Pr Stadler : le masque n’est d’aucune utilité (article de Laurent Glauzy)

L’immunologiste, le Pr Beda Stadler, contredit les fausses déclarations relatives au Corona.

Beda Stadler, biologiste moléculaire, professeur émérite et ancien directeur de l’Institut d’immunologie de l’Université de Berne, a de nouveau démantelé le récit officiel lié au Coronavirus dans un entretien accordé au journal suisse Berner Bär, le 8 septembre 2020, sous le titre Die meisten Menschen sind gegen das Virus sowieso immun (La plupart des gens sont de toute façon immunisés contre le virus)

Il attaque également l’OFSP (Office fédéral de la Santé publique) basé à Berne, qui parle encore d’infections « confirmées en laboratoire ». C’est plus faux que faux ! Il ne connaît aucun scientifique qui accepterait le test PCR comme preuve d’infection.

Il explique que la personne testée positive, signifie qu’« elle est entrée en contact avec le virus. La plupart des Suisses sont déjà immunisés contre le Coronavirus. Ainsi, de nombreuses personnes seraient également porteuses du virus de l’herpès pendant des années sans que la maladie ne se déclare. »

De plus, une nouvelle souche de Coronavirus est actuellement en route, ce qui garantit que le nombre de cas continue d’augmenter, mais que les gens ne tombent guère malades. Au sujet des masques, Stadler fait référence au « test sur le terrain » en Argentine.

Malgré l’obligation de porter un masque et de se verrouiller chez soi, les chiffres ne cessent d’augmenter depuis cinq mois.

Dans aucun pays du monde, les chiffres n’ont baissé en raison de l’exigence de masque.

Au début de l’épidémie, Stadler avait déjà souligné que l’essentiel était de protéger les groupes à risque et de laisser les autres tranquilles. À l’époque, on s’était moqué de lui.  Il n’a rien contre la distanciation sociale dans le cas d’une crise sanitaire réelle.

C’est la meilleure méthode qui soit, car le virus passe d’une personne à l’autre. En revanche, le « petit morceau » (petit chiffon, traduction de la rédaction) devant le visage est de peu d’utilité. Il avance que le Coronavirus est déjà connu, et qu’il appartient à l’ensemble du génome du SRAS-CoV-2.

Il se demande pourquoi personne n’a reconnu à l’époque qu’une certaine immunité devait prévaloir ici. Stadler demande : « Comprenez-vous maintenant pourquoi on ne devrait plus jamais parler d’un nouveau virus ? » Le terme « nouveau » n’est pas utilisé correctement. Il aurait dû être formulé comme ceci : « Le Coronavirus est en partie lié à des virus du rhume connus. »

De plus, si une grande partie de la population ne présente aucun symptôme, il faut cesser de parler de personnes contagieuses pour les autres. Stadler poursuit son argumentation : « Être immunisé signifie qu’un agent pathogène peut infecter les cellules sans provoquer de symptômes. Ce n’est pas une infection. Sinon, nous tomberions malades à chaque verre d’eau ! Bien sûr, les personnes immunisées peuvent avoir le virus.

Mais, il ne prend tout simplement pas le dessus. » L’immunologiste relativise également les signes effrayants de fonctions pulmonaires restreintes ou de perte permanente de goût. Chaque bactérie qui cause une pneumonie grave provoque des dommages qui sont difficilement guéris en une semaine.

Les maladies multiples sont un conte de fées ! Il se peut que quelqu’un soit testé positif quatre fois. Cependant, tomber malade deux fois est hors de question car la personne a formé des anticorps.

Stadler atteste que ceux qui ont été infectés par la nouvelle souche virale, ne courent aucun risque : « C’est inoffensif. Vous pouvez infecter d’autres personnes, parce que vous contribuez à l’immunité collective. »

4 Commentaires

  • On le sait mais ils veulent encore et toujours nous peur et nous museler parce qu’ils savent que nous disons mais ils ne l’accepte pas.

    J'aime

  • Tous ces scientifiques, médecins, etc. qui contestent chaque jour et à juste titre le récit officiel du Covid 19, nous disent pratiquement que presque tous les pays du monde sont dirigés par de véritables criminels. Selon les lois naturelles, civiles, religieuses, etc. les plus élémentaires, les criminels doivent normalement être poursuivis et mis en mesure de ne pas continuer à nuire à la collectivité, en particulier dans sa partie la plus fragile et sans défense. Dénoncer un crime et ensuite ne rien faire pour en neutraliser l’auteur est une pure et simple complicité encore plus honteuse, car revetue d’un humanisme hypocrite. Est-il possible que tous ces personnages super qualifiés présents dans tous les pays du monde ne parviennent pas à s’unir pour créer un pool d’avocats, juristes, etc, de renommée mondiale, qui tentent de sauver l’humanité? S’ils n’arrivent pas à le faire, ce serait beaucoup mieux s’ils se taisaient pour au moins sauver leur propre dignité.

    J'aime

  • Nouvelle vidéo de Alexis Cossette Trudel dans laquelle il dévoile le fait que Santé Canada a été incapable d’amener une preuve que le covid 19 ait jamais été isolé . c’est majeur !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s