Bombe : « la réduction de la transmission du Coronavirus chez les personnes vaccinées n’est pas mesurable ! » (Laurent Glauzy)

Le 2 novembre, l’Institut Robert Koch (RKI) a secrètement et discrètement modifié ses informations sur les vaccins Corona. La réduction de la probabilité que les personnes vaccinées transmettent le virus ne peut pas être « quantifiée », affirme désormais le RKI. Aucune déclaration n’est plus faite sur l’effet protecteur contre l’infection ou un traitement sévère de Covid-19.

L’argument en faveur des mesures radicales sur la vaccination de la population de la part du régime Corona était jusqu’à présent que les personnes vaccinées propageraient moins le virus que les personnes non vaccinées et contribueraient donc moins à l’incidence de l’infection. Par conséquent, les personnes vaccinées auraient à nouveau droit à leurs « droits et libertés fondamentaux », tandis que ceux des personnes non vaccinées peuvent être bafoués, comme c’est le cas en Autriche à partir d’aujourd’hui, lundi. La participation sociale n’est plus possible pour les personnes qui évitent les « piquouses qui tuent ».

En conséquence, les informations sur les vaccinations divulguées et modifiées par le RKI le 2 novembre ont une influence particulière : « La mesure dans laquelle la vaccination réduit la transmission du virus ne peut être quantifiée avec précision à l’heure actuelle. » (Site web de l’Institut Robert Koch)

Cela signifie probablement que cette réduction de la probabilité de transmission ne semble pas être mesurable. En d’autres termes : il n’y en a pas, ou il est apparemment si petit, s’il existe, que l’on ne veut plus l’énoncer ! Fin août encore, la page d’information du RKI indiquait :  » D’autres données prouvent que même chez les personnes qui deviennent PCR-positives malgré la vaccination, la charge virale est significativement réduite. On y lit maintenant : « Globalement, le risque que des personnes deviennent PCR-positives et transmettent le virus malgré la vaccination est significativement réduit, même avec la variante delta », bien que l’on ne précise pas ce que l’on entend par « significativement réduit » – les valeurs numériques sont tout simplement absentes.
Les personnes piquées sont impliquées dans la transmission du virus

Une autre section, qui, selon Boris Reitschuster, pouvait encore être lue jusqu’au 1er novembre, a été supprimée sans être remplacée : « Du point de vue de la santé publique, la vaccination semble réduire le risque de transmission du virus au point que les individus vaccinés ne jouent plus un rôle significatif dans l’épidémiologie de la maladie. »

L’absence de ce passage est particulièrement observable, car il a été et continue d’être la base de l’argumentation en faveur de mesures contre les non-vaccinés et de « libertés » pour les vaccinés.

Par rapport à la version d’août, les passages sur l’effet protecteur de la vaccination contre l’infection et contre une évolution sévère ont également été supprimés :

« Cependant, il faut supposer que les personnes deviennent PCR-positives après un contact avec le SRAS-CoV-2 malgré la vaccination et qu’elles excrètent également des virus infectieux dans le processus. »

Le RKI souligne que même les personnes vaccinées peuvent excréter des « virus infectieux » en cas d’infection. « En outre, la protection vaccinale s’estompe avec le temps et la probabilité de devenir PCR-positif malgré la vaccination augmente. Le risque de transmission inaperçue du virus à d’autres personnes doit également être réduit en respectant les mesures de protection contre les infections », résume le rapport.

Cela signifie que les vaccins sont si « efficaces » que toutes les autres mesures, telles que le port de masques, les tests de distance et l’hygiène des mains, restent nécessaires. Un véritable « changeur de jeu » ?
La base de la discrimination contre les personnes non vaccinées disparaît.

La façon dont la dictature de Corona justifiera à l’avenir la discrimination contre les personnes non vaccinées pourrait être passionnante. Mais peut-être qu’ils ne se soucient même pas des faits. Ce ne serait pas la première fois dans la « pandémie » de désinformation gouvernementale.

LES LIVRES DE LAURENT GLAUZY
https://profidecatholica.com/librairie/

CES VITAMINES QUE L’ON VOUS CACHE :
https://profidecatholica.com/vitamine-c/

3 Commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s