Pour avoir l’impression que tout peut changer sans que RIEN ne change : l’Imposture Zemmour pour une « Opération Ronces » ?

La chronique de Monsieur K.

Livres chez Kontre Kulture : https://kontrekulture.com/

Ces mois-ci ont vu deux parutions importantes, l’une est L’autre Zemmour de Youssef Hindi, la seconde est le livre sur l’inceste de Maître Viguier.Ce n’est pas le fruit du hasard si ces deux livres paraissent chez Kontre Kulture, l’une des toutes dernières maisons à faire le bon travail d’identification de l’ennemi et de déconstruction des embûches dont il parsème la route des nationaux.Les vieilles ficelles qui ont servi jusqu’à la corde pendant la guerre d’Algérie, pendant la prise de contrôle de la France combattante en 1942 sont toujours employées avec le même succès par les mêmes.

Lire le livre de Hindi, c’est embarquer pour une odyssée dans le temps long cher à Bruxelles, des doubles jeux, des fausses allégeances, des cités que l’on ouvre nuitamment aux sarazins puis aux chrétiens selon les besoins de l’heure… C’est une plongée dans la longue histoire du crypto-judaïsme, entre assimilation et dissimulation. Hindi nous emmène des confins algéro-marocain à la recherche des origines Berbères du chroniqueur vedette du groupe Canal+, aux bord des guerres impérialistes lancées par l’administration Bush et conçues par les cénacles “néo-conservateurs”, c’est à dire trotskistes. Zemmour est un prétexte à une explorations des conditions politiques et géopolitiques de son émergence comme figure du virage pseudo national qu’empruntent les oligarchies atlantiques devant la rumeur nationaliste qui gronde. L’ouvrage de Hindi se lit comme un roman policier, malgré le sérieux académique de son appareil critique qui le rend inattaquable. A ce jour, l’ouvrage qui aurait dû soulever une affaire politico-littéraire dont la France a le secret, n’a reçu aucun écho de la grosse presse… il n’a fait l’objet non plus d’aucune attaque si l’on fait exception du papier indigent de Francis Bergeron dans Présent et du débat vidéo qui s’en est suivi. Il est très aisé de faire lire au plublic acquis aux zemmourisme ce livre qui à la fois le confirme dans ses intuitions sur la question européenne, sur l’euro, le libre-échangisme, l’immigration et l’insécurité culturelle mais va plus loin dans l’analyse et ne laisse pas plus de place aux rêveries de la bourgeoisie conservatrice qu’aux menées subversives d’un Zemmour qui occupe un rôle tout a fait significatif dans les changements de surfaces qu’opère l’oligarchie pour qu’au fond, rien ne change 

Leçons de Droit n°6, La controverse de Ravenne - Damien Vigiuer - Librairie  française

La seconde lecture que je recommande vivement à nos amis d’AF, est celle du cours de droit de Maître Viguier, intitulé La controverse de Ravenne, sur l’importante question de l’inceste. Après un travail ardu de casuistique passant en revue les définitions de ce tabou fondateur de toute civilité dans le droit romain, le droit canon, le droit coranique, ou bien le code civil, dans la seconde partie de l’ouvrage, sur les traces du moine et théologien Pierre Damien de Ravenne, l’auteur explore les liens qu’entretiennent inceste et judaïsme.Il est impossible de résumer un tel travail théologico-politique en quelques mots, mais on pressent bien l’importance du sujet alors que partout l’oligarchie judéogauchiste est en prise avec des affaires de viols incestueux…Maître Viguier tape dans le mille lorsque citant Pierre Damien il rappelle que commettre l’inceste, c’est judaïser….

Monsieur K.

Action Française : https://lactionfrancaise.fr/la-chronique-de-monsieur-k


« Toute vie véritable est un état de révolte contre la médiocrité, la banalité, la grisaille de l’existence qui détruisent cette intensité de vie sans laquelle il ne peut y avoir expérience de l’abîme. »

Alexis Klimov, De l’abîme : petit traité à l’usage des chercheurs d’absolu.


Ca sent de plus en plus l’Opération RONCES.

Mes commentaires sur l’opération Ronces annoncée par Eric Zemmour, et sa confirmation répétée que « évidemment ce plan existe », ont été pris suffisamment au sérieux pour obliger à dévoiler maintenant les deux premières phases de ce plan.

En effet on a consacré, l’année dernière, plusieurs mois à l’étude méthodique des réactions gouvernementales possibles à la sécession locale d’une minorité adepte d’une idéologie distincte, étude qui a débouché sur la rédaction du Septième Scénario.

On évacuera rapidement la question de l’adaptation nécessaire des méthodes israéliennes. D’une part le régime français actuel n’envisage ni peuple en armes ou armes chez le peuple, ni égalité des sexes pour trois ans de service militaire obligatoire. D’autre part les territoires métropolitains où s’exerce un droit non français sont constitués pour l’essentiel de grands ensembles d’immeubles collectifs, et non pas de petites maisons comme en Palestine, aussi la pratique israélienne de destruction systématique de toute habitation ayant hébergé un combattant adverse changerait drastiquement l’apparence du paysage suburbain français et engendrerait très vite des millions de sans-abris n’ayant plus rien à perdre.

Un expert aux sources sûres a assuré ce 8 septembre qu’il y a un quart de siècle, avant même la guerre de religion en Bosnie et Herzégovine, une division d’infanterie avait été préparée à la « reprise de la ville de Roubaix sous contrôle de milices islamiques« , tâche qui n’a laissé ni trace ni souvenir (à un moment où les états-majors disséquaient l’improvisation Daguet) mais correspondrait effectivement aux capacités d’une telle division de l’époque, ou, il n’est pas inutile de le préciser, à l’effectif maximum prévu aujourd’hui pour l’ensemble de l’armée française en cas de « projection » (intervention) intérieure, sachant que son corps expéditionnaire représente, lui, l’équivalent d’une division d’infanterie et demi de l’époque. Certes, des Roubaix il en existe plusieurs, et des territoires qui ont échappé à la souveraineté du pays, en métropole, il y en a aujourd’hui plusieurs milliers, pas tous d’une taille justifiant l’intervention d’une division mais aucun pouvant être « repris » par moins d’une compagnie.

Quelques années plus tôt la défense territoriale (distincte du corps de manœuvre blindé mécanisé) alignait plusieurs centaines de milliers d’hommes pour chasser et détruire de manière décentralisée, sur l’ensemble du territoire, les petites équipes de Spetsnaz vouées aux sabotages et exécutions ciblées, et dont le volume maximum affecté par l’Union Soviétique au théâtre français était bien inférieur au nombre de « radicalisés » expérimentés présents aujourd’hui en France, et qui de plus n’évoluaient pas dans une communauté sympathisante d’un cinquième de la population française.

Et puisqu’Eric Zemmour a fait référence à la « bataille d’Alger », il n’est pas inopportun de rappeler que l’opération de pacification après la vague d’attentats, qui n’était pas une mission militaire, a nécessité en 1957 le déploiement pendant neuf mois, dans une ville moins peuplée que Strasbourg ou Bordeaux aujourd’hui, d’un effectif représentant une fois et demi le maximum que l’armée de terre est capable de déployer en métropole en 2016. Le gouvernement actuel (et ses prédécesseurs) s’est doté d’une capacité de traiter un « roncier » unique, bien délimité et très restreint en regard de l’ensemble du territoire national. Le Septième Scénario établit cependant en conclusion que, en s’affranchissant (en cas de péril) de sa planification officielle et à condition de pouvoir rapatrier à temps tous ses corps expéditionnaires, le gouvernement pourrait disposer d’effectifs permettant de traiter en même temps… trois autres « ronciers » équivalents.

Tout cela posé, on peut sans violer le moindre secret d’Etat avancer que la deuxième phase de l’opération Ronces sera l’instruction intensive, et orientée sur cette mission particulière, pendant six mois pour chaque unité devant être impliquée. Puisqu’un expert expliquait aujourd’hui que ce serait le rôle du Centre d’Entraînement aux Actions en Zone Urbaine, plus proche que la Palestine, on peut donc estimer la durée de cette deuxième phase en multipliant six mois par le nombre de sessions nécessaires pour former, par contingents de 250 stagiaires, les divisions ou les forces territoriales sélectionnées pour l’opération.

Avant d’aller plus loin on rappellera que, sans préjudice des valeurs absolues, la proportion des citoyens d’obédience étrangère parmi la population française est bien inférieure à ce qu’elle est en Palestine. On peut aussi raisonnablement supposer que le soldat qui défend sa patrie est plus motivé que celui qui soumet un territoire occupé, et on prendra pour hypothèse simplificatrice que six mois de formation intensive en France valent trois ans de service militaire en Israël.

La première phase de l’opération Ronces, et on laissera chacun calculer la durée de cette phase selon ses propres critères d’estimation, consistera donc nécessairement à recruter, en fonction des chances de succès que l’on souhaite donner à l’opération et de la durée que l’on souhaite lui consacrer, entre un et trois millions de militaires.

Opération Ronces : première et deuxième phases… | Espace …


L’Opération Ronces, c’est SULFATER TOUTES les banlieues et les quartiers perdus de la république, Banlieues et Quartiers entiers qu’ILS ont fait coloniser.

Ce sera Donc à l’Armée Française ET Israëlienne de « NETTOYER » tout ce qui est devenu désormais Néfaste à la République.

Et nous constatons que les Généraux sont déjà Prêts : https://profidecatholica.com/2021/04/25/des-generaux-republicains-demandent-de-lhonneur-a-la-republique/

Le Premier jet ayant été la « TRAHISON » par le Pacte Migratoire de l’ONU.


Les Etrangers qu’ILS ont fait rentrer en France et parqués dans les Banlieues et dans des quartiers entiers dont Saint-Denis, VILLE DE NOS ROIS, doivent être REEMIGRES CHEZ EUX, pas besoin de l’Armée, surtout Israëlienne, qui n’a RIEN à faire en France.

Avec l’Armée dans les Quartiers perdus de leur république, Armée jusqu’aux Dents, c’est le Peuple Français de Sang qu’ILS mettent en Danger car cela ouvre la porte aux DEBORDEMENTS.

Nous savons que tout cela est voulu et préparé depuis longtemps. ILS veulent la guerre civile sur le sol Français. ILS l’ont prophétisée !

Ce qui est PROPRE, c’est qu’un Bateau amaré à Marseille suffit pour qu’il n’y ait ni VIOLENCE ni SANG si l’ont veut réellement NETTOYER.

Attention à ce qui sera fait, le Peuple Français est sur ses Terres malgré la colonisation certaine du Pouvoir.