purgatoire, l’enfer, etc. Et, aujourd’hui, les abrutis qui ne savent rien ont leur idée sur ce qu’un prêtre doit faire en matière de mariage, sur ce qu’est l’église, etc. Car « c’est mon avis », « je pense ainsi », voilà comment les abrutis commencent toujours leur phrase, et affirment mordicus des inepties.

La chose est simple. L’hagiologie (étude des saints) fait parler de manière unanime des saints comme Saint Nicolas de Bari (dont plus de 1.500 ans après sa mort les os produisent une eau considérée comme relique), saint Charbel Mahklouf (+1898) dont le corps suinte aussi. Des centaines de saints dont le corps est intact dont tous ceux qui ont vu la sainte Vierge, comme sainte Bernadette. Tous ces saints parlent en deux mille ans d’histoire de l’église avec grande précision. Le véritable savoir est de réfléchir à partir de ces saints.

Le grand phantasme contemporain par exemple est d’affirmer également l’existence des Extraterrestres, tandis que l’Église et les Écritures sont très précises : les seuls Extraterrestres sont les anges et les démons. Alors, on affirme que l’univers est infini. Ah bon, qu’en savez-vous ? Sainte Hildegarde et sainte Catherine Emmerich, entre autres sont très précises à ce sujet. L’Eglise a parlé de tout, même de l’île de Pâques (Cf. Laurent Glauzy, Le mystère de l’île de Pâque à la lumière du créationnisme)

En toute chose, la seule et vraie démarche est de réfléchir à partir de l’Eglise et des Saints. Ils ont traité de tous les thèmes. Rappelons que le scientifique Saint Robert Bellarmin avait en son temps ridiculiser Galilée. Ce que l’on se garde bien de dire aujourd’hui, bien entendu. Tout comme Galilée était en résidence surveillée et qu’il était ami du pape Pie V.

Si l’on ne sait pas, que l’on se taise et que l’on prie.

Saint Pie IX affirmait que la démocratie était un mensonge, car le peuple était incapable de penser.

Saint Thomas d’Aquin avançait que pour être docte (instruit), il fallait avoir compris un seul livre : LA BIBLE.

Notre seule est vraie liberté et notre seule intelligence est tout mettre au pied de la Croix et de la Sainte Eglise Catholique.

PHOTO DE LA STATUE DE SAINT NICOLAS DE BARI (+ 345)

LIVRE DE L’ILE DE PÂQUES A LIRE POUR COMPRENDRE LE SAVOIR CACHE DE L’ÉGLISE

0001

 

 

 

 

 

« Entrées précédentes