Compiègne (60) : Le porteur du symbole «Qui ?», lors d’une manif anti-Pass sanitaire, sera finalement jugé le 9 novembre 2021.

Il avait manifesté avec le symbole «Qui ?» lors d’une manifestation contre le pass sanitaire à Compiègne en août. Eloi Fauvergue devait être jugé ce 26 octobre. Le dossier est renvoyé au 9 novembre

Rendez-vous le 9 novembre à 13 h 30 : Eloi Fauvergue devra revenir devant le tribunal de Compiègne. Le  14 août, ce Compiégnois avait été aperçu dans une manifestation contre le pass sanitaire. Il arborait alors le symbole « Qui ? », considéré comme étant antisémite. Il arborait ce «slogan» à la fois sur son maillot et son bob. Il avait été interpellé à la fin de la manif. Il lui était alors reproché des faits, selon l’article 24 de la loi de 1881, de «provocation publique à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur religion ».

Ce mardi 26 octobre devant le tribunal son avocat a plaidé la nullité de Ia procédure. Invoquant l’article 53 de cette même loi sur la liberté d’expression de 1881, maître Ludovic Sartiaux,  a estimé que dans la citation adressée à son client «on ne comprend pas ce qui lui est reproché». «L’action incriminée n’est pas qualifiée. Je ne sais si c’est une incitation à la haine, à la violence, ou à la discrimination.», a-t-il détaillé.

La procureure Marie-Céline Lawrysz a demandé au tribunal de faire droit à la nullité présentée par l’avocat de Fauvergue. «Cette citation manque de clarté et de précision», a-t-elle commenté. Elle a demandé au tribunal de remettre au prévenu «une nouvelle date d’audience pour que ce dossier soit statué sur le fond». Le tribunal a reçu les conclusions de nullité de l’avocat de Fauvergue et a renvoyé «le parquet à mieux se pourvoir, avec une prévention détaillée comme il se doit.»
C’était pourtant cette même Marie-Céline Lawrisz qui avait annoncé l’interpellation d’Eloi Fauvergue peu de temps après les faits. Elle avait alors précisé que le prévenu risquait jusqu’à « un an de prison et 45 000 euros d’amende ».

Un signe considéré comme antisémite.”

Avec la lettre Q affublée des attributs du Diable, le symbole « Qui ?» est devenu cet été un signe de ralliement dans les sphères d’extrême-droite, complotistes et surtout antisémites. Si la question est censée rester ouverte, elle cible en fait la communauté juive.

Le 7 août 2021, lors d’une manifestation anti-pass sanitaire à Metz, une ancienne adhérente du Front national avait brandi une pancarte avec l’interrogation en rouge et en grand. Elle répondait répondait directement à sa propre question en listant treize noms de familles ou de personnalités supposément juives. Interpellée, elle avait été jugée et condamnée le 20 octobre à six mois de prison avec sursis pour «provocation à la haine raciale».

Quant à Eloi Fauvergue, il reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés.”

Oise Hebdo

VIA

Les Envahis : https://envahis.com/compiegne-60-le-porteur-du-symbole-qui-lors-dune-manif-anti-pass-sanitaire-sera-finalement-juge-le-9-novembre/


« QUI » devient donc Antisémite alors que les attaques Ad Hominem sont ABOLUMENT LEGALES !

Ce cirque ne peut plus durer.

3 Commentaires

  • Comment faire des ronds dans l »eau pour tous ces baltringues rageux ? Ils , elles se raccrochent à de simples lettres … ils , elles sont tarées , l’internement de ces dingues doit être d’office ..

    J’aime

  • Ce n’est malheureusement pas un cirque, mais heureusement, il va cesser. Il y a déjà eu SIX MORTS de ‘’grands politiques’’ PRONONCEES PAR LE JAG US MARINES. Hillary Clinton pour trafic d’enfants et meurtres d’enfants en rituels (pendaison, avril 21), William Barr qui a été procureur général sous présidence Bush, puis présidence Trump, pour haute trahison à la nation, notamment logiciel de fraudes électorales (aout 21), Bill Gates trafic d’enfants et faiseur de fausse ’pandémie’ (fin septembre), Bill Clinton prison à vie pour trafic d’enfants et nombreux meurtres ’policiers’, trouvé suicidé au cyanure en sa cellule de Gitmo début octobre, Chelsea Clinton, pour mêmes motifs que sa mère, (début octobre), Hunter Biden, (Biden fils) haute trahison à la nation par collusion avec des Chinois et abus sexuels sur mineures par drogue, (pendaison confirmée le 16 octobre), Andrew Cuomo, ancien gouverneur de l’état de NY, pour falsification des nombres de morts de covid, par milliers d’enlèvements en maisons de retraite et hostos, et tués par sédations et frigorifications (date non encore décidée par le Jag), et que COLIN POWEL n’est pas mort de covid, mais S’EST SUICIDE POUR, (écrit à son épouse),  »NE PAS ETRE ARRETE COMME LES AUTRES ». Source Michael Baxter, real raw news, jamais démentie par les hauts-gardés du JAG, site facile d’accès. Dès le vaste ligotage en France et en Europe, on pourra tout expliquer aux mitigés et FAIRE BRULER LES TALMUDS PAR LES QUI qui auraient mis en œuvre les mondiales ignominies’’. Salutations à tous!!

    J’aime

  • Qui ? Ce n’est plus une question puisque le «  QUI «  ont répondus en disant qu’ils dirigeaient le monde . Donc don’t worry ils se sont dévoilés .

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s