Ce que passe sous silence la loi Avia : Facebook n’est pas à l’abri d’un rôle dans la traite des êtres humains.

Le juge déclare que Facebook n’est pas à l’abri d’un rôle dans la traite des êtres humains.

 

Via America’s Lawyer :  La 14e cour d’appel du Texas a rejeté la semaine dernière une pétition de Facebook, où le géant des médias sociaux a tenté de prétendre qu’il était à l’abri d’un groupe de poursuites intentées par les victimes de la traite des êtres humains.

Mike Papantonio en dit plus.

 

Transcription :

*Cette transcription a été générée par une société tierce de logiciels de transcription, veuillez donc excuser toute faute de frappe.

Et enfin ce soir, une bonne nouvelle. La 14e cour d’appel du Texas a rejeté la semaine dernière une requête de Facebook, où le géant des médias sociaux a tenté de se prévaloir de son immunité contre un groupe de poursuites judiciaires intentées par des victimes de la traite des êtres humains.

Dans trois procès distincts, les femmes ont affirmé qu’elles étaient victimes de la traite des êtres humains par des individus qui les avaient appréhendées par l’intermédiaire de Facebook et les femmes poursuivaient, les femmes poursuivaient Facebook pour ne pas contrôler ce genre de comportement.

Nous avons vu ces poursuites à de nombreuses reprises, mais Facebook pensait qu’il était au-dessus de cela.

Dans leur requête au tribunal, Facebook a fait valoir qu’ils bénéficiaient d’une immunité générale pour tout ce qui était publié sur le site et ils ont cité la loi sur la décence en matière de communication, qui était un cadeau, un cadeau de Bill Clinton en 1996. Il s’agissait d’un échange politique.

Cette loi protège les fournisseurs de services et de plateformes Internet qui sont poursuivis pour des publications sur lesquelles ils n’ont aucun contrôle.

Mais les juges du Texas ont déclaré que cette nouvelle loi ne s’appliquait pas dans ce cas, c’était une exception.

C’est une exception, Bill Clinton n’a pas fait ce cadeau énorme à l’industrie.

Ils ne s’en sont pas tirés comme ça et je prédis qu’ils ne s’en tireront pas. C’est une énorme victoire dans la lutte contre la traite des êtres humains.

De nombreuses victimes ont été attirées par des contacts sur les médias sociaux, et il est temps que ces sociétés de médias sociaux comme Facebook fassent quelque chose pour sévir contre ce problème ou subissent des sanctions très, très sévères pour leurs échecs. Ils savent exactement ce qu’ils font ici. C’est une question de dollar.

C’est tout pour ce soir. Retrouvez-nous sur Twitter et sur Facebook @facebook.com/rtamericaslawyer.

Vous pouvez regarder tous les programmes de RT America sur Direct TV, Channel 321 et aussi les diffuser en direct sur YouTube et n’oubliez pas de jeter un coup d’œil à la nouvelle application portable de RT.

Vous allez adorer cette application car vous pouvez regarder toutes vos émissions préférées dans n’importe quelle région du monde.

Je m’appelle Mike Papantonio et voici America’s Lawyer, où chaque semaine nous vous racontons les histoires que les médias d’entreprise sont tenus de ne pas raconter parce que leurs annonceurs leur ordonnent de ne pas le faire.

Passez une bonne soirée.

Trofire.com : https://t.co/PBbd71dgPp?amp=1

*****

Parents, faites attention à vos adolescents qui sont sur Facebook.

Faites Tous Attention, soyez Vigilants.

Opera Instantané_2020-05-14_103624_duckduckgo.com