« QUAND L’INJUSTICE DEVIENT LA RÈGLE, LA RESISTANCE DEVIENT UN DEVOIR » (Bertold Brecht)

Appel du Dr Luca Speciani traduit de l’italien par Laurent Glauzy

Ils ont commencé par des patients asymptomatiques infectieux, pour continuer avec le décompte de milliers de personnes en bonne santé parmi les « infectés » grâce à de faux écouvillons qui ne font pas la distinction entre une grippe normale et le Covid-19. Cristiano Ronaldo, Edin Dzeko, Zlatan Ibrahimovic, Milan Skriniar positifs. Des trentenaires au physique imposant qui continuent à s’entraîner seuls, avec une grande intensité.

Il s’agit en fait de détruire l’économie pour la remettre au groupe Bilderberg. Les morts, à la fin, étaient toujours les mêmes. Ils n’ont transformé qu’une partie des 1800 décès quotidiens italiens en morts du Covid-19. L’influence ordinaire a complètement disparu. Et si vous décédez d’une crise cardiaque ou d’un cancer, vous pouvez être sûr qu’ils vous donneront plusieurs prélèvements, même post mortem, pour dire que vous êtes décédé de Covid. Toute personne sensée aurait dû comprendre que nous sommes confrontés à la plus grande entreprise mensongère, face à laquelle les mensonges historiques sur le cholestérol et la chimiothérapie apparaissent comme des farces enfantines.

Tout cela a un but précis : détruire l’économie, en tuant sa force motrice : l’entreprise privée. Maintenant, ils ont fermé des bars, des restaurants [tandis que les Mc Donalds tournent à plein régime], des centres de beauté, des gymnases, des discothèques, des cinémas, des théâtres, des stades, des centres sportifs, des piscines, des magasins de toute sorte. Mais, les buralistes ouvrent 24h / 24. Un signal clair sur les priorités de ce gouvernement qui veut voir les décès augmenter et non diminuer.

Quiconque sait que le pic de grippe survient entre la fin décembre et la mi-février. Il est donc clair que, tant que le décompte des « infectés » continue à être fait avec des écouvillons qui ne font pas la distinction entre la grippe normale et le COVID, ils peuvent continuer à nous dire que l’épidémie se développe. À cause des coureurs et de la vie nocturne estivale, bien sûr. Avez-vous compris ou non que le but est la destruction de notre économie telle que nous la connaissons aujourd’hui ? Quelles entreprises, parmi les rares qui ont survécu au premier lock-out, résisteront au second ? Aucune.

Qui paiera le salaire aux heureux ouvriers de l’État qui, aujourd’hui encore, le reçoivent intégralement ? La faillite totale de l’État est à prévoir : 50-70 % de moins de recettes fiscales sont déjà estimées pour cette année. Pour empêcher toute protestation populaire, les écoles ont fermé. Ils ont interdit les rassemblements, les congrès, les rassemblements de toutes sortes. [NdT : Le premier-ministre Castex voudrait même imposer le masque à la maison, symbole de soumission évidente, visible de tous.] Même à la maison, jamais plus de six autour de la table, et bien déguisés. Avec le masque inutile, symbole de soumission évidente, visible de tous. Alors, faisons travailler nos cerveaux : qu’avons-nous à perdre maintenant ?

Il n’y a qu’une seule solution: paisible, sereine, décisive. Levons la tête et gardons tout ouvert. Tous. Tous ensemble. La désobéissance civile devient un devoir lorsque les dirigeants sont corrompus et poursuivent des objectifs autres que ceux de défendre notre constitution et notre démocratie, bien que fragile. La solution est là, et elle est au coin de la rue. Levons la tête. Maintenant, tout de suite. Nous gardons nos entreprises ouvertes. Immédiatement. Avec les précautions normales qu’exige la période, mais gardons-le ouvert. Tout.

Ils viendront nous sanctionner et nous aurons une amende. Nous savons déjà que les sanctions seront annulées. Ils menaceront de nous fermer. Et comment ? Si nous sommes tous ouverts, comment le feront-ils ? Nous rappelons à ceux qui nous sanctionnent qu’ils agissent sous l’autorité et non sous la loi. Enregistrons le nom, le prénom et le titre de ceux qui nous menacent. Il n’est pas exclu qu’il puisse payer leur arrogance en personne, avec une compensation élevée.

Ce n’est qu’en levant la tête ensemble que nous pourrons renverser cette dictature surréaliste qui bouleverse nos vies. Qu’avons-nous à perdre maintenant? Nos activités, nos emplois « non essentiels » (comme les ont définis certains crétins qui n’ont jamais travaillé un seul jour de leur vie) sont sur le point de fermer. Tous. L’un après l’autre. Nos employés finiront tous au milieu d’une route. Et nous avec eux, peu avant ou après. Avec quel argent mangeront-ils? Avec l’aumône de Conte qui ensuite, après les promesses à la télévision, se perdent dans le dédale de la lourde administration de l’Etat?

Qui va nous nourrir ? Le nouveau gouvernement mondial, auquel nous devrons cependant céder tous nos biens et toutes nos libertés constitutionnelles. Nous avons encore le temps. Peut être. Mais nous devons réagir immédiatement. Maintenant. Ceux qui avaient espéré avec l’été la disparition du virus ont commis une grave erreur d’appréciation. Il est temps de lever la tête et d’être des hommes, dans le sens le plus large du terme. Reprenons notre humanité, notre sourire. Et nos vies, nos revenus, notre travail.

Si nous ne faisons rien, la route est désormais dégagée et nous perdrons tout. Qu’avons-nous donc à perdre ? L’heure est à la désobéissance civile. Nous gardons tout ouvert. Nous travaillons comme nous l’avons fait chaque jour de notre vie. Si nous sommes nombreux, ils ne pourront rien faire d’autre que reconnaître que leur plan criminel a échoué. Reprenons notre vie et notre travail maintenant. Demain, il sera peut-être trop tard.

COMMENTAIRE DE LAURENT GLAUZY

Marthe Robin (1901-1981), qui avait la vision des âmes au ciel, prévoyait la fin prochaine du communisme et de la Franc-maçonnerie. La femme du pseudo-général De Gaulle l’avait consultée, inquiète pour le devenir de l’âme de son mari. La mystique lui répondit que son âme était tombée en enfer. Concernant les prophéties privées de Marthe Robin, le communisme est en effet disparu, de manière officielle du moins. Pour la franc-maçonnerie, il ne fait aucun doute qu’elle est au centre de la dictature sanitaire que tentent d’imposer les politiciens criminels. Elle est aussi au centre des meurs les plus délétères des représentants de la république. L’élection de Trump contribuera à faire tomber et à révéler les agissements de ce que l’on appelle de manière discrète de l’« Etat profond ». Avec la disparition prochaine du coronavirus, il est fort possible que les têtes des gouvernants tombent, et que ce raz de marée venu des Etats-Unis emporte les loges. Souhaitons-le et prions-le pour la résurrection d’un monde nouveau.

Le livre LES SUPER-LOGES n° 4  sort en janvier 2021.

Ce livre passionnant traite de plusieurs sujets comme LES SUPER-LOGES en Union Soviétique de Lénine à Gorbatchev, et de l’influence de LEUR INFLUENCE dans la Russie actuelle.

Vous pouvez dès à présent commander cet ouvrage pour 21 € (fco de port).

Il vous sera envoyé dès parution.

Je vous remercie de votre intérêt.

Chèque à l’ordre de Laurent Glauzy : Laurent Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex Virement : FR17 2004 1000 0119 6720 4W02 027 (la banque postale) compte au nom de Laurent Glauzy (PSSTFRPPPAR) Paypal : Laurent-blancy@neuf.fr Renseignement : 06.56.78.63.20

7 Commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s