Le gouvernement Sud-Coréen enquête sur 7 décès après une vaccination avec le vaccin d’AstraZeneca.

La Corée du Sud a terminé sa première semaine de déploiement des inoculations tant attendues de Covid-19 dans le pays avec des milliers de réactions indésirables suspectées au vaccin d’AstraZeneca, dont sept ont entraîné des décès. Le nombre de morts après le coup a augmenté de quatre au cours des deux derniers jours, selon un rapport publié samedi par l’Agence sud-coréenne de contrôle et de prévention des maladies (KDCA), qui enquête sur les incidents. Les vaccins ont été administrés à plus de 296 000 personnes, soit environ 0,6 pour cent de la population du pays, au cours de la première semaine du déploiement.

La Corée du Sud a signalé plus de 2 800 effets indésirables liés aux vaccins Covid-19, mais seuls 24 de ces cas ont été jugés graves, y compris les sept qui ont entraîné la mort. Les 24 cas graves impliquaient des personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca, qui était le premier vaccin approuvé pour une utilisation en Corée du Sud.

La grande majorité des doses administrées jusqu’à présent sont le vaccin AstraZeneca. Séoul a également un contrat pour recevoir des millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19, mais les expéditions à grande échelle ne devraient pas commencer avant le mois prochain. Environ 5 000 jabs Pfizer-BioNTech ont été administrés jusqu’à présent en Corée du Sud, aucun n’ayant provoqué de réaction indésirable grave.

La Corée du Sud a généralement certains des taux de vaccination les plus élevés au monde, et elle possède certains des efforts d’atténuation de Covid les plus efficaces. Mais le pays a mis du temps à commencer à administrer des vaccins, apparemment parce que les responsables pensaient que leurs succès avec Covid-19 leur donnaient le luxe de se concentrer sur la sécurité plutôt que sur la vitesse.

La Corée du Sud a signalé plus de 92 000 cas de Covid-19 parmi ses 52 millions d’habitants, et seulement 1 632 décès samedi. À titre de comparaison, le Royaume-Uni, qui compte environ 67 millions d’habitants, a enregistré plus de 4,2 millions de cas et 124 000 décès.

Mais la Corée du Sud a souffert d’une peur du vaccin l’automne dernier, lorsqu’au moins 83 personnes sont décédées peu de temps après avoir été vaccinées contre la grippe saisonnière. Le KDCA a déclaré n’avoir trouvé aucune preuve que l’un quelconque de ces décès avait été causé par les coups de feu. Contrairement aux réactions allergiques graves prétendument liées au vaccin Covid-19, aucun choc anaphylactique n’a été signalé suite aux injections contre la grippe.

Russia Today : https://www.rt.com/news/517423-korea-vaccine-deaths-rise/


ASTRA ZE NECA = TUER LES ETOILES.