Les dangers du masque pour les enfants

Je suis grand-mère, de trois petits-enfants de 3, 9 et 12 ans, et je suis effarée de voir les enfants scolarisés, maintenant masqués depuis l’âge de 6 ans. Mon cœur saigne quand je constate la soumission des parents à cette nouvelle normalité.

Ma fille ainée qui a 43 ans, est donc suffisamment mâture pour comprendre les enjeux d’un tel geste. Pourtant, elle suit docilement ces ordres venant d’en haut, ne s’appuyant sur aucune publication scientifique digne de ce nom.

Faisons le point ensemble.

Le cerveau pour bien fonctionner a besoin d’oxygène.

En mettant un masque sur notre nez, nous nous privons d’une bonne oxygénation. On parle alors d’hypoxie. C’est un terme médical qui désigne le manque d’apport en oxygène dans les sang et au niveau des tissus de l’organisme.

En cas d’hypoxie répétée ou prolongée, le corps tombe malade. Nos cellules ont besoin d’oxygène pour se régénérer.

Il serait bon alors de mesurer le taux d’oxygène avec un saturomètre (qui coûte une vingtaine d’euros en pharmacie). Une hypoxie chronique peut provoquer dans les cas les plus graves des AVC, arrêts cardiaques, problèmes pulmonaires ou neurologiques.

Nous savons déjà que le masque FFP1 est une mascarade, et qu’il ne filtre en aucun cas les virus. C’est bien pour cela que les fabricants l’écrivent sur leurs paquets…

Mais plus grave, il réduit d’au moins 30% l’apport d’oxygène dans les sang.

D’après le Dr Margareta Griesz-Brisson virologue, docteur en pharmacologie, spécialiste en neurotoxicologie, les cellules nerveuses sous oxygénées sont incapables de se diviser. Et les cellules perdues sont définitivement perdues.

En outre, l’Etude « Corona Children Studies » réalisée en Allemagne sur 25.930 enfants portant un masque 5 heures par jour, montre que 68 % d’entre-eux révèlent des troubles physiques et/ou comportementaux :

  • Résultats scolaires en baisse
  • Aggravation des retards
  • Rejet de l’école
  • Infections ORL diverses
  • Maux de tête
  • Enfermement dans un monde virtuel
  • La communication avec les enseignants ne passe plus
  • On entend mal, on parle mal.

Les enfants ressentent comme symptômes physiques :

  • 53 % : Maux de tête
  • 49 % : Difficultés de concentration
  • 42 % : Malaises
  • 38 % : Troubles de l’apprentissage
  • 36 % : Somnolence et fatigue
  • 35 % : Oppression sous le masque
  • 30 % : Sensation d’étouffement
  • 26 % : Vertiges
  • 23 % : Gorge sèche
  • 21 % : Sensation de syncope
  • 17 % : Démangeaisons dans le nez
  • 16 % : Nausées
  • 15 % : Sensations de faiblesse
  • 13 % : Douleurs abdominales
  • 12 % : Respiration accélérée
  • 10 % : Sensation d’être malades
  • 8 % : Sensation dépression dans la poitrine.

Et au niveau psychologique, les enfants se sentent :

  • 60 % : plus irrités
  • 56 % : sont sujets à des troubles du sommeil
  • 49 % : des moins bonne humeur
  • 44 % : réticents pour aller à l’école
  • 29 % : plus agités qu’à l’accoutumée
  • 25 % : angoissés
  • 18 % : réticents à bouger et à jouer.

Tout cela présage des complications psy à courts ou moyens termes. C’est très grave !

D’autant plus que les enseignants sont souvent intransigeants, comme je l’ai vu dans une vidéo où un enfant du primaire rapportait que le maître ou la maîtresse donnait « des droits pour respirer ». Sous forme de jetons. 3 dans la journée, pour prendre une respiration hors du masque…

Mais où va-t’on ? Ce n’est pas loin d’être de la maltraitance et de la mise en danger d’autrui.

Protégeons nos enfants !

Le Docteur Louis Fouché du site d’information reinfocovid, anesthésiste-réanimateur (il sait donc de quoi il parle…) explique dans cette courte vidéo comment mesurer le taux d’oxygénation des enfants, avant et après l’école, grâce à un oxymètre.

En dessous de 95%, le taux est anormal est peut entrainer des complications. Les cellules souffrent car elles n’ont pas assez d’oxygène.

Cliquez pour voir la vidéo du Dr Louis Fouché

https://vu.fr/AUi2

Les enfants ont, de base, une excellente défense immunitaire et ne peuvent se contaminer entre eux. Leur imposer un masque pouvant créer des lésions irréversibles au cerveau, c’est freiner et détruire leur évolution. Ils doivent tous retrouver leur liberté de respirer, de sourire, de rire, de parler.

Il est temps de dire STOP. Parents faites entendre vos voix. La santé physique est mentale de vos enfants doit être protégée. C’est juste une question de bon sens. Retrouvez-le vite !

4 Commentaires

  • Heureuses les mamelles qui n’auront point allaitée…
    Tout est écrit…

    J'aime

  • les concentrations de CO2 sous les masques sont au-dela des niveaux consideres comme dangereux pour la sante:
    https://reinfocovid.fr/science/les-masques-co2-et-toxicite/

    J'aime

  • Bonjour,

    La situation devient de plus en plus difficile à supporter, je fais partie des personnes qui ont compris depuis des mois et des mois le problème du masque mais personne ne m’a cru, et même encore aujourd’hui quand j’explique les conséquences du masque chez les enfants on ne me croit toujours pas.
    Les gens pensent qu’un masque ce n’est pas si grave… Que de respirer la dedans n’est pas si grave, on a beau leur énumérer les conséquences physiques et les problèmes médicaux, c’est comme si ils se fermaient les oreilles !
    Comment faire ? Car c’est très grave, toutes ces personnes qui ne veulent pas voir participent à tout ce cirque et sont en train de porter atteinte aux enfants et de plomber l’avenir de toutes les générations suivantes…

    J'aime

    • Il y a bien plus grave que de se fermer les oreilles . Il y a des prètres qui vous diront de ficher le camp car « ils  » ne vous croient pas . A leurs yeux vous ètes un menteur . Et à ce titre ( de menteur ) vous devez immédiatement quitter leur présence sacrée et pleine d’indéfectibilité . Les sourds sont bêtes mais les idiots -traitres sont bien pires encore .

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s