La Cour des Comptes a épinglé l’Ordre des Médecins en Décembre 2019 : du Lourd !

L’ordre des médecins épinglé par la Cour des comptes

L’ordre des médecins épinglé par la Cour des comptes

Dans un rapport au vitriol de 187 pages, publié le 09 décembre 2019, la Cour des comptes critique sévèrement l’ordre des médecins en lui reprochant de nombreuses dérives, des défaillances de gestion, des dépenses excessives, ainsi qu’une absence de rigueur dans le traitement des plaintes des patients.

Rapport de la Cour des Comptes :

Cliquer pour accéder à 272231.pdf

 

Opera Instantané_2020-04-28_231013_duckduckgo.com

 

 Sur un Budget de 86 Millions d’€uros, la cour des comptes dit :

  • Dérive Préoccupante
  • Dérive Financière
  • Manque de Déontologie
  • Un fonctionnement qui ne favorise pas le renouvellement
    des élus
  • Des mandats caractérisés par leur longévité et le cumul
  • – De fréquents problèmes de gouvernance nuisant à l’image
    de l’institution
  • L’insuffisante prise en compte des risques de conflits d’intérêts
  • Des fonctions bénévoles généralement indemnisées
  • Des irrégularités constatées au Conseil national
  • Tableau n° 3 : évolution des indemnités mensuelles brutes forfaitaires
    de certains membres du bureau : 9177 € payé au Président

Opera Instantané_2020-04-28_232454_www.vie-publique.fr

  • Tableau n° 4 : évolution des remboursements de frais du président
    et du secrétaire général

Opera Instantané_2020-04-28_232653_www.vie-publique.fr

  • Des remboursements de frais abusifs
  • Un ordre qui empiète sur le champ syndical
  • Des situations très contrastées dans les conseils territoriaux
  • Des indemnités parfois irrégulières et des remboursements
    de frais insuffisamment justifiés
  • Un glissement sensible de la communication
    vers des actions relevant du champ syndical
  • Des comptes souvent incomplets
    et insincères
  • Des ressources incomplètement retracées
    – Des ressources abondantes en augmentation rapide
  • – Un enregistrement comptable irrégulier des cotisations
    a) Un schéma comptable qui ne retrace pas le produit des cotisations
  • b) Une comptabilisation incomplète des cotisations annuelles
  • c) Des fonds de réserve irréguliers
  • – Un patrimoine mal comptabilisé et sous-estimé
    1 – Des réserves financières qui représentent près de deux années
    de cotisations
  • Un patrimoine immobilier incomplètement retracé
    en comptabilité
  • Un défaut de suivi manifeste des actifs mobiliers
  • De sérieux manquements dans la tenue
    des comptes locaux
  • – Un contrôle interne défaillant
  • Un contrôle de gestion inexistant
  •  Un cadre comptable incomplet posé par le Conseil national
  • – De multiples désordres dans les comptes locaux
    En l’état actuel, les comptes de l’ordre ne sont pas en état d’être combinés.
  • Des comptes délibérément faussés
  • Une gestion dispendieuse
  • Des dépenses mal contrôlées, parfois irrégulières
    1 – Des dépenses déraisonnables, parfois étrangères
    aux missions de l’ordre
  • Une entraide généreuse, très hétérogène et parfois versée à tort
  • Des pratiques d’entraide hétérogènes et sans justificatifs
  • Des aides injustifiées
  • Des prêts irréguliers accordés à des médecins

 

Je m’arrête à la page 63 sur 187 pages !!!

 

Et ce sont ces Gens qui Harcèlent les Bons Médecins qui soignent vraiment leurs patients !

Vous rendez-vous compte dans quel monde nous vivons ?

Après un an de contrôle, la Cour des comptes a livré un audit sur l’Ordre des médecins. Peu de compliments dans ce document, mais nombre de critiques sur la gestion de l’organisme. Certaines de ces insuffisances affectent directement les patients : insuffisances dans la formation continue, refus de soins ou manque d’indépendance, par exemple.

 

La Cour des comptes n’est pas connue pour son laxisme à l’égard des institutions sous le feu de ses enquêtes. Mais son dernier rapport (1), consacré à l’Ordre des médecins, étonne tant le champ de la critique est étendu. L’organisme est « peu propice au changement, peu impliqué dans l’accès aux soins, a tenu des comptes « insincères » »… Ce n’est qu’un échantillon des nombreuses failles relevées par les magistrats de la rue Cambon. Plusieurs d’entre elles peuvent avoir des retombées directes sur les patients. Ainsi, l’Ordre ne vérifie pas que ses membres suivent une formation continue, pourtant obligatoire et importante pour maintenir la qualité des soins.

PEU ENGAGÉ SUR L’INDÉPENDANCE DES MÉDECINS

L’indépendance des médecins vis-à-vis des fabricants de médicaments et de dispositifs médicaux est tout aussi essentielle à la qualité des soinsElle garantit la liberté de prescription, favorise le respect des bonnes pratiques et de la déontologie, sans l’influence des acteurs de l’industrie.  L’Ordre, chargé de prévenir les conflits d’intérêts, doit notamment contrôler chaque contrat signé entre un médecin et l’industrie. Cela vaut pour un repas, une nuit d’hôtel ou une intervention rémunérée en congrès, par exemple.

La mission n’est pas vraiment remplie. Ce sont souvent des consultants qui vérifient la conformité des documents, ce qui rend l’examen en question coûteux et « hétérogène » selon le département. La Cour des comptes souligne un autre défaut récurrent : les différents contrats d’un même praticien ne sont pas analysés dans leur ensemble. Difficile, alors, de déceler des excès… « Déjà en 2011, la Cour regrettait l’inaction de l’Ordre face à des situations d’hyperactivité de certains médecins, notamment hospitaliers », déplore le rapport.

Mais il y a plus inquiétant. Il arrive, rarement, que l’Ordre émette un avis défavorable concernant le contrat. Lorsque cet avis n’est pas respecté, les poursuites restent l’exception. L’institution n’a pas reçu les moyens d’assurer cette mission, se défend l’Ordre dans un communiqué. Selon lui, ce rôle « répressif » est aux mains de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF) et d’autres instances « qui n’ont pas fait de la saisine des tribunaux correctionnels leur priorité ».

AMBIGU SUR LES REFUS DE SOINS

L’audit de la Cour des comptes est également sévère sur les refus de soins. S’ils restent rares dans leur forme directe, ils sont plus fréquents dans des formes plus pernicieuses : rendez-vous fixés à des dates très éloignées, refus de prendre de nouveaux patients, et autres manœuvres dissuasives. Il existe bien une commission chargée de ce sujet à l’Ordre des médecins… mais elle n’a produit qu’un rapport et « refuse de financer des études sur les refus de soins ». Si on y ajoute un budget insuffisant, voilà qui rend difficile toute action.

L’Ordre se défend ici aussi de toute mauvaise volonté. La commission n’a pas pu fonctionner avant 2017 car elle n’était pas formée. La nomination tardive de ses membres, par arrêté, n’est pas de son fait. Le problème, c’est que la position de l’institution elle-même est ambiguë sur le sujet, souligne la Cour des comptes. Entre 2014 et 2017, 28 décisions rendues par les juridictions ordinales traitaient de refus de soins. Plus de la moitié se sont conclues par un rejet. Lorsque les décisions étaient favorables aux patients, les sanctions étaient hétérogènes. « Le bilan des rares poursuites menées à leur terme n’incite pas les patients à faire valoir leurs droits et ne dissuade pas les médecins de renoncer à une pratique illégale », constate la Cour des comptes.

DÉSINVOLTE SUR LE TRAITEMENT DES PLAINTES

Le reste des signalements n’est guère mieux traité. Seuls 22 % des courriers adressés à l’Ordre pour exprimer un problème avec un médecin sont enregistrés comme des plaintes. Les autres sont considérés comme des doléances. Cette distinction ne devrait pas exister et ne relève pas du pouvoir de l’institution. « Les conseils qui déclarent une plainte infondée ou irrecevable outrepassent ainsi leurs missions », souligne la Cour des comptes. Ces manipulations sont loin d’être anecdotiques : en 2017, l’Ordre a reçu plus de 8 900 signalements… mais n’a tenu que 2 300 conciliations. Lorsque celles-ci se tiennent – ce qui peut être volontairement omis –, les procès-verbaux sont imparfaits. Souvent, ils ne retracent pas le contenu des échanges et leur issue.

Ce manque de rigueur peut être particulièrement problématique lorsque les faits reprochés sont graves. 40 % des plaintes concernent la qualité des soins, 30 % le comportement du médecin.

Les plaintes à caractère sexuel qui ont été enregistrées, elles, sont au nombre de 150 entre 2014 et 2017. Dans 43 % des cas, elles ont été rejetées. Parfois parce que des faits similaires, ayant mené à une condamnation, n’ont pas été transmis aux chambres disciplinaires. Lorsque la victime obtient justice auprès de l’Ordre, les sanctions sont pour le moins variables : elles vont du simple avertissement (11 %) à la radiation (12 %). Le plus souvent, le médecin écope d’une interdiction d’exercer assortie d’un sursis (29 %). Là encore, la faiblesse des condamnations n’incite pas à faire valoir ses droits.

Que Choisir le 12/12/2019  : https://www.quechoisir.org/actualite-medecins-la-cour-des-comptes-epingle-l-ordre-n73967/

*****

ORGANIGRAMME DE L’ORDRE DU TEMPLE MEDICAL

Opera Instantané_2020-04-29_091959_www.conseil-national.medecin.fr

Opera Instantané_2020-04-29_092028_www.conseil-national.medecin.fr

Opera Instantané_2020-04-29_092051_www.conseil-national.medecin.fr

Opera Instantané_2020-04-29_092112_www.conseil-national.medecin.fr

Titulaires

BERAL JEAN-MICHEL
BERTRAND DOMINIQUE
BLANC JEAN-LOUIS
BOISSIN HERVE
BRASSEUR JEAN-MARC
BUREAU JEAN-YVES
CANARELLI JEAN
CERFON JEAN-FRANCOIS
CHOW-CHINE ELIE
CONTY ODILE
CRESSARD PIERNICK
DE MONTERA ANNE-MARIE
DEGOS CLAUDE-FRANCOIS
DORAIL RAYMOND
DREUX DOMINIQUE
ELANA EMILE
ESCOBEDO PATRICIA
GERARD-VARET JEAN FRANCOIS
GORMAND ELISABETH
JALLON PASCAL
JOLY FREDERIC
JOUAN PIERRE
KEZACHIAN BRUNO
LABARRIERE RENE-PIERRE
LACROIX VALERIE
LEGMANN MICHEL
LEONETTI GEORGES
MAICHE ELISABETH
MARTELLI LUCIANI JEANNE
NASSOY-STEHLIN FREDERIQUE
OURACI LEILA
PREVOT YVANE
PRUDHOMME FREDERIC
REGI JEAN-CLAUDE
ROSSANT-LUMBROSO JACQUELINE
SIRET CLAIRE
STOVEN FRANCOISE
THERON PATRICK

Suppléants

BAPTE PAUL-EMILE
Opera Instantané_2020-04-29_084524_twitter.com

 

Avec le rapport qu’a rendu la Cour des Comptes, cet Ordre du Temple ANTI-Médical devrait être dissout.

Son Président, le Jovial Jacques Lucas, Fier de Lui et Dominateur malgré un rapport qui le renvoie à ce qu’il est réellement !Opera Instantané_2020-04-29_093151_www.lopinion.fr

Que Tous les Médecins dignes de ce nom quittent cet Ordre du Temple qui harcèle les médecins honnêtes et les Professeurs qui ne se laissent pas acheter (Professeur Joyeux) et qui soignent pour pas cher, comme tel est le cas pour le Professeur Raoult que ces sinistres personnages veulent « Mettre à Mort » parce-qu’il ne sert pas Bill Gates comme eux le font !

Opera Instantané_2020-04-29_091336_twitter.com

Le Président de cet « ORDRE DU TEMPLE ANTI-MEDICAL » Jacques Lucas devrait être chez lui et se cacher aux vues du rapport de la cour des comptes… mais Non, ça parade à tout va et ça ose ouvrir sa bouche menteuse, toute Honte bue !

Opera Instantané_2020-04-29_093428_duckduckgo.com

 

Ca veut LA VACCINATION car ça RAPPORTE plus que de soigner !

Opera Instantané_2020-04-29_084722_twitter.com

 

Le Trésorier de cet Ordre du Temple aux Ordres du NOM, Walter Vorhauer, n’est pas en Reste !

 

Opera Instantané_2020-04-29_093822_www.lequotidiendumedecin.fr

 

Tous ces gens sont les Responsables des déserts Médicaux en France en n’agissant pas contre le Numerus Clausus du fait qu’il ne leur rapporterai pas de Sesterces.

Ces gens empêchent, par leur inaction et leur allégeance à BIG PHARMA, aux petites villes et aux villages d’avoir leurs Médecins.

Par contre, pour Hâbler pour le CAPITAL, ça, ils savent le faire !

Opera Instantané_2020-04-29_085143_twitter.com

Ces gens sont des parasites qui ne pensent qu’à gagner toujours plus d’argent avec les laboratoires et lobbies pharmaceutiques au détriment de la Vraie Médecine qui ne doit pas être chimique mais NATURELLE.

Tous les « Ordres » qui pullulent en France doivent être ABOLIS car dans chaque Département ces Vampires sont présents et toujours prêts à Mettre à Terre les Docteurs dignes de ce Nom qui veulent soigner avec le Serment d’Hippocrate en Poupe.

Opera Instantané_2020-04-29_100057_www.essentiel-sante-magazine.fr

Les médecins qui soignent avec bienveillance leurs patients n’ont pas à dépendre d’un Cénacle  dans lequel des vampires qui servent mammon et se servent au passage se permettent de Rejeter des plaintes à caractère sexuel.

Ces vieux de la vieille sont Tous affiliés aux laboratoires et aux lobbies et se permettent de cogner sur des médecins pour qu’ils obéissent à leurs diktats que ces même fils de la Veuve ne s’appliquent pas en matière de Déontologie et d’Honnêteté Financière.

Ces gens sont les Agents des Bill Gates and Co en France, leurs bouches régurgitent les mêmes mots que le Meurtrier de l’Humanité ciblé lourdement par Robert Kennedy Junior qui a gravé dans le marbre tous les morts des injections létales !

Opera Instantané_2020-04-29_085020_twitter.com

Ces gens n’ont pas à faire LEUR LOI, leur ORDRE DU TEMPLE MACONNIQUE doit être aboli.

Ce sera la première des Economies à faire qui bénéficiera enfin à l’ensemble du peuple Français.

Ils sont les gens qui ont contribué à ce que la France devienne UN DESERT MEDICAL.

NI OUBLI NI PARDON.

Opera Instantané_2020-04-29_085143_twitter.com

Sans ces gens pour nuire, nous pourrons alors faire en sorte que la France retrouve les Docteurs dans ses petites villes et villages.

Nous remettrons également les HERBORISTERIES à disposition des Français, Herboristeries que les gens de cette espèce ont fait Fermer et INTERDIRE pour les profits des laboratoires pharmaceutiques qui rapportent plus que les soins par les plantes qui eux, Guérissent.

Opera Instantané_2020-04-29_102915_duckduckgo.com

Lorsqu’il est question de SANTE, il ne doit pas y avoir de PROFITS.

Or, c’est ce que ces gens ont contribué à établir en France en s’alliant avec le BIG PHARMA :

SANTE = PROFIT$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

Opera Instantané_2020-04-29_104147_duckduckgo.com

 

Cet « ORDRE » de la république maçonnique doit être mis Hors Etat de Nuire.

Opera Instantané_2020-04-28_165656_duckduckgo.com

Opera Instantané_2020-04-28_170010_duckduckgo.com

Nous n’acceptons plus que des Marchands du Temple prescrivent notre Mort au lieu de prescrire LA VIE.

Opera Instantané_2020-04-29_104219_duckduckgo.com