Archives de Catégorie: LGBT

Reportage sur Gaza de France 2 : Pris sur le Vif.

Le 11 Octobre 2018 à 21 Heure, dans son émission « Envoyé Spécial », Elise Lucet présentait en 3ème partie le reportage intitulé : « Gaza, une jeunesse estropiée ».

 

3ffb7887-0899-4b20-a3e9-55d85baef348

Le 20 Septembre 2018, la « Cellule Digitale du Crif » Avertissait pourtant, dans un rapport Gouvernemental, Contre les comportements de HAINE sur le Net :

487eabe7-7bfb-4ae9-a8e5-a1723eeeaafa

L’ annonce du reportage sur Gaza a été la HAINE de trop pour la Communauté des Lumières qui ne répand que le BIEN sur cette Terre :

8d3c8fec-8968-463e-9fc2-fd87d13c9190

Heureusement que la LICRA avait prévu son Université d’Automne dès le 12 Octobre 2018 pour se libérer du MAL qu’elle avait subit la veille :

27099343-7c83-4211-a737-61513002af4c

Mais les Goyim n’ont pas aimé cette Université d’Automne au sein du Casino (Pasino) Partouche :

32a4328a-8f26-4e97-a221-d1bb43ae29d7

62af2aa8-b065-4835-afb3-bdf55249dd7b

Cette HAINE Goy contre la Communauté des Lumières est immonde !

C’est pourquoi le propriétaire du club de foot Anglais Chelsea enverra Direct les Fans Racistes Visiter Auschwitz. Les Goyim ont besoin d’un Sérieux Redressement par le noble propriétaire du club Chelsea, Roman Abramovitch, lieutenant de la Merveilleuse Communauté des Lumières, Lumière lui-même ce Noble Chevalier :

0bcaa1d9-efbd-4a83-b2a4-6322c4be4a91

Et ces maudits Goyim sont allés jusqu’à Taguer les Murs d’ HEC d’infâmes injures ANTISEMITES :

https://fr.news.yahoo.com/tag-antis%C3%A9mite-d%C3%A9couvert-mur-d-174332173.html

Les Goyim ne croient pas la Communauté des Lumières…………… :

82c6d649-d490-45b7-8f7e-fe1524b653bb

…………………………….Ni ses représentants National-Sionisme :

bf7eaf56-fdc3-4560-8a89-505c1f44b321

Les Goyim sont INCORRIGIBLES :

1254360e-a96d-426e-852e-52b1ee17fd22

2b42e465-cf61-4864-aa9f-68b7d13a6a27

Pourtant, la DILCRAH diffuse ce « TOUS UNIS CONTRE LA HAINE » que les Goyim devraient lire :

64d16487-b3ad-4c12-a77b-00fb94b204bd

Le pauvre Frédéric Potier ne sait plus quoi faire pour faire comprendre aux goyim que la HAINE TUE :

2c853ab5-ce2e-4632-b392-775364936735

Eh Oui, Vichy, les Nazis….. :

c45c967e-a15f-42c8-b5e9-11c1318e8d22

Afin de Contrer la HAINE GOY, la Dilcrah a décidé d’intervenir dans le « LOCAL ». C’est à dire que même aux confins du Larzac vous serez informés par les Préfets et les Maires de cette maudite  HAINE GOY :

d35b04e6-c4a8-48bb-b2b0-00e60e2c2184

e201a4d0-07e1-4915-b29f-95398d4b9632

e3d84ae9-2c9c-4159-8846-bb861cf39217

Evidemment, la HAINE sévit également à l’école :

7246237c-2821-4f4f-bdd2-62ef0465f517

Un stage de Redressement est vivement conseillé :

0570d693-9755-426a-bfeb-cfcdded5a0c8

Rien à faire, les goyim refusent LA PAIX !

5fb6f5b0-f0d7-4b9e-b1b3-53f0a22508d4

Tout est mis en place pour le Goy pourtant !

Il est vrai les Goyim n’aiment pas ceux qui cambriolent, qui dégradent, qui escroquent, qui volent, qui incitent à la haine car, bizarrement, le Goy les considère comme des « Etrangers » !

Comme c’est Bizarre !

219c7a02-93c4-45b9-8235-57f5ee69e3f2

Heureusement que nous avons le couple Macron pour envoyer dans le Monde la Paix des Lumières que n’ont pas les Goyim :

macron-448x293

dd9ecdbd-ce38-4bf4-989a-71cee74dbe50

fdd46015-a9a8-4a89-a569-53b6d71ad33e

elysée3

Que ferions-nous si nous n’avions pas ces Lumières……………………..?

 

MORALITE : Même si le reportage d’Elise Lucet n’avait pas été diffusé, la HAINE des GOYIM serait restée la Même. Haine Ancestrale contre la Communauté des Lumières.

 

 

Laurent Wauquiez et LR acceptent que le sang des homosexuels nous soit donné.

Le Figaro :

Les députés ont voté aujourd’hui en commission la fin d’une discrimination dans les dons du sang touchant les homosexuels, à l’occasion de l’examen d’une proposition de loi LR.

La commission des Affaires sociales a adopté un amendement des socialistes, Hervé Saulignac en tête, alignant pour le don la durée d’abstinence des homosexuels sur celle s’appliquant aux hétérosexuels (quatre mois d’absence de relations avec plusieurs partenaires).

« Pour tout homme donneur et toute femme donneuse, aucune distinction ne doit être faite en fonction du genre et du sexe ou des partenaires avec qui il ou elle aurait entretenu des relations sexuelles », stipule l’amendement adopté, similaire à un amendement LFI.

Nous en sommes arrivés à un tel point, que les lois proposées par les marxistes dégénérés de la France Insoumise sont littéralement les mêmes que celles de la droite petite-bourgeoise dirigée par Laurent Wauquiez.

Depuis juillet 2016, les hommes homosexuels peuvent théoriquement donner leur sang, geste qui leur était interdit depuis 1983 en raison des risques de transmission du sida. Mais cette possibilité est soumise à des conditions fixées par un arrêté du 5 avril 2016, notamment l’abstinence d’un an, qui doit être déclarée lors d’un entretien préalable.

La question que se pose est : « Comment avoir l’Assurance de cette « abstinence » en sachant que TOUT EST VERBAL ?

Il s’agit, comme toujours, d’une légalisation a posteriori d’une pratique illégale généralisée. C’est la méthodologie standard de la gauche judéo-régressive depuis l’origine.

Jamais le personnel de Santé n’a demandé et ne demandera aux homosexuels « quand et avec qui ».  Les personnes « osant » cela seraient traîtées d’homophobes et renvoyées.

Le propre de la droite réactionnaire consiste à graver dans le marbre le dernier repli qu’elle a opéré. Ces « conservateurs » sont occupés à conserver les victoires du judéo-marxisme culturel. C’est tout.

Etudes sur le Sang :

La plupart des études mettent généralement en avant le niveau élevé de la consommation de produits psychoactifs (drogues illicites, médicaments et alcool) chez les homo/bisexuels masculins comparés au reste de la population.

Au Royaume-Uni, The National Gay Men Sex Survey, réalisé en 1999, répartit les répondants en catégories différentes en fonction du type de drogues consommées au cours des douze derniers mois. Les résultats font apparaître que seuls 11,4 % des répondants déclare n’avoir utilisé aucune substance psychoactive au cours de l’année précédant l’interview ; 26,2 % de l’échantillon déclarent n’avoir consommé que de l’alcool ; 18,1 % déclarent utiliser des poppers et de l’alcool ; 15,5 % déclarent consommer du cannabis mais aussi de l’alcool ou des poppers ; et 28,7 % déclarent avoir consommé au moins l’une des drogues suivantes : speed, ecstasy, cocaïne, LSD, kétamine, GHB, crack et héroïne.

Aux États-Unis, une étude menée à Philadelphie sur un échantillon de 3 220 gays met en évidence une prévalence de la consommation de substances psychoactivesplus importante : 89 % des répondants déclarent consommer de l’alcool, 49 % de la marijuana, 29 % des poppers, 21 % des amphétamines, 14 % de la cocaïne et 14 % des hallucinogènes.

En Australie, The Sydney Gay Community Periodic Survey confirme ce profil de consommation. Ainsi, un peu plus de la moitié des homosexuels interrogés déclare avoir consommé de la marijuana au cours des six mois précédant l’enquête, 46,2 % de l’ecstasy, et environ un quart de la cocaïne.

Certaines études font état de prévalences du VIH extrêmement élevées dans des échantillons de toxicomanes homosexuels. Ainsi, une étude menée à Denver sur un échantillon de 100 personnes observe une prévalence du VIH de 45 % ; une autre étude portant sur un échantillon de 1 594 personnes recrutées à San Francisco met en évidence les fluctuations de cette prévalence : entre 35 et 45 % en 1988-1989, 25 % en 1996, puis 42 % en 2000. Devant ces constats, différentes recommandations sont proposées, comme la nécessité de faire prendre conscience aux consommateurs des effets désinhibiteurs des substances psychoactives sur leur comportement sexuel, et la nécessité de travailler sur l’estime de soi et sur la capacité à négocier avec son partenaire sexuel.

Remercions Les Républicains, parti de la bourgeoisie retraitée, d’avoir autorisé  l’injection d’un sang qui a déjà tué des enfants, des mères, des pères, des grands-parents et des proches.

C’était vraiment ce qui manquait à un Peuple qui voit les Siens se faire voler, violer, massacrer et tuer par l’immigration massive congoïde.

Parmi les Catholiques, beaucoup adoptent une attitude passive sur cette question du péril homosexuel. Il est PIRE que celui de l’immigration pourtant. Vous ne serez ni volé, ni violé, ni massacré ni tué : vous mourrez de recevoir du sang souillé comme l’indique l’étude sur le sang. S’ajoute à cela le péril de leurs immigrés qui arrivent chez nous avec des maladies de leurs pays d’origine !

Notre devoir POUR DIEU est de DIRE LA VERITE.

Et la Vérité est un Droit Chemin QUI N’A AUCUN OBSTACLE 

Non content de l’immigration-invasion que nous devons SUBIR depuis Pompidou/Giscard, ((((( ils))))) nous font courir le risque d’être contaminés à nouveau avec le même sang qui a déjà donné la mort par le SIDA aux Français transfusés sous LAURENT FABIUS et GEORGINA DUFOIX.

C’est le Docteur Michel Garreta qui a été montré du doigt en tant que COUPABLE. L’acharnement est Edifiant alors que le principal donneur d’ Ordre, Fabius, n’a pas été inquiété !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Garretta

fr.wikipedia.org
Le D r Michel Garretta (né le 23 mai 1944 à Paris) est un médecin français, ancien directeur du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) et principal condamné dans l’affaire du sang contaminé.Accusé d’avoir privilégié des objectifs de rentabilité financière aux considérations éthiques et déontologiques de la médecine, il a été reconnu coupable d’avoir sciemment …

La justice franc-maçonne s’est montrée clémente avec les Siens, comme toujours !

C’est sur la question du dépistage du sang contaminé que M. Laurent Fabius, ancien premier ministre, et les ex-ministres Edmond Hervé et Georgina Dufoix comparaissent devant la justice, ce mois-ci.

Consciente de ce qu’elle a permis en se taisant, Georgina Dufoix s’est tournée vers la Foi (protestante malheureusement). Elle se joint toutefois aux Réunions de Prières des Catholiques.

https://youtu.be/eHXVqjwj2bg

youtu.be
Invitée : Georgina Dufoix Animation : Roxane Déguées et Anaïs Vendel Regardsprotestants présente Les émissions radio de Protestants en fête avec la collabora…

Sang contaminé ou Pas, Laurent Fabius est Resté un Talmudiste Acharné.

Syrie Août 2015 : « Sur le terrain, « Ils » (Al Nostra) font du bon boulot ».
Plus de 10% de Chrétiens avaient déjà été EXTERMINES.
https://24heuresactu.com/2015/08/20/fabius-le-front-al-nosra-fait-du-bon-boulot/

24heuresactu.com
“même de la merde dans un bas de soie ce serait trop le flatter” Effectivement cette formule (de Napoléon 1er) s’adressait à Talleyrand. Entre la grandeur de cet homme certes trouble et la nullité de Fabius il n’y a même pas de comparaison possible.

Pour Moira Greyland, fille d’homosexuel et de lesbienne, la pédophilie a nativement partie liée avec l’homosexualité – le lobby LGBT s’étouffe

Secrets de famille… Il en est qu’on préfère étouffer et ensevelir sous des années de silence. Il en est d’autres qu’il faut savoir extirper et brandir aux yeux d’un monde qui aurait pourtant préféré les ignorer… ! Moira Greyland a eu ce courage. Fille d’un homosexuel et d’une lesbienne pédophiles, elle raconte aujourd’hui, dans un livre, à quarante ans passés, les horreurs subies en famille.

A l’entendre et à la lire, la pédophilie découle bel et bien naturellement de l’homosexualité, telle une tare originelle, inscrite au cœur de la pensée pédéraste. Une bombe pour le lobby LGBT.

« Des mains qui déchirent mon âme » (Moira Greyland)

« Je suis née dans une famille d’auteurs païens célèbres à la fin des années soixante. Ma mère était Marion Zimmer Bradley, et mon père était Walter Breen. A eux deux, ils ont écrit plus de cent livres : ma mère a écrit de la science-fiction et de la fantasy (Mists of Avalon), et mon père a écrit des livres sur la numismatique ».

Et pourtant, Moira Greyland ne porte le nom ni de son père, ni de sa mère. Les raisons, elle les résume dans son récit autobiographique qui vient d’être publié sous format numérique :The Last Closet : The Dark Side of Avalon (Le Cycle d’Avalon est un cycle de fantasy écrit par sa mère) ; il est resté « best-seller » sur Amazon pendant plusieurs semaines.

Un livre à charge, terrible, glauque qui révèle les horreurs de son enfance passée sous la houlette de parents LGBT, familiers des drogues, habitués des orgies, adeptes des pratiques occultes, qui ont sexuellement abusé d’elle ainsi que de ses frères à plusieurs reprises, l’ont psychologiquement violentée et marquée à vie.

Un poème, intitulé « Les Mains de ma mère », en témoigne mieux que tout récit :

« Mains à étrangler, mains à écraser

Des mains pour faire rougir ses enfants

Des mains qui déchirent mon âme

Deux mains maléfiques, basses et corrompues…

Je ne serai jamais la même »

Une enfance marquée LGBT

De détail, on ne donnera pas – on n’étale pas (trop) la turpitude. « J’avais deux parents biologiques à la maison, mais tous deux refusaient d’agir comme des parents traditionnels ». De protection, de réconfort, elle n’a rien reçu. Il fallait qu’elle soit horrifiée de sa féminité et qu’elle accepte de se livrer sexuellement. « La première fois qu’elle m’a molestée, j’avais trois ans. La dernière fois, j’avais douze ans et j’ai été capable de partir », écrit Moira Greyland.

C’est à la fin des années1980 que Moira devenue adulte, a pu enfin faire traîner son père en justice l’ayant personnellement vu abuser sexuellement d’un petit garçon de 10 ans. Une dénonciation qui engendra plusieurs condamnations – les victimes étaient légion – et Walter Breen alla en prison pour le reste de sa vie. Sa femme, Zimmer Bradley, a non seulement reconnu le penchant de son mari au procès-verbal, mais aussi un certain nombre des viols qu’elle avait laissé faire.

Ses propres abus sexuels commis sur sa fille Moira ne furent connus, eux, qu’en 2014, lorsque Moira Greyland fut interrogée par un blogueur et écrivain de science-fiction Deirdre Saoirse Moen. Sa réponse, si instructive, fut publiée par les grands media internationaux, duWashington Post à Die Welt. Bouleversant la communauté de la fantasy qui adulait Zimmer Bradley, et provoquant déjà des remous chez les LGBT-istes. Son livre récent achève de confirmer une réflexion politiquement très incorrecte sur l’homosexualité.

« Il a commencé à m’apparaître que peut-être l’homosexualité était un problème »

« J’ai entendu toutes les protestations habituelles. « “Vos parents étaient méchants parce qu’ils étaient méchants, pas parce qu’ils étaient gaysˮ, mais je ne suis pas d’accord », écrit cette enfant de l’enfer, devenue harpiste (la musique adoucit les mœurs ?), puis épouse et mère de famille convertie au christianisme.

Ce qu’elle ose remettre en cause, c’est l’idée même du sexe et de l’homosexualité. Après toutes ces années passées à tenter de comprendre pour exorciser, « Il a commencé à m’apparaître que peut-être l’homosexualité était un problème ».

Ses deux parents se définissaient comme homosexuels. Mais ils voyaient la pédophilie comme une conséquence naturelle, une concrétisation pleine et logique de leur sexualité (et même dela sexualité). Le père de Moira Greyland était un membre ouvert de la « North American Man-Boy Love Association ». Lui et Zimmer Bradley ont publié conjointement un journal sur la pédérastie et la pédophilie, The International Journal of Greek Love, en 1965. En 1966, Zimmer a écrit un article traitant de la pédophilie lesbienne d’une manière positive et dans ses livres de fantasy, il est aisé de découvrir ces thèmes déclinés dans l’ombre.

Leur fille Moira a été pour eux, surtout pour sa mère, un terrain d’application.

La pédophilie deviendrait ainsi soudainement normale

Pour Moira Greyland, l’idée profonde de la communauté gay est que la société est contrainte à une pratique hétérosexuelle imposée. Et que seule une expérience sexuelle précoce empêchera les enfants d’être enfermés dans cette sphère profondément réductrice. Car enfin, « Le sexe a toujours raison, quelque forme qu’il revête » – il est bon par nature et forcément bénéfique pour les deux parties. Donc il FAUT éduquer les enfants en ce sens, pour leur ouvrir les yeux sur « ce qu’ils sont réellement » – jouisseurs avant tout, de toutes les manières.

Ainsi le sexe précoce fera disparaître l’homophobie, mais « détruira aussi la famille nucléaire haïe avec son paternalisme, son sexisme et son âgisme »… « Si suffisamment d’enfants sont sexualisés assez jeunes, la pédophilie sera soudainement ‘normale’ et acceptée par tout le monde, et les vieilles notions sur la fidélité disparaîtront » écrit Moira Greyland dans un long article publié sur askthebigot.com.

C’est à ce moment qu’elle a commencé à dénoncer le mariage homosexuel, s’aliénant, ce faisant, la plupart de ses partisans : « Ils ne veulent pas accepter la possibilité que l’homosexualité puisse avoir pour résultat de détruire des enfants et même de détruire les adultes qui insistent pour rester dans son esclavage. »

Des témoignages, Moira Greyland en a reçu pléthore. « Chaque enfant de parents gays avec qui j’ai parlé avait certaines choses en commun, écrit-elle dans The Last Closet. Ceux qui n’avaient que des parents de même sexe à la maison avaient soif de leur parent disparu et aspiraient à un vrai père, et presque tous avaient été sexualisés trop jeunes ». Quant aux abus, les chiffres parlent pour eux : ils sont considérablement plus nombreux de la part des « parents » homosexuels.

Mais voilà il y a des vérités qui fâchent. On autorise les victimes – pas leurs critiques. Surtout que la mère de Moira Greyland a toujours été considérée comme une féministe ayant ouvert bien des portes dans les années 1970.

Clémentine Jallais

Voilà le jésuite qui milite pour modifier le catéchisme afin de le rentre compatible avec les mœurs LGBT

Le jésuite James Martin, conseiller pro-gay du Vatican, suggère que le catéchisme catholique contribue au suicide des jeunes LGBT !

James Martin est bien connu aux Etats-Unis pour ses prises de position contraires à la doctrine de l’Eglise catholique. Très actif sur les réseaux sociaux, il prend sans cesse fait et cause pour les homosexuels et les transgenres. Il a aussi fait fait une apparition dans une émission de télévision en dansant sur de la musique rock métal et en agitant ses mains en faisant le signe des cornes de Satan.

Le personnage est tellement hérétique qu’un groupe de prière s’est formé pour prier pour sa conversion au catholicisme.

Mais c’est un tel individu qui a statut de conseiller du Vatican sur les questions LGBT. Du coup, il se sent poussé des ailes et recommande tout simplement de modifier le catéchisme catholique pour le rendre compatible avec les mœurs LGBT…

Dans une interview récente, James Martin, SJ, a cherché à culpabiliser les catholiques. Le catéchisme, tel qu’il est rédigé aujourd’hui, ferait trop de peine aux jeunes LGBT car leur comportement y est qualifié de désordonné et de «dépravation grave». Il veut que cela change.

Mais comment ce jésuite pourrait-il comprendre le catéchisme alors que tout dans son comportement et ses paroles montre qu’il est lui-même désordonné ?

 

Un des chefs du lobby LGBT en Suéde est en prison pour viols sur mineurs

L’un des plus grands responsables d’ONG pro gay en Suède a été condamné à cinq ans de prison pour viol, proxénétisme et d’autres crimes sur mineur qui ont été rendus possibles grâce à son association.

Stefan Johansson était le président régional du plus important groupe de pression Gay en Suède qui est également un des plus anciens et le plus influent dans le monde.  Johansson a déclaré se battre pour promouvoir les «droits» des homosexuels et encourager les initiatives pour aider les travailleurs du sexe, en particulier les mineurs.

Son association « La Fédération suédoise pour l’égalité sexuelle » (RFSL), était le groupe de pression le plus influent pour faire voter la loi sur le mariage homosexuel dans le Royaume de Suède.

RFSL, L considérée comme l’un des groupes de pression les plus réputés en Suède et compte aujourd’hui près de 7000 membres enregistrés et plus de 29 bureaux régionaux. En 2007, les Nations Unies l’ont reconnue comme une ONG avec statut consultatif auprès de l’organisme du Conseil économique et social des Nations Unies et en tant que tel, elle a perçu de généreuses subventions pour financer la publication de son magazine « Out of the Closets « , organiser la gay Pride et diverses campagnes pour influencer la culture et de la conscience des gens sur la « normalité « des gays, lesbien, transgenres et queer.

En 1998, RFSL a créé un groupe de travail sur la pédophilie appellé le PAG, qui jusqu’à aujourd’hui s’est positionné pour défendre les relations entre les mineurs et les adultes, beaucoup des dirigeants et des membres de RFSL ont fait valoir qu’avec le temps ils espèrent normaliser ses relations.

Cette ONG est financée par l’Organisation des Nations Unies et dispose du statut consultatif auprès d’elle. Elle lutte à travers le PAG pour obtenir la légalisation de la pédophilie, qui selon ces termes est un tabou qui doit être combattu.

En 2012, RFSL a lancé une campagne « Soyez gais, bisexuels, transgenres ou gay ! » afin de montrer les aspects positifs de l’homosexualité sous toutes ses formes. Elle y invitait les enfants de treize ans à participer à la journée de la gay Pride.

L’un de ses dirigeants était Stefan Johansson, il a occupé la présidence de la RFSL dans la région de Halland et a organisé des réunions et des conférences pour discuter de la question de la pédophilie.

Dans ces groupes,on ne se battait pas pour empêcher la prostitution des enfants, mais simplement on discutait avec ceux qui ont une expertise en la matière et on partageait les expériences.

Dans une de ses invitations publiées, en 2013, sur son compte Facebook, Johansson appelait à une journée de formation et d’information pour tous les LGBT ayant de  l’expérience dans la vente ou l’achat de service sexuel, les garçons qui se prostituent sur le Net, les hétérosexuels qui achètent les faveurs d’hommes, les transgenres vendant des services sexuels aux hommes et aux femmes « .

Dans l’appel, partagé par plusieurs personnes sur leur profil Facebook, il était indiqué que l’événement aurait lieu dans un restaurant public et qu’il était organisé et parrainé par RFSL, l’organe consultatif de l’Organisation des Nations Unies.

Le vendredi 24 octobre, après un long procès le tribunal du district de Halmstadt a condamné Stefan Johansson à cinq ans de prison et à l’équivalent de  60 000 € de dommages et intérêts pour des accusations de viol aggravé, viol, détention illégale de personnes, proxénétisme, exploitation sexuelle d’une personne dépendante d’agression et d’abus de confiance. La cour a déterminé que pour atteindre ses objectifs, le président de RFSL avait drogué ou forcé des mineurs. Son avocat a allégué des troubles psychologiques afin de diminuer la sentence.

Dans les forums LGBT et les réseaux sociaux , de nombreux participants défendent les crimes de Johansson, en déclarant que ce n’était pas un crime d’être attiré par un mineur, ainsi que faisant valoir que « si les mineurs voulaient vendre leurs corps, ils étaient libres de le faire « .

Pendant ce temps, RFSL Halland a ignoré les actions de son ancien chef, maintenant emprisonné, et comme indiqué sur leur site, elle continue à travailler à la mise en œuvre de la formation  LGBT dans les collèges et à montrer les aspects positifs de cet « état naturel » afin d’éviter de tomber dans les « tabous et l’intolérance. »

 

Interview de Farida Belghoul théorie du genre LGBT Danger pour les enfants (nov 2013)