Après de bons et loyaux services, Le garde Chiourme est renvoyé dans son placard.

Denis Robert « remercié » après service rendu à la communauté.

Le Média, la webtélé inféodé de La France insoumise et sous le contrôle du juif Gérard Miller, semble vivre une nouvelle crise interne. Selon une information du quotidien Le Monde, le directeur de la rédaction Denis Robert, qui avait été engagé en avril 2019 pour relancer Le Média après de premiers soubresauts liés aux départs d’Aude Rossigneux, Sophia Chikirou et Aude Lancelin, a été évincé de son poste.

Denis Robert, comme le propose le Code du travail, avait signé un « forfait jour à temps réduit » de 175 jours. Un forfait quasiment expiré en juin 2020, à la moitié de l’année, ce qu’il signale a sa hiérarchie. La section SNJ de Média s’empare du sujet et soutient Denis Robert, en réclamant que la direction revoie ces « forfaits jours » .Le dénouement s’est produit vendredi 11 septembre : un courrier de Julien Théry, président de EDPLM (Entreprise de presse Le Média, qui chapeaute la webtélé), est adressé au directeur de la rédaction pour lui signifier la « mauvaise gestion » de son temps de travail. Interrogé par le Monde, Julien Théry a indiqué que la direction a « décidé de lui demander de cesser ses activités, car il a une conception trop classique et hiérarchique de la fonction, que nous voulons d’ailleurs supprimer pour travailler de manière plus collégiale ». Il annonce qu’à ce jour, « officiellement, Denis Robert n’est plus aujourd’hui directeur de la rédaction du Média ».

Denis Robert s’est dit « sous le choc » et « pris de court » ; et vraiment, c’est sa surpise qui est à vrai dire incompréhensible. En tant que mâle blanc goy hétérosexuel, bien qu’ayant religieusement suivit la ligne imposée par son maitre Miller, il est évident qu’il a dépassé la limite de peremption du système qu’il prétend faussement combattre comme tous les tartuffes de gauche.

On se souvient bien de son rôle d’inquisiteur de la religion Shoahtique lors de l’émission où il fit raté le test des chambres à gaz à un Etienne Chouard, assez piteux lui même. Une mission qu’il mena à bien quoique sans génie. La preuve étant que la manœuvre fut si grosse que nombreux sont ceux qui en France ont du commencés à sentir au mieux le doute sur la question piège entre les questions pièges, ou au minimum à constater l’instrumentalisation de celle-ci.

On se souvient d’une vidéo peut après cet épisode dans laquelle Denis Robert se faisait traité de vendu et de traitre par des Gilets Jaunes plus que remontés contre lui ; ne venait-il pas de condamner à l’opprobre l’inventeur du RIC, très populaire auprès du mouvement ? Reste que si Chouard ne s’est pas révélé à la hateur du défi, ce moment de politique spectacle aura contribué à éroder encore un peu plus cette fausse religion aussi branlante que le système quelle maintient (lire l’ouvrage « les victoires du révisionisme » de Robert Faurisson et les vidéos de Vincent Reynouard sur le grafitti d’Oradour pour s’en convaincre).

Au revoir Denis Robert donc, énième journalope laissée sur le carreau après services vendus… Il aurait du savoir que la gratitude n’est pas la qualité première des gens qu’il avait décidé de servir.

Marginal de Retz

JEUNE NATION : https://t.co/4Zi25TkstJ?amp=1


EFFECTIVEMENT ! L’ON VIENT D’EN AVOIR LA PREUVE GARDE CHIOURME !

4 Commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s