LES ECRITS ZOOPHILES DE MONSIEUR S., par Laurent Glauzy

Chez les musulmans, le Dr Salim Laïbi a fait le ménage avec beaucoup de précision et de rigueur sur le personnage Soral. Son travail a été remarquable, et il y a lieu par honnêteté intellectuelle de l’en remercier encore aujourd’hui.

Le site de mon équipe, Pro Fide Catholica.com connaît un succès croissant. C’est pourquoi, je vais prendre de plus en plus la parole pour tenter de faire le ménage dans le milieu catholique, proposer une autre alternative. Car, ceux qui se présentent comme catholiques pensent plus à leurs affaires qu’à dénoncer des vérités essentielles.

Le milieu catholique ne doit pas bien sûr être tenu à l’écart d’une certaine réalité.

Monsieur S, pour ne pas salir ma plume en le nommant, a présenté des écrits sur la zoophilie dans un ouvrage intitulé « Misères du Désir », mentionnés en photo principale. Ca pose un grand problème de morale, et conduit sur bien d’autres questions.

Dans l’absolu, peut-on penser qu’un homme qui s’adonne à ce genre de littérature, pourrait dénoncer le mal absolu actuel que sont le satanisme et la pédocriminalité ?

Il n’y a pas besoin d’aller plus loin, tout le monde peut comprendre ce que cette question renvoie et transcrit en filigrane.

Je m’étonne que des écrivains catholiques ou soi-disant catholiques s’allient avec ce genre de golem de M. Car, il y n’a pas d’autres mots.

Comment un Belge, qui aime tant porter des vestes allemandes et se peigner comme tintin, se présentant comme catholique, peut-il inviter ce truc dans ses manifestations ? Comment des catholiques peuvent-ils cautionner de tels agissements ?

Et, comme par hasard, je tiens à préciser que ce sont ces mêmes catholiques de la pseudo-tradition qui ne dénoncent jamais les faux papes de Vatican 2 et le satanisme au plus haut rang de la secte conciliaire, alors qu’il s’agit de sauver des âmes. Non, au lieu de cela on pavane, on passe sur les radios parisiennes, on dénonce l’Islam, mais jamais complètement la franc-maçonnerie et encore moins le satanisme.

Soyons clairs : catholiques ou pas, les gens troubles, c’est-à-dire les gens entretenant des passions secrètes, s’associent avec des personnes de même plumage. C’est la logique. LE VICE UNIT LES VICIEUX.

Ecrire sur la zoophilie c’est extrêmement grave, et constitue une première incitation et banalisation par effet de répétition et boule de neige qui s’en suit.

Et, c’est encore plus grave, car on est en droit de se demander qu’elles sont les limites.

 

Le mal de ce siècle sont les sacrifices d’enfants que l’on viole dans des loges et ailleurs après les avoir égorgés et éventrés. Ca tout le monde s’en moque. On fait semblant, on se distrait. Mais, un jour, il s’agira de payer la facture. Et ce seront peut-être vos enfants qui paieront la facture de votre lâcheté, avant que votre âme aille errer en enfer pour l’éternité ! Nous le savons par les Ecrits bibliques et les prophéties de la sainte Vierge : très peu iront au ciel, car nombreux sont les damnés. Même sa Sainte Catherine d’Avila avait vu sa place en enfer. Pensez-y tant qu’il est tant.

 

 

 

2 Commentaires

  • S est un bobo libertin, libertaire, marxiste, admirateur de Robespierre, de la Corée du Nord, etc….et j’en passe et des meilleurs. C’est un dépravé sexuel comme tout le milieu des bobos gauchiasses. A fuir comme la peste absolument si on ne veut pas être contaminé.

    J'aime

  • Monsieur Soral, c’est Monsieur Soral, on aime ou on n’aime pas.
    Maintenant lorsqu’on est Chrétien, on ne juge pas et on n’insulte pas, vous êtes qui, pour juger et insulter votre prochain?
     »Vous serez jugé avec la même mesure que vous avez jugé les autres. »

    Peut-être que la lecture de Msg ‎BOUVIER , évêque du Mans – Le Mystère du confessionnal, le livre des confesseurs, sur le traité de chasteté, vous fera réfléchir… et que vous nous en parlerez prochainement dans vos colonnes…
    « Cet ouvrage, le plus froidement obscène que nous connaissons. Les abominations étalées dans ce livre dépassent les obscénités des soupers de la Régence sous le Duc d’Orléans, à faire rougir les plus éhontées messalines, à faire bouillir le sang du plus austère des anachorètes. »
    ‎ ‎

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s