L’ histoire de Jeffrey Epstein en 5 minutes. Vidéo.

Préparez-vous car nous sommes sur le point de parcourir en accéléré l’une des histoires les plus sombres qui aient jamais ébranlé l’élite américaine. Une histoire d’argent, de sexe et de chantage.

Voici l’histoire de Jeffrey Epstein racontée en cinq minutes. Brooklyn, New York, 1953. C’est là que commence la sordide saga d’Epstein. Fils aîné d’une famille juive, Epstein avait apparemment un penchant naturel pour les mathématiques, et bien qu’il ait fait des études universitaires, il n’a jamais obtenu de diplôme. L’absence de diplôme ne l’a pas empêché de décrocher un emploi de professeur de physique et d’algèbre à la Dalton School, école privée et très sélective de Manhattan – où à l’époque, Donald Barr, père du procureur général William Barr, occupait le poste de doyen. Apparemment, des rumeurs sur le génie en mathématiques d’Epstein ont attiré l’attention d’Alan Greenberg, dont le fils fréquentait l’école Dalton. Greenberg a fait entrer Epstein dans son entreprise comme trader spécialisé dans les options. Il y est devenu associé en moins de cinq ans, avant de partir pour créer sa propre société de conseil. Epstein a décrit son rôle comme celui d’un chasseur de primes de haut niveau pour sa clientèle élitiste. Finalement, son succès lui a permis de créer J. Epstein & Co, une société de gestion financière entourée du plus grand secret, ne prenant en charge que les clients ayant au moins un milliard de dollars d’actifs. Mais pourquoi des milliardaires engageraient-ils un type dont personne n’a jamais entendu parler pour gérer leurs finances ? Alors que des rumeurs circulaient selon lesquelles l’argent de Rockefeller était géré par Epstein, l’un des seuls clients publics de J. Epstein and Co était Leslie Wexner, de L Brands, qui comptait Victoria’s Secret sous son égide. Epstein a eu une liaison avec la personnalité juive mondaine basée à Londres, Ghislaine Maxwell, fille du magnat des médias, Robert Maxwell, décédé dans des circonstances mystérieuses l’année précédente. Le ministère britannique des affaires étrangères avait soupçonné Robert d’être agent secret pour un gouvernement étranger. Certains ont parlé du KGB, d’autres du Mossad, étant donné que Robert avait aidé à armer Israel pendant la guerre israélo-arabe de 1948. Au moment de sa mort, Robert faisait l’objet d’une enquête pour crimes de guerre, remontant à la période où il était Capitaine au sein de l’armée britannique. Quoi qu’il en soit, la relation amoureuse d’Epstein avec Ghislaine a commencé au début des années 90 et leur amitié s’est poursuivie longtemps après leur rupture. On pourrait dire que ce fut la période de gloire d’Epstein, celle durant laquelle il a accumulé de grandes richesses avec des propriétés luxueuses, tissant un vaste réseau de relations au fil du temps, des célébrités aux scientifiques, en passant par les dirigeants mondiaux et la royauté. En 1998, Epstein a acheté une île privée dans les îles Vierges, Little St. James, et il était connu pour y emmener ses amis en jet privé, rebaptisé plus tard le « lolita Express ». Parmi les visiteurs de l’île figuraient Les Wexner, Bill Clinton, le Prince Andrew, Alan Dershowitz et même Stephen Hawking, ainsi que d’autres scientifiques et chercheurs éminents. La période philanthropique d’Epstein semble indiquer qu’il s’intéressait vivement au développement humain et à l’intelligence artificielle, sa générosité n’ayant pas de limites. La question qui se pose est la suivante : Epstein finançait-il ces entreprises coûteuses avec certaines des personnes les plus puissantes du monde ? Ou quelqu’un d’autre finançait-il ses activités ? La si solide réputation d’Epstein a été mise à mal en 2005 lorsque sa première victime s’est manifestée. Une femme a rapporté à la police que sa belle-fille de 14 ans avait été payée 300 dollars pour déshabiller et masser Epstein. Ce rapport a ouvert la porte à une avalanche d’accusateurs. À peu près à la même époque, une action en justice a été lancée, alléguant qu’Epstein avait caché des caméras pour faire chanter des personnalités éminentes au côté de victimes mineures, et l’affaire a finalement été transférée au FBI. Alexander Acosta, procureur du Sud de la Floride, a quasiment offert à Epstein l’arrangement de sa vie, lui permettant de plaider coupable à seulement deux infractions pour prostitution, l’obligeant à se déclarer comme délinquant sexuel et à purger 18 mois de prison. Epstein avait une aile privée de la prison pour lui tout seul, avec son propre service de sécurité privé …

Un commentaire

  • Est-il vraiment mort ce mec ? On ne peut avoir aucune certitude sur cette mort plus que suspecte et au sujet de laquelle il est permis de douter . A classer dans la rubrique  » inconnaissance  » . Je doute donc , je suis .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s