La synagogue présente Augustin Carstens, Directeur Général de sa BRI et Membre du Groupe des 30. Vidéo.

Ce n’est pas comme si le Magnifique Mouvement LES CONSPIRATIONISTES l’avaient dit dès le début de la PLANDEMIE orchestrée par la synagogue !

La synagogue veut le CONTRÔLE ABSOLU DE TOUT ET DE TOUS.

LA SYNAGOGUE VOUS PRESENTE SON GROUPE DES TRENTE -30-

Group of Thirty
https://en.wikipedia.org/wiki/Group_of_Thirty

Current Members
http://group30.org/members

Senior Members
http://group30.org/members/senior

« Sur les 36 cadres supérieurs du Groupe des Trente, 19 sont juifs, ont des conjoints juifs ou travaillent directement pour les intérêts juifs/sionistes. Il s’agit d’une représentation numérique de 53 %. Les Juifs représentent environ 0,25 % de la population mondiale. Par conséquent, les Juifs, les conjoints de Juifs et les goyim Chabbat sont surreprésentés parmi les cadres supérieurs du Groupe des Trente par un facteur de 212 fois. »

« Je me fiche que les Américains pensent que nous dirigeons les médias, Hollywood, Wall Street ou le gouvernement. Je me soucie juste que nous puissions continuer à les faire fonctionner. »

– Joel Stein, Los Angeles Times, 19 Décembre 19 2008.

« Chaque juif est un ambassadeur pour Israël »

 Rav Aron Moss, Arutz Sheva, Israel National News, 25 Juillet 2006.


« L’exposition du Musée juif tente de démystifier les « stéréotypes » sur les Juifs et l’argent »

Le Jewish Museum de Londres a annoncé une nouvelle exposition majeure sur le rôle de l’argent dans la vie juive et sa « place souvent controversée dans les relations entre juifs et non-juifs » :

La collection – intitulée Juifs, argent, mythe – examinera les « mythes et réalité » du rôle des juifs en tant que prêteurs sur gages médiévaux, et la place des juifs, réels et imaginaires, dans le capitalisme moderne.

Abigail Morris, la directrice du Musée juif, a déclaré : « Les mythes et les stéréotypes ont des origines, et cette exposition s’appuie sur des objets de plus de 2 000 ans pour remonter aux racines des pratiques juives autour de l’argent.

« En même temps, cela montre comment certaines interprétations dangereuses, voire meurtrières, ont émergé et prolifèrent encore dans le monde.

« En tant que musée dédié à l’histoire et à la culture des Juifs en Grande-Bretagne, nous sommes plus conscients que jamais de l’importance de fournir un espace sûr pour examiner et défier ces stéréotypes, si nous voulons combattre la haine et défier l’ignorance. »

L’exposition – qui se déroulera du 19 mars au 7 juillet au musée de Camden, au nord de Londres – a été organisée en collaboration avec le Pears Institute for the Study of Antisemitism.

Il comportera des prêts en provenance d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Israël.

La pièce maîtresse de l’exposition sera l’œuvre de 1629 de Rembrandt, Judas rendant les trente pièces d’argent, prêtée par le château de Mulgrave à Lythe, dans le Yorkshire.

À propos de la peinture, le Musée juif a déclaré : « L’histoire de Judas Iscariote, trahissant Jésus pour 30 pièces d’argent, largement adoptée dans l’iconographie chrétienne comme un symbole de cupidité égoïste, et qui a propulsé les stéréotypes anti-juifs à ce jour, constitue une caractéristique importante de l’exposition.

D’autres artefacts exposés comprendront un jeu de société du XIXe siècle, intitulé Le nouveau jeu à la mode du juif, au centre duquel se trouve un « banquier juif stéréotypé… thésaurisant de l’argent, un exemple de la façon dont les associations juives et l’argent étaient devenues répandues ». dans la bonne société ».

Et prêté par la Wiener Library est Der Giftpilz (le champignon vénéneux), un livre pour enfants de propagande nazie, vers 1938.

Le texte dit : « L’argent est le dieu du Juif. Il commet les plus grands crimes pour gagner de l’argent. Il n’aura pas de repos tant qu’il ne pourra pas s’asseoir sur un grand sac d’argent, tant qu’il ne sera pas devenu le roi de l’argent.

« Et avec cet argent, il ferait de nous tous des esclaves et nous détruirait. Avec cet argent, il cherche à dominer le monde entier.

Le professeur David Feldman, directeur de l’Institut Pears pour l’étude de l’antisémitisme, a déclaré que l’exposition « confronte et démystifie les stéréotypes des relations des Juifs avec l’argent et le pouvoir qui donnent lieu à certaines des images antisémites les plus profondément enracinées en circulation ».

Nier simplement que ces stéréotypes sur les Juifs et l’argent ne sont pas nécessairement vrais ne les rend pas faux. Bien sûr, les Juifs plaisantent entre eux sur leur penchant pour l’argent, mais ce n’est pas grave parce que les Juifs décident de ce qui est vrai, de ce qui est drôle et de ce qui ne l’est pas.

Cette exposition omet intentionnellement de mentionner qu’après avoir été expulsés d’Angleterre pendant 300 ans pour usure et meurtre rituel d’enfants, la première chose que les Juifs ont faite une fois réadmis en Angleterre sous Cromwell a été de créer la Banque d’Angleterre et de l’utiliser pour consolider la richesse du pays entre les mains des juifs.

L’un des plus anciens « canards » juifs en matière d’argent est qu’ils prétendent qu’ils sont devenus des usuriers uniquement parce que les sociétés chrétiennes ne permettaient pas aux Juifs de faire autre chose pour gagner leur vie. Ce n’est pas vrai, bien sûr; il y avait beaucoup de professions légitimes que les Juifs auraient pu exercer autres que des manigances financières.

Et une fois que les Juifs ont été émancipés et ont reçu un statut égal en Europe, ils ont continué à s’engager dans l’argent facile, ce qui prouve que les chrétiens ne les ont en fait pas du tout forcés à devenir des usuriers.

« C’est compliqué », c’est ainsi que les juifs décrivent ces sujets inconfortables.

Christians for Thruth : https://christiansfortruth.com/jewish-museum-exhibition-attempts-to-debunk-stereotypes-about-jews-and-money/


Mais c’est pour ton Bien, Christian !


2 Commentaires

  • Le « Guide Juif de France », Editions Migdal, 1971 et « Les juifs dans la France d’aujourd’hui », de Gygès, éditions Documents et Témoignages, 3ème édition (1965) sont des bases incontournables pour comprendre « qu’ils sont partout » en France.

  • Beau reportage, merci. LA MAMMONIE TE LA TALMUDIE SONT ASSUREMENT LES PLUS GRANDS FLEAUX DE L’HUMANITE

Laisser un commentaire