Plus de 2000 fœtus trouvés dans un temple de Bangkok.

Les corps, qui attendaient d’être incinérés, étaient stockés dans la morgue d’un lieu de culte bouddhiste. L’affaire, prise très au sérieux par les autorités, relance la question des avortements illégaux en Thaïlande.

Macabre découverte dans un temple de Bangkok. Environ 1700 fœtus humains, provenant vraisemblablement de cliniques d’avortement illégales, ont été découverts vendredi dans un lieu de culte bouddhiste du centre de la capitale thaïlandaise. Certains, selon le responsable de la police locale, y étaient stockés depuis plus d’un an.

Ce sont de fortes odeurs émanant du temple qui ont conduit les autorités à procéder à des fouilles. Mardi, la police avait déjà trouvé 348 fœtus emballés dans des sacs en plastique et du papier journal, dans la morgue du lieu de culte où sont placés les corps avant leur crémation. Les 1700 autres fœtus découverts vendredi ont pour leur part été retrouvés dans deux autres salles de la morgue.

80.000 avortements illégaux par an

Ces découvertes successives ont choqué le pays et relancé le débat sur l’avortement en Thaïlande, qui est interdit sauf en cas de viol, de danger mortel pour la future mère ou de malformation du fœtus. Du coup, chaque année, environ 80.000 avortements illégaux (sur un million de grossesses) sont pratiqués dans le pays, selon le ministère de la Santé publique.

Cette histoire «montre la gravité du problème», a commenté le premier ministre. Pour autant, il a rejeté l’hypothèse d’une modification de la loi, qui, selon lui, est déjà «suffisamment flexible».

Plusieurs personnes ont été interpellées, dont deux membres de la morgue et un employé d’une clinique d’avortement. On ignore pour l’heure les chefs d’inculpation retenus à leur encontre. Selon les premières constatations, les fœtus n’ont pas été incinérés car les fourneaux de la morgue étaient en panne.

Le Figaro : https://www.lefigaro.fr/international/2010/11/19/01003-20101119ARTFIG00522-plus-de-2000-f339tus-trouves-dans-un-temple-de-bangkok.php


« Cette nouvelle vidéo d’un bébé à naître grimaçant lors d’une injection d’anesthésie pour une intervention chirurgicale dans l’utérus prouve que les bébés à naître ressentent de la douleur. Si un bébé ressent autant de douleur en se faisant vacciner, imaginez la douleur horrible qu’il ressent quand il est tué lors d’un avortement. »