Témoignage anonyme d’un médecin (pavé)

« C’est le témoignage d’un docteur réquisitionné pour soigner des patients Covid19 qui explique comment l’Etat gonfle le bilan des morts en organisant sciemment le décès des personnes de plus de 70 ans admises à l’hôpital. Morts auxquels il faut ajouter ceux des EHPAD arbitrairement classés comme décédés du Coronavirus sur simple déclaration.
En tant que médecin réquisitionné pour aider à faire passer cette crise épidémique, j’aimerais partager avec vous ce qu’il se passe dans les hôpitaux qui répondent tous aux ordres de la république.

Premièrement, il faut savoir que la totalité des hôpitaux publics et privés du territoire sont vides. Dans cette grande guerre menée contre le coronavirus, toutes les autres pathologies sont reléguées au second, voire troisième plan. Ce que ceci veut dire, c’est que toutes les hospitalisations programmées et les chirurgies programmées de personnes qui ont réellement besoin de soins sont annulées. Les gens ayant pour consigne de rester chez eux pour ne pas attraper un rhume, finissent par mourir chez eux d’une insuffisance cardiaque, par exemple, pour laquelle ils n’auront pas eu la prise en charge nécessaire dans un délai donné. Car il faut savoir que cette panique généralisée ayant poussé au confinement, dans le but d’enrayer la propagation d’un virus « qui est déjà là » fait que la totalité des médecins libéraux, aussi bien généralistes que spécialistes, ferment leur cabinet. Les patients ne voient donc plus de médecin, et personne ne peut donc évaluer une éventuelle dégradation de leur pathologie chronique et ainsi les orienter vers un service hospitalier.

Cela fait donc plus de 2 semaines en France occupée que la quasi-totalité des médecins et chirurgiens sont au chômage technique. Actuellement, aucun de nous ne comprend ce qu’il se passe. Nous nous demandons tous : « Où sont passés ces patients qui remplissent nos services toute l’année ? »

Les patients ressentant des symptômes inhabituels ont donc pour consigne de d’abord appeler le 15 afin qu’on leur dise quoi faire : « restez chez vous » ou bien « allez aux urgences ». Voici un exemple pour vous montrer l’absurdité de cette consigne : un patient ressentant une légère douleur thoracique en base droite avec une légère toux et un peu de fièvre, le Centre 15 lui dira que ce sont des signes fréquents de l’infection Covid-19 et qu’il doit rester chez lui, ça passera dans quelques jours. Pas de chance, c’est en fait une embolie pulmonaire et le patient peut se retrouver en état de choc hypovolémique à tout moment, en plus de nécroser ses poumons. On ne fait pas de diagnostic par téléphone. Sauf en cette période, visiblement.

Parlons maintenant des seuls services hospitaliers qui continuent de tourner à plein régime : les Urgences et les Unités Covid.
Les Urgences servent à filtrer les patients les plus suspects d’infection Covid, ou bien les patients qui peuvent avoir de vraies urgences vitales que l’on doit prendre en charge très rapidement, comme à leur habitude.
Il faut savoir qu’un patient Covid+ que l’on considère comme « individu fragile » (soit moins de 70 ans avec des antécédents importants, soit plus de 70 ans) sera hospitalisé dans ces unités Covid.

J’ai été réquisitionné il y a un moment pour travailler dans une de ces Unités. A quoi ressemblent-elles ? Les services hospitaliers totalement vides, dont je vous ai parlé, sont réquisitionnés pour y entreposer des patients Covid+. Avant d’être transférés des Urgences vers ces Unités, ces patients sont étiquetés : soit ils ont moins de 70 ans et on les étiquette comme « réanimables » (s’ils se dégradent, nous ferons tout ce qu’on peut pour essayer de les sauver), soit ils ont plus de 70 ans et sont étiquetés LATA qui veut dire Limitation et Arrêt des Thérapeutiques Actives.
Je vais tenter d’expliquer brièvement ce que l’on fait pour un patient réanimable, et ce que l’on fait pour un patient en LATA dans ce genre de situation.

Je rappelle que le tableau clinique d’une infection sévère au « coronavirus » correspond à une pneumonie, une infection des poumons qui s’attaque aux alvéoles pulmonaires. La phase terminale de ce type d’infection correspond en général à ce que l’on appelle un choc septique à point de départ pulmonaire : Le germe initialement présent dans les poumons et les voies respiratoires passe dans le sang et s’attaque à tous les organes vitaux : cœur, cerveau, foie, reins. Tout ceci entraîne un coma qui gêne davantage la respiration, une hypotension artérielle car le cœur ne peut plus fonctionner correctement, une augmentation de la toxicité dans l’organisme (soit à cause des médicaments, soit à cause de déchets produits par notre corps en permanence) car le foie et les reins ne fonctionnent plus.

Un patient réanimable dans notre service : Il arrive avec de l’oxygène pur aux lunettes ou au masque pour l’aider à respirer, nous adaptons le débit d’oxygène en fonction de ses besoins (estimés par la Saturation en Oxygène) et dans la majorité des cas : nous ne touchons absolument pas à son traitement ! Nous rajoutons des antibiotiques en comprimé dans certains cas, ils ne sont pas du tout prescrits de manière systématique. Les médicaments qu’il prend à la maison, nous les lui donnons, et nous ne faisons rien d’autre. Ces services que l’on nous présente comme des zones de guerre, totalement débordés, sont en fait des unités de surveillance où nous ne faisons presque rien. Je n’ai jamais eu de journées aussi tranquilles que depuis le début de cette crise. Si un de ces patients se met à décompenser, à passer dans un état de Détresse Respiratoire Aiguë avec une hypotension artérielle, un pseudo-coma, etc. le protocole nous dit de l’intuber, de perfuser ce patient avec 2 à 3L de solution salée sur 3 heures pour faire monter la pression artérielle et ainsi irriguer les organes vitaux, de balancer des antibiotiques en intraveineuse, de balancer de la noradrénaline en intraveineuse si le remplissage par la solution salée n’a pas fonctionné comme prévu. Tout ceci afin de stabiliser les fonctions vitales pour laisser le temps aux antibiotiques de faire leur travail.

Je suis passé plusieurs fois dans des services d’urgences et de réanimation, je sais donc que l’âge n’est pas toujours le facteur déterminant quand nous décidons de réanimer un patient ou non. J’ai déjà vu des tentatives de réanimation chez des patients de 80 ans passés, car il y a une maxime que nous aimons répéter pour nous donner bonne conscience : Nous avons une obligation de moyens, mais pas de résultat. Ce qui veut dire que n’importe quel patient qui arrive entre nos mains, nous nous devons de faire tout notre possible pour le sauver, même s’il s’avère que c’est mal parti dès le début.
Parlons maintenant des patients LATA en Unité Covid :ceux-là ont donc souvent plus de 70 ans. Comme les jeunes, ils arrivent dans nos services avec de l’Oxygène sur le nez, le plus souvent avec un débit de 2 à 3 L/min. Si jamais ces vieux patients commencent à nécessiter un débit plus important d’oxygène, de 6 à 7 L/min (ce qui peut être expliqué par le fait que ces vieillards traînent leur pneumonie depuis environ 7 jours le plus souvent, vu qu’on leur ordonne de rester chez eux), on considère qu’ils ne survivront pas à leur infection. 6 ou 7 L/min d’oxygène, c’est la limite entre la vie et la mort dans ces Unités. Une fois ce stade atteint, l’étiquette LATA entre en jeu. Considérant que ces vieilles personnes vont de toute façon mourir (vu qu’on ne les réanimera pas, coucou l’obligation de moyens), nous leur injectons un cocktail de Morphine et d’Hypnovel en intraveineuse. Ces deux molécules, nous les utilisons par ailleurs en Soins Palliatifs : elles induisent un coma artificiel, effet bien connu, et elles ont également un effet dépressif respiratoire. Elles ont en fait un effet décontractant musculaire, particulièrement au niveau des muscles respiratoires (diaphragme, muscles intercostaux, muscles du pharynx, etc.) et entraînent donc une asphyxie médicamenteuse.

Les médecins, si attachés à l’éthique, appellent ça une « mort douce ». Dans ces unités, nous tuons donc artificiellement des patients que l’on condamne dès leur sortie des Urgences. A aucun moment nous ne cherchons à faire de la médecine avec eux.
Ces décès sont ensuite comptabilisés comme victimes du coronavirus, alors qu’ils sont en fait les victimes des médecins français.
Les familles de ces victimes ne peuvent même pas se rendre compte de quoi que ce soit. Avec ce confinement, les jeunes patients n’ont droit à aucune visite. Les patients en fin de vie (ceux qui ont bénéficié du cocktail LATA), ont droit à une seule visite par jour. Les proches doivent donc se mettre d’accord pour décider qui ira voir le futur mort. Et ce visiteur n’aura pas le droit de visiter à nouveau dans la semaine en cours. Ils n’ont donc aucun moyen d’apprécier l’évolution clinique de leur proche, car nous tenons rarement plus d’une semaine sous Morphine et Hypnovel.
Nos politiques sont donc en train d’orchestrer des décès à la pelle dans les hôpitaux, et utilisent ces morts pour créer une psychose générale dans un but que je n’arrive pas encore à visualiser.

Conclusion : l’opinion est manipulée et la mort de gens mise en scène « spectaculairement » par l’oligarchie. »

22 Commentaires

  • Ce ne serait pas la première fois dans l’histoire que l’opinion est manipulée par le duo « média politiques » : exemple attentats du 11 septembre – guerre en Irak pour faire accepter des bouleversements sociaux ou économiques. Salutations

    J'aime

  • et donc, tous les soignants sont complices ?

    J'aime

    • tous les soignants sont juste mort de trouille de dire ce qui se passent, trop peur de se faire éjecter de leur carrière et métier. C’est exactement pour cela que ce médecin reste anonyme.

      J'aime

  • Il est vrai que les médecins, infirmières et pompiers devraient dénoncer tout ce qui se passe d’anormal en ce moment, car à quelque part ils se rendent complices ???
    Je ne comprends pas.

    J'aime

    • N’ y a t-il pas une bonne part d’intérêt financier/professionnels aussi en jeu ?
      Au moins pour certains, au moins subconsciemment ?
      Cette (fausse puisque basée sur des comédiens chinois payés par big pharma) « PANDEMIE » leur assure une relance d’activité via les futurs malades des effets secondaires des traitements, des vaccins etc

      Et puis déjà ça a permis un gros coup de propagande en faveur du monde médico-hospitalier….
      Et puis rien de tel que de faire régner la peur pour faire tourner l’industrie de la Maladie…

      NB : pour les comédiens chinois de WUHAN, vous pouvez déjà voir ce Mannequin en plastique (censé etre un suicide lié au « corona »)
      https://archive.org/details/chinatoday.coronavirus2
      Là, ce serait à nous de dénoncer cette Escroquerie – car il n’y a rien d’autre à la base….tout le reste, ce sont les chiffres de la grippe classique, où les medias et franmâchons grappillent une partie et lui mettent un petite étiquette fictive « corona »…

      J'aime

      • ce soir a la tv ils ont annoncé qu’ils allaient faire des transfusions de plasma humains a partir des cellules sanguines d’une personne guerie du covid 19. Les labo veulent peut etre nous effrayer pour nous faire accepter tout traitement non ethique car les plasmas marins c’est une forme de cannibalisme.

        J'aime

  • Après avoir lu ce témoignage, s’il est réel, et si j’ai bien compris ce qui se passe avec les patients âgés dans un état grave : je ne comprends pas comment les médecins et soignants peuvent accepter de suivre ce protocole. C’est une honte absolue.
    Tant qu’il y aura des gens pour suivre les consignes, quelles qu’elles soient, sans consulter LEUR PROPRE CONSCIENCE, les oligarchies et les dictateurs pourront toujours dominer les autres et arriver à leurs fins !

    Ce sont ceux qui obéissent qui donnent à ces criminels leur pouvoir de nuire. Ce sont leurs bras.

    Je redoutais que ça se passe comme cela, après avoir lu leur décret du 28 mars. Mais j’espérais que les médecins et soignants refuseraient ! J’espère que certains le refusent et que d’autres vont avoir un sursaut d’humanité.

    Merci Pro fide catholica pour vos articles

    J'aime

    • ils acceptent car eux-même ont peur d’aller contre les mensonges tellement ces mensonges sont martelés comme vérités qu’ils risquent de passer pour des « complotistes »

      Oui, ils devraient tous braver cette peur et dire la vérité ! Cela leur sera aussi un jour reprocher et qui sait, ils pourraient avoir des procès de n’avoir rien dit.

      Cela me rappelle une certaine guerre et ce qu’on y a fait avec certains gens : c’est la lâcheté de ceux qui étaient au courant qui a permis la schoa.

      J'aime

    • Ce témoignage est réel,
      Je viens de vivre le même scénario avec maman décédée soit disant de Covid-19.

      Elle est partie avec le 15, pour une toux et les douleurs sur les côtes.
      Pendant 4 jours aucun soin, juste son traitement quotidien d’hipertension et le 5ème jour on m’annonce qu’elle est testée positive au Covid-19 grave, en appelant le 6ème jour, on m’informe qu’elle est dans le coma. Après mes vérifications, il en ressort qu’on lui a administré ces 2 produits(morphine + hypnovel), coma jugé naturel par le médecin, et le 7ème jour un interne me laisse un message sur mon répondeur qui m’informe du décès da ma maman.
      Et j’apprends de la bouche du médecin qui l’a suivi, qu’elle n’était pas prioritaire.
      Elle venait d’avoir 79 ans.

      Ils sont tous complices et inhumains.
      Des faits à dénoncer. Merci

      J'aime

  • Nous arrivons dans une situation ubuesque où le devoir est de désobéir à ce pouvoir fantoche, menteur et meurtrier et forcément imposteur d’une constitution déjà illégitime de facto.
    Pardon, à ce niveau-là, ce n’est même plus de la désobéissance, mais ce serait plutôt désobéir que d’obéir à la République.

    J'aime

  • Ping : Francaisdefrance's Blog

  • J’aimerais savoir si dans une optique soit chrétienne, soit catholique, il est justifié de tuer les meurtriers (auto défense, préventive)
    L’Apocalypse de gens condamne les « meurtriers », mais est ce que tuer un meurtrier c’est être considéré comme meurtrier aussi ???
    En d’autres termes est ce qu’on est censé se laisser « avoir » par toutes ces raclures médico-pharma-étatiques vendues ou maçonniques, sans opposer de résistance, ? ne serait-ce pas alors un suicide ? (ou une lâcheté – condamnée elle aussi au même niveau, par l’Apoc. de Jean)

    J'aime

  • L’Apocalypse de Jean, et non de gens 😀
    petit lapsus lié à a fatigue

    J'aime

  • Ping : Témoignage anonyme d’un médecin (pavé) | Sedevacantisme

  • Je rentre en clinique cette semaine pour un cancer du poumon : si j’ai un souci, je pense que je suis foutue. Est-ce bien nécessaire d’obéir aux médecins qui m’ont sans doute déjà condamnée ? 4 mois se sont écoulés depuis la découverte d’un nodule en décembre et 3 examens qui auraient pu être programmés plus rapidement !!!!. J’ai 76 ans!!! ???

    J'aime

  • Sous Hitler les premières épurations ont été commises par les hopitaux psychiatriques sur ordre du gouvernement. Le gazage dans les camps de concentration est arrivé plus tard. Qui a bénéficié le plus de tout cela ? Le labo pharmaceutique IG Farben. L’histoire se répète…

    J'aime

    • Mais non….Faut arrêter avec ces idées reçues…On a à faire ici avec AUTRE CHOSE que « Hitler », bien PIRE, plus sournois, fourbe, traitre, crapuleux….
      Ils utilisent des comédiens, chinois ou autre, la Vermine maçonnique est partout….pleins de sales petits youtubeurs corrompus, comme Tatiana Ventose, qui simule la maladie pour entuber leurs 100.000 pigeons d’abonnés…ou les embobine par des diversions comme silvano TROTTA…
      Hitler voulait juste euthanasier les cas les plus graves; non viables, les « légumes » full difformes etc, donc…à tort sans doute ou avec un peu trop de zèle, mais la population a réclamé et exigé que ça cesse, et il a fait cesser l’opération…
      On verra si dans notre cas, l’oligarchie maçonnique euthanasiante sur base de PURS MENSONGES MANIPULATOIRES (hopitaux vides, tests truqués, COMEDIENS chinois !) , répond aussi bien aux demandes des gens…..ça semble pas trop être le cas hein…

      Mauis surtout, ces fables gazeuses avec Hitler, ça nous empêche d’agir comme il le faudrait…st’à dire par la Force, justement…comme eux ! mettre les comploteurs et autres F.M. dans les camps, les empêcher de nuire !

      On se dit « ah mais non, ça ce serait être nazi, or les nazis ils ont gazé, c’est l’ennemi, ils étaient avec les pharmas etc »…..Foutaises…
      Pourquoi croyez vous que tous ces bouquins (IG Farben et hitler, blabla etc) se vendent aussi facilement ? c’est bien parce qu’ils arrangent le Système (pourtant chapeauté par Pig pharma)

      Si « les pharma-çonniques, c’est des « nazis » alors on ne peut pas es foutre dans des camps, parce que ce serait être nazi »…Tu vois l’embrouille parfaite ?

      alors que y a rien d’autre à en faire…Et ce sera encore bien sympa, les camps de vacances…, Dieu lui, ne fera pas dans la dentelle, ni dans le panier en osier…
      relire apocalypse 21:8…

      Aimé par 1 personne

  • J’apprends ce matin (13 avril à 11h15) dans l’émission « Morandini Live » (sur C-NEWS) que le gouvernement interdirait aux pharmaciens de vendre des masques alors qu’ils pourraient s’en procurer hors circuits habituels, si l’on en croit les dires du pharmacien invité. Moi qui pensais benoîtement qu’il ne s’agissait que de difficultés d’approvisionnements ; hé bien non, c’est tout simplement le gouvernement qui refuse – allez savoir pourquoi ! – d’en autoriser la distribution ! C’est certainement ce même interdit qui a poussé Castaner a interdire aux maires d’instaurer le port du masque dans leurs communes. Peut-être pour justifier la grosse bourde de la charmante porte-parole du gouvernement ?… Qui sait, il faut se serrer les coudes au gouvernement, peu importe les dégâts co-latéraux ! On se perd en conjectures : Faut-il croire que le port du masque est utile comme préconisé un peu partout et par tous les médecins, ou croire Sibeth Ndiaye qui nous assure qu’il « ne sert à rien » ?… L’exécutif voudrait nous occire qu’il ne s’y prendrait pas autrement… L’émission se termine (11h50) alors sur le drame des animaux de compagnie, victimes co-latérales du confinement et recueillis dans les refuges. On nous annonce que leur adoption est facilitée pour leur éviter l’euthanasie… Je crois que je vais sérieusement penser à lancer un vibrant appel à qui voudra bien m’adopter, car si je ne suis ni chien ni chat, je suis un humain « de 70 ans et plus », donc condamné par le tri sélectif hospitalier.

    J'aime

  • Je n’ignore pas que tout l’univers est basé sur le principe de causalité sinon ce serait la grande cacophonie; et donc, cette loi par principe s’applique à tous les domaines, aussi bien à notre vie que par rapport à nos actions. Qu’a t’on fait à cette Minorité, cette Oligarchie pour qu’elle se permette de s’acharner autant sur nous et sur nos enfants ?. Je ne crois pas au hasard; aussi, comme pour le fait de continuer à massacrer des animaux dans nos abattoirs pour la consommation de leur chair, ce ne sera pas sans conséquence et fera perdurer les guerres et les atrocités. Je pense que ce n’est que lorsque les hommes ont commencé à arrêter la cueillette lors d’un gros problème climatique sur Terre, il y a très longtemps, que les MEURTRES ont commencé à se perpetuer à grande échelle. On a massacré pour nos besoins de survie des animaux qui étaient tous des êtres sensibles et toute communication avec eux s’est retrouvée alors condamnée.Comme vous l’avez constaté,
    il ne nous reste plus que des contes et légendes pour enfants sur nos continents. Par contre , cela a généré des conséquences inimaginables depuis cette période morbide. C’est comme si on avait pratiqué l’anthropophagie. On n’est pas semblable par nos apparences mais sûrement par notre âme. Qui suis je pour me permettre d’avoir de telle pensée ? … juste une personne parmi tant d’autre. J’espère en tout cas que cela trouvera , quelque écho dans l’âme d’un certain nombre de mes compatriotes en cette période difficile. On ne se rappelle pas évidemment de toutes nos vies passées, mais une chose est sûre… on continue à garder des traces émotionnelles qui viennent diriger nos vies actuelles et qu’on appelle l’intuition. Le seul obstacle est celui de sortir d’un certain conditionnement pour rester nous même, revoir notre façon de vivre et agir en conséquence.
    Pardonnez moi si j’ai bousculé certains, mais ce long confinement m’a obligé à repenser la réalité surtout s’il va trainer encore jusqu’au 11 Mai. Ce n’est que juste mon avis. Je suis né en France, d’origine asiatique et donc je suis aussi gaulois que vous tous dont les arrière grands parents sont venus de tout horizon. J’espère qu’étant sur deux cultures, j’ai pu ramené un petit plus pour vous aider à voir les choses autrement.
    Merci d’avoir bien voulu me lire jusqu’au bout.

    J'aime

  • Je me doutais bien que ce n’étais pas normal tout ces morts moi je suis une vieille personne donc je n’aurais pas droit aux soins que un jeune peut recevoir ce n’est pas juste de faire mourir des personnes qui pourrais être guéri

    J'aime

Répondre à Tarpon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s