« Connards du conseil scientifique » entendu au « sommet de l’État » – Bill Gates prévoit la date de la fin de l’épidémie.

Les relations entre l’exécutif et le Conseil scientifique témoignent de nombreuses tensions, au point qu’au sommet de l’Etat, certains mots durs sont utilisés pour caractériser les membres de l’organisme.

Il n’a fallu qu’un pas pour que l’allié devienne l’ennemi numéro 1. Alors que la crise sanitaire continue de rythmer le quotidien des Français, une autre crise bouillonne au sommet de l’Etat… entre l’exécutif et le Conseil scientifique. Créé le 10 mars dernier pour éclairer le gouvernement dans la gestion de l’épidémie de Covid-19, le groupe d’experts vient d’accueillir quatre nouveaux membres. Des figures qui ne sont pas près d’apaiser les tensions entre Emmanuel Macron et les fameuses « blouses blanches ». En janvier dernier, L’Opinion révélait que le chef de l’Etat aurait de plus en plus de mal à supporter le président du conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, jugé trop « alarmiste ».

Car l’époux de Brigitte Macron a préféré prolonger le couvre-feu, à la surprise générale. Une décision qui a fini d’entériner l’opposition entre lui et le professeur d’immunologie, qui demandait un reconfinement. Seul moyen efficace, selon ce dernier, pour faire face à la montée en puissance des variants du coronavirus. Pourtant, les antagonismes entre l’exécutif et le Conseil scientifique seraient plus anciens et dateraient d’avril dernier. A l’époque, Jean-François Delfraissy plaidait pour que 18 millions de Français, considérés comme à risque, restent confinés. Depuis ce jour, certains, au sommet de l’Etat, ne mesurent plus leurs mots et parlent volontiers des « connards du conseil scientifique »dévoile Le Point, ce 17 février.

« J’en ai marre de ces scientifiques »

Agacé, Emmanuel Macron se serait emporté contre ceux qui étaient autrefois ses conseillers. « J’en ai marre de ces scientifiques qui ne répondent à mes interrogations sur les variants que par un seul scénario : celui du reconfinement, » a-t-il lancé au cours d’un récent Conseil de défense sanitaire. S’il s’est affranchi de la pression des sachants, le pari semble loin d’être gagné pour le chef de l’Etat. La France enregistre encore 20 000 nouveaux cas de contamination quotidiens. Un chiffre stable, mais qui n’apaise pas encore la pression subie par de nombreux centres hospitaliers.

Gala : https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/connards-du-conseil-scientifique-cette-insulte-entendue-au-sommet-de-letat_463394


Pour les « scientifiques » de Davos, c’est la « SOLUTION FINALE » qu’il faut !

VIDAL explique ce qu’est « LA SOLUTION FINALE » ! Idem pour Pfizer.

Effectivement, il y a bien une « SOLUTION FINALE ».


CNEWS : https://www.cnews.fr/monde/2021-02-23/covid-19-bill-gates-prevoit-la-date-de-la-fin-de-lepidemie-1050606