Des Paluches et des Bouquins : Alexis reçoit Sylvain Durain pour parler de DIEU, La Patrie et La Famille. Vidéo.

Pour nous, Catholiques Non Una Cum, Tout Sacrifice, quel qu’il soit, est UN CRIME CONTRE L’HUMANITE.

Notre Seigneur est venu pour se Sacrifier pour nous EN ABOLISSANT ainsi tous les rites sacrificiels qui étaient organisés.

Les Sacrifices qui sont fait aujourd’hui sont accomplis au nom de SATAN, l’Avortement étant LE PREMIER SACRIFICE des enfants non nés au Prince de ce Monde.

Voici le « baptême » sacrificiel de la république découvert en 2009 :

Ce tableau illustre une édition française du livre d’Ariel Toaff : Pâques de Sang, que l’on peut assez facilement trouver en téléchargement libre : Toaff Ariel – Pâques de Sang.pdf | DocDroid

Signification : La fille aînée de l’Eglise, LA FRANCE, livrée en sacrifice au Sanhédrin. Chacun comprendra mieux ce que nous subissons depuis 1789.

Le Temps passe, les Ennemis de Notre Seigneur Jésus-Christ et ainsi de l’Entière Chrétienté sont toujours les mêmes.

Source : https://index.hu/kultur/2013/03/04/antiszemita_pornot_festett_munkacsy_mihaly/

Sacrifice de Saint Simon de Trente : faire couler le Sang d’Enfants Chrétiens Baptisés pour l’introduire dans leur pain azyme.


Un commentaire

  • excellente analyse d un point de vue de Rene girard dont les oeuvres la violence et le sacre et le bouc emissaire qui expliquent bien le rapport entre la notion de sacrifice le sacre et le bouc emissaire Il met en relation la trilogie le pere de famille le pere de la nation et pere le dieu et la disparition de l ordre patriarcale avec le retour du sacrifice animal et humain.
    Bien vu mais j aboutis a la meme reflexion avec socrate qui a ete le bouc emissaite et l apparition du tragique avec le theatre grec d euripide et sophocle symptomatique d une profonde  » crise morale  » a cause d une crise des logos comme aporetiques en particulier le logos du mythe donc de la trancendance ( le pere selon sylvain durin) Nous heritons de la mort de socrate comme fin de toute transcendance ( pere) que j explique avec la disparition de l interiorite morale comme principe de l exteriorite les deux paradigmes de ce qui faisait l anthropologie antique ( interieur et exterieur dans un rapport de domination et de complementarite du masculin comme interiorite et feminin comme exteriorite d un point de vue transcendant c a d verticale avec le symbolisme de la croix que sylvain interprete la verticalite et l horizontalite pour designer le pere verticale et la mere horizontal qui est un point de vue symbolique inverse de la transcence c a d l imanence qui devient de la transcendance dans l imanence du rapport naturaliste de l homme et de la femme) la crise partriarcale est une crise de la sagesse dans l antiquite aboutissant a la mort de socrate patriarche tue )
    cette mort est le point du commencement d un logos immanent naturaliste avec la philosophie naturaliste d Aristote jusqu a saint augustin ou interiorite et exteriorite sont mis au coeur de la foi chretienne ( confessions de saint augustion ) la fin de cette transcendance surnaturel se joura dans la scolastique ou l immanence remplace la transcenda’ce le surnaturel remplace par le naturel) cette perte du pere surnaturel donnera un role central avec les salons feminins et libertins ou on parle de philosophie mais surtout de philosophie dans le boudoir de sade comme feminisation de l homme par la femme libertine. Cette philosophie devenue speculatice amenera a  » la mort de Dieu » donc du pere et a une philosophie du neant mortifere parce que l ordre naturel est inverse apres avoir elimine le pere dieu et la famille La philosophie devient tragique est fait de la mort de socrate le pere une philosophie de la negation ( la mort) comme deconstruction de tout ordre faisant du chaos le principe de la philosophie de l absurde de l etre et le neant de albert camus et jean paul sartre La mort du pere devient une phisophie qui est une antiphilosophie socratique

Laisser un commentaire