L’abbé Louis Coache à la Mutualité en 1976 sur le culte de l’homme dans l’Eglise du Christ. Vidéo.

Abbé Louis Coache.


2 Commentaires

  • Pendant 2000 ans, la chrétienté a été préparée à se soumettre à la « marque de la bête ». Ivo Sasek, un excellent connaisseur de la Bible a étudié les textes originaux grecs avec neuf à onze dictionnaires. Il montre les conséquences dramatiques pour nous des légères modifications qui se sont glissées dans la Bible.
    https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr&id=21084&date=2021-12-23

  • Ce que L’ABBÉ LOUIS COACHE a dit en 1976, que je découvre grâce cet article, est ce qui a fait que mon épouse et moi n’avons pas fait baptiser nos 3 enfants, nous avons toujours détesté l’hypocrisie. Merci de nous faire connaitre des bonnes personnes, généralement pas ou peu connues. J’ai cherché, et j’ai notamment trouvé ce qui suit: L’abbé Coache était adepte des coups d’éclat. Fin des années 1960, il a enlevé des journaux et bulletins paroissiaux contenant des hérésies et intervenait dans les églises de Paris contre « les débordements de la nouvelle liturgie, communion déposée dans la main et faite par des laïcs. Le 30 janvier 1972, il est venu perturbe une messe télévisée en l’église Saint-Merri, Au début de l’année 1973, dans l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, il a détruit une  »’œuvre contemporaine » de Roger Bezombes, qu’il a vue et dit sacrilège, et été ondamné à mille francs de dommages et intérêts. En septembre 1971, ayant acqui la Maison Lacordaire, à Flavigny-sur-Ozerain en Côte-d’Or, il y a établi un centre de retraites spirituelles, puis un couvent de Petites Sœurs de saint François d’Assise, dont sa sœur, mère Thérèse-Marie Coache, est devenue la supérieure. Belle famille!! Merci Pro Fide!!

Laisser un commentaire