Archives de Catégorie: Sédévacantisme

Narbonne : un sermon contre Laurent Glauzy !

Un sermon, en pleine messe, aura eu raison de ma venue à Narbonne. Heureusement, la providence avait prévu longtemps à l’avance une conférence, une semaine avant, le vendredi 12 et le samedi 13 à Perpignan.

Oui, nous en sommes à présent là. Les sermons ne servent plus dans la fraternité saint Pie X à raffermir la foi, à nous rappeler nos exigences envers Dieu, mais à clamer, « n’allez pas à la conférence de Laurent Glauzy ».

Il ne fait aucun doute que ce prêtre qui aurait agi de concert avec ses collègues de Toulouse, s’est comporté comme un marrane, un infiltré. Il aurait été convenable de me téléphoner, et de discuter entre catholiques de la Tradition. Mais, non, on ne discute jamais dans la frat. On change à la rigueur les serrures comme on le fit au P. Abrahamowicz. Un sermon s’imposait donc pour influencer les esprits faibles qui auraient pu entendre un son de cloche dissonant sur la Rome « apostâte » et pédosataniste. Il suffit de lire Malachi Martin et Don Luigi Villa pour ne citer que les principaux pour savoir que des messes noires se déroulent au plus haut niveau du Vatican. Car, « l’Eglise est éclipsée », pour reprendre les termes de la sainte Vierge à La Salette. C’est-à-dire que la vraie église catholique est cachée pour un temps par un élément étranger. Et, c’est à cet élément étranger que la Fraternité saint Pie X adhère de fait. Cet élément autre est le contraire de l’Eglise. Et, le contraire de l’Eglise, c’est Satan.

Le prêtre de Narbonne a usé de roublardise, affirmant entre autres facéties que je défendais la Terre plate. Il a pris les aspects les plus « contestables » de mon combat pour les servir à la doxa tristement maniable, pour éclipser les autres sujets plus essentiels de mes prises de position. De plus, je ne défends pas la Terre plate, j’expose des réflexions qui me paraissent susciter un débat intéressant, car je pense, comme les visions de sainte Hildegarde le mentionnent, que la Terre est fixe. C’est ce qu’affirmait aussi le premier prix Nobel scientifique américain en 1907, Michelson. Et, si elle est fixe, elle peut ne pas être sphérique, mais tout au moins en forme de poire (piriforme) avec le shéol en bas, comme le décrit la Bible.

Donc, on le voit bien, dans cette histoire, on a agi non comme un catholique, mais comme un marrane, un infiltré. Disons-le différemment, la Fraternité saint Pie X trahit tous les jours Mgr Lefebvre. Elle dit à ses fidèles son dégoût de Rome, mais agit en sous main tout autrement. C’est grave, car le satanisme de la fausse église n’est pas dénoncé. Et qui ne dénonce pas….

Décidément, la Fraternité saint Pie X entre dans les prédictions de La Salette, prédisant que les prêtres feront perdre la foi.

OU ALLER ?

J’ai longtemps rabattu vers la fraternité saint Pie X, car j’avais et je conserve l’image de Saint Nicolas du Chardonnet, de prêtres particulièrement compétents. Je garde ma profonde estime et affection pour ses prêtres hors norme à qui je dois énormément.

Mais, aujourd’hui rester dans la Fraternité saint Pie X, c’est cautionner un cheval de Troie dans la Tradition. Il faut donc reconstruire ailleurs et faire confiance à Dieu. Des prêtres ont quitté la fraternité. Ne pas les rejoindre, consiste à nourrir l’erreur et à occulter leur vrai combat : à les affaiblir. Dans le sud-ouest, nous avons la chance d’avoir deux prêtres de très grande qualité, l’abbé Rioult et l’abbé de Mérode (proche de Mgr Williamson), qui ont eu le courage de quitter la fraternité saint Pie X.

Alors, autant que ce peut, il faut rejoindre des prêtres sedevacantistes pour soutenir LA vérité. Mais, là aussi, certains prêtres sedevacantistes peuvent déplaire par leur personnalité. C’est un fait que l’on ne peut nier. A titre personnel, je garde la fraternité saint Pie X quand je ne peux vraiment pas faire autrement, pour avoir les sacrements. C’est un pis aller. D’autres préfèrent sanctifier leur dimanche, quitte à avoir une vraie messe sedevacantiste par mois. Nous sommes dans une période de fin des temps et rien n’est à présent facile. C’est une épreuve que nous devons affronter.

Cependant, il est un fait à constater par tous : LES GRACES SONT BIEN PLUS GRANDES DANS LES MESSES SEDEVACANTISTES. FAITES-EN L’EXPERIENCE PAR VOUS-MÊMES. DIEU NE MENT PAS. Dans les églises sedevacantistes et chez l’abbé de Mérode, ce sont les relations humaines qui sont chaleureuses et profondes. Comme quoi, le bon Dieu, là encore, ne nous trompe pas. Et, vivre en ces temps est un vrai privilège mettant en évidence les vrais catholiques.

En revanche, si vous craignez le froid, restez dans les églises de la Fraternité. Elles sont admirablement bien chauffées.

La Sainte Vierge nous a transmis le chapelet. Nous avons aussi le chapelet de saint Michel. N’oublions pas ces instruments de la prière quotidienne.

Enfin, prions pour ce prêtre de Narbonne afin qu’il ait des sermons plus catholiques, car nous, catholiques, nous n’avons aucune haine envers quiconque. Ce prêtre a fait montre d’une maladresse et d’une peur incroyable (pour ne pas employer de mots plus durs). Je lui pardonne car nous sommes frères dans le Christ et enfants de notre Sainte Mère. C’est ce qui compte. Mon cœur ne nourrit aucune haine envers cet homme de Dieu, mais j’aspire à la vérité.

 

A LIRE ABSOLUMENT – DANS LA LIBRAIRIE DE LAURENT GLAUZY

le-reseau-rampolla-l-eclipse-de-l-eglise-catholique

 

 

 

LE SEDEVACANTISME S’IMPOSE, par Laurent Glauzy

Ceux qui me connaissent et que j’ai le bonheur d’avoir comme amis savent pertinemment que je dois ma conversion il y a presque vingt ans à un prêtre sédévacantiste allemand.

J’ai toujours été sedevacantiste, mais n’ayant pas trouvé de prêtre dans mes exigences en France, et dans ce milieu, je me suis rabattu aux messes de la Fraternité saint Pie X. J’ai découvert les prêtres de saint Nicolas à Paris, pour lesquels je garde un profond respect, car ils ont toujours été à mon écoute, m’ont confessé et m’ont donné la communion. En un mot, ils ont nourri mon âme.

Dieu m’a certainement ouvert le chemin de saint Nicolas, car le premier prêtre à m’y avoir confessé était l’Abbé Schäffer, d’origine alsacienne. La providence a voulu qu’il fasse la jonction entre mon prêtre allemand et les prêtres de Saint Nicolas.

Les prêtres de Saint Nicolas sont exceptionnels, pour ne pas dire parfaits. L’on doit cela à Mgr Lefebvre. Sans lui, de nombreuses âmes se seraient perdues. Cet homme est vraiment un saint, et ceux qui l’on connu peuvent aussi parler d’un homme remarquable dans ses rapports humains, dans sa patience, sa gentillesse et son sens de l’humour. Des qualités qui ne sont que catholiques et que l’on ne peut qu’apprécier dans la Tradition.

Aujourd’hui, les prêtres de la Fraternité saint Pie X sont pris en otage par les ambitions personnelles de leurs chefs et très certainement par des financements qui n’ont rien de catholiques. Ceux qui veulent savoir verront dans cette hiérarchie des influences troubles et talmudistes. Je le réécris, deux prêtres m’ont affirmé qu’il y eut à l’époque de Mgr Lefebvre des tentatives de financements par certains grands banquiers, notamment le plus grand. Mais Mgr Lefebvre a toujours pris soin de renvoyer les propositions. Je ne peux pas citer les noms de ces prêtres, car il s’agit de confidences, ni m’exprimer à demi-mots.

Quoi qu’il en soit nous constatons que les prêtres de la fraternité n’osent plus parler, alors que le Vatican est devenu un siège du satanisme (Cf. Apparition de la Salette ; le père exorciste Gabriel Amorth). Une vidéo enregistrée par une certaine Svali et dont le site a été fermé, et qui a mystérieusement disparu, se présentant comme une ancienne Illuminati corroborent les propos du P. Amorth et parlent même de crimes rituels dans les sous-sols du Vatican.

Dans mon ouvrage PEDOSATANISME ET FRANC-MACONNERIE, il est écrit que certains papes sont accusés même de pédosatanisme. Quoi de plus normal quand on connait les atrocité de Paul VI.

En clair, nous savons que le Vatican est le siège du satanisme et nous constatons AU MOINS que cette église ne dénonce pas les atrocités de la franc-maçonnerie, ni les scandales liés au pédosatanisme. Or, j’expose toujours que l’on connaît une personne n’ont pas dans ses déclarations ou dans ses soi-disant combats qu’elle mène, mais dans ce qu’elle ne dénonce jamais et ce qu’elle ne combat jamais.

Ainsi, et en plus des prophéties de La Salette et des écrits du P. Amorth, nous constatons que ce Vatican n’est pas l’Eglise mais le siège de Satan.

Et que dit la fraternité saint Pie X ? RIEN.

La tradition catholique ne dit RIEN quand il s’agit d’accuser une église dirigée par Satan et ses pratiques. Cela s’appelle de la complicité et cette couardise devra s’expliquer au ciel, car en attendant au Vatican les satanistes s’adonnent à leurs pratiques. Je rappelle qu’à l’élection de Paul VI, au même moment, il y eût deux messes noires, aux Etats-Unis et l’autre la chapelle sainte Pauline 0 Rome.

Alors on « fait du muscle », on s’admire, on parle bien en chaire. Mais rien n’est jamais dénoncé, alors qu’il est -5 avant l’arrivée de l’Antéchrist.

Je dois l’écrire : je suis un converti, et je vois une grande différence entre les convertis et ceux qui ont reçu la foi comme l’on reçoit une cuillère d’argent dans la bouche. Les premiers sont des combattants, les autres des pusillanimes, des bourgeois venant troquer leur place au paradis contre quelques messe et quelques demi confessions manière de laver son linge sale et d’avoir bonne conscience pour continuer à s’admirer.

Il est un fait, qu’à la veille de l’avènement de l’Antéchrist, la fraternité saint Pie X a à présent déposé les armes de par la trahison de ses chefs envers Mgr Lefebvre et que dans le mesure du possible nous pouvons fréquenter en premier lieu des messes sedevacantistes.

Un lecteur me faisait part qu’il y avait plus de grâces dans les messes sedevacantistes. Je peux affirmer que j’ai déjà ressenti la même impression. Il est un fait aussi que Dieu ne demanderait pas aux hommes de prier UNA CUM (avec) des papes satanistes sous prétexte qu’il serait pape.

En outre, j’émets beaucoup de réserve non pas sur le discours mais sur le jeu de Mgr Williamson. Il y a plusieurs années la presse internationale lui accordait les plus belles pages sur ces position révisionnistes. L’hebdomadaire allemand Der Spiegel, tirant à 5 millions d’exemplaires, lui accordait 5 pages sur ces mêmes positions révisionnistes. Toute personne n’appartenant pas au système ne peut avoir pareille publicité. Je me demande si Mgr Williamson est franc-maçon, s’il appartient aussi au Services secrets britanniques. Malgré son discours très séduisant, je n’ai aucune confiance en lui. Lisez à ce sujet LE RESEAU RAMPOLLA qui vient de paraître (disponible dans ma librairie pour 33 € fco de port : L. Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cx ou Paypal : laurent-blancy@neuf.fr)

Je constate aussi le succès croissant d’un prêtre clairement sedevacantiste, comme l’abbé Rioult (Cf. vidéo). Et je m’en réjouis. IL est tant de sortir des sentiers battus et faire preuve de courage.

Dans la revue MJCF du printemps 2018n l’Abbé Callier cite saint Pie X : « Ce qui est présentement le plus nécessaire, c’est d’avoir dans chaque paroisse un groupe de laïcs à la fois très vertueux, éclairés, résolus et vraiment apôtres. »

Saint Pie X sentait déjà la défaillance des prêtres, qui comme aujourd’hui trahissent Mgr Lefebvre pourvu qu’ils aient une petite place et une perspective promotionnelle. Quelle tristesse et quelle complicité avec les satanistes du Vatican.

 

CATHOLICISME ET COEUR par Laurent Glauzy

Dimanche, hier, j’ai revu une amie qui est professeur de latin et de grec, à Saint Nicolas du Chardonnet. Cela faisait plusieurs mois qu’elle ne fréquentait plus mon église car elle s’était rapprochée d’un prêtre pseudo-sedevacantiste.

Je l’avais avertie que la théorie et la règle ne faisait pas tout dans le catholicisme mais que c’était la grâce qui agissait. Cette conversation s’était déroulée début 2017, devant la librairie française.

Dimanche, écoeuré par ce prêtre, elle est revenue à saint Nicolas, après avoir été tenté par le protestantisme. Voilà à quoi mènent la sècheresse de coeur et les théories quand elles sont émises par des prêtres qui voudraient être plus intelligents qu’ils ne sont, manquant de charité.

Je souhaite à cette amie un bon retour à saint Nicolas du Chardonnet. A cette occasion, je l’ai revue très souriante.

Je lui offre ce morceau de Hillsong, qu’elle aime particulièrement.