Archives de Catégorie: Paris

Anne Hidalgo ne veut plus de Pauvres dans Paris.

BFM TV : https://t.co/7EY8rb2qch

A partir du 1er juillet, la Métropole du Grand Paris compte bannir les véhicules de plus de 18 ans, alors que Paris durcit encore sa législation contre les voitures les plus polluantes.

 

  • Les voitures d’avant 2001 interdites dans le Grand Paris

A partir du 1er juillet, la Métropole du Grand Paris emboîte le pas à la capitale. Les essence et diesel d’avant 1997 (sans vignette) comme ceux d’avant 2001 (Crit’Air 5) ne pourront plus circuler dans un périmètre délimité par l’A86. Le boulevard périphérique ainsi que les bois de Boulogne et de Vincennes sont également concernés pas cette interdiction des vignettes Crit’Air 5. « Cette décision de la Ville est prise en cohérence avec les choix de la Métropole du Grand Paris », précise la mairie de Paris.

Mais dans cette zone intra-A86 la situation s’annonce plus complexe qu’à Paris. Chaque maire des 79 communes concernées par cette interdiction à l’intérieur du périmètre doit signer un arrêté d’interdiction. Or, à l’heure où nous écrivons ces lignes, seuls 48 maires ont décidé d’interdire les véhicules sans vignette et Crit’Air 5. Par ailleurs, 4 communes en dehors du périmètre délimité par l’A86 ont manifesté leur intérêt pour rejoindre la ZFE. Le Grand Paris doit officiellement dévoiler la liste des communes signataires le 26 juin.

  • Quelle verbalisation?

Dans Paris, les contrevenants risquent 68 euros d’amende, s’ils n’arborent pas de vignette Crit’Air sur leur pare-brise, ou s’ils circulent alors que leur voiture n’a pas le droit de circuler. Les élus du Grand Paris ne comptent eux pas verbaliser avant 2021.

  • Et ensuite?

2021, c’est la date fixée par la Métropole pour interdire les véhicules éligibles à la vignette Crit’Air 4, donc les voitures de plus de 14 ans, comme la capitale. Sauf si Paris prend de nouvelles interdictions d’ici là. Anne Hidalgo s’est en effet fixé comme objectif d’interdire la circulation des véhicules diesel dans Paris, quel que soit leur âge, en 2024. Les voitures essence bénéficieront d’un répit jusqu’en 2030.

*****

Cela s’appelle : « Les Droits de l’Homme et du Citoyen » au cas où certains ne comprendraient pas bien de quoi il s’agit.

 

Et Voltaire l’explique parfaitement : Il faut respecter qu’un Pauvre soit fait pour être Pauvre.

 

 

 

Paris : la construction de la tour Triangle validée par la justice.

Trois associations estimaient que l’étude d’impact du projet était « insuffisante » et que la procédure suivie était entachée d’irrégularités. Des arguments rejetés par la justice.

Le projet de la tour Triangle est présenté à Paris, le 30 octobre 2014.

L’ immeuble devrait faire environ 180 mètres de haut. Le tribunal administratif a validé le projet de construction de la tour Triangle, qui doit héberger hôtel de luxe et bureaux dans le sud de Paris, selon une décision rendue publique lundi 6 mai. « Le permis de construire de la tour Triangle n’est pas entaché d’illégalité », indique le tribunal dans sa décision, rejetant ainsi les recours de trois associations.

SOS Paris, France Nature Environnement Ile-de-France et l’association pour le développement harmonieux de la porte de Versailles et ses environs estimaient que l’étude d’impact du projet était « insuffisante » et que la procédure suivie était entachée d’irrégularités. Des arguments rejetés par la justice.

Ouverture prévue avant les JO de 2024

En outre, le tribunal administratif estime que la « mairie de Paris n’a pas commis d’erreur manifeste d’appréciation en considérant que le projet de la tour Triangle n’est pas de nature à porter atteinte au caractère ou à l’intérêt des lieux avoisinants » et monuments.

La première pierre de la tour doit être posée avant 2020, en vue d’une ouverture avant les Jeux olympiques de 2024.

franceinfo avec AFPFrance Télévisions : https://www.francetvinfo.fr/

Mis à jour le
publié le

*****

SAURON AVANCE SES PIONS.

 

La tour Triangle sera constituée de 88.000 m2 de bureaux et de 1.500 m2 de commerce en rez-de-chauséee. Selon Unibail, son coût hors taxes serait de 535 millions d’euros (estimation 2011).

La ville a opté pour un bail à construction de 80 ans, lui permettant de conserver la propriété du terrain et de retrouver la propriété du bâtiment au terme du contrat.Les groupes PS, PCF, Nouveau centre ainsi que le groupe UMP, qui compte dans ses rangs les deux députés du XVème arrondissement Jean-François Lamour et Philippe Goujon, maire de l’arrondissement, ont voté pour la délibération. « La Tour appartiendra au quartier qui l’entoure, tout en devenant un signal fort« , a affirmé M. Goujon, mettant en avant la création attendue de 5.000 emplois environ. Le maire du XVème s’est « félicité de l’engagement de la mairie de Paris de réaliser un important programme d’équipements dans le 15ème et de réparer les opérations d’urbanisme des années 60-70 » (Périchaux, 4 frères Peignot,…).

Le conseil de Paris a voté un protocole d’accord avec Viparis en vue de la construction d’une tour de bureaux de 180 mètres de haut, en forme de pyramide, porte de Versailles, dans le XVème arrondissement.

Source : batirama.com / AFP

Paris vote pour la construction d'une tour de 180 m dans le XVème

Cette tour accueillira, entre-autre un Hôtel 4 Etoiles.

 

De la théorie à la pratique.

« La monarchie, le meilleur des gouvernements. » Sa Sainteté le Pape Pie VI. La France, ce beau pays, souffre. L’Europe plie sous le poids des principes révolutionnaires. Il nous manque un Roi Très-Chrétien qui était le lieutenant de Dieu sur terre. La seule démocratie vertueuse est celle qui s’exerce à l’intérieur de corps sociaux. »

 

Restauration de Notre Dame : 55 Arbres en Danger !

Communiqué :

Nota Bene : Nous devons être très Vigilants car il a été prévu un parking souterrain avec COMMERCES sur l’Ile de la Cité.

https://www.paris.fr/actualites/un-projet-de-metamorphose-de-l-ile-de-la-cite-4368

Christine Nedelec compte bien assurer la défense du jardin planté d’arbres centenaires, alors que le projet de loi censé accélérer la reconstruction de Notre-Dame doit être examiné à l’Assemblée nationale vendredi prochain.

Ecrivez à chrisnedelec0@gmail.com afin de la soutenir pour qu’il n’y ait Aucun Arbre Tronçonné sur l’Ile de la Cité.

Merci à Tous pour votre Participation et votre Engagement pour la Sauvegarde de Nos Arbres et de Notre Patrimoine.

Le Toit Moderne de Notre Dame de Paris présenté sur le projet de Métamorphose de l’île de la Cité en 2017.

C’est le Milliardaire Bernard Mulliez, PDG d’ ADEO (AUCHAN, LEROY MERLIN…entres-autres) qui est derrière ce projet.

Sa fortune est estimée à 40 milliards d’euros par Capital.

Un projet de métamorphose de l’île de la Cité

Ile de la cité.png

 

Ils veulent que l’île de la Cité redevienne le cœur de Paris. L’architecte Dominique Perrault et le président du Centre des monuments nationaux, Philippe Bélaval, proposent dans un rapport remis au président de la République et à la maire de Paris une projet ambitieux pour l’île de la Cité.

Trente-cinq propositions pour dessiner «la troisième époque de l’île»… L’architecte Dominique Perrault et le président du Centre des monuments nationaux, Philippe Bélaval, ont remis le 16 décembre un rapport ambitieux sur l’avenir de l’île au président de la République et à la maire de Paris. Une première époque de la vie de l’île allait des fondations de Paris jusqu’à la Révolution française, la deuxième époque allant des réaménagements urbains conduits par le baron Haussmann et Napoléon III à nos jours. Il s’agit désormais d’entrer dans cette «troisième époque». Un projet qui s’affiche à l’horizon 2040.

 

Exposition « Mission Île de la Cité – Le coeur du coeur » à La Conciergerie

Quand les murs du passé nous proposent une exposition sur l’avenir.
Venez découvrir après des années de réflexion, cette exposition active et interactive sur l’avenir de l’Île de la Cité à La Conciergerie du 15 février au 17 avril 2017.

En savoir plus sur Que Faire à Paris

Une île visitée mais peu habitée

Leur constat: le XIXe siècle l’a fait passer d’une «île de vie» à une «île de l’administration». Les logements d’habitation et les activités ont laissé la place aux institutions, qui quittent actuellement en partie les lieux (transfert du Tribunal et du Quai des Orfèvres, redéfinition des activités de l’Hôtel-Dieu…).

L’île est visitée grâce à ses monuments (Notre-Dame, la Sainte-Chapelle, la Conciergerie), mais peu d’habitants y résident.  C’est un lieu de passage, de circulation, et non un objet patrimonial à part entière.

Plan de refonte de l'île de la Cité

35 propositions

Ils formulent donc 35 propositions pour une mise en valeur et en cohérence des espaces publics en surface et un réaménagement audacieux des sous-sols pour y implanter de nouvelles activités.

Réviser les logiques spatiales et transformer le schéma de mobilité

Concrètement ? Le parvis de Notre-Dame serait doté d’un sol en verre, avec un vaste réseau de circulation en sous-sol (pour remplacer le parking automobile actuel) faisant le lien avec les quais bas.

La rue de Lutèce deviendrait une véritable «place de Lutèce». La cour du May (Palais de Justice) deviendrait un espace public ouvert : les professionnels et les justiciables entreraient dans le bâtiment par la rue Harlay.

Projet de refonte de l'île de la Cité

La circulation automobile serait interdite sur le pont de l’Archevêché pour développer les cheminements piétons et agrandir le square Jean-XXIII.

Requalifier les rives et retrouver le lien avec le fleuve

Ainsi, un embarcadère serait créé au pied de Notre-Dame pour développer le transport fluvial de personnes et des péniches seraient implantées là où la place est suffisante pour accueillir des activités (cafés, restaurants, loisirs…). La circulation automobile serait fermée sur la rive sud pour profiter du belvédère.

Renforcer les attraits culturels et touristiques et réintroduire activités et logements

Par exemple, les jardins de l’Hôtel-Dieu seraient ouverts au public. Le marché aux fleurs serait réaménagé pour améliorer son confort et son attractivité.

Des services en sous-sol seraient installés sur le parvis de Notre-Dame : vestiaires, sanitaires, accueil du public, centre de traduction, commerces.

Les surfaces libérées par les services de l’État permettraient d’accueillir des start-up, du tertiaire et des logements accessibles à tous.

Quel calendrier ?

Le plan envisagé s’appuie sur trois temps:

  • une consultation des Parisiens sous la forme d’une exposition participative à la Conciergerie (à partir du 14 février) suivie du lancement des premières études de programmation;
  • d’ici 2024 le réaménagement de l’espace public et la diversification des activités;
  • d’ici 2040, le réaménagement des sous-sols – en particulier du parvis de Notre-Dame – et les aménagements de surface les plus lourds.

La revitalisation de l’hypercentre parisien

Ce projet rejoint la volonté de la Ville de revitaliser l’hypercentre de Paris.

Autour des Halles, la Canopée, inaugurée au printemps 2016, débouchera l’an prochain sur un vaste jardin. Celui-ci fera le lien avec la Bourse de Commerce, qui accueillera fin 2018 la Collection Pinault. Parmi les autres projets: d’ici fin 2019, le théâtre du Châtelet et le théâtre de la Ville, seront entièrement rénovés.

Sept hectares sur les rives de Seine

Les berges de Seine formeront à l’été 2017 un grand parc en cœur de ville: 7 hectares sur les rives droite et gauche. Elles accueilleront de la végétalisation, des équipements sportifs et de jeux pour les enfants, des cafés et des restaurants solidaires. Elles seront une voie de circulation à vélo mais aussi un point de départ en bateau, avec des embarcadères.

Autre projet majeur: parmi les 22 projets lauréats de l’opération Réinventer Paris, l’ancienne Préfecture de la Seine, boulevard Morland (4e) sera transformée d’ici 2024. Elle rassemblera des commerces, un marché, une piscine, une salle de fitness, des logements, un hôtel, des bureaux, mais aussi une crèche, une auberge de jeunesse, un lieu d’art et de culture, et des espaces destinés à l’agriculture urbaine.

 

Dernière mise à jour le vendredi 10 février 2017
Crédit photo : DPA_ADAGP

*****

Tout s’explique désormais : La magnifique Flèche de Viollet-le-Duc n’était pas adaptée à la modernité qu’il veulent accomplir sur l’île de la Cité.

Il fallait donc mettre le Feu sur le Toit de Notre Dame afin que la Flèche disparaisse à Tout Jamais.

 

NON AUX MARCHANDS DU TEMPLE.