Coronavirus : une trentaine de multinationales et de riches actionnaires ont réalisé des bénéfices exceptionnels pendant la crise.

Le patron d’Amazon Jeff Bezos aurait pu verser par exemple, une prime de 105 000 dollars à ses 876 000 employés avec ses bénéfices, dénonce l’ONG Oxfam dans un rapport.

Une poignée d’entreprises mondiales et de riches actionnaires ont réalisé des bénéfices exceptionnels pendant la crise du Covid-19. C’est ce que dénonce jeudi 10 septembre l’ONG Oxfam dans un rapport sur le partage des richesses au sein des grandes entreprises mondiales pendant la crise.

Intitulé « Covid-19 : les profits de la crise », le rapport révèle une économie à deux vitesses. Selon l’organisation, 32 entreprises, parmi les plus grandes multinationales de la planète, devraient enregistrer cette année une hausse spectaculaire de leurs bénéfices. En 2020, ces bénéfices moyens seront supérieurs de 109 milliards de dollars aux quatre années précédentes.

255 milliards de plus pour les 25 milliardaires les plus riches 

Oxfam note qu’une partie de ces bénéfices, reversés à leurs actionnaires, a permis aux 25 milliardaires les plus riches du monde de voir leur richesse augmenter de 255 milliards de dollars entre la mi-mars et la fin mai seulement, soit une augmentation moyenne de 10 milliards de dollars.

Oxfam souligne par ailleurs que Jeff Bezos, le patron d’Amazon, aurait pu, avec ses bénéfices, verser une prime 105 000 dollars aux 876 000 personnes employées par l’entreprise dans le monde, y compris les quelques 10 000 salariés en France.

Les actionnaires plutôt que la revalorisation des salaires

« Plutôt que d’investir dans l’emploi, les revalorisations de salaires et l’investissement dans la transition écologique », l’ONG souligne que de nombreuses entreprises en Europe, mais aussi en Inde, au Brésil ou en Afrique « continuent de verser coûte que coûte des dividendes à leurs actionnaires, malgré des résultats en berne. »

Ainsi, Toyota a distribué aux actionnaires plus de 200% des bénéfices que le constructeur automobile a réalisé depuis janvier, alors que ses ventes sont en baisse depuis le début de la pandémie. BASF, le géant allemand de la chimie, a versé plus de 400% de ses bénéfices aux actionnaires au cours des six derniers mois.

Le phénomène est également repéré en France. 23 entreprises du CAC 40 ont décidé de verser « coûte que coûte » des dividendes cette année, constate Oxfam. Le CAC 40 aura versé au moins 37 milliards de dividendes pendant la crise.

Une démarche « au détriment de l’investissement »

L’organisation met en lumière le patrimoine cumulé des 500 plus grandes fortunes de France qui a battu un nouveau record malgré la crise. Il a progressé de 3% en 2020.
« Si beaucoup des entreprises, y compris les plus grandes, sont en situation de fragilité c’est précisément parce qu’elles ont accordé une part de plus en plus grande à la rémunération de leurs actionnaires ces dix dernières années », explique dans ce rapport Quentin Parrinello, le porte-parole d’Oxfam France.

Il précise que son organisation « n’est plus la seule à pointer du doigt ce problème structurel. La Commission européenne a récemment publié un rapport montrant qu’au cours des 25 dernières années, la part des revenus des entreprises européennes dédiés aux actionnaires a été multipliée par quatre, au détriment de l’investissement. »

Combattre une « économie à deux vitesses »

Contre ce qu’elle estime être « une économie à deux vitesses », Oxfam demande ainsi au gouvernement et aux parlementaires de conditionner l’octroi de l’ensemble des crédits du plan de relance à la mise en place d’objectifs socio-écologiques pour les grandes entreprises.

Pour l’ONG, il faut refuser « la baisse aveugle » des impôts de production. Elle souhaite que les sociétés publient un plan de transformation de l’entreprise détaillant son empreinte carbone directe et indirecte et un plan d’investissement permettant de réduire cette empreinte pour respecter l’Accord de Paris. Elle plaide pour l’interdiction du versement de dividendes et de bonus pour les PDG pour le prochain exercice budgétaire.

Enfin, Oxfam milite pour que le financement du plan de relance ne pèse pas sur les plus pauvres, mais mette « à contribution celles et ceux qui ont le moins pâti de la crise. »

France Info : https://t.co/MV4lkJyssN?amp=1


D’où :

LA GRANDE ARNAQUE DU COVID-19 : https://michelduchaine.com/2020/04/23/la-grande-arnaque-du-covid-19les-10-milliardaires-ont-gagne-51-milliards-la-semaine-derniere/

BIG PHARMA

LE GRAND GAGNANT EUROPEEN DE L’ESCROQUERIE ORGANISEE : GILEAD

Contre l’hydroxychloroquine qui coûte « 3 Francs 6 sous » GILEAD impose son REMDESIVIR à plus de 2000 € la boîte.

 

Gilead fixe le prix du remdesivir, son médicament efficace contre le Covid-19 : ‘Scandaleux’

« La société pharmaceutique américaine Gilead a dévoilé le prix auquel l’antiviral remdesivir, son médicament qui a montré une certaine efficacité contre le Covid-19, sera proposé. Le traitement complet coûtera 2.340 dollars (2.080 euros).« 

Gilead compte facturer la fiole de remdesivir à 390 dollars, soit 347 euros, dans les pays développés. Pour un traitement complet, il faut six fioles, d’où un coût total de 2.080 euros.

À l’origine, le remdesivir a été développé pour lutter contre le virus Ebola, dont les épidémies ont flambé en Afrique au début des années 2000, mais le médicament s’est finalement révélé inefficace. Mais plusieurs études récentes ont montré une certaine efficacité du remdesivir en traitement contre le Covid-19. Il permettrait de réduire le temps de séjour en hôpital des patients infectés par le nouveau coronavirus.

Son utilisation a donc été approuvée par un certain nombre d’autorités sanitaires, notamment en Europe pour une période d’un an. Comme tous les effets secondaires ne sont pas encore connus, Gilead devra fournir des informations supplémentaires aux régulateurs dans le courant de l’année.

Pour les pays en développement, Gilead s’est toutefois associé à des fabricants de médicaments génériques basés en Inde et au Pakistan, dont Cipla et Hetero Labs. La version générique produite par Cipla est vendue à moins de 5.000 roupies indiennes (66,24 dollars) et celle d’Hetero Labs à 5.400 roupies (71,54 dollars).

‘Un prix scandaleux’

Dans une lettre ouverte, le directeur général de Gilead, Daniel O’Day, a déclaré que le prix du remdesivir était bien inférieur aux bénéfices qu’il offre. Il a estimé que les sorties précoces des hôpitaux, rendues possible grâce au médicament, permettraient d’économiser environ 12.000 dollars par patient aux États-Unis.

Mais beaucoup considèrent toutefois ce montant de 2.340 dollars comme trop élevé, notamment parce que le remdesivir a été développé grâce au soutien financier du gouvernement américain.

Le parlementaire démocrate Lloyd Doggett a déclaré qu’il s’agissait ‘d’un prix scandaleux pour un médicament très modeste, que le financement du contribuable a permis de sauver d’une série d’échecs’, selon l’agence Reuters.

Gilead a toutefois accepté de continuer à réserver la majeure partie de ses stocks de remdesivir pour les États-unis, pays qui compte actuellement le plus grand nombre de cas de Covid-19, et ce jusqu’à fin septembre.

‘Les gens ne l’oublieront pas’

Évoquant le développement possible d’un vaccin efficace contre le Covid-19, le CEO du géant pharmaceutique Pfizer, Albert Bourla, avait fait savoir plus tôt ce mois-ci que son entreprise ne demanderait pas ‘un prix énorme’.

‘Si nous devions appliquer les principes du marché libre et ouvert pour fixer le prix du produit, nous pourrions aller jusqu’à des montants énormes et néanmoins vendre tout ce que nous serions capable de fabriquer’, avait-il déclaré lors d’une conférence virtuelle organisée par Goldman Sachs. ‘Mais ce serait contraire à l’éthique, je pense. Nous ne le ferons pas, parce que ce sera vraiment profiter de la situation. Et si vous faites cela, les gens ne l’oublieront pas.’

Le patron de Pfizer n’avait cependant pas précisé ce que signifiait ‘un montant énorme’ à ses yeux.

Source: Reuters / Fr.Business : https://fr.businessam.be/gilead-fixe-le-prix-du-remdesivir-son-medicament-efficace-contre-le-covid-19-scandaleux/

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s