Le Parisien dévoile les 200 médecins qui se sont engagés pour les 11 vaccins de Buzyn sur les Bébés Français.

200 grands médecins s’engagent en faveur de la vaccination obligatoire

Dans une pétition lancée dans «Le Parisien», 200 grands médecins prennent position en faveur de la vaccination obligatoire. Ils soutiennent le projet de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, d’élargir la couverture vaccinale à onze pathologies.

 

Pétition en faveur de l’élargissement de la couverture vaccinale

La communication officielle insuffisante de ces dernières années et les hésitations de certains médecins se sont conjuguées pour égratigner l’image de la vaccination dans le public et laisser libre cours aux spéculations sur son efficacité ou sa toxicité.

Parce que la vaccination systématique a permis d’éradiquer des maladies, telle la variole,

Parce que la réduction du taux de couverture vaccinale de la population a entraîné la recrudescence de certaines maladies comme la rougeole,

Parce que les vaccins sont bien tolérés et que toutes les études internationales ont permis d’infirmer les allégations de maladies auto-immunes, neurologiques ou musculaires prétendument induites par les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la rougeole, les oreillons, la rubéole, la coqueluche, l’hépatite B, les infections dues au pneumocoque, à haemophilus influenzae, et au méningocoque C,

Parce que la vaccination n’est pas seulement un choix personnel n’ayant de bénéfices que pour la personne vaccinée mais qu’elle vise la protection de la population, en particulier enfants , personnes âgées ou fragiles,

Parce que l’impact financier important pour l’industrie pharmaceutique doit justifier la transparence des coûts et le cas échéant une baisse des prix mais en aucun cas l’opposition aux vaccinations, (un vrai souci de santé publique étant les ruptures d’approvisionnement des pharmacies).

Parce que l’attente est forte de nouveaux vaccins permettant l’éradication du paludisme ou des maladies ayant émergé ces dernières décennies comme l’infection par les virus VIH, hépatite C, Ebola, Zika…

Parce que les lobbys anti-scientifiques et anti-vaccination et adeptes des médecines dites naturelles, manipulent l’opinion en jouant sur la peur sans apporter la moindre preuve de leurs allégations,

Parce que le principe de précaution doit ici se traduire par l’application du principe de prévention, nous professionnels de santé signataires approuvons le projet de rendre 11 vaccins obligatoires (*)

Parce que ces vaccins sont efficaces contre des maladies graves (ou potentiellement graves), en règle contagieuses, dans le contexte d’une couverture vaccinale nationale dangereusement insuffisante.

(*) En plus de la diphtérie, tétanos, polio, déjà obligatoire, elle propose d’étendre l’obligation à la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l’hépatite B, bactérie haemophilus influenza, pneumocoque, méningocoque C.

Pr François Chast, Pr Odile Launay, Pr François Bricaire, Dr Christophe Hommel, Pr Philippe Sansonetti, Dr Olivier Romain, Pr Eric Caumes, Pr Marc Gentilini, Pr Joël Ménard, Pr Pierre Corvol, Pr Didier Sicard, Pr Cécile Goujard, Pr Pierre Bégué, Dr Marie-Aude Khuong-Josses, Dr Bastien Mollo, Pr Véronique Leblond, Pr Catherine Lubetzki, Pr Jean-Paul Vernant, Pr Dominique Maraninchi, Dr Anne Marie Magnier, Pr Patrice Debré, Pr Jean-François Mattéi, Dr Anne Gervais, Pr Etienne Bérard, Zélie Julia, Dr Paul Jacquin, Dr François Vié le Sage, Pr André Baruchel, Pr Arnaud Petit, Pr Antoine Bourrillon, Pr Jean Chastre, Dr Gilles Lazimi, Pr André Grimaldi, Pr Bertrand Guidet, Dr Jacky Mamou, Pr Jean-François Bergman, Pr Thomas Papo, Pr Alfred Spira, Pr Alain Fischer, Dr François L’Hériteau, Pr Xavier Duval, Pr Anne-Marie Fischer, Dr Alexandre Bleibtreu, Pr Philippe Ruszniewski, Dr Gérard Castanedo, Pr Eric Thervet, Dr Catherine Goujon, Dr Christophe Strady, Dr Rolland Tubiana, Pr Dominique Valla, Dr Hervé Blanchard, Pr Christine Katlama, Pr Pascal Astagneau, Pr Gilles Pialoux, Pr Hervé Le Louet, Dr Jérôme Dobias, Dr Jean-Luc Schmit, Pr Olivier Paulard, Dr Damien Roos-Weil, Pr Guy Leverger, Pr Olivier Chosidow, Dr Michel Denis, Pr Emmanuel Grimprel, Pr Hervé Dombret, Pr Jean-Yves Cahn, Pr Jean-Hughes Dalle, Dr Cyril Goulenok, Pr Enrique Casalino, Jean-Michel Descoutures, Pr Gilles Orliaguet, Dr Patricia Franchi, Pr Jean-Michel Scherrmann, Pr Didier Bouscary, Pr Jean-Louis Beaudeux, Pr Stanislas Pol, Pr Jacques Blacher, Pr Christian Perronne, Pr Christian Combe, Dr Hélène Chappuy, Pr Ricardo Carbajal, Pr Judith Landman-Parker, Dr Sébastien Fouéré, Dr Ludovic Lassel, Pr Noël Peretti, Pr Pierre Cochat, Pr Benoît Schlemmer, Pr Michaela Fontenay, Pr Olivier Lambotte, Pr Anne Bourgarit-Durand, Pr Olivier Benveniste, Pr Pierre-Henri Jarreau, Pr Daniel Dusser, Pr Philippe Morlat, Pr Gilles Bouvenot, Pr Joël Gaudelus, Pr Jean-Paul Stahl, Pr Thierry May, Dr julian Cornaglia, Dr Maeva Lefevbre, Pr François Raffi, Dr Daniele Aubert, Dr Pierre Weinbreck, Pr Julien Haroche, Pr Olivier Lortholary, Dr Catherine Delacroix, Dr Laurent Quint, Dr Deau Fischer, Christèle Chéneau, Dr Michel Goldberg, Pr Pierre Quartier, Pr Bruno Crestani, Dr Claude Morlat, Pr Yazdan Yazdanpanah, Pr Jean-Claude Carel, Pr Didier Stamm, Dr Anya Madelaine, Dr Sophie Heissat, Pr René Frydman, Pr Zahir Amoura, Pr Israël Nisand, Pr Christian Combe, Dr Jacques Cheymol, Pr Olivier Fain, Pr Thierry Lamireau, Pr Jean Luc Pellegrin, Pr Jacques Bringer, Pr Noël Milpied, DR Sylvie Fridmann, Dr Jérémy Gottlieb, Dr Nicola Noël, Dr Delphine Peretti, Dr Xavier Lescure, Dr Justine Dorchies, Dr Anne-Laure Leclerc, Pr Philippe Reix, Dr Isabelle Poirot, Dr Olivier Patey, Dr François Trémolières, Pr Dominique Salmon, Dr Blandine Rammaert, Dr Olivier Rogeaux, Dr Valérie Delbos, Dr Benjamin Wyplosz, Dr Sophie Blanchi, Dr Elisabeth Botelho, Pr François Lemoine, Dr Giovanna Melica, Dr David Boutoille, Pr Jean-Francois Faucher, Dr Solen Kerneis, Pr Jean-Paul Viard, Dr Clara Flateau, Pr Elisabeth Bouvet, Pr Jean Denis Malvy, Dr Fanny Vuetto, Dr Sylvie Dargère, Dr Nicolas Vignier, Dr Guillaume Richalet, Dr Hervé Blanchard, Dr Corinne Bonnard, Pr Arnaud Pigneux, Pr Yves Pérel, Dr Danièle Aubert, Pr François Raffi, Dr Hugues Aumaître, Pr Karine Faure, Dr Raphaël Lepeule, Pr Marc Lecuit, Pr Jean-François Viallard, Dr Caroline Vuillerot, Dr Mathilde De Queiroz, Pr Jacques Lepercq, Pr Christian Michelet, Dr Alexandra Mailles, Dr François Ballereau, Dr Anabele dos Santos, Dr Vincent Dacquet, Dr Philippe Granier, Dr Chantal Bertholom, Dr Martin Martinot, Dr Rodolphe Buzelé.

Le Parisien du28 juin 2017 : https://t.co/70nWBk3ReJ?amp=1

*****

RETENEZ BIEN LES NOMS DE TOUS CES ASSASSINS.

 

Opera Instantané_2020-05-08_133107_twitter.com

 

Les assassins poussent aux vaccins parce-qu’ils perçoivent des dividendes.

 

Voilà le prix de l’argent qu’ils gagnent :

Réaction d’une petite Fille aux vaccins : https://www.alterinfo.net/Reactions-de-ma-petite-fille-au-vaccin-diphterie-tetanos-coqueluche_a102245.html

Opera Instantané_2020-05-08_124616_duckduckgo.com

 

 

Notre Article pour Eviter les 11 Vaccins :

https://profidecatholica.com/2018/12/14/moyen-legal-pour-eviter-les-11-vaccins/

et

https://profidecatholica.com/2020/01/20/intoxication-par-laluminium-le-journal-de-la-replique-avec-j-b-fourtillan-du-08-01-20/

 

Les vaccins ont provoqué une dermatite et le diabète de notre petit garçon : https://www.alterinfo.net/Les-vaccins-ont-provoque-une-dermatite-et-le-diabete-de-type-1-chez-notre-petit-garcon_a133016.html

Opera Instantané_2020-05-08_125910_duckduckgo.com

Les vaccins sont la seule cause plausible du syndrome de mort subite du nourrisson

Alter Info : http://www.alterinfo.net/Les-vaccins-sont-la-seule-cause-plausible-du-syndrome-de-mort-subite-du-nourrisson_a79156.html

Opera Instantané_2020-05-08_130554_duckduckgo.com

 

 

La santé des enfants se dégrade dangereusement

Opera Instantané_2020-05-08_131014_www.alterinfo.net

Une étude le révèle : un nombre impressionnant d’enfants sont atteints de maladies chroniques.

Quel espoir y a-t-il pour l’avenir, si la moyenne des enfants est malade ? Or, on est bien obligé de constater que c’est la réalité d’aujourd’hui – grâce en partie aux vaccins d’avides sociétés pharmaceutiques qui s’en foutent.

D’après Heidi Stevenson

Beaucoup d’entre nous savent tout simplement, parce que c’est le fruit de l’observation, que de nombreux enfants ne sont plus en bonne santé. Une étude scientifique corrobore ce que nous pouvons observer. De nombreux enfants sont maintenant malades, souffrant souvent de maladies chroniques. Le fait n’est guère de bonne augure pour les Etats-Unis et la situation est quasiment la même dans les autres pays développés.

La nature de la maladie n’est aujourd’hui plus la même que celle qui touchait jadis l’enfant pendant quelques jours pour une maladie bénigne. Les maladies qui  affectent les enfants d’aujourd’hui risquent de les poursuivre tout au cours de leur vie, rendant celle-ci plus lamentable et plus courte. Cette situation semble bien être un « cadeau » de la médecine moderne dont elle doit et devra rendre des comptes.

La grande question est de savoir pourquoi cette situation n’a pas fait les gros titres des journaux ? Les gens souhaiteraient-ils ne pas savoir ? Le fait est que l’étude à laquelle nous avons fait allusion n’est pas toute nouvelle.

Elle a été publiée en 2010 et…tout y est clairement destiné à camoufler la vérité.

Le titre même de l’étude A National and State Profile of Leading Health Problems and Health Care Quality for US children. Key Insurance Disparities and Across-State Variations donne l’impression qu’il s’agit essentiellement de problèmes d’assurances …

Graphique-enfant-malade-Gaia.jpg

Il n’y a pas un seul mot dans l’étude qui évoque la véritable épidémie que représentent  les problèmes de santé chez les enfants ! Ce serait là normalement ce qui devait faire l’objet de l’étude. Le graphique nous montre cependant l’état de santé désastreux des enfants américains.

Dans l’ensemble, l’étude révèle que 43% des enfants souffrent d’au moins un des troubles de santé parmi les 20 problèmes envisagés quand on ne prend pas en compte les cas d’obésité et de retards du développement. Cela représente plus de 32 millions d’enfants dont la santé est endommagée!
Si à ce chiffre on ajoute celui des enfants classifiés obèses ou « à risque de problèmes développementaux », on atteint le chiffre de 54,1%.

Il est aussi à noter que les chiffres du graphique ne comprennent pas les cas de lupus, de maladies intestinales comme la colite ulcérative, la maladie de Crohn, la sclérose en plaques (qui peut se développer au cours de l’adolescence dans beaucoup de cas), ou l’arthrite. Il faut également noter que les chiffres ne comprennent pas le nombre excessif de décès des nourrissons, y compris ceux décédés de « mort subite du nourrisson ». Il est donc évident que la réalité est pire que ce que veut bien nous montrer l’étude.

POURQUOI ?

La véritable question qu’il faut se poser c’est « pourquoi ? » et quelles sont les raisons qui font que cette information n’est pas correctement reprise par les médias. Il est pourtant évident qu’une société qui espère avoir un avenir ne peut que reconnaître l’importance primordiale de la santé des enfants. Pourtant notre société est en train d’ignorer la chose ; elle met volontairement la tête dans le sable en prétendant que tout va bien.

Tout ceci ne surprendra pas les parents d’enfants autistes qui vivent cette réalité jour après jour. Eux, savent que leurs enfants sont malades, comme le savent aussi leurs enseignants et toutes les personnes qui s’occupent d’eux régulièrement. Toutes ces personnes sont conscientes du carnage. Elles voient les asthmatiques auxquels on a « volé » le souffle. Elles voient les diabétiques  qui doivent se piquer tous les jours. Elles voient les résultats des allergies et des troubles neurologiques ; elles voient surtout tous ces enfants qui ne peuvent plus mener une vie normale comme ça aurait été le cas il y a quelques décennies.

Certes il y a les problèmes des toxines, de la pollution. Mais, comme tous les parents d’enfants autistes pourront parfaitement le comprendre, il y a surtout le fait qu’il y a un éléphant dans la pièce et qui n’est nullement pris en compte : ce sont les vaccinations.

  • Le fait que les vaccinations ont clairement été liées au diabète ne peut être nié que par ceux dont les revenus dépendent de Big Pharma et de leurs laquais.
  • Le fait que les vaccinations provoquent des troubles auto-immuns est parfaitement documenté.
  • Le fait que l’adjuvant aluminique dans les vaccins est susceptible de déclencher l’autisme a lui aussi été bien étudié.
  • Le fait que les pays qui vaccinent le plus ont les taux de mortalité infantile les plus élevés a aussi été bien documenté.
  • Il n’y a guère d’explication vraiment crédible pour le syndrome de la mort subite du nourrisson à part les vaccinations.

Face à tous ces éléments, il ne peut y avoir que peu de doute que la principale cause des maladies chroniques chez les enfants soit en premier lieu, la vaccination. Pourtant, nos agences officielles la FDA, le CDC, le NIH etc. continuent de nier complètement tout lien possible.

Ils blâment tout et n’importe quoi depuis l’âge même des parents, la génétique, l’environnement pour lequel ils ne font d’ailleurs rien.

Ils refusent d’effectuer les études qui pourraient clarifier une bonne fois pour toutes le problème des vaccins. Ceux-ci sont-ils oui ou non à l’origine de l’épidémie des maladies chroniques. Quelle autre raison pourrait-on invoquer que leur mauvaise volonté ? Ils sont tellement à l’aise dans leurs bureaux confortables et leurs belles maisons, autant d’avantages acquis sur le dos de nos enfants.

  • Les scientifiques qui acceptent joyeusement des subventions pour des études génétiques inutiles et qui leur fournissent les éléments pour maintenir en quelque sorte le statu quo.
  • Les revues médicales qui publient  la pseudo science de Big Pharma et des scientifiques payés pour permettre à leurs patrons de maintenir leurs revenus.
  • Les patrons de Big Pharma dont la richesse est en contraste criant avec la misère et la destruction de vies par leurs vaccins toxiques.
  • Les élus qui agissent comme hommes de paille pour Big Pharma
  • Les organismes qui reçoivent de l’argent de Big Pharma…
  • Les médecins qui continuent à injecter des poisons à nos enfants et qui poussent de plus en plus les parents à vacciner.

Tout cela, et plus encore, fait partie de la promotion des vaccins comme de la dissimulation de leurs suites, avec comme conséquence la destruction de la santé de nos enfants et de l’avenir de toute la société.

Source: Gaia Health

http://www.initiativecitoyenne.be

*****

PROTEGEZ VOS ENFANTS, NE LES FAITES PAS VACCINER, VOUS EN AVEZ LES MOYENS.

REFEREZ-VOUS A NOS ARTICLES :

https://profidecatholica.com/2018/12/14/moyen-legal-pour-eviter-les-11-vaccins/

https://profidecatholica.com/2020/01/20/intoxication-par-laluminium-le-journal-de-la-replique-avec-j-b-fourtillan-du-08-01-20/

Opera Instantané_2020-05-08_131937_profidecatholica.com