Archives de Catégorie: Vatican2

Dans Notre Dame, UN MIRACLE !

En cette semaine Sainte, alors que l’incendie Criminel a ravagé lundi la toiture de Notre Dame, notre Seigneur vient de nous envoyer UN SIGNE DIVIN :

Les Braises tombées à l’intérieur de la Cathédrale ont fait des dégâts, Oui !

Regardez bien :

Les braises ont Détruit « l’autel » qui sert pour célébrer la nouvelle « messe » de Paul VI .

Mais le Maître Autel de Tradition pour célébrer La Sainte Messe de Pie V est en revanche intact.

 

« Ils ont des yeux et ne voient point. » Jérémie V,21

 

Confirmé dans cette Vidéo :

 

Kyrie Eleison

Sans parler de la statue de Sainte Marie « Notre Dame » qui a été épargnée, de la Croix qui est intacte………….

C’est le signe d’Amour Divin que notre Seigneur Jésus-Christ nous envoie et nous Témoigne pour cet incendie volontaire de sa Demeure.

Notre Seigneur vient de nous montrer sa Puissance Divine et nous faire savoir que nous, Catholiques de Vatican 1, sommes bien dans le Chemin qu’il a tracé pour nous et qui, Seul, mêne à lui.

Vatican 2 est de fait DETRUIT.

Tel est le message qu’est venu nous délivrer Notre Seigneur.

 

 

SYLVAIN DURAIN

Dénonce Vatican II Benoit, avant de rendre ton Âme !

Benoît XVI explique la pédophilie dans l’Église par la libération sexuelle des années 60

Le pape Benoît XVI en décembre 2015.

Dans une lettre publiée ce jeudi, l’ancien pape a pointé le mouvement de libération sexuelle des années 60 pour expliquer les récents scandales de pédophilie qui secouent l’Église catholique ces derniers mois.

 

Benoit XVI.png

*****

Parler de « Libération Sexuelle » sans parler de la franc-maçonnerie qui dirige le Vatican est un leurre Benoit !

 

Dénonce Vatican II infecté de loges maçonniques Benoit, Lave, Purifie et Sanctifie ton Âme avant de rejoindre le Rédempteur a qui tu devras rendre des Comptes.

Quels sont les rappels que doivent affirmer les catholiques aujourd’hui avec à la visite du pape François au Maroc ? Par AyM.B.

L’homme d’intelligence, de bon sens, ou de saine clairvoyance, doit s’exprimer et dire les choses.
Autrefois, c’était le rôle de l’Église catholique de motiver l’observance, la juste obéissance que l’homme éduqué devait lui rendre.
C’était donc pour le bien de sa famille, de sa patrie, pour le bien des âmes et pour son propre salut, que le français attendait en confiance, que la sainte Église catholique donne son avis sur la pastorale comme sur l’observance de la doctrine. Le français savait donc ce qu’il fallait faire pour préserver le bien commun la justice.
Oui ! L’église était un guide pour le troupeau terrestre, selon la parole de Jésus: « Allez répandre la bonne nouvelle de l’Évangile sur toute la terre » .
Une guidance pour les prêtres, les fidèles, les princes et les royaumes.
L’Église catholique était jadis écoutée de tous avec grande confiance, aujourd’hui, celle-ci est dévoyée, éclipsée.
C’est pour cette raison, sans réel phare pour illuminer les coeurs et les intelligences, que l’homme qui sent son cœur vibrer, doit prendre la parole pour évoquer qui est juste, ce qui est sain.
Oui celui qui voit clairement, qui comprend sûrement, doit s’exprimer, doit le dire aux autres.
Ainsi donc, c’est par amour pour sa famille, pour amour de la terre de ses pères, pour le Dieu vivant, mettant la vérité au-dessus de tout que le français, par et pour le témoignage de son peuple, doit dire ces choses.

Les magiciens juifs ou marranes qui dirigent la France technocratique du 21ème siècle, veulent une France métissée, café au lait et islamique. Mais pourquoi ?
Et bien simplement car l’islam est aimé des magiciens révoltés pour l’erreur qu’il représente, comme toutes les autres erreurs l’islam doit être glorifié, sanctifié.
En vérité je vous le dis, les satanistes détestent les musulmans mais adorent l’islam. La charia n’est pas un obstacle au projet de Satan car la doctrine coranique sert le noachisme, à savoir la doctrine de la religion universelle, qui est aussi celle de Vatican 2 et celle du nouvel ordre mondial pour la dictature à venir.

Ces fous furieux juifs et kabbalistes, savent très bien ce qu’ils font et disent, les hommes métissés, doublés de nomades sans attache, sont plus facilement contrôlables, tous les hommes embrigadés par le mensonge diabolique de la conquête terrestre, le sont tout autant. C’est contre cela qu’ont lutté de tout temps les hommes bien guidés et les rois de France.
N’est-ce pas là, d’ailleurs, la volonté profonde inhérente au judaïsme talmudique, le culte qui a kidnappé la France, à savoir la conquête du monde à partir de Jérusalem où chaque juif aura, pour lui seul, 2800 esclaves selon la tradition rabbinique !!

Pauvre France, gens de peu de foi.
Que ferez-vous quand les égorgements se multiplieront à vos portes ?

L’histoire juive apocalyptique des trois coqs raisonne amèrement.
Le rabbin ne dit-il pas que l’islam est le balai d’Israël ?
Pour détruire la Croix, nous les Juifs, utiliserons ceux qui la combattent, pour une gloire terrestre.
Comme si Dieu pouvait accepter au paradis le meurtrier ?

Dieu a interdit aux hommes de chercher un bonheur terrestre car ce que nous avons à combattre, ce sont les autorités, ce sont les princes du royaume des ténèbres. Il n’y a aucune gloire ici-bas, si ce n’est celle de Satan.

Le combat qui plaît à Dieu n’est pas dans la conquête terrestre mais un combat personnel contre ses propres iniquités.
Ô chrétiens modernes, la foi n’est-elle pas strictement définie, n’est-elle pas un combat de tous les jours ?
Ô musulmans fièrs et vindicatifs, où est le renoncement de votre vie propre, comment ferez-vous pour échapper au feu de la géhenne ?

L’Église catholique d’aujourd’hui est venue faire reconnaître sa nouvelle théologie de compromis à Marrakech.
Le pape a rencontré le roi du Maroc. Depuis que l’Église est dans l’erreur elle n’a jamais été aussi proche de l’islam.
Mais que disaient aux musulmans les saints ?

Le voyage du pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019, nous rappelle la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, intervient huit siècles après la passion des premiers martyrs de l’ordre franciscain, survenue en 1220, à Marrakech. Des saints peu familiers de la conception moderne du dialogue interreligieux.

Cinq proto-martyrs illustrèrent les commencements de l’ordre séraphique fondé en 1209 par saint François : Bérard de Carbio, originaire d’Ombrie et fin connaisseur de la langue arabe, Othon, Pierre, Adjute et Accurse, ces deux derniers étant frères lais.

Arrivés clandestinement en Andalousie, ils se mirent à prêcher l’Evangile devant la mosquée de Séville avant d’aller trouver le calife. Ils l’exhortèrent à embrasser la foi chrétienne, ce qui leur valut dans un premier temps d’être seulement emprisonnés. Bientôt libérés, les cinq religieux furent emmenés au Maroc, selon leur souhait.

Arrivés dans ce pays, ils se présentèrent devant le sultan à Marrakech, non pour lui expliquer que le pluralisme des religions était voulu par Dieu, mais afin de le convaincre d’embrasser la vraie foi, et donc de rejeter l’islam et de se faire baptiser.

Devant leur détermination à prêcher la foi chrétienne dans la ville, les cinq moines furent aussitôt arrêtés et décapités à coups de cimeterre par le sultan lui-même.

Lorsque les corps des martyrs furent rapatriés, un jeune homme nommé Fernando, chanoine du monastère Sainte-Croix de Coïmbra, au Portugal, fut tellement bouleversé au passage des reliques de ces saints martyrs, qu’il rejoignit l’ordre franciscain, prenant le nom d’Antoine. L’histoire du grand saint Antoine de Padoue venait de commencer.

Le catholique doit reconnaître que l’obéissance est une part importante de sa religion et qui fortifie son âme.

Mais avant l’obéissance saine, je crois sincèrement, le catholique doit conserver la vérité, notre Seigneur Jésus-Christ. La foi prédomine l’obéissance.

Voici donc les rappels que doivent garder les catholiques avec la visite du pape François au Maroc, pour faire briller leur intelligence et vibrer leur cœur. Et pour la conversion des musulmans à la vérité révélée selon le souhait de Dieu. Par AyM.B.

Sources: Google pour les iconographies chrétiennes. Fraternité sacerdotale saint Pie X pour l’histoire des saints de l’Église catholique.

Bergoglio, le Vrai pape des Migrants qui veut Tuer l’Europe Chrétienne.

Bergoglio vient de nous démontrer, par ce qu’il vient de dire, pourquoi il a été mis en place : Faire périr l’Europe encore Chrétienne sous le Poids des Migrants Musulmans protégé par la secte Vatican II.

Site : Boulevard Voltaire

Le pape et l’immigration : est-ce bien catholique ?

Du pain bénit : le pape argentin vient d’en offrir une pleine corbeille à tous ceux qui souhaitent que l’Europe ouvre toujours plus largement ses portes à l’immigration. “La sécurité des migrants passe toujours avant la sécurité nationale”, a déclaré François Ier.

D’emblée, une question me vient à l’esprit : et la sécurité des millions de personnes qui souhaitent tout simplement vivre en paix dans le pays de leurs ancêtres, elle passe avant ou après la sécurité des migrants ? Au nom même des principes édictés par le pape – “la centralité de la personne humaine […] nous oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale”, a-t-il déclaré -, ne sommes-nous pas en droit de nous poser légitimement cette question ? Et si l’accueil, toujours plus large, toujours plus généreux – le pape préconise carrément le regroupement familial au sens le plus large du terme : “grands-parents, frères et sœurs et petits-enfants” et sans qu’il ne soit soumis à des contingences économiques -, met en cause la sécurité personnelle de nos concitoyens (sécurité physique, matérielle, sociale, spirituelle), comment fait-on ? Le pape se garde bien de donner la réponse.

De fait, que vient de faire le pape ? Tout simplement, sous les atours d’une charité dont on se demande comment elle pourra bien s’ordonner, de légitimer toutes les formes d’immigration, y compris illégales puisqu’il est favorable à une “offre de parcours de régularisation extraordinaire pour les migrants qui peuvent faire valoir une longue présence dans le pays”.

Par ailleurs, le pape est opposé au principe de l’assimilation qui, pour lui, “conduit à supprimer ou à oublier sa propre identité culturelle”. On comprend donc – et l’on est rassuré ! – que le souverain pontife est soucieux des identités culturelles. Nouvelle question, alors, qui me vient à l’esprit : mais si notre propre identité culturelle est menacée face à des vagues toujours plus importantes de migrations sur notre sol européen, nous concède-t-il le droit de ne pas nous assimiler afin de rester nous-mêmes et, accessoirement, de continuer à pratiquer la religion qui nous a été transmise et, à notre tour, de la transmettre ? C’est donc la fin des nations, pourtant reconnues par les Écritures (“Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit”, Matthieu 28) que l’on peut alors prophétiser.

On voit, là, que les propos du pape méritent d’être confrontés à la réalité. Pour faire court, ils ne sont pas parole d’Évangile !

Sur ce sujet des migrants, déjà en 1989, le cardinal Etchegaray, qui ne passait pas pour un affreux réactionnaire, alors qu’il présidait la commission Justice et Paix, déclarait : “Il appartient aux pouvoirs publics, qui ont la charge du bien commun, de déterminer la proportion de réfugiés et d’immigrés que leur pays peut accueillir.” Le catéchisme de l’Église catholique, lui-même, est assez précis sur ce sujet : “Les autorités publiques peuvent en vue du bien commun subordonner l’exercice du droit d’immigration à diverses conditions juridiques, notamment au respect des devoirs des migrants à l’égard du pays d’adoption ; l’immigré est tenu de respecter avec reconnaissance le patrimoine matériel et spirituel de son pays d’accueil.” On est loin de l’espèce d’open bar préconisé par le pape actuel.

En faisant passer la “sécurité personnelle” devant la “sécurité nationale”, le pape semble faire passer le bien commun au second plan, et ce, en contradiction avec ce que d’autres papes ont pu énoncer. Ainsi, Pie XII déclarait en 1946, à propos de l’immigration : “En cette matière, ce ne sont pas les seuls intérêts des immigrants, mais aussi la prospérité du pays qui doivent être consultés.” Et peut-être même en contradiction avec la doctrine sociale de l’Église. En effet, le compendium de cette doctrine ne précise-t-il pas que “le bien commun ne consiste pas dans la simple somme des biens particuliers de chaque sujet du corps social”.

*****

Bergoglio doit savoir que Rien ne dure Eternellement. Son Vatican II n’est plus qu’une antre dans laquelle pullule des pédo-criminels, des sorciers vaudoux et des vampires.

Les Catholiques ont le Devoir de reprendre le Vatican des mains de ces sbires qui font des ORGIES dans des Lieux qui ont martelé l’Histoire de la Rome Catholique depuis l’ Empereur Constantin et Sainte Hélène.

Nous devrons Marcher sur Rome et sortir avec Force toute cette prêtraille sataniste qui n’a sa place qu’en Guyane, au Bagne de Cayenne, enchaînée à la roue qu’ils tourneront jusqu’a leur mort.

Le Vatican doit être repris à cette engeance de Mort.

Vatican City - 1.jpg

 

Les Catholiques ont le devoir d’aller Libérer Rome et de jeter les ordures et les sectes maçonnes dans les poubelles de l’histoire.

vatican Rome.jpg

Marcher sur Rome

Vue du Vatican.jpg

 

La Marche sur Rome.png

Parce-que Nous Savons.

L’ISLAM EST LA VRAIE CROYANCE DE VATICAN II, par Laurent Glauzy

L’auteur de ce message est d’un ami lecteur à l’égard duquel je souscris volontiers à la même analyse. A ce propos, je vous conseille le livre L’ANTECHRIST ET LES JUIFS dont je suis l’auteur et établissant que l’Islam sera utilisé pour asseoir le pouvoir de l’Antéchrist.

Islam veut dire l’Apostasie. Islam est le Paganisme (Idolâtrie) déguisé en monothéisme.
La Sodomie est le dernier signe avant la destruction totale. Pourquoi le Concile du Vatican II a supprimé le latin?

C’est pour créer le vide afin d’introduire plus tard l’arabe, car l’arabe est le latin (la langue liturgique) de Lucifer. Bientôt, les Catholiques seront incités à apprendre l’arabe, et à prier au nom d’Allah. (Dans le catéchisme du pseudo pape d’origine juive « Jean-Paul 2 », une clause sur Allah, qui serait le Dieu d’Abraham, donc Dieu de la Bible!!!!  Alors
que Dieu se définit comme Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, Dieu d’Israël à Moise (Exode 3 : 15)l !)

« Allah est-il le Dieu de la Bible? » sera la dernière bataille des Catholiques, après celle sur la Vierge Marie islamique. L’église conciliaire est la Mosquée catholique en devenir; des Conciliaires seront Musulmans.

La vidéo ci-dessous avait eu son compteur bloqué par « Youdetube », constatant son succès : 40.000 vus en 4 jours de post.

 

 

Une partie importante de la nouvelle messe fut composée au… bistrot !

Les fruits de la réforme de Paul VI (1970), bannissant la messe millénaire, sont plus que pourris… « Louis Bouyer, théologien (il était spécialiste de la liturgie) et ami de Paul VI, a été mêlé de très près à la réforme liturgique qui a abouti à la nouvelle messe.
Ses Mémoires ont été éditées en 2014 aux éditions du Cerf. Acquis aux idées modernes, mais cultivé, d’humeur indépendante, connaissant tout le monde et en plus assez mauvaise langue, ce qui rend hélas son écrit encore plus agréable à lire : son témoignage sur cette période est fort instructif. Entre autres, on peut relever ce passage qui manifeste le grand sérieux avec lequel le missel de Paul VI a été composé : On aura une idée des conditions déplorables dans lesquelles cette réforme à la sauvette fut expédiée, quand j’aurai dit comment se trouva ficelée la seconde prière eucharistique.
Entre des fanatiques archéologisant à tort et à travers, qui auraient voulu bannir de la prière eucharistique le Sanctus et les intercessions, en prenant telle quelle l’eucharistie d’Hippolyte, et d’autres, qui se fichaient pas mal de sa prétendue Tradition apostolique, mais qui voulaient seulement une messe bâclée, dom Botte et moi nous fûmes chargés de rapetasser son texte, de manière à y introduire ces éléments, certainement plus anciens, pour le lendemain !
Par chance je découvris, dans un écrit sinon d’Hippolyte lui-même, du moins dans son style, une heureuse formule sur le Saint-Esprit, qui pouvait faire une transition, du type Vere sanctus, vers la brève épiclèse. Botte, pour sa part, fabriqua une intercession plus digne de Paul Reboux et de son A la manière de … que de sa propre science. Mais je ne puis relire cette invraisemblable composition sans repenser à la terrasse du bistrot du Transtévère où nous dûmes fignoler notre pensum, pour être en mesure de nous présenter avec lui à la Porte de Bronze à l’heure fixée par nos régents ! (p. 199).
Une partie importante du canon composée au bistrot : si l’Église conciliaire boit la tasse, il ne faut pas accuser le manque de pot ! » Abbé B. Espinasse sur la Porte latine Sur cette question, il faut lire (pour commencer) le Bref examen critique du nouvel ordo missae, signé des cardinaux Ottaviani et Bacci.
Retrouvez cet article et l’info alternative sur : http://www.contre-info.com
Salle Serpent Vatican.png
« Entrées précédentes