Le CoronaVirus -COVID-19 a bien été fabriqué à Wuhan alors que Kissinger voulait défendre « les Valeurs des Lumières » avec le vaccin !

Le hideux Kissinger déclare le 7 Avril 2020 : « L’échec de l’établissement d’un nouvel ordre mondial post-COVID pourrait « mettre le feu au monde ».

Un expert américain en politique étrangère, lauréat du prix Nobel, a averti que les États-Unis devront se joindre à un programme mondial pour surmonter les dommages causés par la pandémie de coronavirus.

Henry Kissinger, 96 ans, était le conseiller à la sécurité nationale et le secrétaire d’État des présidents Richard Nixon et Gerald Ford. Pendant le reste de sa longue carrière, il a été conseiller auprès de dirigeants politiques et d’entreprises. Le vendredi 6 avril, le Wall Street Journal a publié la réponse de ce penseur politique emblématique à l’urgence sanitaire internationale.

Kissinger a déclaré que « le monde ne sera plus jamais le même après le coronavirus » et que le gouvernement des États-Unis devra maintenir « la confiance du public ».

« Dans un pays divisé, un gouvernement efficace et clairvoyant est nécessaire pour surmonter des obstacles d’une ampleur et d’une portée mondiale sans précédent », a-t-il écrit.

« Le maintien de la confiance du public est essentiel à la solidarité sociale, aux relations des sociétés entre elles, ainsi qu’à la paix et à la stabilité internationales ».

L’ancien fonctionnaire a déclaré que l’actuelle administration américaine a fait « un travail solide pour éviter une catastrophe immédiate » mais que son « test ultime » est d’arrêter le virus et de maintenir « la confiance du public dans la capacité des Américains à se gouverner eux-mêmes ».

Dans le même temps, Kissinger a appelé le gouvernement à lancer « une entreprise parallèle pour la transition vers l’ordre post-coronavirus ».

Pour faire face efficacement aux dommages politiques et sociétaux, il faudra une collaboration internationale, a-t-il averti.

« Les dirigeants font face à la crise sur une base largement nationale, mais les effets du virus sur la société ne reconnaissent pas les frontières », a-t-il écrit.

« Si l’attaque contre la santé humaine sera – espérons-le – temporaire, les bouleversements politiques et économiques qu’elle a déclenchés pourraient durer des générations », a-t-il poursuivi.

« Aucun pays, pas même les États-Unis, ne peut, dans un effort purement national, vaincre le virus. Répondre aux nécessités du moment doit en fin de compte être associé à une vision et à un programme de collaboration mondiale. Si nous ne pouvons pas faire les deux en tandem, nous ferons face au pire de chacun ».

Cependant, Kissinger a fait allusion au leadership américain dans cette entreprise mondiale en citant à la fois le Plan Marshall, qui a aidé à reconstruire l’Europe occidentale après ses ravages de la Seconde Guerre mondiale, et le Projet Manhattan, qui a battu l’Allemagne nazie dans la course à la production des premières armes nucléaires.

« Tirant les leçons du développement du Plan Marshall et du Projet Manhattan, les Etats-Unis sont obligés d’entreprendre un effort majeur dans trois domaines », a écrit Kissinger.

« Premièrement, renforcer la résilience mondiale aux maladies infectieuses », a-t-il poursuivi.

« Nous devons mettre au point de nouvelles techniques et technologies de lutte contre les infections et des vaccins adaptés à de vastes populations. Les villes, les États et les régions doivent se préparer en permanence à protéger leur population contre les pandémies par le stockage, la planification coopérative et l’exploration aux frontières de la science ».

Kissinger a ensuite demandé aux États-Unis de « s’efforcer de guérir les blessures de l’économie mondiale » qui, selon lui, « ne ressemblent à rien de connu dans l’histoire ».

« Les programmes devraient également chercher à améliorer les effets du chaos imminent sur les populations les plus vulnérables du monde », a-t-il ajouté.

Enfin, le conseiller en politique étrangère a imploré les États-Unis de ne pas abandonner « les principes de l’ordre mondial libéral », affirmant que « la prospérité dépend du commerce mondial et de la circulation des personnes ».

« La légende fondatrice du gouvernement moderne est une ville fortifiée protégée par de puissants dirigeants, parfois despotiques, d’autres fois bienveillants, mais toujours assez forts pour protéger le peuple d’un ennemi extérieur », a écrit Kissinger.

« Les penseurs du Siècle des Lumières ont recadré ce concept, en soutenant que le but de l’État légitime est de pourvoir aux besoins fondamentaux du peuple : sécurité, ordre, bien-être économique et justice », a-t-il poursuivi.

« La pandémie a provoqué un anachronisme, une renaissance de la ville fortifiée à une époque où la prospérité dépend du commerce mondial et de la circulation des personnes ».

Kissinger estime que « les démocraties du monde doivent défendre et soutenir leurs valeurs des Lumières ».

« Un recul mondial de l’équilibre entre le pouvoir et la légitimité entraînera la désintégration du contrat social, tant au niveau national qu’international », a-t-il déclaré.

« Pourtant, cette question millénaire de la légitimité et du pouvoir ne peut pas être réglée en même temps que l’effort pour surmonter le fléau de Covid-19. La retenue est nécessaire de tous côtés – tant en politique intérieure qu’en diplomatie internationale ».

Kissinger a averti que l’échec de la conquête du coronavirus ou de la construction de l’ordre mondial post-coronavirus pourrait conduire à une catastrophe mondiale.

« Le défi historique pour les dirigeants est de gérer la crise tout en construisant l’avenir », a-t-il conclu.

« L’échec pourrait mettre le monde en feu ».

Lifesite News.com : https://t.co/XeIHhlsfM5?amp=1

*****

Ce personnage autant hideux que vomitif sera ravi d’apprendre que le coronavirus -COVID-19-  a bien été fabriqué à WUHAN.

 

Alors OUI, il y aura le FEU !

Les médias du système ont Hurlé : FAKE NEWS, le virus n’a pas été fabriqué !!!

 

Sans parler du petit « CONSPIRACY MAN, RUDY » qui avait de suite noirci son encre dans ses papiers de conspiration :

Opera Instantané_2020-04-17_155157_democratieparticipative.me

Non petit Rudy, le virus n’était pas « SAUVAGE », il a été FABRIQUE !

Opera Instantané_2020-04-17_155132_democratieparticipative.me

 

Les internautes avaient de suite fait le lien entre « CoronaVirus » et Wuhan !

Opera Instantané_2020-04-02_131612_twitter.comOpera Instantané_2020-03-10_094302_twitter.com

 

En Janvier, nous avons été nombreux sur les réseaux sociaux à voir la relation « DE CAUSE A EFFET » étant donné Tous les mensonges que l’engeance nous sert depuis des décennies :

Opera Instantané_2020-04-17_150705_www.20minutes.fr

Opera Instantané_2020-04-17_150810_www.20minutes.fr

 

L’on comprend mieux pourquoi le couple BUZYN/LEVY détestaient autant le Professeur Raoult !

Europe Israël : https://www.europe-israel.org/2020/03/le-conflit-entre-didier-raoult-et-yves-levy-et-le-milieu-medical-parisien-les-dessous-dune-detestation-reciproque/

Opera Instantané_2020-04-17_151944_www.europe-israel.org

Avec la Chloroquine : « Pas de Sousous dans la Popoche parce-que pas de piqure « 

Et en plus, avec un virus entièrement fabriqué…………

THE STORM IS COMING

 

Opera Instantané_2020-04-17_160858_twitter.com