Les décès attribuables aux vaccins contre la COVID-19 au Royaume-Uni après six mois sont de 407% plus élevés que les décès attribuables à tous les autres vaccins combinés au cours des 11 dernières années.

Note de SLT : C’est un article intéressant qui analyse les données publiées par la MHRA britannique mais pour être pertinent, il aurait fallu comparer le taux de décès rapporté au nombre de vaccinations. En effet, vacciner 1 million de personnes contre la grippe et 40 millions contre la Covid n’est pas du même ordre de grandeur. A supposer qu’il y aurait 0.01% de décès dans les deux cas, on trouverait un chiffre beaucoup plus élevés pour la Covid. Toutefois, il est vrai que la fréquence des effets indésirables graves semblent conséquents avec le vaccin expérimental à séquence génétique contre la Covid.

 *

Une demande d’accès à l’information présentée à la MHRA a révélé à quel point les vaccins contre la COVID-19 sont vraiment mortels.

La demande faite par Duncan Husband le 29 mai 2021 demandait à la MHRA de fournir une liste de tous les nouveaux vaccins au Royaume-Uni entre 2010 et 2020 et de fournir également le nombre de décès, par vaccin, par mois pour la même période.

La  MHRA a répondu à la demande d’accès à l’information le 29 juin 2021 et a fourni une liste complète de tous les vaccins approuvés et une copie d’analyse du vaccin pour chaque type de vaccin, à l’exclusion de le vaccin Adacel  sur lequel la MHRA prétend ne pas avoir de rapports.

Malheureusement, les données fournies ne sont pas ventilées en fonction de chaque mois, comme l’a demandé Duncan Husband, mais elles fournissent un examen global au cours de la dernière décennie du nombre total de réactions indésirables et de décès, qui sont les suivants :

Le vaccin Pediacel contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche a été autorisé par la MHRA le 3 décembre 2010. Au 8 avril 2021, 3013 réactions indésirables et 15 décès avaient été signalés à la MHRA.

Le vaccin contre le pneumocoque contre la pneumonie a été autorisé par la MHRA le 20 mai 2015. Au 8 avril 2021, 8,238 réactions indésirables et 38 décès ont été signalés à la MHRA.

Le vaccin antirabique de GlaxoSmithKline, dans lequel Patrick Vallance détient des actions, a été autorisé par la MHRA le 6 avril 2017. En date du 8 avril 2021, 2387 réactions indésirables et 1 décès avaient été signalés à la MHRA.

…Les vaccins antigrippaux, dont le plus ancien a été autorisé en 2013, ont fait l’objet de 23068 réactions indésirables et de 227 décès signalés à la MHRA.

En tout, il y a eu 450 décès parmi les 236,55 effets indésirables du vaccin contre l’ARNm Pfizer signalés au programme Yellow Card de la MHRA au 30 juin 2021.

Le vaccin d’AstraZeneca a enregistré 960 décès parmi 775940 réactions indésirables signalées au régime de carte jaune de la MHRA au 30 juin 2021.

Il y a également eu 6 décès parmi les 22191 réactions indésirables au jab de Moderna, et 24 décès parmi les 2690 réactions indésirables signalées où la marque du vaccin n’était pas spécifiée.

Cela signifie qu’en date du 30 juin 2021, les vaccins contre la COVID-19 ont causé 1 037 376 réactions indésirables et 1 440 décès, et maintenant ils viennent pour vos enfants et veulent donner des injections de rappel aux personnes âgées et vulnérables en automne.

Le tableau ci-dessus montre que le nombre d’effets indésirables des vaccins contre la COVID-19 déclarés à la MHRA, soit 1 037 376, est 17,25 fois plus élevé que le nombre d’effets indésirables signalés à la MHRA pour tous les autres vaccins approuvés depuis 2010.

Il montre également que le nombre de décès attribuables aux vaccins contre la COVID-19 déclarés à la MHRA, totalisant 1440, est plus de cinq fois supérieur au nombre de décès déclarés à la MHRA à titre d’effets indésirables de tous les autres vaccins approuvés depuis 2010.

Ce chiffre est effrayant si l’on considère le nombre total de réactions indésirables et de décès liés aux vaccins contre la COVID-19 qui se sont accumulés sur une période de six mois, comparativement au nombre total de réactions indésirables et de décès pour tous les autres vaccins approuvés depuis 2010, qui se sont accumulés au cours des 11 dernières années.

Avez-vous besoin d’autres preuves que le déploiement des vaccins contre la COVID-19 devrait cesser immédiatement?

Article originel : FACT – Deaths due to the Covid Vaccines in the UK after 6 months are 407% higher than deaths due to all other Vaccines combined in the past 11 years
Daily Expose

source : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/

Réseau International : https://reseauinternational.net/les-deces-attribuables-aux-vaccins-contre-la-covid-19-au-royaume-uni-apres-six-mois-sont-de-407-plus-eleves-que-les-deces-attribuables-a-tous-les-autres-vaccins-combines-au-cours-des-11-dernieres-anne/

Un commentaire

  • Merci Brianajane pour l’image d’entrée!! Ce qui est écrit et chiffré concerne les mitigés, c’est bien pour eux, je n’en suis pas, mais je vous remercie d’aider autant que vous pouvez les  »’veux pas voir ». .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s