La crise des migrants: un autre stratagème pour isoler Loukachenko. (Laurent Glauzy)

Des mlliers de migrants tentent d’entrer dans l’UE via la Biélorussie et la Pologne, pour rejoindre l’Allemagne et la France. La situation à la frontière avec la Pologne s’aggrave visiblement. Les migrants s’en prennent même parfois à l’armée polonaise qui a été déployée pour sécuriser la frontière. La Lituanie souhaite déclarer l’état d’urgence en raison de la situation tendue dans la région frontalière. Et le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer (CSU), appelle à une opération de l’UE à la frontière extérieure de la Pologne.

La Pologne a fermé mardi matin un poste frontière avec son voisin oriental, la Biélorussie. Lundi, des groupes plus importants de migrants avaient tenté en vain de franchir la frontière avec la Pologne. Selon les autorités polonaises, il y a actuellement entre 3 000 et 4 000 migrants dans la zone frontalière. Les rapports des médias biélorusses faisant état de coups de feu du côté polonais n’ont pas pu être confirmés à ce jour.

Varsovie et l’Occident rendent le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, responsable de la situation. Il se servirait des migrants comme d’une arme pour déstabiliser les démocraties occidentales. En mai, il a annoncé qu’il n’empêcherait pas les migrants de se rendre dans l’UE, mais a promis de discuter de l’immigration clandestine avec l’UE si les sanctions contre son pays étaient levées.

Ankara fait l’objet de critiques de la part de l’UE parce que des vols remplis de migrants doivent décoller quotidiennement de la Turquie vers la Biélorussie. « Si le président turc Recep Tayyip Erdoğan fait maintenant de nouvelles tentatives de chantage contre l’UE au moyen de nombreux vols de migrants de la Turquie vers la Biélorussie, il faut une réponse sans équivoque », a déclaré Manfred Weber (CSU), chef du groupe du Parti populaire européen au Parlement européen. « Il échouera dans cette entreprise, tout comme il a échoué dans sa tentative de faire passer clandestinement des migrants par la frontière gréco-turque. La Commission doit immédiatement entamer des discussions avec le gouvernement turc », a exigé M. Weber.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, demande quant à elle que les sanctions à l’encontre de la Biélorussie soient encore renforcées : « J’appelle les États membres à approuver l’extension du régime de sanctions à l’encontre des autorités biélorusses responsables de cette attaque hybride. »

Enfin, nous comprenons que l’incorruptible Loukachenko qui combat le mensonge du Coronavirus, est l’homme à abattre des Etats demeurant encore pour un court avenir sous influence du Deep State (Etat profond). Il y a donc fort à parier que cette crise des migrants à la frontière polonaise soit montée de toutes pièces pour isoler Minsk et son président si dérangeant.

LES LIVRES DE LAURENT GLAUZY
https://profidecatholica.com/librairie/

CES VITAMINES QUE L’ON VOUS CACHE

& TEINTURE MERE DE PIN SYLVESTRE (ALPES AUTRICHIENNES) :
https://profidecatholica.com/vitamine-c/

2 Commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s