Radio Loup : Loup et Monsieur K. Vidéo.

Sur Jean Robin et ses Techniques.

Voir le site EUROPE WHITE GENOCIDE :

http://whitenetwork.canalblog.com/archives/2020/10/16/38594377.html

VERITE CENSUREE :

24 Commentaires

  • 48 MILLIONS de compatriotes vaccinés avec un produit mortel et dans le camp national; on passe son temps à faire des debriefs de debriefing pour savoir si Jean Robin, que personne ne connait, est un dangereux marrane à la solde de la Synagogue après l’avoir publiquement menacé de lui faire porter l’étoile jaune quand le pouvoir sera repris …

    A n’importe quelle période de notre histoire, les hommes se seraient déjà organisés pour foutre le feu à l’Elysée…mais nos homonculus modernes se comportent comme nos femmes savantes d’autant et pérorent, pérorent, pérorent…

    Pauvre France. Pauvre France.

    J'aime

    • la base du système est ….. la base du système est …… la base du système est ….. ! Le système communiste fait partie du système mais n’est pas la base première , il découle d’une base satanique , confessionnelle…, qualifiez là comme vous voulez . Il est important de ne pas se tromper d’ennemis en ne condamnant et en n’ accusant que les sous-fifres .

      J'aime

  • @Hubert
    La révolution chinoise a été fomentée par les judéo-bolchéviques, c’est certain (voir Nesta Webster, La Révolution mondiale). Il me semble que Jean Robin ne le nie pas. Il dit qu’aujourd’hui le pouvoir est entièrement entre les mains de la dynastie Han. Avant d’être communistes ou capitalistes, les dirigeants chinois sont Chinois. Ils s’inscrivent dans la grande histoire de la Chine impériale et rêvent de prendre leur revanche sur l’Occident qui leur a imposés des guerres d’opium humiliantes. Les Chinois ne sont pas les Français, ils ont la mémoire longue et vivent encore dans la temporalité propre à un peuple de 6 ooo ans pour qui l’Empire du Milieu est une réalité charnelle. Ce n’est pas parce que le nom des Sassoun apparaîtra quelque part que l’on pourra conclure que les Juifs y font la pluie et le beau temps. Ce sont des raisonnements simplistes que je laisse à Pierre Hillard et à ses disciples. Tout porte à croire que les Chinois ont digéré le communisme et le capitalisme pour assurer une domination sur l’Occident en exportant leur modèle de surveillance numérique et de crédit social. Les mésaventures de Jack Ma prouvent que Xi Jin Pin n’est pas un homme de paille et que, comme Poutine, il peut briser n’importe quel oligarque. Chose impossible aux USA et en Europe.

    Pierre de Villemarest prétendait avoir tout compris après une conversation avec un dirigeant japonais suite à une réunion de la Trilatérale: le Japonais lui expliquait qu’il participait à la mondialisation en tant que Japonais pour la grandeur du Japon contrairement aux Français qui méprisent leur peuple et sont réellement internationalistes.

    Mais le problème reste le même. Aujourd’hui l’humanité se divise entre inoculés et inoculateurs, entre génocidés et génocideurs. Donc, les amis, nous sommes tous dans la même barque (et les juifs d’Israël sont en train d’être sacrifiés d’une façon horrible): il est vraiment temps de cesser ces réglements de comptes de cour d’école qui n’honorent pas le camp national. J’ai l’impression que Monsieur K était particulièrement vindicatif car jean Robin avait osé dire du mal de Soral.

    J'aime

    • Mais pourquoi dire du mal de Soral ; Diviser pour mieux règner ? je ne les ai pas trouvé si vindicatifs avec lui . En revanche lui , je le répète , il aurait dû ne pas quitter le débat de cette façon . Et lui était vindicatif avec Soral . Je pense qu’il défend ………
      je pense que les Chinois ne veulent aucune revanche , je les croient plus intelligents et qu’à ce titre ils ne chercheront aucune revanche . Sauf pour la production de fentanyl qui remplacera l’héroïne pour la population jeune américaine . Mais le fentanyl , fabriqué en chine , abrutit tout comme l’héroïne ou la morphine ; Là oui je pense que cette mort fine , ils pourraient la souhaiter pour cette Amérique . Nous verrons bien si les amers ricains battront le record du 19 ème siècle ou un quart des chinois furent gravement intoxiqués par l’opium vendu par les buziness -men de sa très gracieuse majesté , dixit la reine Victoria .

      J'aime

  • de toute façon cette histoire de rouelle et d’étoile jaune c’est des blagues! on n’a jamais mis une étoile jaune aux vampires de Wall Street et de la City. Je voudrais bien voir comment Monsieur K devenu dictateur de France mettra une rouelle sur le revers de la veste d’un Rothschild ou d’un Lazard. Pourquoi ce type nous fait perdre notre temps avec ce genre de truc?
    L’histoire du fascisme européen a bien montré que ce sont les petits juifs qui s’en sont pris plein la tronche pendant que les juifs de cour, les juifs internationaux faisaient des cocktails dans les bâtiments de la BRI avec tous les chefs d’Etat qui étaient soi-disant en guerre, nazis compris.

    J'aime

  • « L’oligarchie sataniste veut inaugurer le règne de l’Antéchrist ».
    Il est important d’avoir une vision générale avec un recul suffisant pour saisir la signification d’une telle vérité.

    Personnellement je pense que le « primum movens » ou la cause à tout cela est le néo-messianisme (revu par les Talmudistes). Car derrière l’oligarchie sataniste, il y a la Synagogue et la Synagogue obéit à des prophéties de la Torah qu’elle a elle-même écrite au VIe siècle av. Les acteurs et le scénario sont posés, il reste à décrire le néo-messianisme, il inclut : le mondialisme, le communisme, le cosmopolitisme, le progressisme, le Grand Israël, la déchristianisation (avec génocide blanc), le transhumanisme, l’esclavagisation de l’humanité et la gloire de l’élite, des initiés, des oligarques et des financiers. Ce qui signifierait la rédemption et l’Eden retrouvé (paradis perdu et retrouvé après une épopée de 2500 ans) pour les disciples de Yahvé.

    J'aime

    • J’ajoute que Yahvé est à l’origine un dieu tribal et démoniaque égyptien. L’orientalisme, Alexandrie et son irrationnel, mis au goût du jour en Europe dès la Renaissance est la résurgence de Yahvé comme Dieu soit disant « universel » qui veut supplanter le Dieu du Christ. Il véhicule tout un arsenal occulte avec des divinités, la magie, les symboles égyptiens, la numérologie, le satanisme, les sacrifices humains, etc. Font partie de la cour intellectuelle, spirituelle et politique de Yahvé : la Gnose, la Kabbale, le monisme métaphysique, les sociétés secrètes, l’Etat profond, etc.

      Il y a deux conceptions métaphysiques en opposition :
      1) le MONISME qui met dans le « Cosmos » à pied d’égalité : Yahvé, les déités, Satan, les hommes-dieux, l’humanité. Donc l’humanité est exposée aux charlatans et aux psychopathes qui se prendraient pour des dieux.

      2) le DUALISME avec le Dieu du Christ qui est extérieur à l’Univers, donc inaccessible et toujours au-dessus de Satan qui ne peut donc pas régner sur la Terre, ni d’éventuels psychopathes déifiés.

      La symbolique égyptienne (y compris le pentagramme) omniprésente représente Yahvé, sa philosophie et ses disciples. Après réflexion, on peut aisément conclure que le système coercitif que l’on veut nous imposer émane du monisme métaphysique qui permet à Yahvé, au Mal (satanisme) et à des psychopathes dominateurs de s’imposer sur l’humanité. Une fois que l’on a compris ce scénario, il faut cesser de donner du crédit à une métaphysique et un système de pensée destructeur pour l’humanité au profit d’une l’élite restreinte.

      J'aime

  • Je ne comprends pas pourquoi la modération laisse certains intervenants propager de fausses doctrines sur un forum catholique. Par contre moi je suis censurée que je critique l’esprit mercantile qui se cache derrière la promotion des vitamines. Mais passons.

    Non, Ernesto, YHWH n’est pas SATAN! Le Dieu d’Abraham et de Moïse n’est pas un Baal égyptien! Dire cela c’est ruiner la messianité du Christ qui est venu accomplir les prophéties et non pas révéler l’existence d’un autre Dieu dont les Hébreux n’auraient pas eu connaissance.
    Youssef Hindi et ses complices d’E&R propagent ce genre d’hérésie pour nous faire croire que les Hébreux vénèrent Satan depuis l’origine.
    Reprenez ce que dit Jésus à propos de la Synagogue de Satan. Il dit que ce sont de faux Juifs qui font semblant de vénérer YHWH mais en réalité sont les fils de Satan.
    La Torah raconte comment Moise essaie d’élever le peuple hébreu à la connaissance du vrai Dieu YHWH mais celui-ci retombe tout le temps dans l’adoration des idoles. Et il n’est pas difficile de comprendre que ce sont ces idolâtres qui ont crucifié le Christ quand il est venu mettre à nu leur imposture.

    J'aime

    • Le Dieu d’Abraham et de Moïse est El, le Dieu créateur et universel. YHWH est Yahvé et Yahvé n’est pas El. Yahvé est un dieu tribal de la tribu des Shasous au XIIIe siècle av. Les Lévites de l’Exode l’ont accepté comme dieu car ils étaient polythéistes, contrairement à Moïse. La Torah a été écrite au VIe siècle av. Les rédacteurs ont procédé à la substitution de El par Yahvé et ont voulu le présenter comme Dieu universel. Cette substitution s’appelle le « paradoxe du Judaïsme ». Il persiste donc un doute sur l’universalité de Yahvé qui, à l’origine est une divinité égyptienne et aussi un démon. Les Pharisiens puis les Talmudistes n’ont pas accepté le Christ comme messie et ont conservé le Yahvé tribal qui les favorise. Ensuite, ils ont mené une guerre incessante contre le Christianisme et ont adapté le messianisme à leur convenance pour en arriver à notre situation d’aujourd’hui.
      Merci Elia de permettre cet échange de connaissances qui nous encourage à nous informer toujours plus et mieux pour connaître la vérité sur nos religions.

      J'aime

  • Mais c’est une blague! El un dieu universel! Encore une ânerie de Youssef Hindi qui n’a rien compris aux travaux de Thomas Römer. Une simple consultation de l’article de Wikipédia dissipe l’imposture: « Vers le début du IIe millénaire av. J.-C., El est présenté par les textes de la mythologie ougaritique comme le père du panthéon local »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/El_%28dieu%29

    Et oui, mon cher Ernesto, El est un dieu local, tribal, c’est le père des dieux exactement comme Zeus et Odin.

    Hindi a inventé l’opposition YHWH/EL pour faire croire que le Judaïsme est satanique car c’est à la mode de parler de satanisme en rapport avec l’oligarchie mondialiste.
    C’est aussi une façon plus subtile de donner raison au Coran qui affirme que la Bible a été falsifiée par les scribes.
    Et de laisser entendre que le vrai Dieu c’est EL çàd ALLAH. C’est de la pure propagande théologique. Elle est d’autant plus douteuse que même d’un point de vue coranique cela ne tient pas du tout. Puisque Allah est le dieu de Moïse qui a fait sortir les enfants d’Israël d’Égypte c’est-à-dire YHWH. Donc Hindi c’est du charabia opportuniste qui mêle propagande antisémite, déconstruction de biblistes rationalistes et arrière-pensées islamocrates.

    Comment pouvez-vous dire que le dieu de Moïse ce n’est pas YHWH alors que c’est sous ce nom qu’il s’est révélé à lui? Il faut vraiment relire la Bible, mon ami.

    Mais réfléchissons encore un peu. Un dieu universel qui veut se révéler à des hommes qui sont tous polythéistes ne peut le faire que localement auprès d’un peuple qui sera spécialement éduqué pour apporter la bonne nouvelle aux autres peuples. Par conséquent, il est inévitable que ce Dieu universel soit confondu avec un dieu tribal. C’est ce qui donne à la Bible un caractère de vérité psychologique: non seulement les Hébreux retombent dans l’idolâtrie (le Veau d’or, le sacrifice humain etc.) mais en plus ils font de YHWH un dieu tribal (en lui associant une Ashera notamment). Donc les découvertes sensationnelles de Römer dans ses cours du Collège de France ne contredisent pas du tout le monothéisme juif. Romer ne fait que montrer les différentes étapes par lesquelles les Hébreux sont passés pour saisir dans sa pureté le concept de Dieu Unique (idolâtrie, monolâtrie etc;) L’érudition de Römer est impressionnante mais ses raisonnements sont biaisés. Il veut absolument prouver que la Bible est une construction humaine et le monothéisme une imposture. Mais tous les arguments qu’il apporte peuvent se lire en sens inverse si l’on part du principe que les mentalités polythéistes ne peuvent pas disparaître en un claquement de doigts. Il a fallu au peuple hébreu des siècles pour comprendre le mystère d’un Dieu unique. Et c’était certainement trop leur demander de comprendre le mystère encore plus grand de la TRINITÉ.

    Donc dans la Bible il n’y a pas deux dieux EL et YHWH. C’est le même Dieu qui s’est révélé sous un nom générique à Abraham (EL) et sous un nom spécifique à Moïse (YHWH). Thomas Römer a admis depuis longtemps comme très probable cette interprétation de bon sens.

    Je peux juste vous conseiller d’écouter cette conférence l’abbé Rioult qui démonte l’argumentation de Youssef Hindi. Il apporte d’autres arguments intéressants.

    J'aime

  • Merci Elia pour ces informations et la vidéo que j’ai regardée. Je pense finalement qu’il n’existe pas qu’une seule interprétation. Il y en a plusieurs possibles, parce qu’il s’est passé 4-5 siècles de traditions orales avant qu’elle ne fussent écrites vers 800 av. Les preuves archéologiques de la période de l’Exode (XIIIe) sont très faibles. La Torah a été rédigée dès le VIIe siècle, puis remaniée de nombreuses fois jusqu’à la période christique. J’ai bien saisi votre point de vue concernant le tribalisme et l’universalisme. Yahvé était une divinité égyptienne du peuple Shasou, appelée Yahu. Yahu a été adopté par les Lévites polythéistes qui accompagnaient Moïse. Mais Abraham aurait vécu au XVIIIe siècle. Quand vous écrivez que El et Yahvé sont le même Dieu, cela ne me paraît pas plausible, puisque Abraham est très antérieur à l’Exode et ne vivait pas au même endroit (Mésopotamie? mais aucune trace). Personnellement, j’ai à coeur de penser que El est le Dieu de la Genèse, le Créateur, extérieur à l’Univers, ce qui réalise le dualisme métaphysique si important pour le Christianisme. Les dieux tribaux sont terrestres et ils représentent un monisme métaphysique que je considère comme pas souhaitable. On voit les conséquences du monisme métaphysique aujourd’hui avec la Gnose cosmique et les désastres humains en Occident depuis la RF de 1789. Je crois que chacun doit interpréter selon sa croyance, pour sa compréhension et la bonne cohérence intellectuelle. Sur ce sujet je suis d’accord de dire : chacun sa vérité, par respect pour les pratiquants de chaque religion.

    J'aime

  • Cher Ernesto, vos remarques sont intéressantes mais ne contredisent pas fondamentalement l’histoire du monothéisme juif et son accomplissement par le Christ.

    Vous dites que EL n’est pas YHWH. Vous objectez la durée pour les dissocier. Repensez à Saint Paul: les minutes pour Dieu sont des millénaires pour les hommes.

    Le scénario de la Révélation au cours des âges est très clair.
    1/ Abraham reçoit une révélation privée pour mettre fin sacrifice humain. 1 ère théophanie sous le nom de EL
    2/Ce même Dieu forme une alliance avec le peuple hébreu en vue de la naissance du messie Rédempteur;2è théophanie sous le nom de YHWH
    3/Ce même Dieu offre en sacrifice son propre Fils pour effacer les péchés du monde. 3è théophanie sous sa forme trinitaire et complète.
    La Révélation se fait par étape du particulier à l’universel en passant par l’tape tribal. C’est un Dieu éducateur qui fait passer à l’humanité des étapes successives jusqu’à la Rédemption et la divinisation en Christ.

    Bon, Ernesto, cela ne me dérange pas du tout que vous affirmiez que YHWH est un dieu tribal égyptien. La Bible ne le cache pas: « L’Eternel est venu du Sinaï, Il s’est levé sur eux de Séir, Il a resplendi de la montagne de Paran, » (Dt 33) Il s’agit bien d’un dieu étranger à Canaan et aux Hébreux, venu d’Égypte. Vous parlez de Sashous connus sous le nom de peuple de Yahu. Pourquoi pas cela ne me choque pas. La Bible nous apprend que c’est Jethro, le beau père de Moïse, qui lui a appris à rendre un cule à YHWH:  » Jéthro, prêtre de Madian et beau-père de Moïse, apprit tout ce que Dieu avait fait en faveur de Moïse et d’Israël, son peuple, il apprit que l’Eternel avait fait sortir Israël d’Egypte. […] Jéthro, le beau-père de Moïse, offrit à Dieu un holocauste et des sacrifices » (Ex 18).
    Les Sashous, les Madianites puis les Hébreux, YHWH a recherché le peuple qui le servirait le mieux dans son projet rédempteur.

    Que Dieu passe des alliances avec différents peuples, le Christ l’affirme lui-même dans la parabole des vignerons homicides: « Jésus leur dit (aux Pharisiens): « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle : c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux ! Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits. »
    Et c’est ce qui se passa. Dieu fit une nouvelle alliance avec le nouvel Israël qui est la communauté des Chrétiens qui a universalisé le message biblique et a révélé Dieu à tous les hommes.

    C’est le fameux signe de Jonas dont parle Jésus. Jonas était ce prophète que Dieu envoya auprès des païens (à Ninive je crois) pour les initier. On connaît la suite. Quand Jésus que dit le seul signe que recevra cette génération incrédule c’est celui de Jonas, il annonce le miracle de la conversion massive des païens au Dieu d’Israël.

    Il y a une cohérence totale au sein du monothéisme, entre l’Ancien et le Nouveau Testament qu’il est impossible de dissocier.

    Le dualisme métaphysique dont vous parlez n’est pas étranger à la Bible. L’histoire du peuple juif est celle de l’incarnation de la parole de Dieu dans un peuple (d’où l’impression d’un dieu tribal et du monisme métaphysique) puis dans le Messie pour le salut de tous.

    Voilà, j’espère avoir été suffisamment convaincante. Il me semble que les contradictions que vous relevez peuvent se résoudre facilement en étudiant le texte de plus près.

    J'aime

  • Juste encore une petite précision, Ernesto, à propos de la méthode rationaliste çàd démystificatrice de Thomas Römer.
    Un exemple parmi cent; le Psaume 22 et la Passion du Christ. Très bref extrait où il explique que le texte évangélique a été rédigé pour coller avec le Psaume 22 afin de donner l’illusion que la prophétie se réalisait.

    Problème: le suaire de Turin présente de façon clinique tous les stigmates de Jésus qui prouvent que le texte évangélique décrit la réalité de son supplice jusqu’au coup de lance qui lui fut donné pour l’achever au lieu de lui briser les os.

    En fait c’est le rationalisme qui fabrique des illusions vides de sens.

    Au fait, quand vous affirmez que la Bible a été rédigée au VIIè sc, est-ce que vous pensez que l’histoire de Saul, David, Salomon est une fiction et que ces rois n’ont jamais existé?

    J'aime

  • Chère Elia, votre analyse me convient et elle participe à ma recherche et à la synthèse qui résume l’Histoire religieuse.
    Ce qui me travaille, c’est la position des Pharisiens qui ont créé la Gnose, la pré-kabbale et qui ont écrit le Talmud dès le IIe siècle. Car dans tout cela, il y a l’occulte, la magie, l’irrationnel et le Mal entretenus. Comment jugez-vous ces Pharisiens totalement en désaccord avec le Mosaïsme et les Evangiles. La Gnose, la Kabbale et le Talmud forment le néo-judaïsme qui pilote le néo-messianisme. Ce courant hérétique pour les Chrétiens et les Mosaïstes a bouleversé l’Occident dès la Renaissance en apportant l’orientalisme et son irrationnel dans la philosophie moderne dès Descartes. Ce courant endiablé est moniste et permet aux hommes de se déifier, à Satan (Lucifer) de se substituer à Dieu et au Mal de prendre la place du Bien. C’est clairement ce que l’on constate aujourd’hui en Occident.

    C’est pourquoi j’ai pensé que Yahvé, étant à l’origine dieu et démon protégeant son peuple exclusivement, était toujours ce même dieu tribal vindicatif et guerrier, bien présent dans le néo-judaïsme. Les Pharisiens, restés polythéistes, l’appréciaient particulièrement en raison des privilèges accordés dans la réalisation du messianisme, ainsi que du Mal accepté et même encouragé par la Kabbale. Plus tard, il y aura les faux-messies Louria, Tsevi et Frank qui répandront le concept de la Rédemption par le péché dont nous faisons les frais. Quel est votre jugement sur l’hérésie religieuse du néo-judaïsme qui domine la planète en ce moment ?

    J'aime

  • Eh bien, cher Ernesto, je suis contente de vous avoir un peu réconcilié avec YHWH!

    Je crois me faire la même idée que vous sur le rôle des Pharisiens dans la formation du judaïsme post-exilique suite à la destruction du Second Temple. Le Christ dans l’Apocalypse les nomme « faux Juifs qui sont une Synagogue de Satan » ou encore « Fils de Satan » dans l’Evangile de Jean. C’est eux qui ont fait crucifier le Christ car il les avait démasqué en montrant leur fausseté et leur mercantilisme (« vous avez fait de la maison de mon Père une taverne de bandits »). Les Pharisiens comme les prêtres et les anciens ont détourné le peuple juif de la vraie compréhension des Écritures pour laisser le judaïsme à l’état tribal. A l’intérieur de la Bible, il y a des prophètes comme Esaie qui ont rappelé en vain l’universalité de YHWH.
    La formule qui revient souvent dans les Évangiles: « Jésus leur ouvrit les Écritures ». On est surpris que les meilleurs disciples de Jésus ne sachent pas que le Christ doit mourir et ressusciter le 3è jour. Cela prouve que l’enseignement de ces proto-rabbins que sont les Pharisiens couvrait le vrai message biblique transmis par Moïse et les prophètes.

    Dans Moïse et le monothéisme, Freud a une intuition géniale: il affirme que Moïse a été assassiné par cette caste de prêtres et remplacé par un sosie plus souple à leur désir (cela devrait plaire à Laurent Glauzy!). Moïse aurait alors subi le même sort que Jésus et les autres prophètes assassinés parce qu’il dérangeait le business des « rabbins » et des prêtres. Vous aurez remarqué que la Bible ne fait mention d’aucun assassinat de prophète alors que c’est répété plusieurs par le Christ (mais aussi dans le Coran).

    Lors de la Passion, Pilate propose de libérer Jésus à la place de Barabbas car il sait qu’on l’a livré par jalousie. Pour cette caste, le peuple juif est une vache à lait et la religion un instrument de domination politique.
    Le passage le plus important des Evangiles, c’est la Tentation au désert: Jésus rejette le gouvernement mondial que lui offre Satan. Regardez les 3 tentations:
    1.les biens charnels purement matériels
    2 la sorcellerie, la magie (faire appel aux entités surnaturelles ici-bas)
    3.régner sur toutes les nations et posséder leurs richesses
    La condition: vouer un culte à Satan.
    Jésus le repousse et dira lors de son procès; « ma royauté n’est pas de ce monde ». Je pense que l’élite du peuple juif qui sacrifie Jésus a pris Satan comme dieu en le faisait passer faussement pour YHWH. Mais ce n’est qu’une hypothèse.

    J'aime

  • C’est très intéressant Chère Elia,
    Donc il y a bien eu une substitution, non pas entre El et YHWH, mais entre YHWH et Satan. Le paradoxe du judaïsme dont parle Römer serait celui-là(?). Satan est donc l’imposteur qui à volé le nom de YHWH. Ceci dit, il faut admettre que Satan devrait être égyptien, car les pharisiens, devenus les Talmudistes, font référence dans leur sociétés secrètes et leur culte gnostique du Cosmos, à l’arsenal démoniaque égyptien. Il est vraisemblable que la lignée satanique des prêtres hébreux, devenu les Pharisiens puis les Talmudistes, a ses racines dans l’Egypte des Pharaons, dès le Nouvel Empire et sa XVIIIe dynastie, au XVIIe siècle av. Les prêtres hébreux semblaient déjà très actifs à cette époque et bien intégrés dans la cour des Pharaons polythéistes. La magie et la culture occulte et satanique leur a été transmise par les Egyptiens. La double lignée des prêtres hébreux : polythéiste satanique et monothéiste mosaïque, a évolué parallèlement jusqu’à nos jours. C’est remarquable pour ne pas dire sidérant.

    On peut penser que la lignée monothéiste a été prépondérante jusqu’à la période christique. Mais, par la suite, le monothéisme chrétien, qui a accompagné fraternellement et solidairement celui de Moïse, a été attaqué sans relâche par la lignée hérétique et satanique du Talmud de la Gnose et de la Kabbale, redoutable arsenal spirituel, intellectuel et politique. Dès la Renaissance iconoclaste et rétrograde (mise à part au niveau artistique), car c’est un retour à l’occulte oriental égyptien. L’Occident a perdu graduellement ses repères de la logique grecque, du rationnel et de la foi chrétienne, pour épouser les propositions séductrices de Satan à travers la philosophie moderne et ses grands prêtres, d’Erasme jusqu’à Foucault, Marx et Marcuse. Nous vivons aujourd’hui dans le monde kabbaliste et de l’inversion, donc de Satan.

    Ceci dit, il reste beaucoup de questions sur le Judaïsme actuel. Cette problématique est très importante puisqu’elle conditionne le néo-messianisme en cours d’exécution. Y a-t-il de nos jours un clergé rabbinique monothéiste mosaïque? Ce que l’on peut comprendre par les lectures, c’est que le pouvoir de la Synagogue est tenu par des rabbins talmudistes, comme Menachem Mendel Schneerson, pour ne citer que lui. Ces rabbins semblent avoir une influence sur certains politiciens sionistes à travers le messianisme.

    Dites-moi si je me trompe : la Bible et les Evangiles répandent un dogme et une doctrine où le Mal doit être combattu sans exception et universellement. Par contre, le Talmud, la Gnose et la Kabbale ont une doctrine qui accueille le Mal et l’occulte autant que le Bien. Le Mal étant un moyen pour réaliser des objectifs d’intérêts particuliers ou gouvernementaux. Ce néo-judaïsme satanique est-il la religion officielle enseignée dans la communauté et les écoles confessionnelles? Cela voudrait dire que le Judaïsme officiel a choisi Satan comme dieu. Le choix du Mal comme valeur ou source de rédemption ne peut être validé, car il combat l’Essentiel et l’Evidence, il sème la confusion par ses mensonges et ses folies et complique nos existences inutilement par ses destructions, ses guerres et sa malveillance envers l’Humanité, l’Occident et les Chrétiens.

    Le passé sert à expliquer le présent. Vos connaissances, Elia, ont permis de perfectionner les miennes. L’éveil est nécessaire pour résister aux forces du Mal et à Satan. La foi est notre arme avec le patriotisme et l’armée loyale à son peuple. Ne nous laissons pas sataniser par la malice séductrice du Mal. La Vérité, le Bien et le Mal sont des notions bien distinctes qui ne doivent pas être inversées. La Raison doit avoir le dessus sur l’idéalisme, l’occulte, la Kabbale et leurs délires.

    J'aime

  • Cher Ernesto, vous posez des questions très compliquées et très stimulantes.

    . « Satan est donc l’imposteur qui à volé le nom de YHWH. Ceci dit, il faut admettre que Satan devrait être égyptien »
    Pas nécessairement, c’est la caste sacerdotale qui a interprété YHWH comme un dieu tribal maintenant le judaïsme dans la tradition ethnico-religieuse des dieux démons protecteurs. La Révélation c’est la fin du sacrifice humain sur lequel repose le règne de Satan à travers les cultes polythéistes (Satan est prince de ce monde, il règne par la division et la violence). Le dieu d’Abraham et de Moise ne peut donc être qu’universel.

    Relisez le livre de Jonas (à peine 2 pages!) qui explique cela. Le prophète Jonas refuse de porter la bonne parole aux goyim et au lieu d’aller à Ninive, il s’enfuit en Espagne. Sa mésaventure annonce le scénario de la Passion
    -Comme YHWH provoque une tempête pour l’obliger à accomplir sa mission, la panique gagne le navire et l’on cherche le coupable à l’origine du mal; c’est la crise sacrificielle
    -Jonas s’offre en bouc émissaire et se fait jeter à la mer
    -il reste 3 jours dans le ventre la baleine et remonte à la surface
    -Il accomplit sa mission et convertit les Niniviens
    Et Jonas de conclure: « Je savais bien que tu es un Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment. » (Jonas 4,2). Est-ce en ces termes qu’on définirait les dieux du Panthéon de Satan que sont Saturne, Seith, Marduk ou Moloch?
    https://www.aelf.org/bible/Jon/1

    « Y a-t-il de nos jours un clergé rabbinique monothéiste mosaïque? »
    Peut-être que les rabbins antisionistes (comme Neturei Karta) sont restés fidèles à la tradition mosaïque. On sait l’importance de l’Holocauste dans la conversion de tous les rabbins hostiles aux sionistes à la doctrine cabaliste sacrilège du retour en Terre Sainte. Chaim Weizmann a dit en 1906 qu’il faudrait un massacre de 6 millions de juifs pour pouvoir fonder Israël. Hitler a fait le job…

    Sur la question du Mal, le livre de Job est instructif. YHWH laisse Satan mettre la foi de Job à l’épreuve. Pareil pour Jésus qui est conduit par l’Esprit dans le désert pour être tenté par le diable.
    En fait le Mal c’est le retrait de Dieu. Il n’engendre jamais le Bien mais permet de le révéler.
    Donc les hérésies de la Kabbale comme la rédemption par le péché sont une perversion qui enseignent que le Mal est fécond et porte un Bien plus grand. On reconnaît la théodicée de Leibniz qui était un illuminé et un Grand Maître Rose-Croix. Toujours la Gnose et la Kabbale.

    Donc oui, vous avez raison: l’Ancien comme le Nouveau Testament enseignent à combattre le Mal pour renforcer sa foi.

    Comme le clergé kabbaliste utilise le peuple juif comme on catalyseur messianique inversé (car il s’agit de préparer le règne de l’Antéchrist), je me méfie comme de la peste de l’extrême droite: on sait que Le Pen est un golem du rabbin Attali. On sait que Soral vient du FN et que ER est financé par Philippe Péninque qui est très lié à Jean-Claude Nataf de la LDJ. Premier réflexe de Bernanos quand il a lu Bagatelles pour un massacre: il s’est demandé si Céline:avait été payé par les sionistes. Bernanos s’est étonné que brutalement l’Action Française publie des articles antisémites au vitriol. Agresser les Juifs pour qu’ils fuient en Israël, c’était le projet sioniste des années 30. D’après le lanceur d’alerte israélien Shai Shelly, Israël a été créée pour réunir en un même lieu tous les juifs afin de les sacrifier et accélérer la venue de l’Antéchrist.

    Quand on met tout cela bout à bout cela fait sens, je trouve.

    J'aime

  • Chère Elia, ce que vous écrivez est passionnant.
    La rivalité intellectuelle, philosophique, religieuse et métaphysique entre Dieu et Satan influence la politique, la sociologie et la géostratégie mondiale. Le concept des opposés ou des antagonismes crée de faux problèmes. Il est produit par des esprits qui utilisent l’irrationnel et l’occulte pour assouvir leur besoin d’hégémonie et d’accaparement. Car l’objectif de la lignée satanique est la venue de leur messie qui est l’Antéchrist, comme vous le dites. Cet Antéchrist est l’antagonisme ou l’opposé du Bien universel. Il se met en place pour la gloire d’une minorité qui veut s’approprier et utiliser la planète comme un jouet. L’Antéchrist propose la réification de la vie et de l’humanité pour qu’elles deviennent leurs « choses ». Ce sont des esprits mégalomaniaques égocentrés, avides de toute puissance et possédés par les démons.

    Je maintiens que la lignée des prêtres hébreux sataniques a son origine en Egypte, mais sans impliquer Yahvé. Ils étaient à la cour des Pharaons dès le XVIIe siècle av., en contact avec les prêtres et les magiciens égyptiens. Leur filiation et la transmission de leurs connaissances sur l’occulte et la magie jusqu’à nos jours est une évidence.

    L’irrationnel est la source de l’Antéchrist. Le Christianisme est anti-magique et purement rationnel. Il défend une science dénuée d’irraison et de pseudo-logique. Erasme, Descartes et les philosophes dits-modernes qui ont suivi, étaient des initiés gnostiques qui ont perverti le rationnel objectif thomiste et scolastique en incluant la pensée orientaliste de la Renaissance teintée d’irrationnel. Ces philosophes ont légué l’intelligence de l’Occident au Diable. La civilisation occidentale a été satanisée depuis le XVIe siècle et surtout depuis la RF de 1789. Les 200 millions de victimes des guerres et du communisme qui ont suivi sont une offrande à Satan et à ses démons. Il est temps de rendre l’intelligence à Dieu.

    Sur un plan psychiatrique, l’irrationnel rend fou. C’est-à-dire que l’on sort de la norme. La norme étant le Bien universel. La Raison doit dominer toutes les émotions. Car l’émotionnel est parfois irrationnel ce qui peut produire des situations absurdes. Le néant, l’absurde, les destructions sont les attributs de Satan, car ils naissent de l’irrationnel. Pour cela, je suis contre l’enseignement moderne qui favorise le ressenti, les émotions et la magie au détriment du rationnel et du cognitif. C’est un enseignement sataniste.

    « Les hérésies de la Kabbale comme la rédemption par le péché sont une perversion qui enseignent que le Mal est fécond et porte un Bien plus grand » et « combattre le Mal pour renforcer sa foi ». Ce sont des vérités à double sens. Elles pourraient faire croire que le Mal serait utile, pourrait renforcer la foi et créer ou accroître le Bien. Il y aurait donc une vertu au Mal. Cela ne me plaît pas du tout et je n’y crois pas une seconde. Un Mal pour un Bien, c’est donner du crédit au Mal, une justification, une légitimité? Je ne pense pas que Jacob Frank, qui a développé la « Rédemption par le Mal » au XVIIIe siècle, ait eu l’intention de ranimer le Bien au sein de l’humanité. Il n’y a rien d’altruiste dans son cas, ni au sein de l’Etat profond actuel. On peut toujours trouver du positif partout, même dans le Mal ou la souffrance. Cependant, cela ne doit pas être une raison pour justifier la criminalité. La nature s’épanouit sans besoin de désastres et elle ne pratique pas la fuite en avant.

    Concernant le petit peuple juif, c’est un fait qu’il était vilipendé par le pseudo-messie Jacob Frank, car trop bien intégré dans les populations. Il voulait les exterminer. Le Frankisme représente la phalange dure (le Mal absolu) du mouvement néo-messianique. Les Rothschild, Weishaupt et consorts sont devenus frankistes, abandonnant le Talmud « trop moral » à leur goût et ne conservant que la Kabbale et le Zohar. Cette radicalisation dans la terreur et le Mal absolu est typique du Frankisme (Daech est un produit du Mossad (frankiste) selon Snowden). Toute l’aristocratie européenne s’est ralliée au Frankisme par mariage, par mode ou conviction dès le XVIIIe siècle. Bien entendu, l’oligarchie actuelle est frankiste comme la Jet Set d’Hollywood. Depuis 300 ans, la barbarie dans les révolutions, les guerres, le terrorisme et les génocides s’expliquent par la théorie frankiste de rédemption par le péché. L’ampleur du Bien à venir (pour les élites de l’Antéchrist) sera proportionnelle à l’étendue du Mal accompli (contre les Goyim, y compris contre le petit peuple juif). Hitler était entouré de Frankistes. La Confrérie de Thulé, le rendez-vous des nazis, était une société ésotérique kabbaliste fondée par un Frankiste (le bavarois Adam Glauer). Les nazis étaient de ce fait fascinés par la magie et l’occulte. C’est encore une fois la preuve que l’irrationnel et le Mal sont très proches.

    L’Antéchrist incarné par la Bête666 est un non-sens, une aberration, une absurdité comme le nihilisme et le néant. Il émane de cerveaux malades, car l’irrationnel leur a enlevé toutes les barrières, les cadres et les garde-fous nécessaires à la saine réflexion, à la logique, à la morale et à la raison qui font de nous des êtres humains. Je rappelle que la philosophie kabbaliste se caractérise par son absence d’interdits et de limites, ce qui peut faire délirer jusqu’à la folie. Le fait de pouvoir être une chose et son contraire rend la personne irrésolue et indéterminée, ce qui est une forme d’irraison.

    Le site de Laurent Glauzy est un site de vérités. Je pense, Chère Elia, que par notre dialogue, nous participons modestement à la vocation et à l’esprit du Maître de céant.

    J'aime

    • Cher Ernesto, Laurent Glauzy serait inspiré de vous demander de rédiger des petits articles synthétiques sur la question de la Gnose et de la Kabbale. Vous semblez très affûté sur ces questions obscures au commun des lecteurs…C’est un sujet capital qui explique l’origine du monde inversé dans lequel nous tentons de survivre.

      La question du Mal est très compliquée. Mais il ne faudrait pas que votre dualisme métaphysique (séparation entre le Créateur et la créature) vous fasse céder à la tentation du manichéisme qui affirme l’existence d’un Dieu du Bien en face d’un Dieu du Mal. Satan est une créature qui a chuté par orgueil et qui a fait chuter les hommes par jalousie. Son action se fait par autorisation et dans une durée limitée.
      Les Kabbalistes enseignent que le Mal engendre le Bien. Hérésie! Cela voudrait dire que c’est Satan qui a engendré Dieu! Ontologie inversée et satanique! C’est surtout Machiavel qui a introduit cet esprit kabbaliste dans la politique moderne en enseignant la fécondité du Mal, la fin justifiant les moyens. En philosophie, c’est surtout Leibniz que Voltaire a eu raison de caricaturer dans le personnage de Pangloss. Le conte de Candide débouche sur une théodicée inversée dans laquelle le Mal n’engendre que le Mal; le chaos se répandant en raison du caractère mimétique de la violence.
      Effectivement, Satan est stérile: il ne crée rien, il détruit.

      De nos jours, les meilleurs disciples de Machiavel et Leibniz sont les néoconservateurs qui expliquent que c’est en écrasant un peuple sous un déluge de bombes que la démocratie et la liberté fleuriront. C’est ce que Bush et ses complices appelaient les douleurs de l’enfantement de la démocratie. Cette formule paradoxale résume parfaitement le messianisme démocratique et prouve que la géopolitique moderne est imprégnée de Kabbale comme vous le dites très justement.

      J’apprécie ce que vous écrivez sur Hitler, le Frankisme et la confrérie de Thulé. Cette histoire des profondeurs devrait mettre en garde contre les mouvements antisémites qui font le boulot des kabbalistes. Pour en revenir au point de départ de cet échange, Jean Robin a eu raison de dire Soral sert les intérêts d’Israël. En réactivant l’antisémitisme des années 30 (à différencier de la judéophobie catholique, ce que malheureusement Robin ne fait pas faute de connaissances), Soral a provoqué le départ de nombreux juifs vers Israël où ils se sont fait inoculer un poison mortel.
      C’est toujours la même histoire qui recommence.

      J'aime

  • Chère Elia, ne perdons pas de vue que les forces sataniques auxquelles nous faisons face actuellement sont représentées par l’Etat profond. Il s’agit des descendants des Pharisiens, des Talmudistes, des Gnostiques et des Kabbalistes. On peut remonter plus haut dans l’Ancien Testament, où la filiation démarre avec Caïn pour le narratif biblique allégorique et avec les pré-Kabbalistes hébreux d’Egypte pour le narratif historique. Toute cette filiation est unie autour du messianisme qui permet la cohésion pour un but commun.

    Est-ce que le dualisme avec Dieu des Chrétiens engendrerait le manichéisme? Satan est de ce monde donc il est inférieur et soumis à Dieu. C’est le but du dualisme : empêcher les délinquants terrestres ou cosmiques de rivaliser ou de s’identifier à Dieu. Ils doivent le respecter, ainsi que l’Ordre naturel. Pour les Chrétiens, Satan et les satanistes représentent un monde orgueilleux qui désire égaler et se substituer à Dieu. L’occultisme, l’irrationnel et l’amoralisme de la Kabbale sont des moyens pour cela.

    Dans l’Univers divin, le Mal n’existe pas. Dans l’ancien empire d’Egypte, la spiritualité faisait référence à un Dieu universel ignorant les rivalités : « Dieu est à l’origine de la Création pour le Bien et pour l’Amour entre les hommes. Le Mal était connu sous le nom d’Isephet et il devait être pulvérisé à chacune de ses apparitions ». (Merikaré, Pharaon de la 9e dynastie, en -2150 environ). Il n’y avait pas d’antagonisme entre le Bien et le Mal au sein d’une conception métaphysique dualiste avec Dieu. Le Mal n’avait pas le droit d’exister. Deux mille ans plus tard, le Christ a reproduit ce concept où le Mal doit être chassé ou pulvérisé. Cela ne peut se faire que grâce à la morale, au décalogue et à une philosophie chrétienne ou scolastique.

    La lignée de Caïn s’est acharnée dès le premier siècle à vouloir installer des philosophies anti-chrétiennes comme la Gnose, le Talmud et la Kabbale. Elles véhiculent l’irrationnel et autorisent le Mal qui est érigé en vertu contre les Chrétiens. Dès la Renaissance, les Gnostiques ont convaincu les philosophes comme Erasme, Machiavel et Descartes à pactiser avec le Diable. Le Mal n’est donc plus combattu, il est accepté et légitimé. C’est le début de la philosophie moderne athée. Dès lors naît l’antagonisme entre le Bien et le Mal qui va générer tous les autres antagonismes et les théories hégéliennes d’oppositions des contraires. La Renaissance ouvre l’ère antichrétienne en Occident qui ira en s’accentuant. Du dualisme chrétien on est tombé dans le monisme gnostique avec son culte cosmique et ses sacrifices. L’irrationnel oriental fait son entrée officielle en Occident avec son arsenal de déités, la sorcellerie, la magie, la numérologie, la symbolique égyptienne, etc. Cela signifie une régression vers l’occulte et la barbarie. La doctrine du Mal et l’amoralisme sont acceptés à travers la Kabbale au détriment du Christianisme. La raison objective chrétienne est remplacée par l’idéalisme, la pseudo-logique, les sophismes et les mensonges d’Etat. Les philosophes se mettent à délirer et à sataniser la société avec l’avènement du gauchisme, du marxisme, du communisme et du fascisme qui tous ont leurs racines dans la Kabbale et son irrationnel.

    On connaît la suite, la planète est transformée en asile de fous.

    Il faut revenir aux fondamentaux chrétiens, au rationnel objectif, à la morale, au décalogue. Tant qu’il y aura des Kabbalistes et des Gnostiques aux manettes, ce sera le règne du n’importe quoi et de la barbarie.

    J'aime

  • Très belle citation qui prouve que dans toutes les civilisations, il y a des étincelles de vérité…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s