Le gouvernement allonge de 2 semaines la durée légale de l’infanticide par voie médicamenteuse

Comme les demandes d’accès à l’avortement ont baissé partout en France depuis le début du confinement, la Haute autorité de santé (sic) vient d’autoriser l’accès à l’avortement médicamenteuse à domicile jusqu’à neuf semaines, au lieu de 7.
Il y a peu le ministre de la « Santé » s’était littéralement « inquiété » de la baisse des avortements volontaires, montrant le goût des républicains pour le sang des bébés, comme offerts en sacrifice à leur dieu caché. Ils voulaient peut-être marquer la fête de Pâques à leur façon.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

« Comme le dit Eric Zemmour, c’est paradoxal, malsain et pervers. Cette pandémie nous ramène au fondement de la médecine : sauver la vie. »

Source Salonbeige

Laisser un commentaire