Le Neuvième Cercle Satanique. Vidéos.

Souvenez-vous du film « La Neuvième Porte » où les acteurs « Vedettes » furent Johnny Deep et Emmanuelle Seigner et le producteur……….le pédo-CRIMINEL Roman Polanski, ça ne s’invente pas !!!

 

Avril 2017

Le Neuvième Cercle est un culte rituel secret impliquant des sacrifices sataniques au sein de l’église catholique romaine ; ce culte a été fondé au XVIIe siècle par l’ordre des Jésuites*. Il est ainsi nommé en rapport avec le neuvième cercle de l’enfer, décrit dans le poème de Dante « L’Enfer », et fait référence à la demeure de Satan, et à tous ceux qui trahissent la confiance sacrée.

Selon d’anciens initiés du culte et des documents du Vatican soumis au Tribunal International de Droit Coutumier à Bruxelles en 2014 ; le Neuvième Cercle pratique des sacrifices de bébés nouveau-nés et de jeunes enfants à dates précises chaque année, et ce en toute connaissance du pape et des principaux cardinaux de l’église catholique. Ceux-ci doivent observer et y participer avant d’assumer leurs éventuelles responsabilités papales.
Le Neuvième cercle est également utilisé comme moyen de chantage sur des personnalités de la politique, des membres de gouvernements et des chefs d’entreprise, des magistrats et hauts-fonctionnaires de la police, pour les piéger et en faire de loyaux serviteurs du Cercle, et du Vatican.

L’actuel Pape François 1er, le Pape Benoît XVI, démissionnaire et beaucoup de cardinaux ont assisté et supervisé ces rituels sacrificiels du Neuvième Cercle. Les victimes sont fournies de manière régulière par des orphelinats catholiques, des centres d’accueil et des foyers pour jeunes mineurs, de Belgique, des Pays-Bas, d’Italie et d’autres pays européens.

En Europe la mafia appelée Ndrangheta est étroitement liée avec le Neuvième Cercle et lui fournit des enfants, l’évacuation des corps ainsi que la sécurité pour les rituels et leurs membres. L’organisation catholique de l’Opus Dei est également étroitement liée au Cercle, dont les membres comprennent des hommes politiques de haut-rang en Europe et en Amérique du nord.

Les rituels meurtriers du Neuvième Cercle, ont lieu habituellement dans des églises catholiques de Vancouver et Montréal au Canada, de Washington DC et dans d’autres régions isolées des états de la côte ouest des États-Unis, en Irlande, à Londres, Paris, Genève, Francfort, Lyon, Bruxelles et les communes voisines, ainsi que dans des châteaux en Écosse, aux Pays de Galles et en Allemagne. La plupart du temps les rituels ont lieu dans les cryptes, les catacombes attenantes, ou des pièces cachées souterraines se trouvant dans des cathédrales situées dans ces villes et d’autres. Habituellement la police et l’armée sont présents pour protéger ces rituels.

Un dossier plus complet sur les preuves concernant le Neuvième Cercle et leurs participants sera présenté et publié sur www.itccs.org [NdJBL ► Vous pouvez lire ce Mémorandum sur la continuité du génocide au Canada du 1er septembre 2017]

 

 

Le 9ème cercle : Initiation au sexe des enfants et au culte du sacrifice

« Le Culte satanique du neuvième cercle, un groupe de sacrifice d’enfants composé d’élites mondiales, semble violer, torturer et assassiner régulièrement des enfants » a-t-il été annoncé hier par la ITCCS. Les récentes plaintes contre le réseau international de kidnapping d’enfants ont été déposées devant les tribunaux le 7 avril.

Le pape François, le supérieur général jésuite Adolfo Pachon et l’archevêque anglican de Canterbury Justin Welby ont été désignés comme principaux accusés dans le cadre du procès devant le tribunal de droit commun de Bruxelles. Parmi les membres possibles du Culte satanique du neuvième cercle nommés par les témoins qui allaient témoigner au procès, on trouve les anciens papes Joseph Ratzinger et Jean-Paul II, le juge Fulford de la Haute Cour britannique et des membres de la famille royale britannique.

« La reine Elizabeth a été directement impliquée dans l’enlèvement et la mort d’enfants autochtones et des membres de la famille royale semblent participer régulièrement aux rituels du culte satanique du neuvième cercle à l’école indienne Mohawk de Brantford Ontario Canada », a déclaré hier l’annonce.

Selon deux déclarations sous serment déposées au tribunal, non seulement différents témoins ont vu les membres du culte satanique du neuvième cercle commettre des meurtres, mais ils ont également affirmé que les meurtres brutaux d’enfants innocents se poursuivaient aujourd’hui, certains dans des voûtes du sous-sol.

Le tribunal international devait se pencher sur la question :

– Témoignages de deux anciens détenus de l’école Mohawk qui affirment tous deux avoir assisté au meurtre d’une fillette de 5-6 ans par le culte satanique du neuvième cercle à l’école indienne Mohawk de Branton, Ontario, Canada.

– Une copie du « Privilège du Magistère » qui a été classée dans les archives scellées de la bibliothèque du Vatican. Le culte satanique du neuvième cercle a fonctionné conformément à ce statut de droit canonique daté du 25 décembre 1967. Il était dit que chaque nouveau pape devait obligatoirement participer aux rites du culte satanique du neuvième cercle avant d’entrer en fonction. Le document faisait référence à la cérémonie de meurtre des nouveaux-nés et à la consommation de leur sang.

– Témoignages de deux témoins qui affirment avoir vu l’ancien pape Joseph Ratzinger, le cardinal néerlandais Alfrink et le prince Bernhard participer à un meurtre du culte satanique du neuvième cercle en Hollande et en France, dont celui d’une petite fille à l’automne 1987.

– L’un de ces témoins était le thérapeute néerlandais Toos Nijenhuis qui, dans cette interview vidéo avec Kevin Annett, a évoqué le fait d’avoir vu des meurtres de la secte satanique du neuvième cercle en 2010. Au moins un de ces meurtres a impliqué l’ancien pape Ratzinger.

– Témoignage de Leona Moses, chercheuse de l’église anglicane, dont l’interview de 2011 avec Kevin Annett et Cheryl Squire, aînée des Mohawks, peut être vue dans cette vidéo.

– Témoignage d’un ancien fonctionnaire argentin pendant la guerre sale des années 1970 qui a pris des notes détaillées des réunions entre l’actuel pape Francis et les responsables militaires de la junte. L’ascension rapide du pape Francis à la tête de l’Église catholique argentine était le résultat présumé de son accord pour le trafic d’enfants de prisonniers politiques disparus des orphelinats catholiques.

– Témoignage d’un enquêteur accrédité par la police.

– La collection « G12 » de documents du diocèse anglican huron provenant des archives secrètes de l’Église d’Angleterre à London, Ontario Canada.

– Un mémo de janvier 2012 de l’archevêque de Canterbury Justin Welby au primat anglican Fred Hiltz à Toronto ordonnant la destruction des restes humains et des preuves médico-légales d’enfants assassinés dans les archives de l’école indienne Mohawk.

« En octobre 2011, les fouilles commencées par les anciens de l’école (mohawk) ont révélé… des os qui avaient été découpés en sections. Deux de ces fragments d’os ont été identifiés comme étant ceux d’un petit enfant par l’expert médico-légal de l’Ontario Greg Olson et l’archéologue Kris Nahrgang, ainsi que par le Dr Donald Ortner, pathologiste médico-légal principal de l’Institut Smithsonian à Washington, D.C. Ortner est mort de causes non révélées peu après ».

Le génocide de masse des enfants de la Confédération Mohawk a commencé en 1832 dans l’ancien pensionnat indien Mohawk de Brantford Ontario Canada, géré par l’Eglise d’Angleterre et les Jésuites. Depuis la découverte en 2008 d’un charnier pour enfants au Mohawk School, 31 autres charniers ont été identifiés dans des pensionnats indiens au Canada, en Hollande et aux États-Unis. Ces écoles étaient principalement gérées par des prêtres jésuites catholiques.

Le 28 février 2013, ce même tribunal international a déclaré la reine Elizabeth, chef de l’Église anglicane d’Angleterre, et l’ancien pape Joseph Ratzinger coupables de crimes contre les enfants – le même jour où Ratzinger est devenu le premier pape de l’histoire à démissionner de son poste.

 

Dimanche 17 août 2014

Hier, deux membres présumés du Culte du sacrifice d’enfants satanique du neuvième cercle ont été arrêtés alors qu’ils préparaient ce qui semblait être un sacrifice d’enfants. Il est évident que l’homicide d’enfant devait avoir lieu sur un autel taché de sang dans le sous-sol d’une résidence du quartier chic d’Outremont Montréal Québec Canada. Lors de l’arrestation d’une femme plus âgée, elle a admis que le sacrifice d’enfant était prévu pour minuit et qu’il impliquait des cadres de l’entreprise américaine Sinclair Oil et du géant de l’alimentation Cargill Corporation. Selon un officier du tribunal de la CIJLC de Bruxelles, leur équipe a travaillé en collaboration avec la police de Montréal pour procéder à l’arrestation des citoyens.
« Cet informateur a affirmé que les deux enfants devant être utilisés lors de l’événement de Montréal étaient détenus dans un établissement séparé à l’Université McGill », selon le communiqué de presse de la Cour ICLCJ, « mais elle a prétendu ne pas savoir où. Elle a déclaré que la procédure normale était de les délivrer dans un état de dépendance à la drogue juste avant le début du rituel. La femme a déclaré que les membres de la secte se décrivaient comme faisant partie de la société du Neuvième Cercle et portaient des tatouages de l’insigne du Neuvième Cercle ».

« Kerry Brick, directeur de Cargill Corporation, fait partie des membres présumés du culte du neuvième cercle du sacrifice des enfants sataniques », a déclaré Kevin Annett de l’ITCCS dans l’interview d’aujourd’hui. « Il y a quelques mois, un survivant a témoigné qu’enfant, ils ont été emmenés au siège social de Cargill Corporation à Wayzata Minn où ils ont été forcés d’assister à un sacrifice d’enfant. D’après ce que d’autres témoins oculaires ont rapporté à la Cour de l’ICLCJ, les membres du neuvième cercle semblent être très influents et capables de s’en tirer en faisant des sacrifices d’enfants à travers le monde ».
Un garde de sécurité de la résidence privée de Montréal a montré aux agents qui ont procédé à l’arrestation une petite chambre insonorisée au sous-sol qui contenait un autel en pierre tachée de sang et deux petites cellules de prison avec des menottes murales. Une pièce adjacente contenait des armoires fermées à clé contenant du matériel pédopornographique et des vêtements d’enfants. Des preuves telles que des échantillons de sang, des dispositifs de torture métalliques, des épées de cérémonie et du matériel cinématographique sophistiqué étaient photographiées et mises en sac pour être analysées.
Le suspect a identifié les participants au sacrifice d’enfants comme étant Kerry Brick, cadre de la Cargill Corporation à Wayzata, dans le Minnesota, et Stephen Holding, cadre de Sinclair Oil à Sun Valley, dans l’Idaho. Un document antérieur de l’ICLCJ affirmait que d’autres membres du neuvième cercle comprenaient l’archevêque catholique de Montréal Christian Lepine et un milliardaire américain de premier plan. Ce même homme d’affaires américain influent a été identifié par des témoins oculaires comme étant présent lors des parties de chasse à l’homme du Neuvième Cercle aux Pays-Bas. Selon le témoin oculaire Fiona Barnett, des enfants ont été déshabillés, violés, chassés et tués – tout comme des enfants participant à un programme de contrôle de l’esprit de la CIA en Australie. Fiona Barnett a fait la chronique de ses expériences dans cet article.
« Notre équipe a immobilisé les trois prisonniers, a verrouillé les locaux et a pris des vidéos et des échantillons de la chambre souterraine », a écrit un membre de l’équipe d’arrestation. « Nous avons ensuite sécurisé un périmètre secret dans le quartier en prévision de l’arrivée des participants à la secte et de leurs victimes. Malheureusement, bien que nous ayons maintenu notre vigilance jusqu’à bien après minuit, personne d’autre n’est arrivé sur les lieux pour le reste de la journée et de la soirée. Nous devons supposer que les participants ont été d’une manière ou d’une autre avertis de notre présence et ont avorté le rituel ».
La police de Montréal a soutenu les arrestations des citoyens membres du neuvième cercle et a prévu de prendre éventuellement en charge les suspects. « Le garde de sécurité que nous avions sous notre garde a été libéré après avoir prouvé qu’il avait été retenu dans une capacité commerciale privée. Les deux membres de la secte sont détenus dans notre établissement pénitentiaire DAU à Montréal avant leur interrogatoire par le procureur de la Cour et ses affiliés canadiens. Tous les échantillons et les films que nous avons obtenus sont en transit vers le siège de Bruxelles pour y être analysés ».
Le Tribunal international pour les crimes d’Eglise et d’Etat, qui poursuit depuis 2011 les membres du culte satanique du neuvième cercle devant la Cour de l’ICLCJ, avait appelé à des protestations contre les sacrifices d’enfants supposés prévus le 15 août pour la cathédrale Reine du Monde à Montréal et la cathédrale Pro à Dublin en Irlande. Le sacrifice d’enfants en Irlande était supposé être sous la direction de l’archevêque catholique Dermot Martin. En raison des protestations, l’enfant sacrifié à Montréal a été déplacé de la crypte du sous-sol de la cathédrale de Montréal vers une installation souterraine de l’université McGill, puis vers le domaine privé d’Outremont Montréal.

L’Université McGill a eu l’habitude de torturer des enfants dans le cadre d’expériences de contrôle de l’esprit liées au satanisme. Au début des années 1950, à McGill, le président des associations psychiatriques canadienne, américaine et mondiale, D. Ewen Cameron, a torturé des enfants dans le cadre du programme américain CIA MKULTRA. En 1964, le Congrès américain aurait fermé le programme MKULTRA après le succès du procès intenté contre Cameron et l’Université McGill par Linda MacDonald, survivante du contrôle mental.
Dans ces vidéos, les survivantes du contrôle mental Claudia Mullen et Christina Nicola ont témoigné lors des audiences du Congrès de 1995 sur le contrôle mental des enfants par la CIA. MKULTRA aurait pris fin en 1964. Cependant, dans cette vidéo, Jenny Hill parle de son témoignage de 1965 sur le sacrifice d’un enfant sous la direction d’un maître du contrôle mental de la CIA que l’on pense être à la tête du programme du gouvernement. Les cinquante premiers commentaires de cette pétition au Congrès pour une enquête sur le programme de la CIA, la plupart émanant de survivants du contrôle mental de la CIA, indiquaient que des enfants étaient encore torturés aujourd’hui dans le cadre du programme gouvernemental.
Des témoins de ces sacrifices d’enfants ont affirmé que le syndicat du crime de Ndrangheta travaillait avec la police, le Vatican et les orphelinats catholiques pour fournir des enfants à torturer et à tuer lors des rituels mensuels de sacrifice de sang par le neuvième cercle. On a trouvé 34 sites catholiques de fosses communes pour enfants en Irlande, en Espagne et au Canada. On pense que ces sites contiennent les corps de plus de 350 800 enfants disparus, bien que les gouvernements respectifs et l’Église catholique aient refusé les demandes continues d’excavation de l’ITCCS.
Les papes Francis et Ratzinger, ainsi que la reine Elizabeth ont tous été nommés par un témoin oculaire témoignant devant la Cour de l’ICLCJ comme ayant tué et violé des enfants lors des cérémonies de sacrifice humain du culte satanique du neuvième cercle. Plus de 60 témoins oculaires de plusieurs pays différents ont témoigné, et d’autres ont contacté la Cour chaque semaine.
Depuis 2011, six juges et 28 membres du jury du tribunal de l’ICLCJ ont plaidé devant les membres du culte satanique du neuvième cercle. En août 2014, le pape François a été reconnu coupable de traite d’enfants ; le pape Ratzinger a démissionné après son verdict de culpabilité pour crimes contre l’humanité en 2013 et la reine Elizabeth et le prince Phillip ont reçu des mandats d’arrêt pour leur verdict de culpabilité dans la disparition en 1964 de dix enfants du pensionnat autochtone de Kamloops, en Colombie britannique canadienne.

Le tribunal de l’ICLCJ compte plus de 450 agents de la paix de common law dans 13 pays, et 51 groupes locaux à charte sont en activité. Des fonds d’organisation étaient disponibles pour les groupes de common law qui souhaitaient s’inscrire. Pour contacter la ITCCS, le tribunal de l’ICLCJ à Bruxelles ou pour vous porter volontaire, envoyez un courriel à : itccscentral@gmail.com ou hiddenfromhistory1@gmail.com.
À propos de l’auteur
Judy Byington, MSW, LCSW, retraitée, auteur de « Twenty Two Faces : Inside the Extraordinary Life of Jenny Hill and Her Twenty Two Multiple Personalities » (http://www.22faces.com) est une thérapeute, oratrice, activiste et journaliste d’investigation à la retraite dont les articles sur les réseaux internationaux d’exploitation des enfants ont été cités sur des centaines de blogs et de sites web. L’ancien superviseur de l’Alberta Mental Health et directeur du Provo Family Counseling Center est le PDG du Child Abuse Recovery and Speakers Bureau (http://www.ChildAbuseRecovery.com).

Si vous avez des conseils à donner sur les questions de maltraitance des enfants, veuillez envoyer un courriel à Judy info@22faces.com.

 

 

« Selon la Théosophie, l’initiation est un concept de neuf niveaux de développement spirituel par lesquels les êtres qui vivent sur Terre peuvent s’élever. Les théosophes pensent que lorsque les âmes vivant sur terre ont progressé jusqu’au quatrième niveau d’initiation, elles ont atteint l’illumination et n’ont pas besoin de se réincarner. Ensuite, à partir du cinquième niveau d’initiation, les âmes ont la possibilité de devenir membres de la Hiérarchie Spirituelle, comme l’ont écrit C.W. Leadbeater et Alice A. Bailey à partir des années 20.

« Selon Joshua David Stone : La neuvième initiation est relative à la Monade de Groupe et a été ésotériquement appelée « Le Refus ». Elle indique le dernier contact du Maître avec ce qu’on a appelé le mal cosmique en relation avec cette planète. »

http://www.luxorlightascension.com/initiation

VANCOUVER, BC – S’exprimant depuis New York en route vers la Cour internationale de justice de Common Law à Bruxelles pour le procès du pape François (Jorge Mario Bergoglio), du supérieur général jésuite Adolfo Pachon et de l’archevêque de Canterbury Justin Welby, Kevin Annett a révélé des preuves démontrant que le pape Joseph Ratzinger (Benoît XVI), qui a publiquement « démissionné » et continue à vivre au Vatican, est de facto le pape intérimaire, dirigeant le collège des cardinaux et la curie qui suivent ses ordres. Le pape François, qui vit dans un couvent voisin, est un front de relations publiques, dont les déclarations sont destinées aux médias et sont systématiquement ignorées et contrecarrées par le pape intérimaire et la curie du Vatican. Cette tromperie, sciemment commise par le jésuite Julio Bergoglio, vise à permettre au Vatican de s’inscrire pleinement dans la dynamique de la géopolitique internationale tout en conservant son génocide d’enfants caché et sa structure satanique avec le pape intérimaire Ratzinger et une curie participante.

Kevin Annett a également révélé l’existence d’un document secret confirmant que les papes doivent être initiés au culte satanique du neuvième cercle impliquant le sacrifice d’enfants et la consommation de son sang dans le cadre du privilège magistral pour assumer la fonction papale. « Le témoin affirme avoir vu l’ancien pape Jean-Paul II, Karol Wotyja, et le pape Benoît, Joseph Ratzinger, participer aux rituels du neuvième cercle qui se déroulent dans des cathédrales catholiques et un bosquet de forêt en France » a déclaré George Dufort du tribunal de Common Law. La curie et les cardinaux participent également au Cercle des Nith. Si cela a un effet, le pape et les cardinaux constituent un « Coven satanique », a convenu Kevin Annett.

 

http://www.evilyoshida.com/thread-8248.html

*****

QU’EST-CE QUE LE NEUVIÈME CERCLE ? PAR LE TICEE & LE TIDC (MÀJ DU 03/06/19)

MàJ DU 03/06/2019  ►

 Meurtre de masse sans conséquences au Canada, comment détrôner le mensonge ? Kevin Annett, 1er juin 2019

 

De Kevin Annett, co-fondateur du TIDC ► Ignorer le système : conseils aux gens ciblés ► TOUT LE MONDE !

 

Vatican, occultisme, sacrifices rituels et protection des réseaux pédophiles (TIDC et TICEE)

Ceci est aussi lié avec le génocide et la disparition de milliers d’enfants autochtones par les pensionnats. cf « Meurtre par décret » du TIDC

Version française Meurtre par Décret – Le crime du génocide au Canada, dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 en version PDF de 58 pages [PDF N° 1 dans cette page de mon blog ► LES PDFs RÉALISÉS PAR JBL1960]

Version originale en anglais de 400 pages ► http://murderbydecree.com/

Résistance 71 ~

Qu’est-ce que le Neuvième Cercle ?

Tribunal International contre les Crimes de l’Église et de l’État (TICEE) & Tribunal International de Droit Coutumier (TIDC)

Opera Instantané_2020-04-25_161320_www.youtube.com

Opera Instantané_2020-04-25_161404_www.youtube.com