Archives de Catégorie: Saint Nicolas du chardonnet

6 février 2018 à Paris : conférence de M. l’abbé Billecocq sur les erreurs du modernisme

Une troisième conférence de M. l’abbé Billecocq consacrée aux erreurs du modernisme aura lieu mardi 6 février. L’étude de l’encyclique Pascendi de Saint Pie X offre des réponses à bien des questions de notre temps.
St Nicolas du Chardonnet
23 rue des Bernardins
Paris 5ème
Salle St Germain à 20h00
Entrée rue Monge
Métro Maubert-Mutualité  Ligne 10
Lire l’encyclique Pascendi en ligne:

MICHAEL JACKSON A SAINT NICOLAS DU CHARDONNET…Par Laurent Glauzy

Daniel, un styliste qui a travaillé pour la plus grande boîte de couture française et une des plus immorales, qui a même dessiné des pochettes de Michaël Jackson faisait la connaissance il y a un mois de saint Nicolas du Chardonnet. Il y retourne depuis plusieurs fois par semaine. Cet exemple montre que la messe est un miracle qui agi comme tel. Il est seulement dommage que la Fraternité saint Pie X soit devenu un refuge de cancres brossant le dos des Juifs, que les sermons sont des sermons de pédé et que Fellay est un traitre qui agit comme s’il devait des comptes à Rothschild. Bien entendu, j’écris en termes choisis, car bien des prêtres m’ont fait des confidences que je ne peux révéler. La Tradition qui n’est plus la tradition, est devenue une coterie entre les mains des judéo-maçons. Pour s’en convaincre, il suffit aussi d’écouter de qui l’on ne parle jamais à la Fraternité saint Pie X. J’en profite aussi pour souligner qu’à la procure de saint Nicolas tenue par une brochette de fiottes insipides, mes livres sont refusés depuis plus de deux ans. Il n’y a pas un signe qui contredit que la Fraternité saint Pie X n’est plus la Tradition mais un cheval de Troie dans la Tradition, avec des prêtres qui rasent qui se taisent et qui rasent les murs de peur d’être mutés pour motif disciplinaire. Ainsi, dans le monde des fiottes, le silence n’est pas une lâcheté mais un courage.

CATHOLICISME ET COEUR par Laurent Glauzy

Dimanche, hier, j’ai revu une amie qui est professeur de latin et de grec, à Saint Nicolas du Chardonnet. Cela faisait plusieurs mois qu’elle ne fréquentait plus mon église car elle s’était rapprochée d’un prêtre pseudo-sedevacantiste.

Je l’avais avertie que la théorie et la règle ne faisait pas tout dans le catholicisme mais que c’était la grâce qui agissait. Cette conversation s’était déroulée début 2017, devant la librairie française.

Dimanche, écoeuré par ce prêtre, elle est revenue à saint Nicolas, après avoir été tenté par le protestantisme. Voilà à quoi mènent la sècheresse de coeur et les théories quand elles sont émises par des prêtres qui voudraient être plus intelligents qu’ils ne sont, manquant de charité.

Je souhaite à cette amie un bon retour à saint Nicolas du Chardonnet. A cette occasion, je l’ai revue très souriante.

Je lui offre ce morceau de Hillsong, qu’elle aime particulièrement.