Édifier votre forteresse.

« Quel plus terrible fléau que l’injustice qui a les armes à la main ? » ~ Aristote

Voilà 18 mois que ça dure, 529 jours1 pour être plus précis, et chaque jour qui passe apporte son lot de nouvelles anxiogènes et de nouvelles confiscations de nos libertés individuelles. Il semblerait que rien n’arrêtera les psychopathes au pouvoir dans la plupart des démocraties occidentales. Nous vivons désormais sous le régime de la loi du plus fort. L’exécutif détenant le contrôle de la force publique s’arroge de fait tous les pouvoirs, au mépris complet de la constitution et des lois, sauf celles qui les arrangent. Les lois n’ont pas de bras, on le mesure trop bien aujourd’hui.

Ceci s’accompagne d’un discours tantôt culpabilisant, tantôt menaçant, d’injonctions paradoxales et d’une propagande aussi ahurissante que clairement déconnectée de la réalité. Le seul but de la manœuvre étant de briser la résistance psychologique du peuple. De tels moyens relèvent clairement de la guerre psychologique et laisseront des séquelles permanentes chez beaucoup de gens, et peut-être plus encore chez ceux qui y auront cru. Combien de suicides ? Combien de gens qui ont totalement lâché la rampe pour basculer dans l’abattement et la dépression ? Combien se sont réfugiés dans l’alcool, les antidépresseurs ou les deux, totalement terrifiés à l’idée de reprendre contact avec la réalité ?

La mauvaise nouvelle, c’est que cette torture infligée de manière parfaitement consciente sur le peuple par nos dirigeants, s’ajoutant aux autres crimes comme le refus de soins, l’enfermement, et l’assassinat de personnes âgées par sédation nous montre combien ils sont déterminés à aller jusqu’au bout, et qu’en aucun cas ils ne reviendront en arrière, parce qu’ils savent que ça se terminerait très mal pour eux. Quel chantage, quelle terreur les tient qu’ils soient prêts à tuer par centaine de milliers si nécessaire, pour appliquer un agenda dont on voit bien qu’il est le même partout ?

La bonne nouvelle tient dans la résilience naturelle de l’être humain lorsqu’il est confronté à l’adversité. Sa capacité à faire corps, aussi, vous savez, cette qualité qui provoque littéralement de l’urticaire chez nos maîtres au point que c’est là l’un des premiers sujets de leurs « attentions ».

Mets le ma-masque, ne t’approche pas des autres, ne ris pas, surtout, la situation est grâaaave ! Ne sors plus, ne vois plus tes amis, ta famille. Il est interdit de se divertir, il faut souffrir en silence, mais surtout, dans la solitude.

C’est une marotte récurrente dans toutes les dictatures que de bannir le rire avant même la libre expression, et d’atomiser l’opposition en réduisant chaque citoyen en électron libre, déconnecté des autres et de ses racines. En dictature la parole libre devient une arme par destination, et est, à ce titre, réprimée de toutes les façons.

C’est gros comme un mammouth laineux, mais la majorité n’ose pas s’insurger contre de telles méthodes, préférant faire le dos rond en attendant que ça passe. On leur souhaite bon courage, puisque que c’est précisément parce qu’on ne s’oppose pas qu’ils iront toujours plus loin dans l’ignominie.

Se protéger de l’obligation vaccinale déguisée

On le voit aujourd’hui avec l’application du pass sanitaire notamment dans les hypermarchés, les lois liberticides bâclées sur un coin de table et entérinées par un Conseil constitutionnel totalement corrompu ne résistent pas cinq minutes devant un juge, dès qu’il est saisi au titre que ces arrêtés sont discriminatoires et portent gravement atteinte à la liberté d’aller et venir.

De même avec les lois sur le travail, les arrêtés n’ont en rien modifié le droit antérieur et les lois existantes, d’ailleurs le législateur (en l’occurrence l’exécutif, eh) a prudemment pris soin de ne rien imposer aux employeurs, or :

Nul ne peut être contraint d’obéir à ce que la loi n’ordonne pas.

En pratique donc, si votre employeur vous contraint à produire un certificat de vaccination, c’est bien lui qui en prend la responsabilité et qui se met en tort de toutes les façons possible vis-à-vis de la loi. S’il vous suspend sans salaire, il ne fait que s’enfoncer. Pourquoi ? Tout simplement parce que vous avez un contrat avec votre employeur, soit un accord conclu entre deux personnes (une personne physique, une personne morale), et que les délires gouvernementaux ne changent rien aux conditions tant que le contrat reste d’application. Pareil si vous êtes fonctionnaire, les lois existantes restent d’application.

Ainsi, si l’on vous met en demeure de produire un certificat vaccinal pour le 15 septembre, par exemple, exigez de votre employeur qu’il vous notifie ceci officiellement, par courrier signé d’un responsable. En réponse à ce courrier par AR, notifiez à votre employeur que :

  • L’exigence d’un certificat de vaccination, sous quelque forme que ce soit, viole les lois sur le secret médical.
  • Le vaccin contre le covid n’est nullement obligatoire, exiger d’un employé qu’il le prenne sous la menace d’une suspension ou d’un licenciement relève de l’extorsion (art. 312-1 du code pénal), ce qui est un délit passible de 7 ans de prison et 100 000 € d’amende.
  • La loi n’impose nullement la suspension, qui reste donc l’initiative de l’employeur, qui en assumera la responsabilité le cas échéant.
  • Par ailleurs, votre contrat (et donc votre salaire), lui, ne peut être suspendu si cette clause n’y figure pas dans l’exemplaire signé. Il se placerait donc en situation de rupture unilatérale de contrat, ce qui lui vaudrait une lourde condamnation devant les prud’hommes.

Il y a de bonnes chances qu’à la lecture de ceci, l’employeur consulte soit le service juridique, soit un avocat, et qu’à l’issue de cette consultation ses ardeurs à faire appliquer des lois liberticides se trouvent considérablement diminuées au point qu’il sera bien forcé d’acter votre refus de vaccination (ce que la loi lui enjoint, d’ailleurs), et de vous permettre de continuer à travailler normalement.

Dans le cas contraire ? Eh bien vous n’auriez rien perdu par rapport à ce qui sera votre situation de fait au 15 septembre, et vous ne vous serez à aucun moment mis en tort dans l’exécution de vos obligations contractuelles, ce qui vous permettra de contre-attaquer devant les prud’hommes, pour commencer.

La logique ici consiste à laisser l’employeur faire les pas nécessaire pour se mettre lui-même hors-la-loi, et de faire acter ceci à toutes fins que de droit, comme disent les bavards.2

Édifier votre forteresse

Presque aussi important que ce qui précède est de vous protéger des effets délétères de la propagande anxiogène, qui atteint littéralement des niveaux stratosphériques, ces temps-ci. Les injonctions paradoxales, les mensonges et les menaces véhiculés par les médias et les politiques ont pour seul objectif de vous briser psychologiquement, afin de vous extorquer un consentement, l’acceptation de leur nouvel ordre mondial, qui ne sera qu’une dictature féroce dans le droit fil des pires dystopies.

L’un des dangers, que peu réalisent, c’est que ne pouvant réagir légitimement à la violence qui vous est faite, vous la transformez en haine, qui, bien ruminée, ne fait que vous dévorer de l’intérieur et accroît encore, si c’était possible, l’angoisse et le sentiment d’impuissance face à une machine implacable.

Or si vous regardez ça à partir de l’autre bout de la lorgnette, ces discours n’ont aucune conséquence concrète sur notre vie de tous les jours, il suffit, comme dans Harry Potter, de prononcer la formule magique « Ridiculus » pour que l’épouvantard retourne dans son placard. En l’occurrence, éteindre la télé et ne pas lire les tombereaux de propagande qui se déversent dans la presse mainstream.

Nous devons être les murs de notre citadelle, et au sein de cette redoute, protéger notre famille, les relations humaines si précieuses en ces temps difficiles. Nous devons sortir, aussi (manifs, par exemple), et tisser des liens avec nos semblables, plus que jamais aujourd’hui.

Ce système qui s’impose comme étant omnipotent et plus soumis à aucune règle de droit est en fait aux abois, ce qui le rend dangereux, bien sûr, mais cette violence est avant tout un aveu de faiblesse.

Un dernier petit mot pour les éditeurs de blogs ou ceux qui prennent une large part dans le combat pour l’information sur internet : gardez toujours de la hauteur, une forme de distanciation par rapport à ce que vous faites. Une réussite ou une rebuffade ne doivent être qu’un objet d’étude, pas un motif d’euphorie ou de découragement, les deux allant souvent de concert, en alternance. Quand ceci se produit, c’est probablement que vous en faites trop au point d’y assujettir votre bien-être, et donc votre équilibre. Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais c’est l’objectif que nous devrions viser.

Philippe Huysmans.

  1. Depuis le 17 mars 2020, début du premier confinement
  2. avocats (ndlr)

Réseau International : https://reseauinternational.net/edifier-votre-forteresse/

9 Commentaires

  • Oui la résistance c’est cela . Aujourd’hui la résistance , c’est refuser la piquouze . Totalitarisme extrémiste , complètement coupé des réalités , il ne doit pas passer .

    J'aime

  • 55 milliards de Bill gares sont maintenant proprIété d’etat . Bill Gates au second jours de son procès à GITMO se déclare malade comme un chien du covid . Il est testé par PCR et autres tests , pas de covid . Il est examiné par des docteurs et ils le déclare non malade . Bill pleure qu’il est malade parce qu’il n’a pas été vacciné contre le covid et qu’il a chopé la maladie car insuffisamment protégé contre elle dans les geoles de Gitmo . Mais cela ne marche pas . Son procès va continuer . Bille en tête fallait te faire vacciner ma poule .

    J'aime

    • Ben Fullford et Ela Marriti (pour les moins débiles) (voir leur blog) communiquent sur ce mode depuis des années. Ce n’est pas de l’info mais des espoirs sans confirmations. Leurs sites doivent servir à coordonner des blacks ops. Quoi d’autre?? Une guerre secrète entres archontes??? ou élites cachées. Les uns nous promettent de vivre dans un stalag. Les autres de nous exterminer. Est-ce là un choix??

      J'aime

      • Probablement exact quidam , je me garderais bien de dire que vous avez tord . ce que j’ai posté est une info de realraw news . Mais je ne dis pas loin de là que cette info est exacte . Les escrocs sont partout . Mais si cela était vrai ? Nous avons le droit de nous poser la question . Et le fait est que l’on ne voit plus Hillary mais ce n’est pas une raison suffisante pour croire qu’elle a été exécutée . Bon mes amitiés par chez vous . En fait on ne sait pas et je pense que l’on ne peut savoir . mais nous saurons un jour . . Il est cependant interessant que les commentaires pour cette info  » sensationnelle » se montent en centaines rien que pour 48 heures .

        J'aime

  • Cher Monsieur Glauzy;
    Vous êtes honnête et digne de confiance. Vous mettez vos erreurs en lignes. Bravo. Notre futur est blafard, pas, plus de Trump à l’horizon. Son royaume n’est pas de ce monde. Alors ne l’attendons pas. Mais il faut nous battre car ce qui est en bas est comme ce qui est en haut.
    Cordialement.

    J'aime

  • L’intention est bonne. Toutefois, les mots importent, je le pense comme Arnaud Upunsky. Le mot résilience écrit en début d’article, n’a aucun sens d’étymologie. Résilier se dit d’un contrat que l’on veut voir admis rompu. Le mot est pris de l’anglais, dans le sens quasi contraire à rompre un contrat:  »’capacité d’un système à assurer un service continu même en cas de panne d’un composant ou d’arrêt d’un logiciel ». En français, cela se dit rester lié ou en rester contact. Résilience est donc un mot qui rend n’importe quel Français, fou ou schizo, puisqu’il est sensé dire le contraire de ce que dit le verbe!! Accepter ce mot est une grande capitulation, une totale abdication au non respect de nos racines linguistiques et grammaticales et à toute noologie, dont Aristote, cité d’entrée, se souciait grandement. Autant appeler le dia-bolos, Théos ou Théos dia-bolos. Merci de votre attention!!

    J'aime

  • Source du commentaire d’Hubert, real raw news de Michael Baxter. SOURCE CAPITALE!

    J'aime

    • Mon bernard l’hermitte , oui realrawnews ; mais je ne suis pas sûr du tout de la fiabilité de ce site . je mets ces info pour remonter un , peu , beaucoup , le moral des internautes . Car la déprime est devenue grandiose et cela n’est pas bon .; si hillary est exécutée , personne , aucun homme ne peut être sûr . Si c’est le cas je dois dire que cela m’épaterait . Pourvu que vous ayez raison en le citant comme source capitale .

      J'aime

      • mais comme je l’ai déjà dit le dernier article sur bill gates a fait près de 400 commentaires en une seule journée . Et cela n’est pas rien et certainement cela veut dire quelque chose . Et cette chose me parait être que beaucoup croient ce site ou ont envie d’y croire . Moi tant que la prise de conscience du caractère maléfique des hommes super-riches , des hommes de pouvoir est là……..

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s