Archives de Catégorie: Homosexualité

Hervé Ryssen : Homosexuels, pédophiles et tueurs en série. La face sombre du lobby LGBTQPed.

 Chose surprenante, il n’y a aucune information disponible sur internet à ce sujet.

Si vous tapez « homosexualité et criminalité » sur internet, vous tomberez sur des articles de presse relatant des affaires dans lesquelles des homosexuels ont été victimes d’agression, ou bien sur des listes de pays criminalisant l’homosexualité. Ce n’est qu’en lisant les biographies de certains grands criminels que l’on voit que beaucoup (pas tous !), étaient homosexuels et pédophiles.

 

Tous les livres d’Hervé Ryssen sont ici :

http://herveryssen-leslivres.hautetfo…

Soutenez-le ! https://twitter.com/HRyssen

Voilà où Mène une Société Dyscrasique !

Vienne : un fossé « anti-homo » creusé autour du Bois Cernin à Neuville-de-Poitou.

Depuis le début de la semaine, un fossé est creusé et une barrière va être dressée pour empêcher les voitures de pénétrer dans le Bois Cernin devenu un lieu de rencontres homosexuelles.

Depuis le début de la semaine, un fossé est creusé et une barrière va être dressée pour empêcher les voitures de pénétrer dans le Bois Cernin devenu un lieu de rencontres homosexuelles.
© Photo NR

La municipalité de Neuville-de-Poitou vient de creuser un fossé interdisant l’accès en voiture dans un bois prisé des homosexuels pour leurs ébats.

Le Bois Cernin est en passe de devenir… le bois cerné ! Un petit bois ceinturé d’un large sillon en guise de ceinture de chasteté. Au fil des mois, depuis un an, ce pauvre bout de bois bordant le dolmen, isolé au milieu des grandes cultures, est devenu un lieu de rendez-vous homosexuel.

Facile d’accès depuis la RD347 toute proche, le site est aussi devenu beaucoup trop fréquenté, vers 17 h-18 h, par des hommes en quête de relations fugaces en pleine nature.

La municipalité de Neuville-de-Poitou a décidé d’y mettre un coup d’arrêt de manière radicale en creusant un fossé autour du bois et en installant une barrière avec cadenas sur la route desservant les abords immédiats du site.

« Une vingtaine de personnes différentes s’y retrouvent »

Depuis le début de la semaine, une pelleteuse et un camion s’activent pour creuser un sillon profond d’une cinquantaine de centimètres et large d’autant.

« A plusieurs reprises des familles se sont plaintes », explique Isabelle Capet, adjointe au maire en charge de la communication et du développement économique. Elles sont tombées sur des hommes en plein ébat dans les bois.

Si le site est propice aux rencontres tranquilles, au camping sauvage à la belle saison et aux escapades adolescentes toute l’année, la mairie ne veut pas qu’il devienne, en plus, un point de rencontres sexuelles. « Quand nous avons été informés de ce qui se passait, le policier municipal a été envoyé sur place, la gendarmerie aussi y va régulièrement », poursuit l’élue neuvilloise.

« Ils ont délivré des avertissements, mais je n’ai pas eu connaissance de procès-verbaux dressés. Nous nous sommes même déplacés plusieurs fois entre élus avec le policier municipal et les gendarmes, rien n’y fait, nous essayons donc une autre solution ! raconte Isabelle Capet. Je pense qu’il y a une vingtaine de personnes différentes qui se retrouvent dans le bois pour ce genre de relations. Nous avons donc décidé d’empêcher les voitures de pouvoir se garer dans le bois, car c’est ce qui se passait. »

Les personnes qui voudront accéder au site, où la mairie entretient des installations avec une sorte de club-house semi-ouvert, un barbecue en béton et des tables maçonnées, pourront toujours le faire. Mais il faudra demander la clé du cadenas au préalable.

Le fossé est censé dissuader les nouveaux utilisateurs du bois, déclarés persona non grata, de venir sur place. Le simple fait de se garer le long du bois au vu et au su de tous devrait suffire, espère la municipalité, à les contraindre de se chercher un site plus à l’écart et, surtout, à l’abri des rencontres fortuites et indésirables.

Le Bois Cernin est, semble-t-il, devenu un nouveau point de rencontres homosexuelles depuis que Jaunay-Marigny a été confronté à la même problématique au Bois de l’An 2000.

« Nous avons fait des aménagements de sécurité routière en inversant le sens de circulation. Avant les voitures arrivaient par-derrière, par le château d’eau. Maintenant, l’entrée dans le bois se fait par-devant avec un parking au niveau du rond-point. Depuis ces aménagements, nous n’avons plus de remontées », témoigne Jérôme Neveux, maire de la commune. « Le bois était en fait référencé sur un site de rencontres et des promeneurs s’étaient retrouvés nez à nez avec des gens qui n’étaient pas là pour ça ! »

 

https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/commune/neuville-de-poitou/neuville-de-poitou-un-fosse-anti-homo-creuse-autour-du-bois-cernin

 

Qu’en pensent les « Gays » contactés par le magasine « Têtu » ?

 

La commune de Neuville-de-Poitou, à côté de Poitiers, a fait construire un fossé et une barrière dans un petit bois pour empêcher l’accès aux voitures. Une des raisons : le lieu serait devenu depuis quelques mois un point de rencontres gay.

L’histoire prend racine dans la petite commune de Neuville-de-Poitou, 5.000 habitants, située à une dizaine de kilomètres de Poitiers. En bordure du chemin de Mirebeau, à quelques encablures du Dolmen des Amoureux, se trouve le petit bois de Cernin.

Toute l’année, « c’est un site propice aux rencontres tranquilles, au camping sauvage à la belle saison et aux escapades adolescentes », décrit La Nouvelle République. On y trouve des sentiers pédestres, des tables de pique-nique, un barbecue et même une salle des fêtes. Mais depuis quelques mois, il semblerait qu’il soit aussi devenu un « point de rencontres sexuelles » pour les gays.

Un lieu « familial »

Contactés par TÊTU, plusieurs hommes gays vivant dans la région nous ont confirmé qu’il s’agissait bien d’un lieu de rencontres, assurant toutefois qu’il est peu fréquenté. « On y va plutôt pour se faire plaisir rapidement », nous assure l’un d’eux. Le bois est également référencé sur le site gay lieudedrague.fr, qui le décrit comme un « lieu cool et sympa dans petit bois le soir ».

Des rencontres qui ne plaisent pas du tout à la mairie, qui souhaite que ce lieu, traversé par une « chemin très fréquenté » reste « familial ». « Plusieurs personnes nous ont rapporté des faits d’exhibitionnisme entre adultes, peu importe leur sexualité, et des familles sont tombées nez à nez sur des gens le pantalon au pied », déplore auprès de TÊTU la maire de la commune, Séverine Saint-Pé. 

Elle nous explique avoir elle-même constaté les faits avec d’autres élus. « Nous avons vu quatre hommes qui sortaient du bois et leur avons dit que c’était plutôt un lieu pour faire des joggings ou des balades. » Ils ont également relevé leurs identités et plaques d’immatriculation avant de les transmettre à la gendarmerie.
Pour enrayer ce phénomène, la mairie a décidé d’agir en faisant construire un fossé et une barrière cadenassée pour empêcher l’accès du site aux voitures. Et de facto, limiter l’accès aux amateurs de plaisirs en extérieur. Dans son édition du 10 mai, le journal La Nouvelle République a publié un article sur le sujet intitulé : « Vienne : un ‘fossé anti-homo’ creusé autour du bois Cernin à Neuville-de-Poitou ».

Auprès de TÊTU, Séverine Saint-Pé se dit « choquée » par l’utilisation du terme « fossé anti-homo », utilisé par le journal, et envisage de porter plainte « pour propos diffamatoires ». « Des gens ont cru qu’il s’agissait de nos propos et parlent même de porter plainte contre la mairie », regrette l’édile.

Car si ces rencontres expliquent « en partie ces aménagements », Séverine Saint-Pé martèle que ça n’est pas la seule raison. « Nous souhaitons aussi éviter l’intrusion de véhicules dans les sous-bois, qui abîment la végétation, empêcher les dépôts sauvages de déchets et lutter contre les faits réguliers d’incivilité. » Des policiers municipaux se seraient récemment fait agressés par des jeunes alcoolisés à cet endroit.

Des aménagements inutiles ?

Comme le rappelle La Nouvelle République, la commune voisine de Jaunay-Marigny avait récemment été confrontée « à la même problématique ». Le maire avait alors, lui aussi, décidé de faire des travaux sur la voirie.

Pour un des hommes que nous avons pu interroger, ces aménagements ne servent pas à grand chose.

 

« Si les gens ne vont plus au bois de Cernin, ils iront ailleurs. »

Le Bois Cernin. Crédit : Google Street View.

 

*****

Oui, bien évidemment, les Gays iront Ailleurs !

Et l’on verra des Fossés « ANTI-HOMO » dans toutes les Communes Boisées de France et de Navarre.

Agnès Cerighelli ne lâche rien !

Agnès Cerighelli s’attaque ouvertement et publiquement au Lobby homosexuel et transgenre LGBT depuis bien avant son adhésion à « En Marche ».

Elle n’a jamais caché qu’elle voulait un poste de pouvoir pour COMBATTRE ce puissant lobby arvec LES ARMES DU POUVOIR.

Son Tweet du 30 Mars lui a valu des Insultes, des signalements, et une de HAINE inouïe.

Agnès Cerighelli.png

 

Au tout début de sa lutte frontale contre ce lobby, Agnès Cerighelli a du affronter le Pire des Pires.

Une enquête à même été diligentée conte elle, et quelle enquête !

Les Foudres se sont déchainées en septembre 2018 et le clairon du « Mensonge »contre Agnès s’est fait entendre !

« TOUT EST FAUT » ont-ils proclamé !

Agnès1.png

 

Agnès2.png

 

Mais Nuance : Agnès est bien tout ce qu’elle dit être  MAIS il est expressement demandé partout de l’Exclure de Tout !

 

Nous ne saurons pas quel est ce « Membre de cabinet Ministériel » !!! Dommage.

Voilà le « récit » de Maxime Haes sur Agnès Cerighelli :

« Elle est complètement cinglée et mythomane », a assuré à franceinfo un membre de cabinet ministériel, qui assure que l’élue est perçue « comme un loup blanc au gouvernement ». Les services de sécurité ont même pour consigne de « l’éloigner dès qu’ils l’aperçoivent ». Agnès Cerighelli est pour l’instant toujours adhérente de La République en marche, mais le comité local auquel elle appartient dans les Yvelines réclame son exclusion.

L’élue a fait savoir qu’elle postulait au secrétariat d’État consacré à l’Enfance. Elle dénonce « une campagne de décrédibilisation et de déstabilisation, menée par l’extrême gauche en pleine période de remaniement ministérielle ».

C’est tout ce qu’il faut à l’engeance pour qu’elle se prouve à elle-même qu’elle a raison.

L’enquête a charge contre Agnès a prouvé l’innommable, l’inimaginable ……….

Agnès est Militante de la MANIF POUR TOUS !!!

Agnès.png

 

Lorsque la Vérité est dite, ils parlent d’intox, de HAINE, de Mensonges, de gens arriérés et cinglès, de mythomanes, de racisme, d’antisémitisme………..l’on connait la Musique.

 

Toujours Fière d’afficher ses convictions et ses principes Moraux, Agnès Cerighelli retoque, signe et persiste en ce mois d’Avril, le jour 9ème :

 

Agnès Cerighelli1.png

 

Malgré les demandes de suspension de son compte, Agnès est toujours là et plus Ardente que jamais dans sa Foi Catholique.

Les commentaires sous son tweet sont à tomber à la renverse tellement la Haine et la Hargne se font sentir.

Quelques internautes la soutiennent et rajoutent une couche sur ce qu’est réellement le Lobby LGBT : le Lobby de la Pervertion Civilationnelle.

Sagremor2.png

 

TOUT NOTRE SOUTIEN A AGNES CERIGHELLI QUI LA SEULE ELUE A COMBATTRE OUVERTEMENT LE LOBBY LGBT.

Polluer toujours plus le Cerveau des Jeunes Enfants : ils ne font que ça.

Aprés des Livres visant à Détruire l’équilibre des Enfants, vendus par « L’Atelier des Merveilles » qui « fait son beurre » en forçant les enfants à devenir ce qu’ils ne sont pas en diffusant le Théorie du Genre, l’étape supérieure a été enclanchée.

Théorie du Genre dont le « Créateur » est un Pervers Sexuel, un Détraqué et un Malade Mental : Alfred Kinsey, pédocriminel.

 

 

Du fait que dans une société les individus identiques à Kinsey ne manquent pas,  se sont répandus des livres de dépravation à l’attention des jeunes enfants.

 

Tous à Poil.gif

Stéréotypes filles garçons.jpg

Bourrage de Crâne.png

Bourrage de Crâne1.png

 

Le site CANOPE – ABCD de l’Egalité- dit que « l’Egalité » fait parti des « Valeurs de la République » et explique :

  • qu’une maman qui fait la Vaisselle, c’est pas bien !
  • qu’un papa qui ne fait pas le ménage, c’est pas bien !

Comment Détruire les concepts Saints issus de la Civilisation Chrétienne en lui opposant  une Société dite « d’Egalité » dans laquelle l’Etre Humain Saint de Corps et d’Esprit doit être remplacé par un individu ni homme ni femme qui ne sait pas d’où il vient, qui ne sait pas où il va au nom d’une soi-disante Egalité qui n’existe pas.

 

 

 

 

 

Tout ce qui représente la Société Millénaire Hétérosexuelle est désormais à Proscrire :

Le « Baiser de la Lune », c’est « l’amour de deux poissons Homosexuels » et c’est Uniquement destiné aux Enfants !!!

Le Mécène de cette intoxication Mentale est Pierre Bergé, cela n’étonnera personne.

C’est soi-disant destiné à la « Lutte contre l’Homophobie » !

Le baiser de la Lune.png

Le baiser de la Lune1.png

 

 

 

 

 

La Destruction des Réalités.

C’est avec la Destruction des Races, des Sciences et des Origines que l’on peut librement naviguer sur les Perceptions et non plus sur les Acquis.

 

L’ ETAPE SUPERIEURE DE LA THEORIE DU GENRE C’EST LA RENCONTRE DE L’ENFANT AVEC DES HOMMES HABILLES EN FEMMES.

L’épandage de l’homosexualité dans la Société ne suffit plus. Il faut que l’enfant soient  mis en contact avec des Transgenres, des Drag Queens.

Et les Drag Queens montreront aux enfants combien c’est « cool » de se Transformer et de ne plus être ce que l’on est !

Des « Drag Queens » font désormais leur Apparition à la Bibliothèque Louise Michel  pour raconter des Histoires et quelles Histoires !!!

 

 

 

 

 

16 mars

Les Drag Queens qui racontent des histoires à la Bibliothèque c’est à Louise Michel.

Ils ont Baptisé cette bibliothèque : La Bibliothèque de l’Amour !

Voici de quel Amour ils veulent parler en Photo :

Bib Louise Michel.png
ET COMME LA DEPRAVATION DES JEUNES ENFANTS N’EST JAMAIS SUFFISANTE POUR CETTE ENGEANCE, VOILA LES ATELIERS QUEER POUR LES 7-14 ANS !
UNI Olivier Vial.png
Et lorsque l’on nous dénonçons cette Aberration, cette Ignominie Perverse et Malsaine, c’est nous que l’on traite de FOUS.
L'enraciné.png
Leur société idéale c’est une société dans laquelle un enfant se vante d’être un « Drag Queen » à 11 ans :
Leur Nec plus Ultra c’est Desmond, enfant Américain de 10 ans qui vient d’Ouvrir un Club de Drag Queen réservé aux enfants :

D’où l’Obligation de faire chuter les adorateurs pervers d’Alfred Kinsey.

Souffrance.

Nous assistons à un Conditionnement Inédit en Europe : le Lobby LGBT entend Régner avec les Homosexuels et les Transexuels qu’il créé en pointant du doigt les Hétérosexuels qui sont pour ce Lobby : LES PERSONNES A ABATTRE.​
Alors qu’il y a toujours eu, en France, des Homosexuels qui ont occupé des Hauts Rangs dans la Société, le Lobby LGBT, conditionne la Souffrance des mineurs dès la sortie de l’enfance et IMPOSE à ces mineurs de devenir Homosexuels ou Transgenre quitte à faire emprisonner les parents.
Ce lobby intervient dès la petite enfance dans les écoles, ce qui est Absolument Sidérant.
Sans apporter le moindre petit Soulagement à la jeunesse, ce Lobby très puissant leur fait savoir d’emblée que pour soulager leur souffrance ils doivent « Changer de Sexe ».
Il existe pourtant des Associations de Personnes dévouées aux jeunes personnes qui les aide à se reconstruire et à se réaffirmer au sein de la Société en tant que ce qu’ils sont et non ce qu’ils pourraient devenir.
Les Associations Françaises « Le Refuge » prennent en charge la souffrance des adolescents en les aidant dans leur quotidien. Il se trouve que beaucoup d’adolescents sont en recherche d’identité CE QUI NE SOUS-ENTEND PAS qu’ils veulent devenir ce qu’il ne sont pas.
L’adolescence est l’âge où l’on se cherche et ce pervers Lobby profite du passage à Vide des jeunes pour leur suggérer ce qu’il peuvent devenir.
La majorité de ces jeunes du « Refuge » sont réorientés vers l’Hétérosexualité car ils n’étaient ni Homosexuels ni transexuels.
Ils sont simplement « en recherche d’identité » comme tous les adolescents du Monde, lesquels, vers les 13/14 ans traversent une période de Doute.
L’instrumentalisation du GENRE à l’école est LA CAUSE PREMIERE du mal être des enfants devenus adolescents.
Le Poison et le Venin répandus à Hautes doses aboutissent à des Ravages.
Mais le Puissant Lobby n’admet pas qu’une adolescent qui entre dans « Le Refuge » en ressorte pour ce qu’il est : Hétérosexuel.
Pour ce lobby, un adolescent qui entre dans ces associations « Le Refuge » doit ressortir Homosexuel ou Transgenre.
Il fait donc intervenir les Politiques afin de Soumettre les Associations PAR LA LOI.
Et les sanctions que risquent ces associations sont : « Exercice illégal de la médecine ».
Que ça !
Et puis, dans des Centres il y a des Religieux, alors ça c’est à proscrire pour l’engeance hérétique.

Et nous y sommes, une Loi interdira tout cheminement aboutissant à l’Hétérosexualité alors que l’adolescent n’est ni Homosexuel ni Transexuel.

La députée de la majorité Laurence Vanceunebrock-Mialon veut déposer un texte d’ici l’été pour interdire cette pratique qui prétend réorienter les personnes homosexuelles vers l’hétérosexualité.

Les autorités tchétchènes nient l'existence de l'homosexualité dans leur pays. © OZAN KOSE – AFP Les autorités tchétchènes nient l’existence de l’homosexualité dans leur pays.

Vers une loi interdisant les thérapies de conversion en France ? ​

BFM TV – Esther Paoli

Les thérapies de conversion bientôt interdites en France ? C’est en tout cas ce qu’espère la députée LaREM de l’Allier Laurence Vanceunebrock-Mialon, qui compte déposer un projet de loi à l’Assemblée nationale avant l’été, d’après Le Monde des Religions.

La difficile estimation du nombre de victimes

Cette pratique prétend réorienter les personnes homosexuelles vers l’hétérosexualité par des stages dits de “réorientation”. Ces “thérapies” dans des centres fermés sont souvent tenues par des religieux ou des médecins qui prescrivent des traitements anxiolytiques, comme pour traiter la dépression.

S’il est difficile d’estimer le nombre de centres implantés en France et le nombre de personnes qui en sont victimes, l’association Le Refuge précise à France 24 que “3,5 % des appels [reçus à l’association] concernent cette pratique.”

Flou juridique

Pour lutter contre cette dérive, la député de la majorité travaille donc sur un texte de loi afin de sortir d’un flou juridique. Mais elle fait face à plusieurs difficultés, notamment celle de prouver qu’il y a une intention de changer la sexualité, pas juste de suivre une voie de chasteté.

Tandis que les infractions de violences volontaires et l’exercice illégal de la médecine pourraient s’appliquer, la ministre de la Justice avait déclaré en juillet 2018 que deux options pouvaient également être envisagées:

“Soit la création d’une circonstance aggravante des délits de violences, lorsque celles-ci visent à modifier l’orientation sexuelle de la victime, soit créer un délit spécifique assimilé à l’exercice illégal de la médecine, afin de sanctionner ces pratiques indépendamment des conséquences subies par les victimes”, avait déclaré Nicole Belloubet.

En mars 2018, le Parlement européen avait condamné ces méthodes. Déjà interdites au Royaume-Uni, les thérapies de conversion ont également été bannies à Malte. En dehors de l’Europe, elles ont notamment cours dans plusieurs états américains.

*****

 

Des Millions d’Euros mis dans une campagne contre les Parents Hétérosexuels qui auraient « PEUR » de leur Enfants Transexuels !

Quel Parent a PEUR de ses enfants ???

Les Parents sont présentés en pervers sexuels, c’est absolument révoltant.

 

 

 

C’est leur « nouvelle campagne très percutante contre la transphobie ».

« Aucun parent ne devrait préparer son enfant à affronter sa vie plutôt qu’à la vivre« . Voilà le slogan de la nouvelle campagne de sensibilisation contre la transphobie. Dans ce spot diffusé à la télévision et sur les réseaux sociaux, les images sont percutantes et troublantes.

Tout commence par un père de famille, qui tente d’endurcir sa fille, transgenre, par tous les moyens. Course forcée sur la route, entrainement à la boxe, tentative de sortir d’un placard fermé… les scènes peuvent à première vue s’apparenter à une forme de violence. Ce père de famille semble lui-même très touché par la situation.

Des actes transphobes dès l’école

Mais la vidéo montre très vite l’envers du décor. Un mois plus tôt, la jeune fille est rentrée du lycée, en pleurs, avec des contusions sur le visage. « Ça va être dur, mais je vais t’aider. Je t’aime ma chérie« , lui dit alors son père. Une scène qui donne un nouvel éclairage au début de la vidéo.

« En s’appuyant sur la relation d’un père et de sa fille trans, l’objectif de la campagne est de faire prendre conscience au grand public que, sans le soutien de son entourage, un(e) enfant ou adolescent(e) trans pourra très difficilement surmonter les épreuves de la vie, et notamment les agressions dont il ou elle risque d’être victime dès le milieu scolaire« , a expliqué l’Inter-LGBT, dans un communiqué.

Une campagne plus que nécessaire, puisque, selon une enquête menée en 2014, 85% des personnes trans seront agressées au cours de leur vie. Dans le milieu scolaire, les signalements d’actes « LGBTphobes » ont augmenté de 38% en 2017, rappelle le HuffingtonPost.

*****

« Une campagne plus que nécessaire »disent-ils !!!!!!! Mais pour Qui ?

Les Seules Personnes, à ce jour, qui se font agresser Voire Tuer dans la Rue par l’immigration imposée sont les HETEROSEXUELS. Mais les Hétérosexuels sont les personnes à abattre donc, c’est normal qu’on les Tue pour cet inique Lobby qui prend les adolescents en recherche d’identité pour des COBAYES.

 

 

LES RAVAGES DU CHANGEMENT DE SEXE.

 

Les regrets de Walt Heyer : un transgenre « détruit » par le changement de sexe qu’il a subi

3 avril 2015 13 h 52 min·

Les regrets de Walt Heyer : un transgenre « détruit » par le changement de sexe qu’il a subi

Dans un essai publié mercredi, le transgenre Walt Heyer livre une autobiographie effrayante qui aborde tour à tour les abus et confusion de genre, son opération de changement de sexe et le regret profond de cette décision

Détruit par une décision qu’il ne peut que regretter

A 74 ans, marié à sa femme depuis 18 ans, Walt Heyer consacre désormais toute son énergie à mettre en garde contre les conséquences tragiques du changement de sexe des transgenres, présenté aujourd’hui comme une solution miracle, mais dont les conséquences réelles sont catastrophiques. « Changer les genres est bénéfique sur le court terme mais très douloureux sur le long terme » écrit-il : « Parmi les conséquences, il y a des morts précoces, des regrets, des maladies mentales et le suicide ».

Walt Heyer, enfant traumatisé par une grand-mère qui l’habillait en robe

Walt Heyer, mal diagnostiqué, avait cédé à la pression pour subir une opération de changement de sexe, et reste donc aujourd’hui particulièrement sensible aux nombreux jeunes qui ne sont pas à l’aise avec leur propre sexualité et subissent une forte pression de la société pour prendre une décision irréversible. « Au lieu de les encourager à subir une opération chirurgicale non nécessaire et destructrice, aimons ces jeunes tels qu’ils sont », écrit-il encore.

Lorsqu’il était enfant, sa grand-mère rêvait d’une petite-fille et le traitait donc comme telle : elle était très affectueuse lorsqu’il portait sa petite robe violette, et désagréable lorsqu’il était habillé comme un garçon.

« Cette robe », écrit Heyer, « a déclenché une vie remplie de dysphorie du genre, d’abus sexuel, d’alcool, de drogue et finalement d’un changement de sexe inutile. Ma vie a été détruite par un adulte qui voulait m’habiller comme une fille. »

Selon Walt Heyer, laisser des enfants vivre dans le genre opposé est destructeur

Walt Heyer manque désormais de patience avec les parents qui pensent rendre service à leur enfant en accentuant leur confusion et en les laissant réaliser leur « rêve d’être du genre opposé ». Il le dit très clairement : ce comportement est destructif, c’est celui qui l’a détruit.

C’est lorsqu’il avait une quarantaine d’années qu’un médecin a poussé Walt Heyer à subir un changement de sexe, ce qu’il a fait, persuadé de réaliser enfin son rêve et convaincu par ce médecin qui lui répétait que l’opération était « la solution » à ses problèmes de dysphorie du genre.

Walt Heyer devient alors Laura Jensen.

Pour Walt Heyer, le sursis accordé aux transgenres par le changement de sexe est provisoire

« Le sursis fourni par la chirurgie et la vie féminine était seulement provisoire » raconte-t-il. « Caché profondément sous le maquillage et les vêtements féminins, demeurait ce petit garçon traumatisé par les douleurs de son enfance qui refaisait surface. »

Être une femme n’était qu’une « couverture » regrette-t-il.

Il reproche au médecin de ne pas avoir été capable de tenir compte d’une enfance difficile (avec sa grand-mère, mais également parce qu’il a été abusé et violé par l’un de ses oncles qui avait découvert le « secret » de la robe qu’elle lui avait imposée) et de son alcoolisme : « Il n’a vu que mon identité transgenre. »

Aujourd’hui, il lutte pour que sa souffrance ne soit imposée à aucun autre : il tient un site internet SexChangeRegret.com, et rédige un blogue en espérant révéler les conséquences tragiques des changements de sexe.

Walt Heyer a lui-même recouvré, autant que possible, son identité d’homme.

A lire également sur reinformation.tv :

*****

 

LA REALITE

De plus en plus les transgenres renient leur nouveau sexe

La vidéo Youtube I want my sex back : « je veux revenir à mon sexe » a été vue plus de neuf millions de fois. Elle parle de transgenres qui ont regretté leur changement chirurgical du sexe. Le professeur serbe Miroslav Djordjevic s’est spécialisé dans la réassignation sexuelle, mais aussi dans les réparations de ceux ou celles qui veulent revenir à leur sexe génétique donc celui qu’ils avaient à la naissance. Ce médecin est persuadé que ceux qui réussissent à changer de sexe ne sont pas heureux ; ce que LGBT ignore par idéologie, c’est cette souffrance vers laquelle ce lobby veut pousser adultes et enfants. Or ce chirurgien est de plus en plus réticent.

 

Les personnes Transexuelles, vivent une souffrance au quotidien du fait des ablations de parties de leur corps ou rajout. Elles veulent Retrouver leur VERITABLE IDENTITE a un moment donné.

Qui peut vivre en Paix dans un corps Mutilé ?

 

 

C’EST LE LOBBY LGBT QUI CREE LA SOUFFRANCE ET LA SOUFFRANCE AMENE SOUVENT AU SUICIDE.

 

Brieuc, 21 ans : « Non ce n’est pas Monsieur. Mais ce n’est pas Madame non plus »

Brieuc 21 ans

AINSI SOIENT-IELS. Brieuc se genre au féminin et laisse pousser sa barbe. « J’ai conscience que je peux troubler », dit-elle. Alors elle explique tout ça sur sa chaîne YouTube.

Ce témoignage est extrait de la série « Ni fille ni garçon ». Les 7 autres histoires sont à retrouver ici.

« Les normes de genres, j’aime jouer avec. C’est ma manière de les déconstruire. J’ai été assignée homme à la naissance mais je n’ai jamais été juste un garçon. Et je ne suis pas une femme pour autant, je suis entre les deux.

Je me genre au féminin et je porte du rouge à lèvres, des robes ou du vernis, mais je laisse aussi pousser ma barbe.

Lire la suite sur le nouvel ob’s

Source : nouvelobs.com

*****

Il est Primordial de faire Tomber ce lobby partout où il se trouve. Ce Lobby envoie plus les jeunes dans la Tombe qu’il ne les aide à Vivre.

*****

Je parlais au début d’ Homosexuels célèbres dans notre Histoire qui ont occupé des Hauts Rangs.
Voilà donc « Monsieur », frère de Louis XIV, Homosexuel déclaré officiellement qui aimait se travestir : Philippe D’ Orléans.
Philippe d'Orléans
Que pensaient les Parisiens de « Monsieur » homosexuel ?
Très simple.
« Monsieur » était un chef de Guerre exeptionnel et les Parisiens le savaient.
Lorsque Notre Roi Louis XIV revenait de la Guerre avec « Monsieur », les Parisiens les attendaient aux portes de Versailles et s’écriaient :
« Vive Notre Roi et Vive « Monsieur » qui a Gagné la Guerre ». Ce qui n’était pas sans « Blesser » Notre Roi mais c’était la Vérité, « Monsieur » gagnait Toutes les Guerres et tout le monde le savait et l’admirait.
Cette simple Reconstitution des Faits démontre combien les personnes Homosexuelles ou transexuelles ont été toujours Malmenées en France.
Je pourrais aussi parler, plus près de nous, de Charles Trénet. Qui n’aime pas Charles Trénet, son Talent d’écrivain et de chanteur qui a résonné jusqu’en Amérique ?
Egalement de Jean Cocteau et Jean Marais qui nous laissent une cinématographie et des Tableaux sans pareil.
Et des poêtes maudits : Baudelaire, Verlaine………
Nous n’avons décidement pas besoin de Lobby LGBT en France, nous préférons que les personnes décèdent de leur mort naturelle et non qu’elles se donnent la mort parce-qu’un lobby leur à fait savoir qu’après un changement de sexe leur vie sera meilleure.

Le Lobby LGBT n’efface pas la Souffrance, IL EST LA SOUFFRANCE.

Reportage sur Gaza de France 2 : Pris sur le Vif.

Le 11 Octobre 2018 à 21 Heure, dans son émission « Envoyé Spécial », Elise Lucet présentait en 3ème partie le reportage intitulé : « Gaza, une jeunesse estropiée ».

 

3ffb7887-0899-4b20-a3e9-55d85baef348

Le 20 Septembre 2018, la « Cellule Digitale du Crif » Avertissait pourtant, dans un rapport Gouvernemental, Contre les comportements de HAINE sur le Net :

487eabe7-7bfb-4ae9-a8e5-a1723eeeaafa

L’ annonce du reportage sur Gaza a été la HAINE de trop pour la Communauté des Lumières qui ne répand que le BIEN sur cette Terre :

8d3c8fec-8968-463e-9fc2-fd87d13c9190

Heureusement que la LICRA avait prévu son Université d’Automne dès le 12 Octobre 2018 pour se libérer du MAL qu’elle avait subit la veille :

27099343-7c83-4211-a737-61513002af4c

Mais les Goyim n’ont pas aimé cette Université d’Automne au sein du Casino (Pasino) Partouche :

32a4328a-8f26-4e97-a221-d1bb43ae29d7

62af2aa8-b065-4835-afb3-bdf55249dd7b

Cette HAINE Goy contre la Communauté des Lumières est immonde !

C’est pourquoi le propriétaire du club de foot Anglais Chelsea enverra Direct les Fans Racistes Visiter Auschwitz. Les Goyim ont besoin d’un Sérieux Redressement par le noble propriétaire du club Chelsea, Roman Abramovitch, lieutenant de la Merveilleuse Communauté des Lumières, Lumière lui-même ce Noble Chevalier :

0bcaa1d9-efbd-4a83-b2a4-6322c4be4a91

Et ces maudits Goyim sont allés jusqu’à Taguer les Murs d’ HEC d’infâmes injures ANTISEMITES :

https://fr.news.yahoo.com/tag-antis%C3%A9mite-d%C3%A9couvert-mur-d-174332173.html

Les Goyim ne croient pas la Communauté des Lumières…………… :

82c6d649-d490-45b7-8f7e-fe1524b653bb

…………………………….Ni ses représentants National-Sionisme :

bf7eaf56-fdc3-4560-8a89-505c1f44b321

Les Goyim sont INCORRIGIBLES :

1254360e-a96d-426e-852e-52b1ee17fd22

2b42e465-cf61-4864-aa9f-68b7d13a6a27

Pourtant, la DILCRAH diffuse ce « TOUS UNIS CONTRE LA HAINE » que les Goyim devraient lire :

64d16487-b3ad-4c12-a77b-00fb94b204bd

Le pauvre Frédéric Potier ne sait plus quoi faire pour faire comprendre aux goyim que la HAINE TUE :

2c853ab5-ce2e-4632-b392-775364936735

Eh Oui, Vichy, les Nazis….. :

c45c967e-a15f-42c8-b5e9-11c1318e8d22

Afin de Contrer la HAINE GOY, la Dilcrah a décidé d’intervenir dans le « LOCAL ». C’est à dire que même aux confins du Larzac vous serez informés par les Préfets et les Maires de cette maudite  HAINE GOY :

d35b04e6-c4a8-48bb-b2b0-00e60e2c2184

e201a4d0-07e1-4915-b29f-95398d4b9632

e3d84ae9-2c9c-4159-8846-bb861cf39217

Evidemment, la HAINE sévit également à l’école :

7246237c-2821-4f4f-bdd2-62ef0465f517

Un stage de Redressement est vivement conseillé :

0570d693-9755-426a-bfeb-cfcdded5a0c8

Rien à faire, les goyim refusent LA PAIX !

5fb6f5b0-f0d7-4b9e-b1b3-53f0a22508d4

Tout est mis en place pour le Goy pourtant !

Il est vrai les Goyim n’aiment pas ceux qui cambriolent, qui dégradent, qui escroquent, qui volent, qui incitent à la haine car, bizarrement, le Goy les considère comme des « Etrangers » !

Comme c’est Bizarre !

219c7a02-93c4-45b9-8235-57f5ee69e3f2

Heureusement que nous avons le couple Macron pour envoyer dans le Monde la Paix des Lumières que n’ont pas les Goyim :

macron-448x293

dd9ecdbd-ce38-4bf4-989a-71cee74dbe50

fdd46015-a9a8-4a89-a569-53b6d71ad33e

elysée3

Que ferions-nous si nous n’avions pas ces Lumières……………………..?

 

MORALITE : Même si le reportage d’Elise Lucet n’avait pas été diffusé, la HAINE des GOYIM serait restée la Même. Haine Ancestrale contre la Communauté des Lumières.

 

 

Pour Moira Greyland, fille d’homosexuel et de lesbienne, la pédophilie a nativement partie liée avec l’homosexualité – le lobby LGBT s’étouffe

Secrets de famille… Il en est qu’on préfère étouffer et ensevelir sous des années de silence. Il en est d’autres qu’il faut savoir extirper et brandir aux yeux d’un monde qui aurait pourtant préféré les ignorer… ! Moira Greyland a eu ce courage. Fille d’un homosexuel et d’une lesbienne pédophiles, elle raconte aujourd’hui, dans un livre, à quarante ans passés, les horreurs subies en famille.

A l’entendre et à la lire, la pédophilie découle bel et bien naturellement de l’homosexualité, telle une tare originelle, inscrite au cœur de la pensée pédéraste. Une bombe pour le lobby LGBT.

« Des mains qui déchirent mon âme » (Moira Greyland)

« Je suis née dans une famille d’auteurs païens célèbres à la fin des années soixante. Ma mère était Marion Zimmer Bradley, et mon père était Walter Breen. A eux deux, ils ont écrit plus de cent livres : ma mère a écrit de la science-fiction et de la fantasy (Mists of Avalon), et mon père a écrit des livres sur la numismatique ».

Et pourtant, Moira Greyland ne porte le nom ni de son père, ni de sa mère. Les raisons, elle les résume dans son récit autobiographique qui vient d’être publié sous format numérique :The Last Closet : The Dark Side of Avalon (Le Cycle d’Avalon est un cycle de fantasy écrit par sa mère) ; il est resté « best-seller » sur Amazon pendant plusieurs semaines.

Un livre à charge, terrible, glauque qui révèle les horreurs de son enfance passée sous la houlette de parents LGBT, familiers des drogues, habitués des orgies, adeptes des pratiques occultes, qui ont sexuellement abusé d’elle ainsi que de ses frères à plusieurs reprises, l’ont psychologiquement violentée et marquée à vie.

Un poème, intitulé « Les Mains de ma mère », en témoigne mieux que tout récit :

« Mains à étrangler, mains à écraser

Des mains pour faire rougir ses enfants

Des mains qui déchirent mon âme

Deux mains maléfiques, basses et corrompues…

Je ne serai jamais la même »

Une enfance marquée LGBT

De détail, on ne donnera pas – on n’étale pas (trop) la turpitude. « J’avais deux parents biologiques à la maison, mais tous deux refusaient d’agir comme des parents traditionnels ». De protection, de réconfort, elle n’a rien reçu. Il fallait qu’elle soit horrifiée de sa féminité et qu’elle accepte de se livrer sexuellement. « La première fois qu’elle m’a molestée, j’avais trois ans. La dernière fois, j’avais douze ans et j’ai été capable de partir », écrit Moira Greyland.

C’est à la fin des années1980 que Moira devenue adulte, a pu enfin faire traîner son père en justice l’ayant personnellement vu abuser sexuellement d’un petit garçon de 10 ans. Une dénonciation qui engendra plusieurs condamnations – les victimes étaient légion – et Walter Breen alla en prison pour le reste de sa vie. Sa femme, Zimmer Bradley, a non seulement reconnu le penchant de son mari au procès-verbal, mais aussi un certain nombre des viols qu’elle avait laissé faire.

Ses propres abus sexuels commis sur sa fille Moira ne furent connus, eux, qu’en 2014, lorsque Moira Greyland fut interrogée par un blogueur et écrivain de science-fiction Deirdre Saoirse Moen. Sa réponse, si instructive, fut publiée par les grands media internationaux, duWashington Post à Die Welt. Bouleversant la communauté de la fantasy qui adulait Zimmer Bradley, et provoquant déjà des remous chez les LGBT-istes. Son livre récent achève de confirmer une réflexion politiquement très incorrecte sur l’homosexualité.

« Il a commencé à m’apparaître que peut-être l’homosexualité était un problème »

« J’ai entendu toutes les protestations habituelles. « “Vos parents étaient méchants parce qu’ils étaient méchants, pas parce qu’ils étaient gaysˮ, mais je ne suis pas d’accord », écrit cette enfant de l’enfer, devenue harpiste (la musique adoucit les mœurs ?), puis épouse et mère de famille convertie au christianisme.

Ce qu’elle ose remettre en cause, c’est l’idée même du sexe et de l’homosexualité. Après toutes ces années passées à tenter de comprendre pour exorciser, « Il a commencé à m’apparaître que peut-être l’homosexualité était un problème ».

Ses deux parents se définissaient comme homosexuels. Mais ils voyaient la pédophilie comme une conséquence naturelle, une concrétisation pleine et logique de leur sexualité (et même dela sexualité). Le père de Moira Greyland était un membre ouvert de la « North American Man-Boy Love Association ». Lui et Zimmer Bradley ont publié conjointement un journal sur la pédérastie et la pédophilie, The International Journal of Greek Love, en 1965. En 1966, Zimmer a écrit un article traitant de la pédophilie lesbienne d’une manière positive et dans ses livres de fantasy, il est aisé de découvrir ces thèmes déclinés dans l’ombre.

Leur fille Moira a été pour eux, surtout pour sa mère, un terrain d’application.

La pédophilie deviendrait ainsi soudainement normale

Pour Moira Greyland, l’idée profonde de la communauté gay est que la société est contrainte à une pratique hétérosexuelle imposée. Et que seule une expérience sexuelle précoce empêchera les enfants d’être enfermés dans cette sphère profondément réductrice. Car enfin, « Le sexe a toujours raison, quelque forme qu’il revête » – il est bon par nature et forcément bénéfique pour les deux parties. Donc il FAUT éduquer les enfants en ce sens, pour leur ouvrir les yeux sur « ce qu’ils sont réellement » – jouisseurs avant tout, de toutes les manières.

Ainsi le sexe précoce fera disparaître l’homophobie, mais « détruira aussi la famille nucléaire haïe avec son paternalisme, son sexisme et son âgisme »… « Si suffisamment d’enfants sont sexualisés assez jeunes, la pédophilie sera soudainement ‘normale’ et acceptée par tout le monde, et les vieilles notions sur la fidélité disparaîtront » écrit Moira Greyland dans un long article publié sur askthebigot.com.

C’est à ce moment qu’elle a commencé à dénoncer le mariage homosexuel, s’aliénant, ce faisant, la plupart de ses partisans : « Ils ne veulent pas accepter la possibilité que l’homosexualité puisse avoir pour résultat de détruire des enfants et même de détruire les adultes qui insistent pour rester dans son esclavage. »

Des témoignages, Moira Greyland en a reçu pléthore. « Chaque enfant de parents gays avec qui j’ai parlé avait certaines choses en commun, écrit-elle dans The Last Closet. Ceux qui n’avaient que des parents de même sexe à la maison avaient soif de leur parent disparu et aspiraient à un vrai père, et presque tous avaient été sexualisés trop jeunes ». Quant aux abus, les chiffres parlent pour eux : ils sont considérablement plus nombreux de la part des « parents » homosexuels.

Mais voilà il y a des vérités qui fâchent. On autorise les victimes – pas leurs critiques. Surtout que la mère de Moira Greyland a toujours été considérée comme une féministe ayant ouvert bien des portes dans les années 1970.

Clémentine Jallais