Et si c’était le LINKY D’Enedis la cause de tous les incendies de plus en plus fréquents ?

Il est mathématiquement impossible que plusieurs logements dans un même immeuble prennent Feu SUBITEMENT ET EN MÊME TEMPS.


Linky : encore un compteur qui prend feu après son installation

Ce nouvel incident vient alimenter le débat déjà vif autour de l’installation du compteur intelligent, très controversé en France.

Le 27/07/2019

Les faits se sont déroulés le 12 juillet dernier. La veille, un agent Enedis avait installé un compteur Linky chez un résident de la rue de la Gare d’Herrlisheim-près-Colmar, dans le Haut-Rhin. Mais, le 12 juillet au matin, le boitier vert, installé dans un coffret situé dans un muret à l’extérieur, prend feu, explique le quotidien Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

L’homme, qui se dit « chanceux » que le compteur n’ait pas été installé à l’intérieur de son habitation, explique avoir été « réveillé par le bruit de l’incendie, il fallait entendre comme ça pétaradait, et voir l’épaisse fumée qui sortait ! » L’incendie, qui a grillé les câbles dans la partie basse du compteur, a cependant été rapidement éteint et Enedis est intervenu dans les heures qui ont suivi pour effectuer les réparations nécessaires.

Enedis défend son compteur

Avec ce nouvel incendie, l’entreprise tente de protéger son compteur, déjà mis en cause pour des risques de fuites de données personnelles ou présenté comme nocif pour la santé. Enedis a ainsi affirmé dans les colonnes de France Soir que « ce feu aurait très bien pu se produire à un tout autre moment qu’après l’installation du Linky. Il s’agit clairement d’un problème de réseau, de type court-circuit ou surchauffe, en amont du compteur ».

⋙ A lire aussi : Enedis contraint de changer des centaines de disjoncteurs chez les particuliers suite à un défaut de fabrication

Un responsable de l’agence territoriale Alsace d’Enedis affirme également qu’aucune erreur n’a été commise par l’agent chargé de la pose du compteur décrié : « Voilà quelques années, des expertises avaient montré qu’un mauvais serrage de certains raccordements pouvait provoquer des feux, mais depuis tous nos poseurs sont équipés de tournevis dynamométriques, ce qui était le cas à Herrlisheim ».

Un malheureux hasard ?

Un avis qui ne convainc pas vraiment les opposants au Linky, régulièrement mis en cause dans des départs d’incendie. Plusieurs faits de combustion du compteur vert ont été rapportés ces derniers mois. En mars dernier, une habitante de Seine-et-Marne avait assisté à la combustion spontanée de son dispositif. Un mois plus tard, dans le même département, le compteur avait également été mis en cause dans un début d’incendie dans un appartement du deuxième étage d’une résidence. Dans les deux cas, le compteur avait été installé peu de temps avant les incidents.

⋙ A lire : Incendie, ondes… le compteur Linky blanchi par un rapport scientifique

Du côté de l’Alsace, si l’homme victime de ce nouvel incendie assure n’avoir jamais été un « anti-linky » passionné, il souligne cependant : « Je n’avais aucun a priori sur les éventuels dangers de ce compteur qui fait polémique, mais aujourd’hui j’ai beaucoup de mal à croire que ce serait un malheureux hasard ».

Capital : https://www.capital.fr/entreprises-marches/linky-encore-un-compteur-qui-prend-feu-apres-son-installation-1346066


Linky : des cas d’incendie qui inquiètent

Le 11/12/2017

Plusieurs consommateurs accusent le compteur Linky d’être à l’origine d’incendies ou de départs de feu dans leurs logements. Enedis dément.

Plus de 7 millions de compteurs Linky sont déjà installés et 30 000 nouveaux le sont chaque jour. Pourtant, le boîtier jaune fluo ne cesse de cristalliser les peurs. Depuis quelques semaines, on enregistre plusieurs témoignages d’incendies qui auraient été provoqués par ce nouveau compteur électrique.
 
À 60 Millions, nous en avons reçu deux en quelques jours. D’abord celui de Corinne, propriétaire d’un appartement à Bordeaux (33). Privée de courant, sa locataire découvre le 29 novembre que le compteur installé dans un couloir à l’extérieur du logement est chaud. Après vérification, l’arrière de l’appareil s’avère totalement brûlé ! « Le technicien a remplacé très rapidement le compteur endommagé sans laisser de bon d’intervention à ma locataire », raconte Corinne.

À LIRE AUSSI >>> Faut-il avoir peur de Linky ?
 

Odeur de plastique brûlé

Quelques jours plus tard, c’est Sandrine, une habitante de Bailleul (59), qui nous écrit : « Le 1er décembre, à 6 heures du matin, nous nous apercevons qu’il n’y a plus de courant électrique. Une odeur de plastique brûlé émane du garage où mon mari découvre le boîtier Linky totalement fondu avec des traces de flammes sur le mur. » Heureusement, ce début d’incendie est resté circonscrit au boîtier et n’a pas provoqué plus de dégâts. Le compteur Linky avait été installé l’été dernier.

À LIRE AUSSI >>> Linky : brouillard persistant autour du nouveau compteur électrique
 
Ces incidents font écho à ceux déjà évoqués dans la presse ces dernières semaines, qui se sont parfois terminés beaucoup moins bien – comme à Bièvres (91) où une partie de la maison d’un couple a été gravement endommagée par un incendie.

Discours peu rassurants

Voilà de quoi alimenter, une fois de plus, la psychose que suscitent ces compteurs communicants. D’autant que le discours de l’assistance téléphonique ou des techniciens d’Enedis n’est pas toujours très rassurant.
 
Corinne est ainsi ébahie quand elle entend son interlocuteur lui expliquer que « c’est normal, plus on touche de fils, plus il y a des risques d’incendies »… Quant à Sandrine, on lui explique rencontrer beaucoup de problèmes avec les sociétés sous-traitantes qui installent ces compteurs Linky.

Tournevis dynamométriques

Les techniciens seraient-ils insuffisamment formés ? Enedis s’insurge contre cette idée. « Les 3 000 techniciens des entreprises prestataires qui installent les compteurs sont formés pendant un mois afin de recevoir une habilitation, insiste Gladys Staessens, porte-parole d’Enedis pour le programme Linky. Ils sont ensuite accompagnés dans la pose de leurs premiers compteurs et sont régulièrement contrôlés sur le terrain. »

Gladys Staessens reconnaît qu’il y a eu des problèmes de serrage des câbles d’arrivée électrique lors de la phase d’expérimentation, qui s’est déroulée à Lyon et dans la région de Tours entre mars 2010 et mars 2011. Huit incendies avaient été répertoriés à l’époque. « Mais aujourd’hui, les techniciens sont tous équipés d’un tournevis dynamométrique qui permet de réaliser un serrage parfait. »

L’hiver est propice aux incidents

La porte-parole d’Enedis rappelle que, chaque année, on comptabilise 50 000 incendies d’origine électrique dont les causes peuvent être multiples. La période hivernale serait particulièrement propice à ce type d’incidents, compte tenu des appels de puissance plus élevés liés au chauffage électrique.

« On ne constate aucune hausse des cas depuis le déploiement de Linky. Nous n’avons connaissance d’aucun départ de feu lié au compteur Linky, ni d’aucun problème d’installation », assure le gestionnaire du réseau de distribution.

Les usagers aimeraient en être tout à fait convaincus.

60 Millions de Consommateurs : https://www.60millions-mag.com/2017/12/11/linky-des-cas-d-incendies-qui-inquietent-11492


Les incendies du Premier au Sept Mai :

L’on voit clairement que l’immeuble n’était en aucun cas Vétuste !

Tous ces incendies prennent du sens si tous les logements, Maisons, entreprises et entrepôts étaient dotés d’un compteur LINKY.