Bédarieux : Le Corps d’Aurélie retrouvé dans un SARCOPHAGE.

Voici ce qu’il faut retenir sur l’enquête concernant la mort d’Aurélie Vaquier après la conférence de presse du procureur de la République de Béziers donnée ce vendredi 9 avril.

Alors que la jeune femme avait disparu depuis le 28 janvier 2021, le corps d’Aurélie Vaquier a été retrouvé, mercredi 7 avril, dans le sol de sa maison à Bédarieux.

Ce vendredi 9 avril, le procureur de la République de Béziers,  Raphaël Ballant, a donné une conférence de presse donnant une bonne partie des éléments de l’enquête. Voici ce qu’il faut en retenir.

La partie en travaux de la maison inspectée

Les enquêteurs ont mobilisé de « d’importants moyens matériels et humains » ce mercredi 7 avril « pour examiner en particulier la structure même du bâtiment ». Il s’agit « d’un vaste logement situé au rez-de-chaussée d’un immeuble sans jardin composé d’une partie avec des pièces à vivre et d’une autre partie qui s’étale sur une grande surface. Cette partie était en travaux pour visiblement y aménager un local commercial ». 

« Une estrade qui intrigue les enquêteurs »

« Dans la surface en travaux, les enquêteurs se sont intéressés à une petite estrade en pierre et en bois où le georadar n’avait pas encore été utilisé », a indiqué le procureur de la République.

« Les enquêteurs étaient intrigués par cette estrade recouverte de cartons contenants divers objets eux-mêmes posés sur un matelas qui se trouvait sur une moquette. Sous la moquette, du parquet flottant de deux épaisseurs. Sous ce parquet, les enquêteurs ont trouvé une sorte de sarcophage bétonné situé au centre de cette estrade ».

La forte réaction des chiens renifleurs 

Le procureur indique que les enquêteurs ont alors percé cette structure en béton qui était creuse. « Cela a eu pour effet de provoquer une forte réaction des chiens de recherche de la gendarmerie nationale ».

Un corps de femme a alors été retrouvé dans cette structure minutieusement extrait par des techniciens spécialisés.

Le compagnon aussitôt interpellé nie toujours

Le procureur indique que le « compagnon d’Aurélie Vaquier a été immédiatement placé en garde à vue au moment de la découverte du corps ». Durant sa garde à vue, celui-ci a nié toute implication. « Il a déclaré qu’il n’y était pour rien et qu’il pensait qu’une autre personne avait tué Aurélie Vaquier avant de dissimuler le corps ».

Pas de condamnation pour violence

Agé de 39 ans, Samire L., le compagnon d’Aurélie Vaquier, était marié mais en instance de divorce et père de deux enfants. Il s’était installé en décembre avec Aurélie Vaquier dans son logement de Bédarieux. « Aucune plainte, aucune main courante n’a été portée à la connaissance de la justice concernant ce couple » a précisé le procureur.
Celui-ci a aussi détaillé le casier judiciaire de l’homme mis en examen pour meurtre aggravé. « Une condamnation pour une infraction militaire à Marseille et deux condamnations en Suisse pour infraction routière et vol ». « Il n’a jamais été condamné pour violence ».

Quelles sont les causes de la mort ?

L’autopsie réalisée par deux médecins légistes de Montpellier a permis de déterminer avec la quasi-certitude qu’il s’agissait du corps d’Aurélie Vaquier grâce à « plusieurs éléments dont deux tatouages très spécifiques (l’un avec le nom d’un ancien chat), un piercing avec bijoux correspondants et un examen dentaire parfaitement concordant avec son dossier médical ».

Le procureur de la République a indiqué qu’une « expertise génétique sera ordonnée pour confirmer définitivement cette identité ».

Quant aux causes de la mort, elles « n’ont pas pu être déterminées avec certitude ». Toutefois, les « médecins légistes ont proposé des hypothèses qu’il convient de conserver secrètes pour la suite des investigations ».

« Aucune lésion visible ne peut toutefois expliquer de manière évidente le décès », a précisé le procureur.

« Sans fixer précisément la date de la mort, les légistes estiment qu’elle correspond à la date supposée de sa disparition », soit le 28 janvier 2021.

L’INDEPENDANT : https://www.lindependant.fr/2021/04/09/corps-dans-un-sarcophage-causes-de-la-mort-une-autre-personne-impliquee-ce-quil-faut-retenir-de-lenquete-sur-le-meurtre-daurelie-vaquier-9478513.php


Resquiescat In Pace Aurélie.


SARCOPHAGE


BEZIERS le 19 Décembre 1941.