Archives d’Auteur : laurentcatho

IL FAUT FRAPPER LES SOTS, par Laurent Glauzy

Depuis que l’on a coupé la tête du roi dans un crime rituel déguisé et sur une guillotine ressemblant à une Croix ; que les paysans ont déserté les campagnes, le bon sens politique, religieux et naturel a disparu. La démocratie a fait son lit, et avec elle le démon dont le coussin est la mollesse d’âme, l’erreur.

Aujourd’hui, tout le monde a le droit de « penser » et surtout les plus inaptes. Mais, comme ils ne savent pas penser, et que le droit de parole leur a été malheureusement donné, ils parlent fort pour ne rien dire, et couvrent ceux qui pensent réellement et de ce fait auraient des vraies réflexions à apporter.

Cette réalité s’observe en politique, en cuisine, en astronomie et surtout en religion. Les plus idiots ont une réflexion à apporter en matière de religion. Et c’est stupéfiant à entendre. C’est la démocratie, le libéralisme (qu’au XIXe s. Don Félix Sarda y Salvany définit comme un péché), le modernisme.

Oui, personne n’a lu saint Thomas d’Aquin mais tout le monde s’exprime, glose.

Alors, ces doux idiots doivent être remis à leur place, ils doivent se taire et tout de suite. Si saint Romuald avait frappé son père pour en chasser le démon, les gens du peuple dont nos politiciens pédo-satanistes et francs-maçons devraient aussi être corrigés. Saint Louis faisait corriger les blasphémateurs. Il n’excluait pas la peine de mort dans des cas extrêmes. Imaginez-vous : un député ou un ministre pédophile au bûcher sur ordre du roi…

L’Eglise est la plus ancienne religion, la seule à produire des miracles et donc des saints (inexistant dans la secte protestante, l’islam, le talmudisme, etc.). Pendant 2.000 ans, ces saints ont parlé et tous sans équivoque de la même manière. Ils se sont exprimés sur le purgatoire, l’enfer, etc. Et, aujourd’hui, les abrutis qui ne savent rien ont leur idée sur ce qu’un prêtre doit faire en matière de mariage, sur ce qu’est l’église, etc. Car « c’est mon avis », « je pense ainsi », voilà comment les abrutis commencent toujours leur phrase, et affirment mordicus des inepties.

La chose est simple. L’hagiologie (étude des saints) fait parler de manière unanime des saints comme Saint Nicolas de Bari (dont plus de 1.500 ans après sa mort les os produisent une eau considérée comme relique), saint Charbel Mahklouf (+1898) dont le corps suinte aussi. Des centaines de saints dont le corps est intact dont tous ceux qui ont vu la sainte Vierge, comme sainte Bernadette. Tous ces saints parlent en deux mille ans d’histoire de l’église avec grande précision. Le véritable savoir est de réfléchir à partir de ces saints.

Le grand phantasme contemporain par exemple est d’affirmer également l’existence des Extraterrestres, tandis que l’Église et les Écritures sont très précises : les seuls Extraterrestres sont les anges et les démons. Alors, on affirme que l’univers est infini. Ah bon, qu’en savez-vous ? Sainte Hildegarde et sainte Catherine Emmerich, entre autres sont très précises à ce sujet. L’Eglise a parlé de tout, même de l’île de Pâques (Cf. Laurent Glauzy, Le mystère de l’île de Pâque à la lumière du créationnisme)

En toute chose, la seule et vraie démarche est de réfléchir à partir de l’Eglise et des Saints. Ils ont traité de tous les thèmes. Rappelons que le scientifique Saint Robert Bellarmin avait en son temps ridiculiser Galilée. Ce que l’on se garde bien de dire aujourd’hui, bien entendu. Tout comme Galilée était en résidence surveillée et qu’il était ami du pape Pie V.

Si l’on ne sait pas, que l’on se taise et que l’on prie.

Saint Pie IX affirmait que la démocratie était un mensonge, car le peuple était incapable de penser.

Saint Thomas d’Aquin avançait que pour être docte (instruit), il fallait avoir compris un seul livre : LA BIBLE.

Notre seule est vraie liberté et notre seule intelligence est tout mettre au pied de la Croix et de la Sainte Eglise Catholique.

PHOTO DE LA STATUE DE SAINT NICOLAS DE BARI (+ 345)

LIVRE DE L’ILE DE PÂQUES A LIRE POUR COMPRENDRE LE SAVOIR CACHE DE L’ÉGLISE

0001

 

 

 

 

 

L’ORGUEIL OU LA TRAHISON DE SOI, par Laurent Glauzy

L’orgueil est le seul péché capital  à être au masculin. Au-delà de ce constat, l’orgueil cache des troubles de l’individu, et surtout une relation très imparfaite avec Dieu.

L’orgueil ne permet pas d’apprendre, il empêche de s’avouer ignorant et de partir à la quête d’une autre connaissance. Nous le remarquons, c’est frappant, les personnes orgueilleuses sont incapables de questions. Or, convenons-en de bonnes questions valent bien mieux que des affirmations ou un savoir mal-maîtrisé. Dieu ainsi se moque-t-il de ses pitoyables sujets en les rendant ignorants.

Les personnes humbles sont bien plus instruites, de ce fait. L’humilité plait à Dieu et comme le dit la Bible : « Dieu cache les mystères aux savants et aux orgueilleux et les révèle aux simples. » Évangile selon Saint Matthieu (11, 25-26)

L’orgueil entraîne sa victime dans une spirale infernale. L’ignorance est masquée par l’orgueil qui nourrit l’ignorance. L’âme ne peut pas s’embellir. Tarie elle devient le siège des trois concupiscences par lesquelles le démon attaque et conduit ainsi le pêcheur vers le bas. Quelles sont ces trois concupiscences ? : le sexe, l’argent et le pouvoir. Nous le constatons les orgueilleux aiment le pouvoir, car sans cesse abaissés par Dieu, ils tentent de se rehausser avec leur piètres moyens, c’est-à-dire à un comportement sans grâce conférant à la grossièreté. Bien entendu, les deux autres vices ne sont jamais loin. Car, l’orgueilleux qui a son âme conduite vers le bas, n’aime pas l’effort, il est oisif, et ne peut que succomber à la chair et à l’argent.

Les orgueilleux, et vous le remarquerez toujours, sont assoiffés de sexe, aiment l’argent et le pouvoir, tous les « bienfaits » du diable, la facilité. Et, ces faiblesses faisant d’eux des rejetés de Dieu, les rendent faibles, craintifs du monde extérieur, voire paranoïaques et menteurs (tout est bon pour tenter de se faire valoir et cacher sa pauvre nature). Les adorateurs de Dieu au contraire sont discrets et aiment le silence. Car, Dieu s’exprime dans le silence.

Voilà, à quoi mène l’orgueil, un péché horrible aux yeux de Dieu, et une grande faiblesse de l’âme conduisant l’homme au plus bas, dans l’outrecuidance, la grossièreté, le déséquilibre.

Cette séparation de Dieu amène inéluctablement à une rupture avec le monde extérieur. Toutes les relations sont trinitaires, sous la bienveillance de Dieu permettant une entente, un échange équilibré  avec autrui. L’orgueilleux qui a été refoulé de Dieu, de facto, est refoulé des hommes.

Les seuls moyens de remédier à l’orgueil sont le chapelet et la confession. Le chapelet, car il est un acte d’adoration à la Sainte Vierge, Mère de Courage, de Bonté et d’Amour ; la confession car elle est un acte d’humiliation et d’humilité envers le créateur que l’on aime, que l’on craint et que l’on adore.

 

 

Les 6 Millions ou hymne à la cabbale ?, par Laurent Glauzy

Comme mon ouvrage LA NUMEROLOGIE SECRETE DE LA SYNAGOGUE DE SATAN l’expose, la numérologie est un moyen pour les satanistes (la croyance la plus secrète et la plus élitiste du monde) de rendre un culte par une croyance superstitieuse à Satan et aux entités démoniaques. De ce fait, la numérologie est aussi un moyen pour montrer son empreinte. John Kennedy fut assassiné le 22 novembre 1963, c’est-à-dire le 22 (2×11)/11 ; George Bush parle pour la première fois du Nouvel ordre mondial le 11 septembre 1990, soit 11 ans jour pour jour avant le 11 septembre 2001.

L’histoire de la Seconde guerre mondiale n’échappe pas à cette logique, et en particulier le tribunal de Nuremberg :

Le jugement fut donné après 218 [2+1+8=11] jours d’audition de 236 [2+3+6=11] témoins, écoutés pendant 11 mois et produisant 5330 [5+3+3=11] documents sur 11 accusés : Hermann Göring, Robert Ley, Hans Krank, Alfred Jodl, Ernst Kaltenbrunner, Wilhelm Keitel, Joachim von Ribbentrop, Alfred Rosenberg, Fraitz Saukel, Arthur Seyss-Inquart et Julius Sreicher.

Ribbentrop emprunte les 13 marches vers le gibet de droite, où l’attendent un chapelain et John Woods, le bourreau d’origine juive. Il y a aussi un sténographe pour enregistrer ses dernières paroles : « Je souhaite la paix dans le monde. » Une corde est passée autour du cou et une cagoule noire recouvre ensuite sa tête. Il est précisément 1h12 [1+12=13] quand Woods ouvre la trappe.

L’exécution des condamnés de Nuremberg était un crime rituel cabaliste. Dans son livre Witness to History, l’écrivain révisionniste Michael Walsh expose que les condamnés furent exécutés la nuit de la fête juive de Hoshana Rabba. Il écrit aussi que « l’American News Service annonça dans la nuit du 16 octobre 1946 à 2h45 [2+4+5=11] que 11 membres du gouvernement allemand vaincu, mais élu légalement, furent exécutés. » Il est frappant d’observer que douze autres procès suivirent à Nuremberg après les condamnations du tribunal de Nuremberg, portant ainsi au nombre de 13 les procès cabalistes des alliés.

Le procès dit « du haut commandement » du 28 novembre 1947 au 27 octobre 1948. Les accusés sont des généraux de la Wehrmacht accusés d’avoir facilité les atrocités commises dans les territoires occupés par l’armée allemande. Sur 13 accusés, 11 sont condamnés à des peines de prison et deux sont acquittés.

Le premier grand procès, contre ceux que les vainqueurs considèrent comme des criminels nazis, se déroule en 1945 à Lunebourg, soit un mois avant celui de Nuremberg. Onze condamnés à mort furent pendus. Dans cette ville allemande de Basse-Saxe, sous contrôle britannique, eut lieu le procès de Belsen entre le 17 septembre et le 17 novembre 1945, où furent jugés des SS et des fonctionnaires ayant travaillé aux camps d’Auschwitz et de Bergen-Belsen, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le tribunal militaire britannique condamna à la peine capitale huit hommes et trois femmes de la SS. La condamnation se déroula le 13 décembre 1945 à Hameln. En tout, ce furent 32 membres de la SS et 12 capos [32+12=44=4×11] qui furent jugés.

Pour le camp de Mauthausen, le tribunal militaire américain condamna le 13 mai 1946, 58 [5+8=13] cadres.

Quant au débarquement, il a lieu le 6/6/1944 (18 = 3×6), à 6h.

Pour les 6 millions, ce chiffre ressemble étrangement aux 600.000 âmes  de juifs  créées par Dieu, car chaque verset de la Bible est susceptible de 600.000 interprétations.

 

 

 

 

 

LA MICHELADE : LES PROTESTANTS, PIRES QUE LES MUSULMANS, par Laurent Glauzy

Les protestants et les évangélistes sont une secte de menteurs, trafiquant les écritures et dont la Bible Louis Second est un des multiples recueils, et de criminels pires que les accusations dont on affuble l’Islam.

Pour ne prendre qu’un seul exemple, les protestants affirment qu’il est interdit de se tailler des images des Cieux, oubliant de mentionner la seconde partie : pour les prier. Ainsi, peuvent-ils, en tordant les écritures, affirmer que les catholiques se taillent des statues. Ce passage est en lien avec l’Ancien testament, où l’on priait des statues pour les faire bouger et parler, comme pour le Golem juif.

A la lecture du Nouveau testament, les protestants affirment que les pasteurs peuvent se marier, car il est écrit que l’évêque doit être le mari d’une seule femme (1 Timothée 3,2). Bien qu’ils ne prennent pas au pied de la lettre le mot « évêque », ces vipères du mensonge que sont les pasteurs feignent de ne pas comprendre dans ce contexte que la la « femme » désigne l’Église.

Bref, ces gens du mensonge, dont les chefs de file sont des obsédés sexuels et des suicidés (Luther) ainsi que des criminels sectaires (Calvin de son vrai nom Cohin), se repassent les arguments, comme dans une  pour tromper les catholiques, et oublient bien vite que leurs mains sont pleine de sang.

Pour s’en convaincre, il suffit de se remémorer l’épisode de la Michelade : en 1567, les rues de Nîmes furent teintes du sang des catholiques. Rien de plus affreux que la Michelade, comme l’on nommée les gens du pays, massacre exécuté par les protestants en 1567, avec une horrible régularité, le jour de la Saint-Michel. Les catholiques enfermés dans l’hôtel de Ville et gardés à vue, furent égorgés par leurs ennemis d’une manière qui rappelle tout à fait les massacres de septembre, pendant la révolution dite « française ». On fit descendre l’un après l’autre, dans les caveaux de l’église, les malheureux que l’on voulait exécuter et que les religionnaires attendaient pour les tuer à coup de dague.   …La plupart fut jetée dans un puits qui avait 42 pieds de profondeur, plus de 4 pieds de diamètre, et qui fut comblé de ces victimes. L’eau mêlée de sang se répandait au dehors, et longtemps après on entendait encore les cris étouffés et les gémissements des malheureux qui se trouvaient écrasés par les cadavres… et cette tuerie dura depuis 11 heures du soir jusqu’à 6 heures du matin.

La Saint Barthélémy était une bien piètre réponse à ces criminels qui égorgeaient aussi les prêtres sur les autels des églises, etc…

LA LIBRAIRIE ANTI-MACONNIQUE DE LAURENT GLAUZY

 

Un Russe dénonce la Franc-maçonnerie dans le péril jaune, par Laurent Glauzy

La Chine est une nation-continent dont la réussite économique a été montée dès les années 1970 pour attirer les entreprises occidentales. Ainsi, la presse a contribué à un mensonge gigantesque pour faire de la Chine, la nation de la dictature Illuminati, s’appuyant sur de faux bilans économiques.

L’implication de la Franc-maçonnerie n’est pas nouvelle : elle fut déjà dénoncée le 28 janvier 1904 dans le journal Le Gaulois  par le diplomate russe Nouraviev, parlant d’un péril jaune.

« Le colonel Mouraviev, l’ex-attaché d’ambassade russe que le parti judéo-maçon de Paris pendant l’affaire Dreyfus, parce qu’il y voyait trop clair. Une lettre de lui ouvre de larges horizons sur l’importance des Sociétés Secrètes en Extrême-Orient : Les Anglo-Saxons isolés dans leurs îles britanniques et en Amérique, s’imaginent que les Jaunes ne pourront jamais les atteindre. D’autre part, ils croient que la Franc-maçonnerie, qu’ils ont introduite au Japon il y a quelques années, leur donnera les armes nécessaires pour contrôler, contenir et diriger les Jaunes dotés des bienfaits des Grands Orients aryens. Mais ils seront bien attrapés le jour où ces Jaunes, après avoir écrasé l’Europe continentale, se serviront eux-mêmes de cette Franc-maçonnerie comme d’une arme contre les Anglo-Saxons. »

(in Louis Dasté, Les sociétés secrètes et leurs crimes (1906) réimpression de 2017 – Cf. Librairie de PROFIDECATHOLICA.COM)

LA LIBRAIRIE ANTIMACONNIQUE DE LAURENT GLAUZY :

LE ROCK : DU CULTE DES PETITS GOUROUS ET LA POSSESSION DE MASSE, par Laurent Glauzy

Tout ce que j’écris a été exprimé par les plus grands chanteurs de rock (repentis) et des psychologues chevronnés.

Il est flagrant de constater que les adeptes de la musique rock, comme leurs gourous, sont incapables de prendre des positions à contrecourant. Pour faire bref, le rock forme à la lâcheté et non à la dissidence constructive. Vous ne verrez jamais un rocker ou un adepte de ce bruitage défendre les idées les plus condamnées de  notre société que sont le créationnisme, le révisionnisme médical, et encore moins le crime de l’avortement etc. Ils sont englués dans le matérialisme le plus populaire.

Les chanteurs s’excitent sur leurs instruments, mais ça ne va jamais au-delà. Dans une dictature déguisée, il est donc utile de posséder ces chanteurs de rock pour rendre les foules serviles et stupides. Tous ces éléments sont exposés par le neveu de Sigmund Freund dans « Propaganda » Edward Bernays et des scientifiques comme dans « La violence des jeunes et le cerveau reptilien » du Dr Minh Dung Louis Nghiem. Ce chirurgien spécialiste du cerveau argue que le son de la musique rock ne permet pas la synthèse harmonieuse des deux parties du cerveau nécessaire à la réflexion. Le cerveau est donc contraint à copier et à des idées basiques. 

Ce système de possession des foules a été pensé par la plus grande entreprise de psychologie le Tavistock Institute, à la solde des services secrets britanniques, le MI-6, qui avant sa fondation officielle, forma Hitler à devenir un dirigeant politique. C’est le Tavistock Institute qui employa des psychologues pour composer la musique des Beatles, bien incapables d’écrire une seule partition. C’est une réalité énoncée par le Pr Theodor W. Adorno, psychologue juif à la solde des Illuminati et du Tavistock ayant rédigé les albums des Beatles. Il est à rappeler que sur la pochette de l’album des Beatles, Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band, montre le mage sataniste Aleister Crowley qui sacrifiait plus de cent enfants par an. John Lennon vivait dans l’appartement où fut tourné « Rosemary Baby », témoignant par ailleurs de manifestations démoniques. (Cf. Laurent Glauzy, « Une élite sataniste dirige le monde »)

Résultat de recherche d'images pour "une élite sataniste dirige le monde"

La musique Rock s’écrit sans exception sous la dictée de satan. Comme par hasard, tous ceux qui dénoncent cette vérité, et les plus célèbres, meurent subitement : le plus grand rappeur américain DMX a été placé dans un asile psychiatrique dépendant du pénitencier de l’Arizona ; le plus grand impresario américain John Todd, et le troisième de l’Eglise de Satan Ben Ezechiel, et tant d’autres encore comme Amy Winehouse, David Bowie (le rock est une musique au service de Satan) dénoncèrent l’imbrication satanisme-Rockefeller-Illuminati et Rock. Et je pourrais aussi citer le Canadien, le Père Regimbald. Tous ces gens exposent que la musique Rock propage des paroles à la gloire de Satan, invoquant des démons, effectuant de fait des possessions de masse.

Malgré toutes ces évidences, un adepte du Rock est incapable de la moindre réaction. Ils ne sont que des moutons incapables de la moindre action individuelle, comme dans les sectes. C’est ce qu’explique Edward Bernays, le neveu de Sigmund Freund, le Dr Minh Dung Louis Nghiem, et bien d’autres spécialistes du comportement des masses.

Nous voyons que cette musique est satanique aussi en faisant écouter les chants extatiques de la sainte allemande Hildegarde von Bingen provoquant comme un grand lavement de l’âme.

 

LIRE LE LIVRE DE LAURENT GLAUZY : DE L’INDUSTRIE ROCK A WALT DISNEY, LES ARCANES DU SATANISME (15 € + 5,50 € fco de port). Existe en version italienne.

 

CLIP DE DMX, LE PLUS GRAND CHANTEUR DE RAP AMERICAIN APRES SA CONVERSION :

 

 

LA MUSIQUE AU SERVICE DU CHRIST

 

 

 

 

 

 

« Entrées précédentes