Glucksmann veut imposer le génocide des enfants à naître au Parlement Européen en se cachant derrière un « financement Etranger de pays extérieurs à l’U.E. » et créé un Incident Diplomatique avec la Chine. Vidéo.

Comment peut-on permettre à un personnage aussi abject d’occuper une fonction au sein d’une institution ?

Ce même personnage qui se hisse en Défenseur des peuplades pauvres inconnues en paradant avec une parka « Canada Goose » qui coûte plus ou moins 1 000 € ! Glucksmann a t’il donné sa parka aux peuplades qu’il dit défendre ?

Quand « Les Inrocks » effacent le logo « Canada Goose » de la …

Glucksmann a t’il forcé sa compagne Léa Salamé a devoir avorter afin qu’il soit en adéquation avec lui-même ?

Bien sur que non.

Glucksmann milite pour l’avortement DES AUTRES mais surtout pas pour lui. D’où l’incohérence de toute cette smala qui milite pour l’avortement, avortement mis en place en France par Simone Veil laquelle, au lieu de montrer l’exemple en avortant, a mis au monde 3 enfants.


Le lobby mondial de l’avortement a entrepris une attaque majeure contre la vie et ses défenseurs. Deux commissions du Parlement européen se sont réunies ce jeudi 25 mars à cette fin.


Cette attaque va culminer en mai prochain, avec le vote au Parlement européen d’une résolution radicale pro-avortement, et par la publication d’un rapport contre les organisations pro-vie. Nous ne pouvons pas rester sans répondre.

Cette attaque est menée principalement par la Fédération Internationale du Planning Familial (IPPF), la Fondation Gates et l’Open Society de George Soros. Elle est coordonnée par Neil Datta, qui a fondé avec l’IPPF le principal lobby de l’avortement auprès des parlementaires européens (EPF). Ces organisations disposent de milliards de dollars de budget.

En 2013, la députée Edite Estrela avait tenté de faire passer une résolution similaire, qui portait de très graves atteintes au droit à la vie, à la liberté de conscience et aux droits des parents. Nous étions parvenu à y faire barrage et le Parlement européen avait reconnu que la question de l’avortement relève de la seule compétence des États membres.

Le premier but de cette nouvelle attaque est l’adoption du projet de résolution du député Matič qui présente l’avortement comme un droit fondamental et demande aux États de supprimer la clause de conscience. Selon ce texte, le fait qu’il « existe toujours des lois interdisant l’avortement, sauf dans des circonstances strictement définies […] constitue une violation des droits de l’homme et une forme de violence sexiste ». Les États européens devraient aussi, entre autres, « éliminer » l’objection de conscience. Ce texte est de la pure propagande, sans base juridique et ne relève pas de la compétence de l’Union européenne. Il viole le droit à la vie et le principe de subsidiarité.

Le second but de cette attaque est d’exclure les organisations conservatrices de la vie politique européenne en les présentant comme « dangereuses pour la démocratie et contraires aux valeurs de l’UE ». Cet objectif est mené conjointement par l’IPPF, la Fondation Gates, l’Open Society de George Soros et sa filiale Open Democracy, qui ont entrepris simultanément de « contrer l’opposition » à l’avortement, de traquer les groupes conservateurs et d’attaquer leur réputation.

Cette attaque contre la vie humaine, et les personnes et organisations qui la défendent, est massive et violente. Les financiers de la gauche sociétale, comme Gates et Soros, ont investi des millions de dollars rien que pour nous combattre. Nous allons devoir nous habiter à supporter un haut degré de violence. Vous pouvez nous soutenir en signant notre pétition.

Deux commissions du Parlement européen se sont réunies jeudi 25 mars pour tenir une audition mettant en cause les organisations conservatrices européennes, dont le Centre européen pour le droit et la justice. Que leur est-il reproché ? Grégor Puppinck réagit sur le plateau du Droit en débat. Soutenez-nous : https://eclj.org/abortion/un/pour-la-…

Pour aller plus loin : notre communiqué de presse sur cette audition et notre dernière émission sur RCF :

L’ECLJ est une organisation internationale non gouvernementale fondée en 1998 et dédiée à la promotion et la protection des droits de l’homme en Europe et dans le monde.


L’ambassade de Chine a du dernièrement monter au Créneau contre Glucksmann et sa smala, c’est dire combien cet homme est néfaste. Il a voulu parader encore une fois en se montrant le défenseur des Ouigours contre la Chine alors qu’il ne leur donnerait pas le pain dur qu’il jette. Glucksmann a décidé de répandre partout que la Chine génocidait les Ouïgours.

Ecoutez un peu la bave que tient cet anti France !

L’ambassade de Chine ne peut plus supporter les mensonges et les ingérences de Glucksmann en ce qui concerne les Affaires Intérieures de la Chine concernant les Ouïgours et lui fait savoir !

Glucksmann a fait en sorte que toute la Communauté des lumières républicaines se rue contre la Chine !

Quand Bondaz est remis à sa place, il ne comprend pas et s’offusque alors qu’il se mêle de ce qui ne le regarde pas, comme Glucksmann que l’Ambassade de Chine en France ne loupera pas non plus.

Excédée, l’Ambassade de Chine avait pourtant lâché : « PETITE FRAPPE » a Bondaz comme premier avertissement :

Et Glucksmann qui n’attendait que le Feu prenne pour remuer les braisses naissantes en appelle à la république des lumières pour résoudre le problème qu’il a créé avec le soi-disant génocide des Ouïgours !

Et la REPUBLIQUE des lumières répond PRESENTE comme de bien entendu !

Glucksmann enclenche alors la cinquième !

La Chine passe alors à l’Action contre le visqueux Glucksmann en l’interdisant, lui et sa famille, de Territoire Chinois.

La Chine parlera alors de « Complot Juif » !

Mais rassurez-vous ! Après les Ouïgours dont il n’a que faire, après avoir créé un INCIDENT DIPLOMATIQUE France-Chine, cet anti-Français continue ses guerres pour lesquelles il est payé GRASSEMENT !

Et voilà que Glucksmann jette les braises fumantes de la Chine sur ce qu’il se passe en Ethiopie, en profite pour s’occuper également de la « vaccination » alors que PERSONNE ne lui demande son avis et clame « Au Génocide de François Mitterrand » au Rwanda !

Tout dernièrement, Glucksmann a jugé opportun de devoir donner son avis sur le fait que l’Action Française soit intervenue au sein du Conseil Régional d’Occitanie contre la politique de Carole Delga.

Carole Delga, laquelle, comme lui, est une personne qui s’est fait élire pour mettre l’Agenda anti Nations des Mondialistes psychopathes en place.

Glucksmann et Delga sont les mêmes figures d’une seule et unique pièce.

Faut-il rappeler qui est Delga : Une condamnée, comme la plupart des moralistes qui ont toujours plusieurs cordes à leur arc commun qui est : Combattre la France et son Peuple.

Et bien sur, Glucksmann n’a pas oublié la célèbre marque « Hugo Boss » !

Si la France était la France, Glucksmann et toute la smala républicaine des lumières des « droits de l’homme » seraient jetés hors du territoire avec perte et fracas, séance tenante.